AccueilLieux, géo-littérature et médiations : la Lorraine des écrivains dans l’espace francophone

Lieux, géo-littérature et médiations : la Lorraine des écrivains dans l’espace francophone

Places, geo-literature and mediations: The Lorraine of writers in the French-speaking world

*  *  *

Publié le mercredi 19 avril 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque privilégiera la problématique de la construction des liens entre territoire, espace, littérature et médiations au sein de l'espace francophone autour de trois axes : lieux, espaces et littérature, l’attractivité territoriale et touristique de la littérature, de la médiation à la médiatisation (écrivains, institutions, publics). Cette manifestation s'inscrit dans le programme « La Lorraine des écrivains » qui propose un panorama littéraire incluant un recensement géolocalisé (d’auteurs, d’œuvres, de manifestations…) et une approche des activités de médiation autour des écrivains et de la littérature (base de données, entretiens, enquêtes, articles scientifiques…).

Annonce

30 novembre-1 décembre 2017 Université de Luxembourg – Belval

Responsable

Carole Bisenius-Penin

Argumentaire

Après les 1ères journées d’étude internationales organisées par le Centre de recherche sur les médiations (CREM) en décembre 2016, le programme scientifique « La Lorraine des écrivains » s’achève par un colloque international sur le campus de Belval au Luxembourg. Ce projet relève également d’une coopération transfrontalière, puisqu’un partenariat a été mis en place entre l’Université de Lorraine (CREM) et l’Université de Luxembourg (the Institute of Geography and Spatial Planning-IPSE).

Pour rappel, l’objectif du programme est la mise en réseau d’opérateurs régionaux sur un territoire spécifique, afin d’assurer une visibilité nationale et transfrontalière de la Lorraine sur les activités liées au  livre, via la création d’une cartographie littéraire du territoire, à vocation culturelle et touristique, construite autour de 3 pôles : vie littéraire, création et patrimoine. Le projet repose notamment sur un volet numérique avec la mise en place d’un site web (http://lalorrainedesecrivains.univ-lorraine.fr) proposant un panorama littéraire de la Lorraine qui inclut un recensement géolocalisé (d’auteurs, d’œuvres, de manifestations…) et une approche des activités de médiation autour des écrivains et de la littérature (base de données, entretiens, enquêtes, articles scientifiques…).

Ceci étant, pour l’édition 2017, au-delà du cas lorrain, à partir d’un périmètre géographique défini au sein de l’espace francophone, la manifestation permettra de répondre à plusieurs questions : quelles sont les médiations possibles entre littérature et territoire en fonction à la fois des créateurs, des médiateurs (politiques en charge de la culture, directeurs d’établissements culturels, organismes de soutien à la création…) et des publics ? Comment la création, tout comme le patrimoine littéraire, permettent de repenser et de dynamiser le territoire ? En somme, la littérature, sous ses différentes formes, à travers des lieux, des dispositifs, des acteurs, peut-elle constituer un vecteur de développement ?

Ce colloque privilégiera donc la problématique de la construction des liens entre territoire, espace, littérature et médiations autour de trois axes :

1) Lieux, espaces et littérature

Du paysage (Besse, 2000) à la ville (Lévy, 2006 ; Grésillon, 2008), à la « topophilie » (Tuan, 1974), à l’atlas (Moretti, 2000), au dépaysement (Bailly, 2011), à la promenade (Montandon, 2000) ou encore aux hyper-lieux (Lussault M., 2016), il s’agira d’examiner comment « l’espace vécu », imaginé par le biais de la littérature et de ses médiations permet de déchiffrer le sens des lieux et constitue des modes d’accès au monde.

2) L’attractivité territoriale et touristique de la littérature

L’objectif est de s’interroger sur la façon dont la littérature et la vie littéraire, à travers leurs aspects matériels (les œuvres, les maisons d’écrivains, les festivals, les prix…) et immatériels (les paysages littéraires, l’imaginaire des lieux…) peut constituer une ressource spécifique (Gumuchian et Pecqueur, 2007), permettant de saisir les relations qui se nouent entre création et territoires (Fournier, 2016).

3) De la médiation à la médiatisation (écrivains, institutions, publics)

Enfin, il sera intéressant de proposer des analyses sur la question de la visibilité (Heinich, 2012) des auteurs sur le territoire, en examinant notamment les multiples formes d’intervention, de présence, des écrivains (résidence d’auteurs, performance, ateliers d’écriture…) sur la scène médiatique (Meizoz, 2016). Dans cette perspective, l’enjeu portera aussi sur la manière dont les différents acteurs et publics (professionnels du livre, élus, habitants, touristes, journalistes, associations…) s’approprient la littérature hors du livre (Ruffel, 2010).

Modalités

Le colloque se déroulera le 30 novembre et 1 décembre 2017 à l'Université de Luxembourg, Campus Belval (Maison des Sciences Humaines).

La langue de travail sera le français.

Chaque participant disposera de 20 minutes pour sa présentation.

La proposition de communication (environ 5000 signes), au format Word ou PDF, ainsi qu’une brève notice bio-bibliographique (profession, domaine de recherche, institution, publications) est à faire parvenir à l'adresse suivante : carole.bisenius-penin@univ-lorraine.fr

Calendrier 

  • Réception des propositions (résumés) : 31 mai 2017

  • Réponses aux auteurs : 15 juin 2017
  • Réception des textes : 1er septembre 2017
  • (30 000 à 50 000 signes espaces non compris + résumé en 10 lignes
  • français et anglais + 6-7 mots clés dans les 2 langues)
  • Publication des actes : décembre 2017

Comité scientifique

  • Rachel Bouvet (Université du Québec à Montréal, Canada)
  • Marc Brosseau (Université d’Ottawa, Canada)
  • Mauricette Fournier (Université Clermont Auvergne, France)
  • Malte Helfer (Université de Luxembourg, Luxembourg)
  • Bernard Lahire (ENS Lyon, France)
  • Bertrand Lévy (Université de Genève, Suisse)
  • Jérôme Meizoz (Université de Lausanne, Suisse)
  • Christian Schulz (Université de Luxembourg, Luxembourg)
  • Alain Viala (University of Oxford, Royaume Uni)
  • Jacques Walter (Université de Lorraine, France)
  • Bertrand Westphal (Université de Limoges, France)

Références bibliographiques

Bailly, J.C, 2011  Le Dépaysement, voyages en France, Paris, Éditions du Seuil.

Besse, J.-M. 2000, Voir la Terre. Six essais sur le paysage et la géographie, Arles, Actes Sud.

Brosseau M., Cambron M., 2003, « Entre géographie et littérature : frontières et perspectives dialogiques », Recherches sociographiques, vol. 44, n° 3, p. 525-547.

Claval P., 2003, Géographie culturelle. Une nouvelle approche des sociétés et des milieux, Paris, Armand Colin.

Cook I., Crouch D., Naylor S., Ryan J.R. (dir.), 2000, Cultural Turns/Geographical Turns: Perspectives on Cultural Geography, Harlow, Prentice Hall.

Dupuy L., Puyo J.-Y, 2015, De l’imaginaire géographique aux géographies de l’imaginaire. Écritures de l’espace, Presses de l’Université de Pau et des pays de l’Adour : coll. Spatialités.

Fournier, M., 2016, Développement culturel et Innovation territoriale, Clermont-Ferrand, France. [actes numériques], 2017, <http://iadt.fr/ressources/developpement-culturel-et-innovation-territoriale.html>. <halshs-01487348>

Gumuchian H., Pecqueur B., 2007, La ressource territoriale,Paris, Economica, Anthropos.

Grésillon, B., 2008, «Ville et création artistique : pour une autre géographie culturelle», Annales de Géographie (Les), n° mai-août, Armand Colin, Paris, p. 179-198.

Heinich N., 2012, De la visibilité. Excellence et singularité en régime médiatique, Paris, Gallimard.

Lévy, B., « Genève, ville littéraire : de la topophobie à la topophilie », Revue des sciences humaines (RSH), Paris, 284, oct.-déc. 2006, p. 135-149.

Lussault M., 2016, Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation, Paris, Seuil.

Meizoz J., 2016, La Littérature « en personne ». Scène médiatique et formes d'incarnation, Genève, Editions Slatkine.

Montandon, A., 2000. Sociopoétique de la promenade. Presses Université Blaise Pascal.

Moretti, F., Atlas du roman européen, 1800-1900, traduit de l’italien par Jérôme Nicolas, Paris, Éditions du Seuil, 2000.

Ruffel D., 2010, « Une littérature contextuelle », Littérature, n°160, p. 61-73.

Tissier J.-L. (dir), 2007, « Géographie et littérature», in Bulletin de l’Association des Géographes français, vol. 84, n° 3, p. 243-368.

Dates

  • mercredi 31 mai 2017

Mots-clés

  • territoire, lieu, littérature, géographie, médiation, espace francophone, culture

Contacts

  • Carole Bisenius-Penin
    courriel : carole [dot] bisenius-penin [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Sandrine D'Alimonte
    courriel : sandrine [dot] dalimonte [at] univ-lorraine [dot] fr

Source de l'information

  • Carole Bisenius-Penin
    courriel : carole [dot] bisenius-penin [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Lieux, géo-littérature et médiations : la Lorraine des écrivains dans l’espace francophone », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 avril 2017, http://calenda.org/402250