AccueilAmazighité, valeurs sociétales et le vivre ensemble

Amazighité, valeurs sociétales et le vivre ensemble

The Amazigh world - society, values and living together

*  *  *

Publié le lundi 27 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Dans un contexte géopolitique en ébullition, marqué par la montée des revendications identitaires, qui parfois peuvent être meurtrières, par l’éclatement des entités étatiques et le dépiècement  du vivre ensemble sous la pression des extrémismes ethniques ou religieux d’une part, et des politiques de domination et d’exclusion  adoptées par certains États, d’autre part ; le Maroc essaie de se frayer un tout autre chemin, se basant sur une lecture positive de  son histoire millénaire, et la reconnaissance des différentes composantes de sa culture et son identité nationale, et sur la volonté d’une bonne partie de ses élites et de sa société civile.

Annonce

Agadir, Maroc: du 5 au 8 juillet 2017

Argumentaire

Dans un contexte géopolitique en ébullition, marqué par la montée des revendications identitaires, qui parfois peuvent être meurtrières, par l’éclatement des entités étatiques et le dépiècement  du vivre ensemble sous la pression des extrémismes ethniques ou religieux d’une part, et des politiques de domination et d’exclusion  adoptées par certains Etats, d’autre part ; le Maroc essaie de se frayer un tout autre chemin, se basant sur une lecture positive de  son histoire millénaire, et la reconnaissance des différentes composantes de sa culture et son identité nationale, et sur la volonté d’une bonne partie de ses élites et de sa société civile.

Le mouvement Amazigh, via des discours et un certain nombre d’actions, contribue à cet effort national portant émergence d’un modèle marocain pluriel mais serein dans son unité. La contribution du Mouvement Amazigh est déterminante, compte tenu de ses choix de résistance, face aux dérives de l’Etat marocain post colonial marqués par le mépris et la marginalisation de l’amazighe dans toutes ses dimensions et par des inégalités spatiales dévastatrices. La résistance des communautés amazighes s’est faite aussi dans le cadre de la construction d’un nouveau vivre ensemble, fondé sur la reconnaissance, les droits et les obligations citoyennes. Elle ne s’était pas construite sur le rejet de l’autre, qui est en même temps une parti du moi, car l’élite amazighe avait compris depuis les années 1960 que dans ce genre de bataille, la victoire ne se remporte pas en conquérant les territoires mais en convertissant la population et les élites épris de valeurs nobles à sa cause.

L’amazighité a été le produit d’une élite à la lisière de deux ou trois voir quatre langues – l’amazigh, l’arabe, le français et l’anglais - et de plusieurs traditions culturelles, et c’est cette richesse qui explique son caractère innovateur et avant-gardiste. Une  amazighité qui ne compartimente pas l’identité marocaine, ni la divise en morceaux pour en faire un  patchwork, et qui fait des appartenances des Marocains une richesse et une force internes et des leviers d’ouverture sur le monde extérieur. 

L’amazighité ne s’est pas calqué en négatif sur l’arabité ou toute autre appartenance revendiquée par une quelconque communauté marocaine, elle fait de tous ses éléments la mosaïque identitaire marocaine dont l’amazighité constitue son substrat. Elle ne pouvait être autre chose que la structure profonde de la personnalité Marocaine, et une vision du monde porteuse d’espoirs, compte tenu de son  enracinement et de son référentiel de valeurs. Le patrimoine amazigh, les us et coutumes avaient toujours, et le sont encore, été des sources de base du système de valeurs au Maroc, c’est d’ailleurs l’un des constats de l’enquête nationale sur les valeurs.

Le vivre ensemble marocain n’évolue pas en autarcie, mais dans un monde que dévastent les identités meurtrières ; il fraie son chemin dans le village planétaire qui fait et défait les répertoires de valeurs sous la pression de la mondialisation et ses effets collatéraux. De nouvelles valeurs émergent dans la société marocaine, d’autres déclinent et disparaissent, et les valeurs consacrant l’individualisme et après moi le déluge sont au cœur de ces nouvelles valeurs.

Dans un contexte pareil, si la langue était pour le mouvement amazighe naissant depuis les années 1960 au cœur de sa revendication identitaire, vu que la langue est l’élément central de l’amazighité, ce mouvement est appelé aujourd’hui à donner forme à son projet sociétal fondé sur un système de valeurs qui puise de l’amazighité, qui n’est plus uniquement une revendication linguistique, mais plutôt un projet de société qui se cherche à se présenter comme alternative aux autres projets en concurrence sur le « marchée marocain ». Ainsi, nombreux sont les questionnements qui s’imposent :

  • L’ancien référentiel de valeurs est-il menacé ?qu’est ce qu’on peut en tirer pour aujourd’hui ?
  • L’amazighité sera telle caduque et une brève histoire à raconter aux générations futures ?
  • Pourra-t-on puiser intelligemment dans le nouveau vivier de valeurs mondialisé, sans renier ce que nous sommes et sans renoncer à notre vivre ensemble ?
  • Comment agir et quelle feuille de route pour sauvegarder les valeurs qui ont fait de nous des hommes et des femmes libres « Imazighen d Timazighin » ?  .

Axes de réflexions :

  • Axe 1 : Aspects historique et anthropologique : histoire, société et valeurs amazighes
  • Axe 2 : Les valeurs politiques et économiques chez les Amazighes
  • Axe 3 : Amazighité aujourd’hui, valeurs citoyennes et le vivre ensemble  
  • Axe 4 : Littérature et  Arts amazighes et valeurs véhiculées
  • Axe 5 : Media, enseignement : quelles valeurs véhiculées ?

Modalités de soumission et calendrier

  • Date limite d’envoi du résumé : 01 mai 2017 .

 Ce résumé doit contenir la problématique à traiterla méthodologie à suivre et les résultats escomptés.

  • Date de notification de la décision du comité scientifique : 01 juin 2017  
  • Date limite d’envoi du texte intégral de la communication (version finale) : 20 juin 2017
  • Travaux du colloque : Du 5 au 8 juillet 2017.

Les résumés ainsi que les textes sont  à envoyer à l’adresse suivante :  aueagadir@gmail.com

L’association se chargera de la restauration pour tous les participants et du logement pour les intervenants en dehors de la ville d’Agadir.

Comité scientifique

  • Ahmed Sabir, Université d’Agadir
  • Tassadit Yacine, EHESS, Paris
  • Mehdi Iâazzi, Université d’Agadir
  • Chadia Derkaoui, Université d’Agadir
  • Mohamed Sguenfle, Université d’Agadir
  • Brahim Labari, Université d’Agadir
  • Aboulkasim El Khatir, IRCAM, Rabat
  • Lahoucine Bouyaâkoubi, Université d’Agadir
  • Rachid El Hahi,  AREF,  Marrakech
  • Lhoucine Ousgane, Université d’Eté
  • Abdelwahab Bouchtart, Université d’Eté

Catégories

Lieux

  • Agadir, Maroc (80000)

Dates

  • lundi 01 mai 2017

Mots-clés

  • Amazighité, valeur, vivre ensemble

Contacts

  • Rachid El Hahi
    courriel : elhahi [at] gmail [dot] com
  • Université d'été
    courriel : aeuagadir [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Rachid El Hahi
    courriel : elhahi [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Amazighité, valeurs sociétales et le vivre ensemble », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 27 mars 2017, http://calenda.org/399883