AccueilLa vérité ne fait pas violence

La vérité ne fait pas violence

Claude Tresmontant : pour un réalisme intégral

*  *  *

Publié le mardi 18 avril 2017 par João Fernandes

Résumé

À l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Claude Tresmontant, des « Journées » sont organisées pour étudier l’actualité et la pertinence de ses travaux aujourd’hui, et dessiner des pistes pour des travaux futurs. Les différents aspects de son œuvre y seront abordés : cosmologie, métaphysique, anthropologie, éthique et politique, écologie, exégèse et théologie.

Annonce

Argumentaire

 « La vérité ne fait pas violence, elle ne s’impose pas, il faut aller la chercher. Il faut, comme Abraham,accepter de quitter ses présupposés, ses a priori, son confort, pour partir vers l’inconnu... »

Claude Tresmontant a eu le courage de choisir ce chemin escarpé.

Dans la lignée d’Aristote, Thomas d’Aquin, Bergson, Blondel et Teilhard de Chardin, Claude Tresmontant a proposé l’une des pensées les plus originales et fécondes du XXe siècle.

Il est temps de redécouvrir sa méthode pour oser continuer à chercher la vérité en s’appuyant sur les seuls fondements qui peuvent faire rempart aux intégrismes et rassembler les personnes de bonne volonté : le réel et la raison. Il est temps également d’oser les décloisonnements, sans confusion, qu’il a su opérer entre les disciplines qui relèvent toutes de l’analyse rationnelle – sciences de l’univers, philosophie, métaphysique, théologie, exégèse – et qui lui ont permis de faire des découvertes extraordinaires, toujours valables aujourd’hui.

Contre les penseurs de son temps, Claude Tresmontant a montré que la métaphysique n’est pas morte mais qu’au contraire elle doit être renouvelée par les révolutions du XXe siècle dans la connaissance de l’univers et du vivant : toutes les métaphysiques ne sont pas compatibles avec le réel découvert par les sciences modernes. Et toutes les anthropologies et toutes les politiques ne sont pas compatibles avec toutes les métaphysiques : il est donc également question de responsabilité et d’action.

Programme

Samedi 13 mai 2017

13 :30 : Accueil

  • 14 :00 : Introduction : - François-Xavier de Guibert
  • 14 :30 : Introduction familiale - Raphaël et Emmanuel Tresmontant
  • 14 :45 : Introduction à l’Essai sur la pensée hébraïque - Paul Mirault

15 :25 : Pause

  • 15 :40 : Le dialogue entre science et foi à l'épreuve de l'observation et de l'expérimentationEtienne Le Coarer
  • 16 :20 : Nicolas Berdiaev, Maurice Zundel, Claude Tresmontant ou l’accord anthropologique parfait- Michel Fromaget

17 :00 : Pause

  • 17 :15 : Pourquoi Tresmontant parle aux jeunes - Brunor
  • 17 :55 : Tresmontant et l'école Freinet - Henri-Louis Go 

Dimanche 14 mai 2017

11 :00 : Mot d'accueil - François-Xavier de Guibert

  • 11 :10 : La vision informationnelle de Tresmontant Philippe Gagnon
  • 12 :00 : La mystique chez Tresmontant - Michèle Juin

12 :30 : Déjeuner

  • 14 :00 : L'imitation du Christ dans la pensée chrétienne : Tresmontant lecteur de Blondel - Jérémy-Marie Pichon
  • 14 :40 : Le Père Teilhard de Chardin et Claude Tresmontant - Marie-Jeanne Coutagne avec Marie Bayon de la Tour

15 :20 : Pause

  • 15 :40 : Tresmontant et la pensée allemande - Edouard Husson

16 :40 : Conclusion

17 :00 : Fin

Catégories

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure - Amphithéâtre Rataud - 45 rue d'Ulm
    Paris, France (75005)

Dates

  • samedi 13 mai 2017
  • dimanche 14 mai 2017

Mots-clés

  • Tresmontant, métaphysique, création, anthropologie, mystique, Teilhard, Blondel, Zundel, Girard

Contacts

  • Bérengère Gaullier
    courriel : journeesclaudetresmontant [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Bérengère Gaullier
    courriel : journeesclaudetresmontant [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La vérité ne fait pas violence », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 avril 2017, http://calenda.org/402203