Página inicialRitualiser, gérer, piller

Ritualiser, gérer, piller

Rituals, management and pillage

Rencontre autour des réouvertures de tombes et de la manipulation des ossements

Reopening tombs and the manipulation of bones

*  *  *

Publicado Quinta, 16 de Março de 2017 por João Fernandes

Resumo

Après l’inhumation, l’intégrité de la sépulture peut être perturbée de multiples manières et notamment par l’intervention des vivants. En dépit du fait que la gestion de l’espace funéraire puisse souvent être responsable de ces bouleversements, elle n’est pas la seule raison poussant les hommes à remanier les sépultures. Selon les lieux, les périodes et les espaces d’inhumation, les motivations sont très diverses, sans qu’elles soient pour autant synonymes de destruction ou d’outrage. L’objectif de ce colloque, international et pluridisciplinaire, est d’ouvrir les discussions sur les remaniements de sépultures en s’interrogeant sur les motivations des vivants et les moyens dont dispose l’archéologue pour parvenir à leur compréhension.

Anúncio

Argumentaire

Après l’inhumation, l’intégrité de la sépulture peut être perturbée de multiples manières et notamment par l’intervention des vivants. En dépit du fait que la gestion de l’espace funéraire puisse souvent être responsable de ces bouleversements, elle n’est pas la seule raison poussant les hommes à remanier les sépultures. Selon les lieux, les périodes et les espaces d’inhumation, les motivations sont très diverses, sans qu’elles soient pour autant synonymes de destruction ou d’outrage. Les professionnels de l’archéologie sont, de ce fait, régulièrement confrontés à ces remaniements dont l’interprétation est souvent fortement dépendante des conditions de fouille, des méthodes appliquées à l’étude des tombes ainsi que des connaissances apportées par d’autres types de sources (sources écrites, iconographiques, ethnographiques …).

L’objectif de la 9ème Rencontre du GAAF, qui se déroulera du 10 au 12 mai 2017 à Poitiers, est d’ouvrir les discussions sur les remaniements de sépultures en s’interrogeant sur les motivations des vivants et les moyens dont dispose l’archéologue pour parvenir à leur compréhension. Ce colloque se veut international et pluridisciplinaire de façon à confronter les expériences, les techniques d’observations et les interprétations qui en sont faites par les archéologues. La discussion s’articulera autour de trois sessions abordant chacune un type de réouverture sépulcrale, depuis la période préhistorique jusqu’à l’époque contemporaine. Ces types, sans être exclusifs les uns des autres, regroupent les grandes actions pouvant entrainer un remaniement de sépultures, à savoir : les actions autour de la gestion de l’espace funéraire, celles démontrant une volonté de pillage et donc de reprise du mobilier dans les structures et enfin les actions interprétées comme cultuelles, souvent complexes à identifier.

Session 1 La gestion de l’espace funéraire

La question des remaniements osseux en lien avec la gestion de l’espace funéraire s’est particulièrement posée pour les monuments funéraires néolithiques, les grands ensembles médiévaux et modernes, les structures utilisées sur une longue période, ou encore les sites présentant des contraintes physiques importantes.

Pour les périodes antérieures, l’utilisation sur le long terme de certaines nécropoles a aussi parfois engendré des gestions particulières de l’espace. Malgré le fait que celles-ci n’aient pas forcément mené à des remaniements systématiques, leur existence ponctuelle pose question et permet une nouvelle approche de la mentalité des individus de ces périodes. 

D’un point de vue plus méthodologique, les travaux récents autour des cimetières de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale ouvrent de nouvelles perspectives d’études. En effet, l’analyse d’espaces funéraires provisoires, associée à des sources très récentes, conduit à de nouvelles  réflexions sur la pratique de la réinhumation des ossements. 

Session 2 Le pillage des sépultures

Cette thématique est sans doute celle qui couvre le plus grand nombre de questionnements. Le phénomène a cependant été très peu étudié, et la finalité des pillages est encore mal cernée. Ces actions, observables quelles que soient les périodes et les zones géographiques, peuvent être réalisées à différents moments après l’inhumation, par les contemporains des défunts,  qui ont une connaissance des pratiques funéraires et de ce que contient la sépulture, jusqu’aux utilisateurs de détecteurs de métaux modernes. Ces actions se déroulent autant dans de vastes nécropoles, que sur des sites archéologiques de plus petite taille. Les techniques de réouvertures sont variées, allant du plus simple outil (pelle, pioche) à des engins mécanisés (mini-pelle). 

Face à cette diversité d’actions, qui sont généralement liées à la récupération d’objets placés pour leur valeur matérielle ou symbolique, les réflexions tourneront autour de la définition même de ce qu’est un pillage, et des différentes méthodes archéologiques permettant leur identification sur le terrain.            

Session 3 Les pratiques cultuelles

La récupération puis les manipulations d’ossements en lien avec des pratiques cultuelles sont souvent complexes à caractériser. Leur intentionnalité nous échappe souvent, faute de texte, de liturgie connue ou de grille de lecture communément adoptée. Quels sont les critères, au cours de la fouille, qui permettent d’associer des gestes relevant de la sphère rituelle à la découverte d’ossements isolés, déplacés et ou de prélèvements sur des squelettes ? 

L’approche et la gestion de la mort et des morts par les groupes humains est si complexe qu’elle ne s’arrête pas aux seules limites du funéraire et outrepassent souvent l’étanchéité prédéfinie des domaines d’études. Ainsi, l’anthropologie sociale et l’ethnologie moderne proposent aussi de nouveaux éclairages et ouvrent le champ des possibles. Ces deux disciplines mettent souvent en lumière une variété des pratiques.

Dans le cadre de cette dernière session, l’approche se veut donc pluridisciplinaire en confrontant les observations et les interprétations des archéologues, avec celles des anthropologues, des ethnologues, des sociologues, ou encore des historiens. 

Comité d'organisation

  • Astrid A. Noterman (CRAHAM UMR 6273)
  • Mathilde Cervel (EPHE, AOrOC UMR 8546)

Comité scientifique

  • Frédéric Adam (Inrap, Archimède UMR 7044)
  • Hélène Barrand-Emam (Antea-Archéologie, Archimède UMR 7044)
  • Cécile de Chapelain de Seréville-Niel (CRAHAM UMR 6273)
  • Fanny Chenal (Inrap, Archimède UMR 7044)
  • Valérie Delattre (Inrap, ArTeHis UMR 6298)
  • Stéphane Rottier (Pacea UMR 5199)

Partenaire du colloque

  • CESCM (UMR 7302)

Pour les repas du midi, le pot-cocktail du jeudi et la visite guidée de la ville, seules les personnes  s’étant inscrites au préalable, via le formulaire en ligne, pourront y participer.

Au-delà du 17 avril, l’inscription aux repas et aux autres évènements ne pourra être garantie.

Programme

Mercredi 10 mai

9h30  Accueil des participants

10h  Introduction

Session 1 Le pillage des sépultures

Modérateurs : Cécile Treffort et Alain Dierkens

  • 10h30  Le pillage à travers les temps en Champagne-Ardenne, Stéphanie Desbrosse-Degobertière (Inrap, UMR  6273 CRAHAM), Cécile Paresys (Inrap)
  • 10h55  Réouvertures de sépultures et pillages : l’exemple de la nécropole tardo-antique de Gruissan SaintMartin (Aude), Mireille Cobos (Service Archéologique de la ville d’Aix-en-Provence), Marie Perrin (UMR 7268 ADES), Guillaume Duperron (UMR 5140 ASM, ArkeMine)

11h20  Pause

  • 11h45  Pillage, violation, rituel ? Des tombes visitées au XIe siècle (Saint-Georges de Montaigu, Vendée) ? Véronique Gallien (Inrap), Ludovic Schmitt (Inrap), Yves Darton (UMR 7264 Cepam-CNRS), Gérald Quatrehomme (CHU Nice)
  • 12h10  Les réouvertures de tombes de la nécropole du haut Moyen Âge de Vitry-la-Ville (Marne) : approches méthodologiques et résultats, Benjamin Tixier (Éveha, UMR  6273 CRAHAM), Astrid A. Noterman (UMR  6273 CRAHAM), Gwenaëlle Grange (Éveha), Alexis Corrochano (Éveha)

12h30  Déjeuner au R.U. Roche d’Argent

Modérateurs : Hélène Barrand-Emam et Mathilde Cervel

  • 14h  Bouleversements, recoupements et pillages de tombes : distinctions et analyses des faits au sein d’ensembles funéraires du haut Moyen Âge sur le site de Monsidun, à L’Houmeau (17) Fabrice Leroy (Inrap)
  • 14h25  Du tombeau profané au coffre-ossuaire, heurts et malheurs des dépouilles présumées de Jean et Charles d’Orléans, comtes d’Angoulême (1407-1496) Didier Delhoume (SRA Occitanie, UMR 7302 CESCM), Dr Philippe Charlier (CASH/Max Fourastier, EA4569 Paris-Descartes), Anaïs Augias (Univ. de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, EA4569 Paris-Descartes)

14h50  Présentation des posters de la session 1

15h35  Pause

  • 16h05  Les nécropoles de La Croix-Blandin (Marne), prélèvements d’ossements durant La Tène ancienne et pillage contemporain Guillaume Seguin (Éveha)
  • 16h30  Du pillage au saccage : l’expertise archéologique d’urgence de la chapelle Saint-Georges de Céreste (Alpes de Haute-Provence) Élise Henrion (SDA 04, UMR 7268 ADES), David Lavergne (SRA PACA), Xavier Margarit (SRA PACA), Mathieu Vivas (UMR 5607 Institut Ausonius, CNRS)
  • 16h55  Les détectoristes « de loisir » et le pillage archéologique, Romain Pansiot

17h20  Discussions

  • 18h30  Conférence publique au musée Sainte-Croix : Les sépultures de Jaunay-Clan (Vienne) et les pratiques funéraires de l’aristocratie à la fin de l’AntiquitéMaxence Segard (UMR 7299 Centre Camille Jullian)

Jeudi 11 Mai

Session 2 La gestion de l’espace funéraire

Modérateurs : Valérie Delattre et Éric Normand

8h45  Introduction de la session 2

  • 9h00  Réouvertures, superpositions, réductions : exemples de manipulations dans la nécropole mérovingienne de Vitry-sur-Orne (Moselle), Amandine Mauduit (Antea Archéologie)
  • 9h25  Attente ou catastrophe ? Analyse de la gestion interne d’une sépulture collective de la fin du Néolithique : l’exemple de la Truie Pendue, Mélie Le Roy (UMR 5140 ASM), Stéphane Rottier (UMR 5199 PACEA), Camille de Becdelièvre (Lab. for Bioarchaeology, Univ. of Belgrade, Serbie) Sandrine Thiol (Inrap)
  • 9h50  Que reste-t-il de la nécropole païenne au-dessus de la catacombe chrétienne des Saints-Pierre-et- Marcellin à Rome ? Le témoignage des inscriptions funéraires conservées dans cette catacombe au troisième millénaire de la Via Labicana, Edoardo Radaelli (Univ. of  Southampton, ‘Sapienza’ Univ. di Roma, Italie), Ilaria Gabrielli (Sapienza’ Univ. di Roma, Italie)

10h15  Pause

  • 10h45  Des dépôts simultanés à la dispersion des restes humains, la fosse monumentale de Saint-Martin-au- Val à Chartres, exemple d'une gestion de l'espace funéraire à l'époque antique, Géraldine Sachau-Carcel (UMR 5199 PACEA, UMR 5140 ASM), Stéphane Hérouin (Direction de l’Archéologie, Ville de Chartres), Dominique Castex (UMR 5199 PACEA, École française de Rome)

11h20  Assemblée générale

12h30  Déjeuner au R.U. Roche d’Argent

Modérateurs : Aurélie Mayer et Astrid A. Noterman

  • 14h  Réinvestissement et pillage d'une tombe étrusque: Grotte Scalina (Viterbe) Vincent Jolivet (UMR 8546 AOROC, ENS, CNRS), Edwige Lovergne (ED 112, Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 14h25  50 000 exhumations: la mission française de recherche des corps de déportés en Allemagne, 1945-1960, Jean-Marc Dreyfus (Univ. de Manchester, Royaume-Uni)
  • 14h50  « No room at the Inn » : quand les remaniements osseux humains sont dépouillés de leurs tombes, Francisca Alves-Cardoso (CRIA, FCSH, Univ. Nova de Lisboa, Portugal)

15h25  Présentation des posters des sessions 2 et 3

16h  Pause

  • 16h35  Destruction de cimetières clandestins et déménagement des morts, José Lόpez-Mazz (Univ. de la República, Uruguay)
  • 17h  Qu'est-ce qu'exhumer ? L'anthropologie du funéraire face au Forensic Turn.  Elisabeth Anstett (CNRS)

17h30  Discussions

19h00 Pot-cocktail au musée Sainte-Croix

Vendredi 12 mai

Session 3 Les pratiques cultuelles

Modérateurs : Fanny Chenal et Stéphane Rottier

8h45  Introduction de la session 3

  • 9h00  Manipulations d'ossements humains dans les fossés d'enceintes néolithiques : une pratique cultuelle ? Patricia Semelier
  • 9h25  Réouvert, réoccupé, repris, redéposé : manipuler les morts à l’âge du Bronze moyen-final dans le sud-est du bassin parisien Mathilde Cervel (EPHE, UMR 8546 AOrOc), Rebecca Peake (Inrap), Stéphane Rottier (UMR 5199 PACEA)
  • 9h50  Apports et questionnements suscités par l'étude des restes humains liés à la pratique gauloise des "têtes coupées" dans le Sud de la France, Elsa Ciesielski (UMR 5140 ASM, Université Paul Valéry Montpellier 3)
  • 10h15  Homme et animal : pour une même intention dans les silos du Second âge du Fer dans le Bassin Parisien ? Valérie Delattre (Inrap, UMR 6298 ARTeHIS)

10h40  Pause

  • 11h10  Les fragments d'éternité. La manipulation d'ossements dans le judaïsme et le christianisme, entre le pragmatisme, la sacralité et le châtiment Piotr Kuberski (Univ. de Lorraine)
  • 11h35  L’in-quiétude des morts : enjeux socio-culturels des types de manipulations post-rituelles des vestiges humains Aurélien Baroiller (Univ. Libre de Bruxelles, Belgique)
  • 12h00  Ré-ouvrir des sépultures et manipuler des restes humains dans un contexte archéologique, une intervention désormais sensible ? Gaëlle Clavandier (Centre Max Weber, Univ. de Lyon)

12h30  Déjeuner au R.U. Roche d’Argent

14h00  Discussions

14h30  Conclusion générale – Henri Duday (UMR 5199 PACEA, CNRS)

15h30 Visite guidée de la ville de Poitiers et du musée Sainte-Croix (durée : 2h)

Intervenants : visite de la ville antique par Christophe Belliard (archéologue municipal – Ville de Poitiers) et Aline Amillard (guide conférencière – Grand Poitiers) / Présentation des collections galloromaines du musée par Stéphanie Coussay (médiatrice culturelle – Musées de la Ville de Poitiers)  

Posters

Session 1 – Le pillage des sépultures

  •  Interacting with the dead. Grave reopening in Europe
    • Edeltraud Aspöck (Institute for Oriental and European Archaeology, Austrian Academy of Sciences, Autriche), Alison Klevnäs (Dept of Archaeology and Classical Studies, Univ. de Stockholm, Suède), Astrid A. Noterman (UMR 6273 CRAHAM), Martine Van Haperen (Dept. of Provincial Roman and Medieval Archaeology, Univ. de Leiden, Pays-Bas), Stephanie Zintl (Bayersiches Landesamt für Denkmalpflege and Institut für Archäologische Wissenschaften, Allemagne)
  • Pilleurs de tombes sur la colline du "Marxberg": études de cas au sein de la nécropole de l’Antiquité tardive de Pons Saravi (Sarrebourg, Moselle, France)
    • Christèle Baillif-Ducros (Inrap, UMR 6273 CRAHAM), Nicolas Meyer (Inrap), Jimmy Coster (Inrap), Yannick Milerski (Inrap)
  •  Pillages contemporains des inhumations ou fouilles anciennes ? L'exemple d'un site laténien à Witry-lès-Reims (Marne)
    • Natacha Crépeau (Inrap), Mélody Félix-Sanchez (Archéosphère)
  •  Des cas de pillage à La Tène ancienne ? Le site de Pierre-de-Bresse (71)
    • Carole Fossurier (Inrap, UMR 7268 ADES), Valérie Taillandier (UBFC, UMR CNRS 6249 Chronoenvironnement), Sébastien Chevrier (Inrap, UMR 6298 ARTeHIS)
  •  Les lésions osseuses traumatiques : analyse comparative entre une expérimentation sur des os de porc (sus scrofa domesticus) et 19 individus inhumés dans l’ensemble funéraire altomédiéval d’Ensisheim « Réguisheimerfeld » (68)
    • Julia Kientz (IML Strasbourg et Alsace Archéologie)
  •  Réouverture des galeries funéraires et remaniements des cadavres pour piller la variscite ? Les sépultures néolithiques des mines de Gavà (Catalogne, Espagne) et leur devenir
    • Tona Majό (Archaeom, Dep. de Prehistòria, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne), Ferran Borrell (Dep. de Prehistòria, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne), Josep Bosch (Musée de Gavà, Espagne)
  •  Le pillage de sépultures sur le site de Michelet, Lisieux (Calvados, IVe-IXe siècles). Essai de synthèse et révision des données
    • Julia Pacory (UMR 6273 CRAHAM, Univ. Caen Normandie)
  •  La difficulté de dater le pillage de sépultures: l'exemple de la petite nécropole mérovingienne de Bergnicourt (Ardennes)
    • Nadège Robin (Département de l’Aisne), Soazic Bezault (Département des Alpes de Haute-Provence)
  •  Pillage des tombes au haut Moyen Âge ? Le cas de la nécropole mérovingienne d'Andilly-en-Bassigny (HauteMarne)
    • Audrey Six (UMR 5199 PACEA)
  •  Activités agricoles et exploitation de coquillages: deux méthodes de destruction des nécropoles du delta du Saloum
    • Michel Waly Diouf (ETHOS, IFAN-Ch. A. Diop., UCAD/Dakar, Sénégal)

Session 2 – Gestion de l’espace funéraire

  •  Ouvertures, réouvertures et fermetures de caveaux funéraires d’églises. Entre mémoire et oubli, présentation de cas en région Centre-Val-de-Loire
    • Philippe Blanchard (Inrap, UMR 5199 PACEA), Jean-Philippe Chimier (Inrap, UMR 7324 Citeres-LAT), Viviane Aubourg (SRA Centre-Val-de-Loire), Didier Josset (Inrap, UMR 7324 Citeres-LAT)
  •  Réouvertures de tombes dans la nécropole antique de Saint-Vulbas (Ain)
    • Sabrina Charbouillot (Éveha), Gwenaëlle Grange (Éveha), Tony Silvino (Éveha)
  •  Colombiers "Le Grand cimetière" (Orne). Apports de l'étude des contenus des sarcophages
    • Cédric Le Provost (EHESS)
  •  La mort en arpentage ou la délimitation des domaines et territoires antiques par l'instrumentalisation de la tombe : le cas de Monsidun à L’Houmeau (17)
    • Fabrice Leroy (Inrap)

Session 3 – Pratiques cultuelles

  •  Un cas peu ordinaire de manipulation de squelette médiéval au sein d'un monument néolithique à Quiberon « Roch Priol » (Morbihan)
    • Olivier Agogué (Département du Morbihan), Astrid Suaud-Préault (Département du Morbihan)
  •  Prélèvement et introduction d'ossements dans des sépultures du Bronze ancien et moyen à Riom, ZA de Layat (Puy-de-Dôme)
    • Ivy Thomson (Inrap), Damien Martinez (Hades, UMR 7298 CHEC)
  •  Pratiques funéraires au second âge du Fer et fosses siloïformes: la question des dépôts primaires et secondaires du site B de la Haute-Voie, à Loisy-sur-Marne (51)
    • Élodie Wermuth (Éveha), Régis Issenmann (Éveha)

Informations pratiques

Lieu du colloque :

UFR Sciences Humaines et Arts

8 rue René Descartes, 86000 Poitiers

Coord. GPS : 46°35’9.496" -  0°20’27.856"

Amphithéâtre René Descartes

Accès à l’amphithéâtre depuis la rue des Carmélites (cf. plan)

Comment s’y rendre :

En voiture :

- A10 depuis Paris et Bordeaux

- A89 depuis Marseille En train :

- depuis la gare SNCF de Poitiers, emprunter le boulevard Solferino pour accéder au centre-ville

Parkings (payants) :

- Parking Notre-Dame-Marché

- Parking Gare-Tournaï

- Parking Théâtre-Auditorium

Suggestion d’hébergement :

Hôtel de l’Europe***

39 rue Carnot, 86000 Poitiers + 33 (0)5 49 88 12 00 reservations@hotel-europe-poitiers.com http://www.hotel-europe-poitiers.com

Hôtel du Plat d’Étain**

7 et 9 rue du Plat d’Étain, 86000 Poitiers

+ 33 (0)5 49 41 04 80 contact@poitiers-leplatdetain.com

http://www.poitiers-leplatdetain.com

Hôtel Ibis Styles Poitiers Centre***

7 rue Victor Hugo, 86000 Poitiers

+ 33 (0)5 49 00 06 06 H9119@accor.com

http://www.ibis.com/fr/hotel-9119-ibis-styles-poitiers-centre/index.shtml

Autres informations :

R.U. Roche d’Argent

1 rue Roche d’Argent, 86000 Poitiers

Musée Sainte-Croix de Poitiers

3 bis rue Jean Jaurès, 86000 Poitiers

+ 33 (0)5 49 41 07 53

Locais

  • UFR Sciences Humaines et Arts, Amphithéâtre Descartes - 8 rue René Descartes
    Poitiers, França (86)

Datas

  • Quarta, 10 de Maio de 2017
  • Quinta, 11 de Maio de 2017
  • Sexta, 12 de Maio de 2017

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • archéologie funéraire, anthropologie, histoire, rituel, pillage, perturbation sépulcrale, préhistoire, Moyen Âge, époque contemporaine

Contactos

  • Groupe d'anthropologie et d'archéologie funéraire
    courriel : rencontre2017 [at] gaaf-asso [dot] fr

Urls de referência

Fonte da informação

  • Groupe d'anthropologie et d'archéologie funéraire
    courriel : rencontre2017 [at] gaaf-asso [dot] fr

Para citar este anúncio

« Ritualiser, gérer, piller », Colóquios, Calenda, Publicado Quinta, 16 de Março de 2017, http://calenda.org/399168