AccueilOutils, acteurs et pratiques des économies des villes portuaires maritimes en Europe méditerranéenne et atlantique du XVIIe siècle à nos jours

Outils, acteurs et pratiques des économies des villes portuaires maritimes en Europe méditerranéenne et atlantique du XVIIe siècle à nos jours

Tools, actors and practices of port city economies in Mediterranean and Atlantic Europe, 17th century to the present day

*  *  *

Publié le mardi 28 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Comment les acteurs des économies portuaires maritimes s’organisent-ils individuellement et collectivement pour mener leurs activités ? Comment se gèrent localement les crises et les dynamiques du commerce international ? Quelles sont les pratiques concrètes qui déterminent les réussites et les échecs d’une place ? Les économies portuaires maritimes ont elles une capacité à se transformer plus facilement, plus rapidement ou plus radicalement que les autres ? Toutes ces questions sont autant de chantiers qui demandent à être travaillés et ce colloque entend apporter des éléments de réponse en focalisant l’attention sur un domaine particulier, celui des outils utilisés par les acteurs de l’économie dans les villes portuaires maritimes de l’Europe méditerranéenne et atlantique depuis le XVIIe siècle jusqu’à nos jours.

Annonce

Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme

4-5 octobre 2018

Argumentaire

Ouvertes par nature sur l’extérieur et donc premières touchées par les étapes successives de la mondialisation, toujours placées en concurrence avec des rivales proches ou plus lointaines, les villes portuaires appartenant à l’Europe méditerranéenne et atlantique présentent au cours des époques moderne et contemporaine des caractéristiques marquées et leurs économies évoluent constamment dans des environnements multiples, en constante recomposition. Si elles font l’objet, depuis longtemps, de nombreuses études, ces dernières se sont surtout intéressées à leurs élites, aux relations que les ports entretiennent avec les territoires urbains qui les abritent, au monde du travail, aux politiques d’aménagement ou au développement de leurs infrastructures. Les recherches sur le fonctionnement concret de leurs économies ont en revanche été à la traîne, trop souvent cantonnées à des travaux sur un groupe marchand ou sur une entreprise, et rarement attentive aux comparaisons et aux explorations de longue durée.

Comment les acteurs des économies portuaires maritimes s’organisent-ils individuellement et collectivement pour mener leurs activités ? Comment se gèrent localement les crises et les dynamiques du commerce international ? Quelles sont les pratiques concrètes qui déterminent les réussites et les échecs d’une place ? Les économies portuaires maritimes ont elles une capacité à se transformer plus facilement, plus rapidement ou plus radicalement que les autres ? Toutes ces questions sont autant de chantiers qui demandent à être travaillés et ce colloque entend apporter des éléments de réponse en focalisant l’attention sur un domaine particulier, celui des outils utilisés par les acteurs de l’économie dans les villes portuaires maritimes de l’Europe méditerranéenne et atlantique depuis le XVIIe siècle jusqu’à nos jours.

Plusieurs raisons justifient ce choix. S’intéresser aux outils, c’est tout d’abord se placer au cœur des activités économiques et donc d’en saisir les ressorts intimes. Choisir cette entrée, c’est également tenter d’établir un lien concret entre les stratégies et les pratiques, car la pensée et les actions des acteurs économiques s’appuient notamment sur la « boîte à outils » dont ils disposent ou qu’ils souhaitent détenir. Outils, acteurs, stratégies…  trois éléments qui, quand ils sont étudiés dans leurs interrelations, définissent finalement le mode de fonctionnement et la capacité d’action d’une économie. Enfin, l’entrée par les outils permet de faciliter les comparaisons dans le temps et dans l’espace. Elle donne à voir les révolutions et les évolutions sur le long terme, les manières de fonctionner spécifiques ou originales selon les différentes parties des rivages méditerranéens et atlantiques de l’Europe moderne et contemporaine.

Quels sont les outils utilisés par les acteurs des villes portuaires maritimes pour saisir une opportunité de marché ou s’adapter à la concurrence ? Qui décide de les créer ou de les importer ? Qui choisit de les adopter, de les ignorer, de les aménager ou de les abandonner ? L’apparition de nouveaux outils est-elle le moyen de combler un manque, une anticipation à des besoins futurs ou a-t-elle pour but de changer les habitudes et les moyens d’action ? Déterminent-ils des pratiques spécifiques ? Répondent-ils également à des enjeux politiques ou sociaux ? Bien entendu, cette liste de questions n’est en rien exhaustive et a seulement pour but de montrer les types d’interrogations ayant guidé les organisateurs dans leur réflexion initiale.

Les outils étudiés par ce colloque seront volontairement de natures variées. Ils pourront être spécifiques au monde maritime (contrat de fret, d’armement ou d’assurance ; prêt à la grosse aventure ; hypothèque maritime etc.) ou plus généraux, mais utilisés par ce dernier (warrants, lettres de change, société de quirats etc.). L’attention sera également portée sur les outils politiques, fiscaux ou douaniers, depuis les acquits-à-caution et les taxes douanières jusqu’aux zones de franchise et aux conséquences des accords internationaux de libre-échange. Enfin, les outils pourront être « physiques », « matériels », à commencer par le navire, avec ses différents modes de propulsion, les quais, les canaux, les bassins, les formes de radoub, les matériels de manutention et de levage, les équipements industriels littoraux, les supports de promotion commerciale etc. La liste présentée ici n’est qu’indicative et les organisateurs du colloque étudieront avec attention toutes les propositions qui s’inscriront dans les objectifs de cette rencontre scientifique.

Les organisateurs invitent les chercheurs appartenant à différentes disciplines (histoire, histoire de l’art, architecture, économie, géographie, sociologie et droit) à répondre à cet appel d’offres et à venir échanger à partir de leurs terrains d’enquête et de leurs méthodes spécifiques dans le but de donner à ce colloque une dimension interdisciplinaire, diachronique et comparative.

Modalités de soumission

Les propositions de communications doivent parvenir avant le 1er septembre 2017,

accompagnées d’un résumé de 1.500 à 2.000 signes (espaces compris) et d’un court cv de présentation de l’auteur. Une publication des textes est prévue, ces derniers étant préalablement soumis à l’approbation d’un comité scientifique et au processus d’expertise de la maison d’édition ou de la revue qui aura accepté le manuscrit.

Contact : raveux@mmsh.univ-aix.fr

Comité d’organisation

  • Fabien Bartolotti,
  • Xavier Daumalin 
  • Olivier Raveux
  • (UMR TELEMMe, CNRS-AMU)

 Comité scientifique

  • Gilbert Buti (Aix-Marseille université, UMR TELEMMe),
  • Apostolos Delis (Foundation for Research and Technology-Hellas, Institute for Mediterranean Studies),
  • Enric García Domingo (Universitat de Barcelona),
  • Jean-Louis Lenhof (Université de Caen, CRHQ),
  • Luca Lo Basso (Università degli studi di Genova, NavLab),
  • Bruno Marnot (Université de La Rochelle-CRHIA)

Lieux

  • Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme - 5 rue du Château de l'Horloge
    Aix-en-Provence, France (13090)

Dates

  • vendredi 01 septembre 2017

Mots-clés

  • ville portuaire, ville maritime, économie maritime, commerce international

Contacts

  • Olivier Raveux
    courriel : raveux [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Delphine Cavallo
    courriel : cavallo [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Outils, acteurs et pratiques des économies des villes portuaires maritimes en Europe méditerranéenne et atlantique du XVIIe siècle à nos jours », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 28 mars 2017, http://calenda.org/400071