AccueilDoctorat « Dynamiques comparées des pratiques culinaires »

Doctorat « Dynamiques comparées des pratiques culinaires »

PhD. “Compared dynamics of cooking practices”

*  *  *

Publié le vendredi 31 mars 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le centre de recherche de l'institut Paul Bocuse recrute un doctorant pour une thèse portant les dynamiques comparées des pratiques culinaires. Cette thèse sera encadrée par Isabelle Bianquis (université de Tours) et co-encadrée par Maxime Michaud (centre de recherche de l'institut Paul Bocuse).

Annonce

Contexte

Créé en 2008, le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse a pour mission de développer une expertise scientifique au service de la connaissance et de la promotion du plaisir de manger en tous lieux et dans tous les contextes. Il développe ainsi une stratégie originale s’inscrivant dans une approche pluridisciplinaire autour de trois préoccupations majeures :

  • Le goût et le plaisir du repas
  • La santé et le bien être
  • L’environnement du mangeur

Présentation du sujet

Sujet médiatique s’il en est, l’alimentation contemporaine ne cesse de générer des reportages oscillant entre valorisation de « traditions » locales et le constat – voire la dénonciation – des conséquences de la « mondialisation ». Dans ce flot continu d’informations, les travaux produits par les sciences sociales ont des difficultés à se faire entendre. Ils remettent pourtant en cause les lectures simplistes en soulignant la complexité de ces phénomènes, entre réactions identitaires, reconstructions folkloristes, exotisme assumé et métissages alimentaires. Ils montrent surtout que l’évolution constatée des pratiques ne s’accompagne pas toujours d’une transformation forte des modèles alimentaires de référence. Parmi les composantes de l’alimentation, les pratiques culinaires constituent une dimension particulièrement intéressante. Elles combinent en effet transmission, acquisition et mise en pratiques de techniques, le tout en lien avec des connaissances et des représentations liées aux produits en eux-mêmes. Elles sont par ailleurs contraintes par les impératifs de temps et les aspects matériels entourant l’acte alimentaire. Bref, elles mobilisent toutes les dimensions culturelles liées à l’alimentation et constituent en ce sens un révélateur privilégié des dynamiques sociales et culturelles de l’alimentation contemporaine.

Le projet de recherche de doctorat en cours de montage à l’Institut Paul Bocuse se veut une étude comparative des pratiques culinaires dans deux à trois régions du monde (encore à définir). Elle mobilisera de façon privilégiée une approche qualitative empruntant aux méthodes de l’anthropologie sociale et culturelle. Elle pourra toutefois faire appel à des méthodes plus quantitatives (questionnaires, etc.) issues de la sociologie dans une perspective complémentaire. La recherche aura une dimension appliquée destinée aux professionnels du secteur culinaire.

Encadrement

La thèse sera co-dirigée par Mme. Isabelle Bianquis (Université François Rabelais de Tours) et M. Maxime Michaud (Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse, Ecully).

Profil requis

Formation et Compétences

  • Formation de  niveau Master II en sciences sociales.
  • Maîtrise des outils de l’enquête qualitative (ethnographie) indispensable.
  • Maîtrise des méthodologies complémentaires (entretiens, questionnaires) fortement appréciée.
  • Maîtrise de l’anglais indispensable.
  • Connaissances théoriques en socio-anthropologie de l’alimentation appréciées.

Autres éléments de profil

  • Connaissance des méthodologies de la recherche.
  • Autonomie.
  • Attirance pour le travail théorique et le débat d’idée.
  • Appétence pour le domaine de l’alimentation.
  • Capacité d’adaptation, notamment aux contraintes liées au travail en lien avec des acteurs industriels.

Informations pratiques

La thèse de doctorat se fera sur une durée de 3 ans. Elle commencera entre le 1er septembre 2017 et le 31 octobre 2017.

Le/la doctorant(e) sera localisée au Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse à Ecully (région lyonnaise), avec présence sur site obligatoire (en dehors des terrains de recherche).

La thèse se fera sous la forme d’un contrat CIFRE, avec une rémunération brute de 24600€ annuels (mutuelle d’entreprise obligatoire).

Pour postuler

Documents à fournir :

  • Une lettre de motivation
  • Un CV détaillé (3 pages maximum) présentant la formation, les expériences professionnelles, les compétences et les éventuelles publications.
  • Un résumé (5 pages maximum avec bibliographie) du mémoire de Master.
  • Une à trois lettres de recommandation.

A transmettre par mail avant le 14 avril 2017

au format PDF et en un document unique à :

  • M. Maxime Michaud (Maxime.Michaud@institutpaulbocuse.com)
  • ET Mme. Isabelle Bianquis (Isabelle.Bianquis@univ-tours.fr)

Calendrier

  • Réception des candidatures jusqu’au 14 avril 2017

  • Auditions : avril 2017
  • Montage du dossier CIFRE : mai 2017
  • Expertise ANRT : Eté 2017
  • Démarrage de la thèse : septembre/octobre 2017

Jury de recrutement

  • Agnès Giboreau (Centre de recherche de l'Institut Paul Bocuse)
  • Isabelle Bianquis (Université François Rabelais de Tours)
  • Maxime Michaud (Centre de recherche de l'Institut Paul Bocuse)

Lieux

  • Écully, France (69130)

Dates

  • vendredi 14 avril 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • thèse, PhD, cuisine, anthropologie, ethnologie, cooking

Contacts

  • Maxime Michaud
    courriel : Maxime [dot] Michaud [at] institutpaulbocuse [dot] com

Source de l'information

  • Maxime Michaud
    courriel : Maxime [dot] Michaud [at] institutpaulbocuse [dot] com

Pour citer cette annonce

« Doctorat « Dynamiques comparées des pratiques culinaires » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 31 mars 2017, http://calenda.org/400913