AccueilDeux contrats doctoraux sur les usages de la drogue et sécurité en contexte urbain

Deux contrats doctoraux sur les usages de la drogue et sécurité en contexte urbain

Two doctoral contracts on drug use and security in an urban context

Projet DRUSEC (ANR/BMBF), Géographie et SHS

DRUSEC (ANR/BMBF), Geography and the HSS project

*  *  *

Publié le mercredi 29 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le laboratoire PASSAGES recrute deux doctorant·e·s en géographie ou sciences humaines et sociales pour travailler au sein du projet franco-allemand DRUSEC « Use of alcohol and illicit drugs in public and nightlife – challenges and suggestions for solutions for municipalities ».

Annonce

Le laboratoire CNRS PASSAGES (site de Bordeaux – Maison des Suds) recrute deux doctorant.e.s sur des contrats de 36 mois pour travailler au sein du projet franco-allemand DRUSEC « Use of alcohol and illicit drugs in public and nightlife – challenges and suggestions for solutions for municipalities ».

Projet DRUSEC

Le projet DRUSEC réunit une équipe franco-allemande pluridisciplinaire (sociologie, géographie, psychologie, études urbaines, criminologie, addictologie, toxicologie) déployée sur plusieurs sites autour du Center for Drug Research à Francfort et du laboratoire CNRS PASSAGES à Bordeaux.

Les usages de drogues dans les espaces (semi-)publics ont des répercussions sur les représentations de l’espace urbain – certains quartiers sont marqués par ce stigmate –, sur la sécurité perçue par les habitant.e.s – qui génère des replis ou des conflits –, sur les risques encourus par les consommateurs et consommatrices de drogues – souvent marginalisé.e.s, régulièrement évincé.e.s. L’usage de drogues dans l’espace public représente un risque majeur pour la santé et pour la sécurité des usagers : par exemple, en ce qui concerne les pratiques d’injection dans les espaces publics ou la consommation festive et récréative de drogue et d’alcool.

Le projet DRUSEC étudie et évalue les politiques publiques mises en œuvre en France et en Allemagne pour prévenir les risques objectifs et/ou pour rassurer les groupes insécurisés, avec une approche d’études urbaines, en ayant recours à des méthodes géographiques et cartographiques. Les nombreux acteurs impliqués dans ces politiques – municipalités, travailleurs sociaux, services médicaux, associations de prévention, police – agissent en fonction de leurs représentations spatiales de la sécurité et de l’insécurité auxquelles sont confrontés les différents groupes sociaux qu’ils catégorisent.

En étudiant les pratiques et les représentations spatiales de l’usage de la drogue en ville, chez les différents acteurs, l’objectif de la démarche de sciences appliquées du projet est d’identifier les mesures qui permettent de réduire les risques à la fois pour les usagers de drogue et pour le public général. Cela concerne par exemple les mesures de réduction des dommages (salles de consommation à moindre risque) qui sont en train d’être testées en France alors qu’elles existent depuis plusieurs décennies en Allemagne, mais aussi les modèles de coopération entre les différents services et associations, ou encore la mise en place de diagnostics territoriaux – etc.

Ce projet se situe à la convergence de trois approches : un cadre théorique de criminologie critique ; une méthode de géographie et cartographie urbaine ; un objectif de sciences sociales appliquées. Les équipes pluridisciplinaires françaises et allemandes coopéreront étroitement tout au long de la durée du projet (2017 à 2020), en échangeant sur les méthodes, les concepts, les résultats et en produisant des publications communes.

Financement ANR (en France) et BMBF (en Allemagne)

Programme cadre Futurs de la sécurité dans les espaces urbains

Responsable du projet

Mélina Germes, melina.germes@cnrs.fr

Missions

La recherche doctorale devra contribuer aux objectifs du projet collectif. Les doctorant.e.s bénéficieront d'une immersion dans le groupe de travail français et de l'encadrement des membres expérimentés de l'équipe franco-allemande ainsi que des ressources collectives du projet. Outre les compétences scientifiques et le respect de l'éthique de la recherche, cette mission requiert de l'autonomie et de l'initiative. Les doctorant.e.s devront :

  1.  développer une connaissance précise de l'état de l'art thématique, méthodologique et théorique ainsi que des débats politiques liés à la thématique de la recherche ;
  2.  concevoir et réaliser enquêtes et séjours de terrain principalement en France, mais aussi ponctuellement en Allemagne ;
  3.  entretenir des contacts avec les acteurs de terrain (professionnel.le.s, habitant.e.s, usagers) ;
  4.  traiter les données, analyser et publier les résultats de sa recherche de manière autonome dans des revues scientifiques ;
  5.  participer aux activités collectives du projet (workshops de formation et réunions de travail en France et en Allemagne, colloques et publications communes).

Thèmes

Chaque candidature devra s'inscrire explicitement dans l'un des deux thèmes suivants

Thème 1 : « Drug places between fears and risks, representations and knowledges »

Cette partie du projet questionne la production sociale de l'espace urbain et de ses représentations, dans la tension entre “images” subjectives et “savoirs” en recherche d'objectivité. Tant les habitant.e.s que les usagers de drogue ou les acteurs institutionnels s'approprient les lieux urbains et produisent des représentations de l'espace – c'est ainsi qu'émergent ce que nous appelons des “drug places”, les lieux réputés pour la consommation de drogue – espaces publics des rues ou semi-publics des lieux nocturnes festifs. L'enquête aura lieu dans plusieurs villes françaises (et également allemandes) et mobilisera des outils qualitatifs tels que des entretiens, cartes mentales, photographies.

Le premier objectif de ce travail sera d'étudier les mécanismes de la production de “drug places” en tenant compte de la variété des appropriations des lieux urbains, ainsi que de comprendre la production des savoirs institutionnels. Le deuxième objectif sera de contribuer à élaborer, en complémentarité du thème 2 et en partenariat avec l'équipe allemande du projet, une typologie et une méthode permettant aux acteurs de terrain d'identifier et de comprendre les situations auxquelles ils ont à faire face, afin de les orienter dans le choix de mesures de prévention.

Profil recherché

Les candidat.es doivent être titulaires d’un Master en Sciences Humaines et Sociales (géographie, sociologie, sciences politiques, anthropologie, etc.), spécialisé en études urbaines et/ou en criminologie critique, familiarisé avec les méthodes qualitatives et participatives. Une expérience des thématiques du projet est un avantage. Il est demandé d'avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise ; une connaissance de la langue allemande est un avantage.

Thème 2 : « Geographical analysis of (un-)securisation practices in urban drug places »

Cette partie du projet questionne la microgéographie des pratiques localisées de l'ensemble des acteurs qui engendrent, pour tel ou tel groupe social, plus de sécurité ou plus d'insécurité dans un quartier urbain réputé pour la consommation de drogue. Ces lieux deviennent les objets d'une action publique territorialisée, qu'il s'agisse d'évincer les consommatrices/teurs ou de leur proposer des espaces protégés de consommation à moindre risque. Le focus porte sur les pratiques des acteurs institutionnels (municipalités, travailleurs sociaux, services médicaux, associations de prévention, police), sur l'analyse de leurs actions et interventions qui façonnent les « drug places » et de leurs conséquences sur les usagers et les habitant.e.s. L'enquête aura lieu dans plusieurs villes françaises (et également allemandes), mobilisera des méthodes cartographiques et nécessitera la constitution de partenariats entre les acteurs institutionnels.

Le premier objectif de ce travail sera d'étudier géographiquement la mise en œuvre des actions institutionnelles et leurs conséquences. Le deuxième objectif sera d'élaborer autour de la visualisation cartographique un savoir géographique commun aux partenaires institutionnels locaux. Le dernier objectif sera de contribuer à élaborer, en complémentarité du thème 1 et en partenariat avec l'équipe allemande du projet, une typologie et une méthode permettant aux acteurs de terrain d'identifier et de comprendre les situations auxquelles ils ont à faire face, afin de les orienter dans le choix de mesures de prévention.

Profil recherché

Les candidat.es doivent être titulaire d’un Master en Géographie et/ou études urbaines, familiarisés avec les méthodes et concepts de la cartographie critique. Une expérience des thématiques du projet est un avantage. Il est demandé d'avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise ; une connaissance de la langue allemande est un avantage.

Contrats doctoraux

Durée 36 mois (mi 2017 à mi 2020)

Laboratoire CNRS PASSAGES UMR 5139, Site de Bordeaux (Maison des Suds, 12 Esplanade des Antilles, 33607 Pessac)

Salaire env. 1400 euros net selon la grille des salaires des contractuels du CNRS

Thèse Le contrat doctoral est lié à une inscription en thèse en SHS dans une université française, à justifier par un certificat de scolarité au plus tard dans les deux mois après le début du contrat doctoral.

Dossier de candidature

CV Maximum 2 pages. Éventuellement mémoire(s) de Master ou autre travail pertinent (joindre un lien vers un PDF en ligne type 'wetransfer'. Pas de pièce jointe pour les mémoires !)

Relevé de notes Joindre les relevés disponibles niveau Master 1 et 2 (ou équivalent)

Lettre de motivation Expliquez quelles expériences et compétences sont un apport pour le projet et quels apprentissages vous envisagez de faire au sein du projet. Précisez éventuellement quel(le) directrice/-teur de thèse vous envisageriez de solliciter dans l'université de votre choix.

Projet de thèse : 

Esquisse de 3 à 5 pages maximum (bibliographie comprise) montrant comment vous envisagez de contribuer au projet DRUSEC (comprenant par exemple un descriptif des méthodes de recherche envisagées ; la présentation d’une ou plusieurs enquêtes pertinentes et/ou leur terrain ; les principales étapes de la recherche).

Date limite Les dossiers complets (un seul document PDF en PJ) sont à renvoyer par courriel pour le 31 mai 2017.

Contact et questions melina.germes@cnrs.fr

Procédure de recrutement et calendrier indicatif

  • Convocation à un entretien À partir du 5 juin
  • Entretiens  le 19 ou 22 juin
  • Réponse définitive à partir du 28 juin
  • Prise de fonction contrat doctoral le 1er septembre 2017 au plus tard

Lieux

  • 12 esplanade des Antilles
    Bordeaux, France (33607)

Dates

  • mercredi 31 mai 2017

Mots-clés

  • drogue, alcool, sécurité, ville, cartographie critique, sociologie, criminologie critique, recherche appliquée

Contacts

  • Mélina Germes
    courriel : melina [dot] germes [at] cnrs [dot] fr
  • Cécilia Comelli
    courriel : cecilia_comelli [at] hotmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélina Germes
    courriel : melina [dot] germes [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Deux contrats doctoraux sur les usages de la drogue et sécurité en contexte urbain », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mercredi 29 mars 2017, http://calenda.org/400185