AccueilBase de données et histoire

Base de données et histoire

Data bases and history - international doctoral school

École doctorale internationale

*  *  *

Publié le mercredi 29 mars 2017 par João Fernandes

Résumé

L’objectif est de permettre aux étudiants de doctorat de se former aux méthodes de structurations des données, ainsi qu’aux enjeux historiographiques et épistémologiques de leur application aux sciences sociales en générale, et à l’histoire en particulier. Il s’agit donc d’articuler la théorie et la découverte des notions qui sous-tendent l’édification d’une base de données (structuration, architecture, modèle conceptuel des données…) et leur exploration statistique (statistique descriptive, multivariée, exploratoire). Pour atteindre cet objectif, cette semaine s’organisera sur un schéma simple : les matinées commencerons par une heure de discussion sur des lectures recommandées ou des exercices à réaliser, suivie par des conférences méthodologiques ; les après-midis sont consacrés à des prises en main logiciels et des expérimentations individuelles ou en groupes pour favoriser l’apprentissage.

Annonce

École d’été internationale : 22 au 26 mai

Argumentaire

L’École d’été internationale de Paris 2017 est la seconde école d’été numérique organisée par les universités de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne – et de l’UQÀM. Elle s’inscrit dans le cadre d’un partenariat émergent qui a pour objectif de favoriser l’échange des pratiques du numérique entre le Québec et la France. Son esprit est de promouvoir l’usage des méthodes informatiques de la recherche en sciences humaines et sociales dans la discipline historique. Organisée par des enseignants-chercheurs expérimentés, elle aborde des méthodologies et des thématiques innovantes, appliquées au sein d’une pédagogie adaptée aux spécificités de l’histoire, aux besoins des étudiants et aux impératifs de la recherche.

Seconde édition d’une école qui veut s’inscrire dans la durée, elle sera la première organisée en France, après celle de Montréal, tenue à l’UQÀM en mai 2016. Le thème choisi cette année, « Les bases de données en histoire », se situe dans le prolongement du précédent, axé sur les méthodes d’analyse textuelles assistées par ordinateur. L’objectif est de permettre aux participants de se former aux méthodes de structurations des données, ainsi qu’aux enjeux historiographiques et épistémologiques de leur application aux sciences sociales en générale, et à l’histoire en particulier. Consacrée à la méthodologie, cette école se situe ainsi au carrefour de leur domaine d’étude individuel, de leur formation académique et d’une approche méthodologiques commune.

L’école est une formation de courte durée qui se déroulera sur 6 jours dans le cadre d’une formation universitaire avec le souci d’articuler la découverte théorique des notions qui sous-tendent l’édification d’une base de données (structuration, architecture, modèle conceptuel des données…) et leur exploitation pratique – de la construction d’une base de données à son exploration statistique (statistique descriptive, multivariée et exploratoire). Pour atteindre cet objectif, les journées s’organisent selon un schéma simple : les matinées débutent par une heure de discussion sur des lectures recommandées ou des exercices à réaliser, suivie par des conférences méthodologiques ; les après-midis sont consacrés à des prises en main logiciels et des expérimentations individuelles ou en groupes pour favoriser l’apprentissage.

Inscriptions

Les inscriptions sont ouvertes aux étudiants en doctorat de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et ceux d'autres institutions dans la limite des places disponibles. Les pré-inscriptions se font en ligne, les candidats recevront une réponse définitive début mai 2017.

Programme

Lundi 22 mai 2017 — Les bases de données en histoire

9h : Mots de bienvenue et tour de table de présentation

Conférence de Jean-Philippe Genet (Paris 1), Les bases de données en histoire : approches historiographiques et épistémologique (10h-12h)

TP (13h30-15h, salle informatique)

15h-15h30 : Pause

TP (15h30-17h, salle informatique)

  •  Présentation des recherches (problématiques, documentation, méthode envisagée)
  •  Installation des logiciels utilisés durant la formation

Café statistique (17h-18h) : rencontre autour du logiciel R

Mardi 23 mai 2017 — Données et modélisation des données historiques

  • 9h : Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants

Conférence de Stéphane Lamassé (Université de Paris 1) et Benjamin Deruelle (UQÀM), La modélisation informatiques et les « données » historiques (10h-12h)

  • TP (13h30-15h, salle informatique) : Modéliser : textuelle, images objets
  • TP (15h30-17h, salle informatique) : Implémenter
  •  Tables, champs et relations
  •  Formulaires et états

Café informatique (17h-18h) : Rencontre autour de la modélisation d’archives (XML)

Mercredi 24 mai 2017 — Les requêtes

  • 9h30 : Retour sur les travaux de la veille Conférence de Camille Salinesi (Université de Paris 1), Exploiter les données : méthodes et pratiques (10h12h)
  • TP (13h30-16h30, salle informatique) : Les requêtes en pratiques
  • 16h30-17h30 : Pause

Café statistique (17h30-19h) : Pérennité, archivage et transparence des données

  •  Léon Robichaud (Université de Sherbrooke)
  •  Camille Salinesi (Université de Paris 1)
  •  Sean Takats (Roy Rosenzweig Center for History and New Media)

Jeudi 25 mai 2017 — Une exploitation raisonnée des données historiques

  • 9h : Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants :
  • Conférence Gaëtan Bonnot et Léo Dumont (Université Paris 1), Base de données et statistiques (10h-12h)
  • TP (13h30-15h, salle informatique) : Décrire et interpréter ses données avec R
  • 15h-15h30 : Pause
  • TP (15h30-17h, salle informatique) : Les analyses multidimensionnelles avec R

Vendredi 26 mai 2017 — Bases de données, cartes et réseaux

  • 9h : Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants :
  • Conférence de Léon Robichaud (Université de Sherbrooke), L'ancrage spatio-temporel des données historiques (10h-12h)
  • TP (13h30-15h30, salle informatique) : De la base de données à la production d’une carte (La base de données Adhémar)
  • 15h-15h30 : Pause
  • Bilan (15h30-16h30, salle de conférence)
  • Pot de l’amitié (16h30-17h30) : rencontre autour du Président de l’Université Paris 1

Comité scientifique

  • Pascal Bastien (UQAM),
  • Benjamin Deruelle (UQAM),
  • Stéphane Lamassé (Paris1),
  • Léo Dumont (Paris1)

Comité d’organisation 

  • Pascal Bastien (UQAM),
  • Benjamin Deruelle (UQAM),
  • Stéphane Lamassé (Paris1),
  • Léo Dumont (Paris 1)

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • dimanche 30 avril 2017

Mots-clés

  • base de données, quantitatif, sources, corpus

Contacts

  • Stéphane Lamassé
    courriel : stephane [dot] lamasse [at] univ-paris1 [dot] fr
  • Léo Dumont
    courriel : leo [dot] dumont [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Léo Dumont
    courriel : leo [dot] dumont [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Base de données et histoire », École d'été, Calenda, Publié le mercredi 29 mars 2017, http://calenda.org/400266