Página inicialIslam, cité et État dans les courants réformistes

Islam, cité et État dans les courants réformistes

Islam, city and state in reformist currents

*  *  *

Publicado Quinta, 16 de Março de 2017 por João Fernandes

Resumo

Cette demi-journée d’étude vise à faire dialoguer des chercheurs sur la question des États face à l’islam au regard des mouvements réformistes sur la longue durée historique. Les controverses sur ce sujet sont très nombreuses depuis la migration du prophète Mohamed vers Médine, puis la tentative d’imposer un consensus religieux en islam au Xe siècle jusqu’aux courants réformistes des XIXe et XXe siècles. L’histoire de la construction de la cité en pays musulman a connu des périodes d’ouverture de la pensée qu’il s’agit de mettre en exergue afin de comprendre l’actualité de l’islam. L’exemple algérien, présenté lors de cette séance, montre la complexité de la relation entre la construction d’un État naissant et l’institution d’un islam porté par l’association des Oulémas réformistes.

Anúncio

Organisée dans le cadre du séminaire Anthropologie de l’islam en Afrique (Rabia Bekkar & Marie Miran) et à l’occasion de  la présence de m. Issam Toualbi,  professeur invité à l’EHESS/IMAF

Argumentaire

Cette demi-journée d’étude vise à faire dialoguer des chercheurs sur la question des États face à l’islam au regard des mouvements réformistes sur la longue durée historique. Les controverses sur ce sujet sont très nombreuses depuis la migration du prophète Mohamed vers Médine, puis la tentative d’imposer un consensus religieux en islam au Xe siècle jusqu’aux courants réformistes des  XIXe et XXe siècles. L’histoire de la construction de la cité en pays musulman a connu des périodes d’ouverture de la pensée qu’il s’agit de mettre en exergue afin de comprendre l’actualité de l’islam. Que peut-on apprendre des thèses réformistes sur les rapports entre islam, cité et État ? Quel éclairage apportent-elles sur l’islam contemporain face au cloisonnement doctrinal privilégiant un modèle théocratique et absolutiste ? La pensée islamique se trouve contrainte depuis des siècles par ceux qui privilégient un modèle de société musulmane dite « de portée universelle » face à toute velléité d’ouvrir le débat. Les réformistes nous donnent-ils les clefs pour sortir l’islam de cet enfermement ? L’exemple algérien, présenté lors de cette séance, montre la complexité de la relation entre la construction d’un État naissant et l’institution d’un islam porté par l’association des Oulémas réformistes.

Organisation

Rabia Bekkar, Chercheure, Institut des Mondes Africains (IMAF/EHESS/IRD/CNRS). 

Programme de la demi-journée d’Étude

Accueil à 9h

9h 30 — 9h 45

  • Rabia Bekkar, Chercheure à l’Institut des Mondes Africains (IMAF), Présentation
  • 9h 45 — 10h 45 Issam Toualbi, Maître de conférences à l’Université d’Alger 1, professeur invité à l’EHESS, Directeur de la chaire « Émir Abdelkader pour les Droits de l'Homme et la Culture de Paix », UNESCO/Alger 1 
    • De la Cité prophétique à l'État théocratique: réflexion sur l'histoire du Califat

10h 45  ­— 11h 15 Discussion

11h 15 — 11h 30 Pause 

  • 11h 30 — 12h 30 Charlotte Courreye, Maîtresse de Conférences contractuelle à l’INALCO, Paris, 
    • La domination de l'islam "réformé" dans la définition de l'islam d'État en Algérie indépendante

12h 30 — 13h 30 Discussion

Locais

  • EHESS, IISMM 1er étage Salle des étudiants - &96 Boulevard Raspail
    Paris, França (75006)

Datas

  • Sexta, 17 de Março de 2017

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • Islam, Califat, cité, État, réformiste, Médine, Algérie, savant, juriste, droit musulman, ouléma

Contactos

  • Rabia Bekkar
    courriel : rabia [dot] bekkar [at] ird [dot] fr
  • Elisabeth Dubois
    courriel : eldubois [at] ehess [dot] fr

Fonte da informação

  • Rabia Bekkar
    courriel : rabia [dot] bekkar [at] ird [dot] fr

Para citar este anúncio

« Islam, cité et État dans les courants réformistes », Jornadas, Calenda, Publicado Quinta, 16 de Março de 2017, http://calenda.org/399694