AccueilMonnaies en guerre (1936-1949)

Monnaies en guerre (1936-1949)

The currency of war (1936-1949)

La souveraineté monétaire en question

The issue of monetary sovereignty

*  *  *

Publié le mardi 18 avril 2017 par João Fernandes

Résumé

La seconde guerre mondiale pose avec une ampleur sans précédent, à l’échelle du monde, la question historique de la souveraineté monétaire. La diversité des régimes d’occupation, les modifications de frontières, l’acuité des destructions, des pénuries, des restrictions, des violences opérées sur les biens, les activités et les populations, la multiplication des monnaies de nécessité, les modalités variables des reconstructions d’après-guerre : autant de phénomènes qui concourent à mettre en question de près ou de loin le droit régalien de battre monnaie. Ils interrogent le lien de nature à la fois juridique, institutionnelle et anthropologique, qui, depuis au moins Aristote, relie la souveraineté monétaire à la souveraineté politique.

Annonce

Argumentaire

La Seconde Guerre mondiale pose avec une ampleur sans précédent, à l’échelle du monde, la question historique de la souveraineté monétaire. La diversité des régimes d’occupation, les modifications de frontières, l’acuité des destructions, des pénuries, des restrictions, des violences opérées sur les biens, les activités et les populations, la multiplication des monnaies de nécessité, les modalités variables des reconstructions d’après-guerre : autant de phénomènes qui concourent à mettre en question de près ou de loin le droit régalien de battre monnaie. Ils interrogent le lien de nature à la fois juridique, institutionnelle et anthropologique, qui, depuis au moins Aristote, relie la souveraineté monétaire à la souveraineté politique (Helleiner, 2003, Théret, 2006).

Ce colloque se propose d’explorer cet aspect de l’histoire globale de la Seconde Guerre mondiale, souvent évoqué, mais rarement étudié pour lui-même (Aglan et Frank (dir.), 2015) : dans quelle mesure la « guerre-monde » a-t-elle contribué à transformer les normes, les institutions, les pratiques et les formes de (dé)légitimation de la souveraineté monétaire, dans le cadre des territoires nationaux recomposés par le conflit, comme à l’échelle des relations monétaires internationales ?

Trois directions principales de recherche, à ce stade, pourraient, en première approche, former la trame de cette problématique :

  • Dans quelle mesure les diverses expériences monétaires de la guerre et des régimes d’occupation ont-elles contribué à dépolitiser ou au contraire à (re)-politiser la monnaie et ses institutions ? Les régimes d’occupation ont-ils abouti à réduire la monnaie à sa fonction purement technique ? Ont-ils contribué à neutraliser ou à instrumentaliser les banques centrales ? La monnaie a-t-elle été utilisée, à sa mesure, afin de conforter les régimes d’exception tributaires des mesures liées aux occupations ?
  • Comment la guerre a-t-elle contribué à transformer les relations monétaires internationales et les modalités de la souveraineté politique ? A-t-elle favorisé la guerre des monnaies, dans le prolongement des années de dépression, ou a-t-elle, au contraire, nourri sur de nouvelles bases ou même contribué à dépasser la dynamique des zone monétaires ?
  • Quel rôle joue la monnaie et les différentes institutions monétaires, en particulier les banques d’émission, dans la phase des reconstructions nationales, après les Libérations, mais aussi auparavant au sein des débats entre experts, et, en liaison ou non avec ces débats, au sein des divers milieux de la Résistance, à travers les aspirations et les projets qui en sont issus ? En quoi les projets monétaires participent-ils ou non d’une espérance plus vaste d’un monde nouveau en matière de souveraineté politique ?

Ce questionnement s’inscrit dans une approche géographique de la guerre-monde au double sens du terme – la guerre s’étendant à l’échelle du monde, y compris les pays neutres, et la guerre constituant en soi un monde avec ses modes de fonctionnement spécifiques. Cette option conduit à inclure par conséquent dans le colloque les régions du monde demeurées des zones périphériques ou non-combattantes, mais où la guerre contribue aussi à contraindre plus ou moins intensément la fonction souveraine de la monnaie (Suisse, Espagne, monde colonial ou Amérique latine, etc.). Les bornes d’exploration dans le temps se déploient également dans une moyenne durée – dont les limites chronologiques sont elles-mêmes en question - incluant les prodromes de la guerre en 1936-1937 jusqu’à l’achèvement du cycle des Libérations en 1948-1949.

Langues de travail : français et anglais

Invitation et programme à télécharger sur le site https://www.banque-france.fr/conferences-et-medias/seminaires-colloques-et-symposiums/seminaires-et-colloques-historiques/monnaies-en-guerre-1936-1949-la-souverainete-monetaire-en-question

Bulletin d’inscription à remplir et à renvoyer avant le 31 mai 2017.

Programme 

Jeudi 15 juin 2017

14H00 Allocution de bienvenue, Nathalie Aufauvre

14H15 Introduction, Michel Margairaz

Session 1 : Le Franc entre Vichy et Alger

14H30 Présidence Alya Aglan

  • 14H30 L’or de la Banque de France en guerre Arnaud Manas
  • 15H00 La fausse monnaie sous l’Occupation en France Christophe Lastécouères

15H30 Questions-Réponses

16H00 Pause-café

  • 16H30 Les enjeux de la monnaie fiduciaire en guerre Mathieu Bidaux
  • 17H00 La souveraineté monétaire entre Berlin et Washington (1940-1946) Michel Margairaz

17H30 Questions-Réponses

Vendredi 16 juin 2017

Session 2 : Souverainetés monétaires dans l’Europe en guerre

9H30 Présidence Robert Boyce

  • 9H30 The Bank of Greece at London : the case of governor Varvaressos (1940-1946) Andreas Kakridis
  • 10H00 Souveraineté et neutralité monétaire dans un monde en guerre : le cas de la Suède Örjan Appelqvist

10H30 Questions-Réponses

10H45 Pause-café

  • 11H00 De l’hyperinflation au miracle monétaire : l’expérience hongroise (1945-1946) Ludovic Desmedt, Daouda Drabo
  • 11H30 Le franc suisse durant la Seconde Guerre mondiale : une neutralité problématique, Marc Perrenoud

12H00 Questions-Réponses

12H30 Déjeuner

Session 3 : Reconstruire les souverainetés monétaires après-guerre

14H00 Présidence Robert Frank

  • 14H00 Un dollar d’occupation ? Les projets monétaires de l’AMGOT en France (1943-1945) Kenneth Mouré
  • 14H30 La reconstruction de la souveraineté monétaire impériale : l’Afrique équatoriale française entre le franc et le sterling (1941-1945) Olivier Feiertag
  • 15H00 La piastre dans la guerre d’Indochine : l’impossible souveraineté ? Hugues Tertrais

15H30 Questions-Réponses

16h00 Conclusions Olivier Feiertag

Lieux

  • Espace conférences de la Banque de France - 31 rue Croix-des-Petits-Champs
    Paris, France (75001)

Dates

  • jeudi 15 juin 2017
  • vendredi 16 juin 2017

Mots-clés

  • monnaie, seconde guerre mondiale, économie, or, billet de banque, franc, dollar

Contacts

  • Mathieu Bidaux
    courriel : mathieu [dot] bidaux [at] banque-france [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mathieu Bidaux
    courriel : mathieu [dot] bidaux [at] banque-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Monnaies en guerre (1936-1949) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 avril 2017, http://calenda.org/402011