HomeFootball et géographie

Football et géographie

Revue « Géographie et cultures »

*  *  *

Published on Thursday, April 20, 2017 by Céline Guilleux

Summary

Ce numéro spécial de la revue Géographie et cultures se propose d’étudier cette culture monde vers lequel le football tend, comme les résistances que sa globalisation rencontre...

Announcement

Direction scientifique

La direction scientifique du numéro est assurée par Jean-Pierre Augustin et Vincent Gaubert.

Argumentaire

« For the Game. For the World ». Depuis une décennie, la devise de la FIFA affiche une dimension planétaire du football, un universel qu’aucun autre sport ne semble en capacité d’égaler. En un siècle et demi, depuis sa codification en Angleterre en 1863, le football s’est répandu à travers le monde. Si la FIFA semble avoir atteint ses limites territoriales, avec plus de deux cents associations nationales de football affiliées, elle tente néanmoins de les repousser davantage, en confiant notamment l’organisation de sa principale compétition à des territoires novices en la matière : au début du XXIe siècle, la Coupe du monde de football aura fait escale sur deux nouveaux continents en l’espace de huit ans (l’Asie en 2002 et l’Afrique en 2010), quand les deux prochaines éditions (en Russie en 2018 et au Qatar en 2022) verront deux pays « inédits » accueillir ce méga-événement sportif. Cette succession originale, du pays le plus vaste du globe au micro-État, offre un contraste géographique saisissant, révélateur de la force de ce jeu, véritable conquérant du monde.

L’histoire du football, sujet d’ouvrages de référence (Dietschy, 2010 ; Goldblatt, 2006) a déjà fait état de cette quête d’universalité de la pratique comme de ses institutions. La géographie a mis davantage de temps à saisir l’occasion d’étudier spécifiquement le football. Mais compte tenu de la place hégémonique qu’il a rapidement prise, la géographie l’a propulsé au stade de référentiel et ce dès les premières études spatialisées du fait sportif (Bale, 1978, 1980). Reflet fidèle du système sportif (Darbon, 2014), la géographie du football illustre la géographie des sports (Augustin, 1995 ; Augustin, Bourdeau et Ravenel, 2008 ; Gillon, Grosjean et Ravenel, 2010). Depuis les lectures sur la diffusion de la pratique, de nouvelles thématiques attenantes à ce sport et son environnement se sont fait jour, qu’il s’agisse de celles consacrées tant à ses acteurs directs (joueurs, encadrements, dirigeants, organisations…) qu’indirects (les contemplatifs), qui participent aussi de la géographie du football.

Cette lecture renouvelée, actualisée, s’enrichit au fil des monographies, centrées sur un pays, une région ou une ville. Par addition, elles renforcent l’image d’un football qui se joue partout, par tous, similairement. Pour autant, cette mondialisation actée du football ne saurait entièrement masquer les particularités nationales, régionales et locales que la diffusion de ce sport a engendrées. La première de ces dissemblances s’effectue dès son appellation : si la France a conservé l’anglicisme originel, les hispanophones ou les lusophones l’ont naturalisé quand d’autres anglo-saxons l’ont renommé, produit de la préséance octroyée au football « national » au détriment du football association.

Par conséquent, ce numéro spécial de la revue Géographie et cultures se propose d’étudier cette culture monde vers lequel le football tend, comme les résistances que sa globalisation rencontre. À cet égard, les articles pourront porter, mais de manière non exhaustive, sur les thématiques suivantes :

- Football et territoires : comment le ballon rond s’adapte-t-il au substrat territorial ? Quelle touche, quelle révision lui donne un pays, une ville, une nation, une culture ? Cette question pourra être étendue à d’autres jeux-sportifs issus de la diffusion du football association, notamment en Irlande ou en Australie.

- Football et genre : le football masculin et le football féminin partagent un même terrain mais partagent-ils une même géographie ?

- Le football et ses semblables : la question des autres formes de jeu « balle au pied » est de plus en plus prégnante, qu’il s’agisse des pratiques institutionnalisées (futsal, beach soccer) ou de celles qui évoluent en marge du système sportif. Comment se marient-elles avec le football ? Ont-elles vocation à cohabiter avec lui, à le remplacer ? Le football prend-il toujours la mesure de ses homologues joués « balle au pied » ?

- Le football et ses concurrents : dans des espaces où le football est relégué, quel sport le supplante ? Dans quels espaces le football n’arrive pas à percer et pourquoi ?

- Le football et ses acteurs : quelles modifications sur les déplacements des (groupes de) supporters, les communautés d’ultras, les fanbase, le supportérisme à distance, au regard de la création des nouvelles enceintes, parfois éloignées des villes-centres ou de la privatisation des retransmissions télévisées et du développement du visionnage de matchs sur d’autres supports (streaming) ? Dans la continuité de l’arrêt Bosman, quelle influence exerce l’émergence ou le renforcement de(s) nouveaux marchés du football (États-Unis, Mexique, Chine, pays du Golfe) sur les migrations de joueurs, les transferts ou l’origine des joueurs évoluant dans les principaux championnats européens ?

Modalités de soumission et d’évaluation

Les textes (entre 35 000 et 50 000 signes) sont à soumettre à la rédaction de la revue Géographie et cultures (gc@openedition.org) 

au plus tard le 1er octobre 2017 

pour une publication début 2018.

Les instructions aux auteur.e.s sont disponibles en ligne : http://gc.revues.org/605

Les articles seront évalués en double aveugle.

Bibliographie indicative

AUGUSTIN Jean-Pierre, 1995, Sport, géographie et aménagement, Paris, Nathan, 254 p.

AUGUSTIN Jean-Pierre, BOURDEAU Philippe, RAVENEL Loïc, 2008, Géographie des sports en France, Paris, Vuibert, 178 p.

BALE John, 1978, « Geographical diffusion and the adaption of professionalism in football in England & Wales », Geography, vol. 63, n° 3, p. 188-197.

BALE John, 1980, « The adoption of football in Europe: an historical-geographical perspective », Canadian Journal of History of Sport Physical, vol. 9, n° 2, p. 56-66.

DARBON Sébastien, 2014, Les fondements du système sportif : essai d’anthropologie historique, Paris, L’Harmattan, 233 p.

DIETSCHY Paul, 2010, Histoire du football, Paris, Perrin, 619 p.

GILLON Pascal, GROSJEAN Frédéric, RAVENEL Loïc, 2010, Atlas du sport mondial : business et spectacle : l’idéal sportif en jeu, Paris, Autrement, 80 p.

GOLDBLATT David, 2006, The ball is round: a global history of football, Londres, Viking, 977 p.

Date(s)

  • Sunday, October 01, 2017

Keywords

  • géographie, territoire, sport, football, coupe du monde de football, pratique sportive, supporter

Contact(s)

  • Emmanuelle Dedenon
    courriel : Emmanuelle [dot] Dedenon [at] paris-sorbonne [dot] fr

Information source

  • Emmanuelle Dedenon
    courriel : Emmanuelle [dot] Dedenon [at] paris-sorbonne [dot] fr

To cite this announcement

« Football et géographie », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, April 20, 2017, http://calenda.org/402612