AccueilHistoire sociale du rock 2017

Histoire sociale du rock 2017

The social history of rock 2017

*  *  *

Publié le lundi 13 mars 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Ce séminaire se propose d’ouvrir un espace de discussion sur l’étude du rock en sciences humaines et sociales, telle qu’elle se construit aujourd’hui en France et à l'étranger. Il est ouvert aux chercheurs, doctorants et étudiants de master de toutes disciplines, mais aussi aux professionnels de la musique et à toute personne intéressée par l’histoire du rock.

Annonce

Présentation

« Comment faire l’histoire du rock en France aujourd’hui? ». Institutionnalisée dans les pays anglo-saxons, à la croisée de la musicologie et des cultural studies, l’histoire du rock, en dépit de travaux de valeur, demeure, en France, encore largement absente de l’Université. Considéré comme un objet d’étude mineur, le rock a souffert du discrédit qui pèse sur lui depuis les années 1960, malgré l’intérêt exprimé très vite par certains intellectuels comme Edgar Morin. Certes, la presse spécialisée, les multiples sites internet et une offre éditoriale abondante permettent de répondre en partie aux demandes du très large public d’amateurs, spécialistes, fanatiques.

Pour autant, le champ d’investigation possible ne saurait se limiter à la nécessaire histoire des courants musicaux, des groupes phares et des idoles. Ce séminaire se propose donc d’ouvrir un espace de discussion sur l’histoire du rock telle qu’elle se construit aujourd’hui en France, mais aussi à l’étranger. C’est bien ce discours qui sera ici l’objet central de nos interrogations.

S’il s’inscrit prioritairement dans le champ de l’histoire sociale, ce séminaire entend croiser les approches et s’ouvrir aux méthodologies des disciplines intéressées par l’histoire des musiques et des cultures populaires : musicologie, sociologie, études littéraires, sciences politiques, économie, cultural studies, gender studies, visual studies …sans a priori.

De même, étant donné l’état actuel de la recherche sur le rock en France, il apparaît impératif de ne pas se limiter à une approche universitaire mais de faire la place, toujours dans une perspective critique et scientifique, aux travaux, apports et témoignages des érudits, des journalistes et des professionnels de la musique. 

Programme

15 mars 2017, 14h-16h

Rock et mise en scène de l’histoire

  • Alexandre Roussel (étudiant en master d’histoire, université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand) : La Grande Guerre et le metal : poésie, nationalisme et mémoire.

  • Fabien Bièvre-Perrin (ATER en histoire et archéologie, université d’Aix-Marseille, Centre Camille Jullian) : Black feminism, pop-music et Antiquité.

26 avril 2017, 14h-16h

Scènes rock

  • Alix Bénistant (docteur en sciences de l'information et de la communication, CEMTI université Paris 8, CREM université de Lorraine) : Le rock dans la musique des immigrés cubains à Miami (1960-1980) ou l'émergence d'un premier "Miami sound" latino.

  • Séverin Guillard (docteur en géographie, chercheur associé au Lab'Urba) : Mettre la périphérie au centre : la place des scènes locales et son évolution dans le rap en France et aux États-Unis. 

3 mai 2017, 14h-16h

Journalisme rock

  • Entretien avec Jean-Bernard Hebey, animateur d’émissions de radio et de télévision (Salut les copains, Poste Restante…).

  • Nicolas Plommée (Membre de la rédaction du magazine Magic et chargé de cours à l’université Paris 3) : Passeur de disques : une figure au passé ?

17 mai 2017, 14h-16h

Communautés de fans

  • Elodie Grossi (doctorante en sociologie et histoire américaine, URMIS et LARCA université Paris Diderot) & Paul Edwards (MCF HDR en études anglophones, LARCA université Paris Diderot) : Mexican Blood, American Heart : Ethnographie de la communauté des fans latinos de Morrissey à Los Angeles.

  • Frédérique Harry (MCF en études nordiques, université Paris IV Sorbonne) : Christianisme et metal : une antithèse ?

31 mai 2017, 14h-16h

Rock et pop en débats

  • Bodo Mrozek (historien, chercheur associé au Zentrum für zeithistorische Forschung, Potsdam) : Rock & Riots. De la délinquance à la culture pop – une histoire transnationale de la jeunesse. 

  • Manon Domenech (diplômée du master "Genre, changement politique et social", université Paris Diderot) : Pensée Black Feminist, représentations culturelles et icônes pop: étude des débats théoriques et politiques autour de la figure de Beyoncé Knowles. 

7 juin 2017, 14h-16h

Groupes rock

  • Arnaud Viviant (journaliste, écrivain, critique littéraire et critique rock) : Éthique du groupe.

  • Entretien avec Arno Futur, chanteur punk (chanteur des Sales majestés, de 1988 à 2014).

Lieux

  • Centre Malher, métro : Saint Paul. Salle précisée à l’entrée - 9 rue Malher
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 15 mars 2017
  • mercredi 26 avril 2017
  • mercredi 03 mai 2017
  • mercredi 17 mai 2017
  • mercredi 31 mai 2017
  • mercredi 07 juin 2017

Mots-clés

  • cultures populaires, musique, rock, jeunesse, pop, rap, metal

Contacts

  • Arnaud Baubérot
    courriel : bauberot [at] u-pec [dot] fr
  • Florence Tamagne
    courriel : ftamagne [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Arnaud Baubérot
    courriel : bauberot [at] u-pec [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoire sociale du rock 2017 », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 13 mars 2017, https://calenda.org/398997

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal