AccueilPériodisations et temporalités dans un contexte global

Périodisations et temporalités dans un contexte global

Periodisation and temporality in a global context

*  *  *

Publié le jeudi 23 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le forum Transregionale Studien et la Max Weber Stiftung lancent un appel à communications pour participer à un colloque international de trois jours à Berlin sur le thème de des périodisations historiques envisagées dans une perspective transrégionale. Cette rencontre est co-organisée et conçue par Thomas Maissen (IHA), Barbara Mittler (Centrum für Transkulturelle Studien de l’université de Heidelberg) et Pierre Monnet (Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales de Francfort). Elle débutera par une conférence inaugurale le 7 décembre et durera jusqu’au 9 décembre au fil de plusieurs sections thématiques.

Annonce

Concept

Les divisions entre époques et les terminologies chronologiques telles que « l’antiquité », « le baroque », « l’âge classique », « la Renaissance », la « post-modernité », « le long XIXe siècle » ou le « court XXe siècle » sont plus que de simples outils pragmatiques employés pour construire des parcours académiques ou bâtir des collections de musée. Dans la plupart des disciplines fondées sur la démarche et les méthodes historiques, l’usage de ces terminologies suscite des imaginations particulières et des schémas de pensée servant à la construction des nations et des communautés. Bon nombre de ces catégories et périodisations trouvent leurs racines dans des téléologies européennes, des traditions religieuses ou historiques étroitement liées à des relations singulières de pouvoir.

Participant de la rencontre coloniale, elles ont été transférées comme autant d’« authenticités temporelles » en Afrique, en Asie et dans les Amériques comme en Europe même. Les historiens allemands en particulier, à suivre les remarques ironiques de C.H. Williams « possèdent une industrie appelée « Périodisation »
et ils la prennent très au sérieux (…) la périodisation, cette découpe du temps transformée en soigneuses divisions équilibrées, n’est, après tout, qu’un procédé très arbitraire et ne doit pas être considérée comme un fait permanent ». Dans leur production et reproduction des périodisations, les historiens structurent de possibles récits de temporalité, d’une certaine façon « ils prennent possession du passé » (Janet L. Nelson) en imposant des « régimes particuliers d’historicité » (François Hartog). Ce faisant, les périodisations ne sont jamais inertes ou innocentes, elles ont ainsi pu à juste titre être interprétées comme un « vol de l’histoire » (Jack Goody).

L’objectif de ce colloque est de mettre au jour certaines des dynamiques cachées derrière les usages culturels et historiques spécifiques de schémas de périodisation entendus comme des modes d’organisation du temps, afin de reconsidérer ces terminologies « conçues pour penser le monde » (Sebastian Conrad).

Les périodisations sont déterminées culturellement. Elles nécessitent une comparaison systématique afin d’identifier les spécificités contextuelles et les contingences de leur compréhension en tant qu’époques historiques particulières. Une perspective interdisciplinaire et transrégionale permettra de reconsidérer la non-transférabilité des périodes historiques et offrira la possibilité d’éprouver des catégories d’analyse historique permettant de dépasser des modèles interprétatifs bordés par des frontières.

Le colloque entend montrer où et comment la périodisation révèle clairement des prédispositions et des tendances culturelles, sociales et nationales. Il s’agira ainsi de discuter ces constructions chronologiques, les systèmes et les morphologies variables qu’elles peuvent adopter, qu’elles soient par exemple religieuses, spatiales ou relevant d’autres modèles (linéaires, circulaires, en spirale etc.). L’accent sera porté sur les différents acteurs et les divers modes impliqués dans la fabrication des schèmes de périodisation (institutions, de l’université au musée en passant par l’école, mais aussi structures documentaires, roman historique, collectivités locales). On pourra interroger la manière dont les Européens ont voulu structurer l’Histoire et, ce faisant, transférer au reste du monde des chronotypes spécifiques érigés en modèles universels, nationaux ou communautaires. Dans le même temps, il s’agira aussi d’analyser les modèles alternatifs, complémentaires ou silencieux de périodisation et de construction des époques. En réunissant des chercheurs spécialisés sur les différentes régions du monde, on espère pouvoir mieux comprendre l’importance de la temporalité dans l’écriture de l’histoire globale. p. 3

Thématiques

Cet appel s’adresse aussi bien à de jeunes chercheurs qu’à des spécialistes avancés de tous niveaux. Les résumés demandés devront indiquer dans laquelle des cinq thématique suivantes ils s’inscrivent :

  • La fabrication des schèmes de périodisation
  • Morphologies et modèles de périodisation
  • Axes temporels et césures chronologiques
  • Temps et pouvoir : les périodisations dans un contexte global
  • Les dimensions vulgarisantes et pédagogiques de la périodisation

Procédure de demande

Les institutions participantes ayant comme langues de travail le français, l’allemand et l’anglais, les présentations peuvent être données dans ces trois langues, mais la langue utilisée pour les discussions sera l’anglais. Les résumés ne devront pas excéder 300 mots, pour une intervention de 20 à 25 minutes et devront être adressés, accompagnés d’un bref CV à initiatives@trafo.berlin.de

jusqu’au 30 avril 2017.

Sélection

Une sélection des propositions retenues sera ensuite opérée par un comité scientifique composé des institutions co-organisatrices :

  • le Forum Transregionale Studien de Berlin (Georges Khalil),
  • l'Institut Historique Allemand de Paris (Thomas Maissen),
  • le Centrum für Transkulturelle Studien de l’université de Heidelberg (Barbara Mittler)
  • l'Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales de Francfort (Pierre Monnet).

Prise en charge

Le Forum Transregionale Studien prendra en charge les frais de transport et de séjour des participants.

Publication

Les communications retenues seront publiées sur le blog électronique “Trafo – Blog for Transregional Research” et auront la possibilité de publier leur intervention sous un format papier et/ou en open access.

Pour des questions concernant l’organisation veuillez contacter Alix Winter: initiatives@trafo-berlin.de; T: +49 (0)30 89 001-424; F: +49 (0)30 89 001-440.

Ce colloque s’inscrit dans une coopération entre le Forum Transregionale Studien et la Max Weber Stiftung – Instituts de recherche allemands en SHS à l’étranger, financée par le Ministère fédéral allemand de la recherche (BMBF).

Forum Transregionale Studien

Le Forum Transregionale Studien, situé à Berlin, est un centre de recherche voué à l’internationalisation de la recherche en sciences humaines et sociales. Il s’attache à relier systématiquement les approches disciplinaires et le savoir sur les area studies en plaçant l’accent sur les interrelations et les interactions entre frontières nationales, culturelles et régionales. Il est financé par le Land de Berlin.

Max Weber Stiftung

La Max Weber Stiftung promeut une recherche globale au croisement des sciences sociales, des études culturelles et des humanités. Cette recherche est conduite dans 10 instituts établis dans plusieurs pays à travers le monde, chacun possédant son programme spécifique et autonome. A travers son réseau mondial, la Fondation Max Weber est ainsi en mesure de contribuer à la communication et au dialogue entre l’Allemagne et les pays ou régions qui abritent ses instituts.

Pour en savoir plus

  • www.forum-transregionale-studien.de
  • www.maxweberstiftung.de
  • www.asia-europe.uni-heidelberg.de/en/
  • www.dhi-paris.fr/home.html
  • www.ifra-frankfurt.de/
  • Partenaires de coopération :
  • www.einsteinfoundation.de/en/people-projects/einstein-centres/einstein-zentrum-chronoi/
  • www.global-history.de/gih/index.html

Lieux

  • Maison de France - Kurfürstendamm 211
    Berlin, Allemagne (10719)

Dates

  • dimanche 30 avril 2017

Contacts

  • Thomas Maissen
    courriel : tmaissen [at] dhi-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Dunja Houelleu
    courriel : presse [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Périodisations et temporalités dans un contexte global », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 23 mars 2017, http://calenda.org/399824