Página inicialL'Espagne et le Portugal après la crise : la péninsule Ibérique en transition ?

JornadasSociologia

Datas

Categorias

L'Espagne et le Portugal après la crise : la péninsule Ibérique en transition ?

Spain and Portugal after the crisis: the Iberian peninsula in transition?

*  *  *

Publicado Segunda, 24 de Abril de 2017 por Céline Guilleux

Resumo

Cette journée d’étude interroge les effets de la crise multiforme qui depuis l’année 2008 frappe l’Espagne et le Portugal. Ces deux pays ont connu une récession économique majeure aux effets durables sur leur économie, leur marché du travail et leur société. Depuis 2008, les sociétés espagnole et portugaise se sont aussi massivement mises en mouvement, elles sont descendues dans la rue pour exprimer leur indignation et leur mécontentement face à la corruption, dénonçant les excès du système bancaire et les exigences d’austérité des instances européennes.

Anúncio

Argumentaire

Cette journée d’étude interroge les effets de la crise multiforme qui depuis l’année 2008 frappe l’Espagne et le Portugal. Ces deux pays ont connu une récession économique majeure aux effets durables sur leur économie, leur marché du travail et leur société. Depuis 2008, les sociétés espagnole et portugaise se sont aussi massivement mises en mouvement, elles sont descendues dans la rue pour exprimer leur indignation et leur mécontentement face à la corruption, dénonçant les excès du système bancaire et les exigences d’austérité des instances européennes.

Les manifestations syndicales et citoyennes anti-austérité ont donné naissance à la création de collectifs tels que Juventud Sin Futuro (« Jeunesse sans futur»), Democracia Real Ya (« Démocratie réelle maintenant ») et le mouvement des indignés en Espagne, de même que Geraçãoà rasca (Génération précaire) au Portugal. Grâce à leur demande en faveur de l’instauration d’une démocratie plus participative et leur occupation des places publiques, ces jeunes indignés ibériques ont exprimé leur désir de changement et ont donné naissance à de nouvelles opportunités politiques. La défiance des citoyens à l’égard des partis traditionnels s’est aussi exprimée dans les urnes, Portugais et Espagnols ont manifesté leur volonté d’une évolution des pratiques politiques. Au Portugal, une alliance entre les sociaux-démocrates, le Bloc de gauche et le Parti communiste gouverne désormais à Lisbonne malgré la victoire des conservateurs aux dernières élections. En Espagne, la victoire du parti conservateur de Mariano Rajoy (PP) a eu lieu parallèlement au déclin des partis dominants et de la montée en puissance de la gauche alternative incarnée par Podemos, de même que de Ciudadanos au centre au détriment du PSOE et de la social-démocratie traditionnelle.

À partir des regards croisés provenant des civilisations espagnole et portugaise, mais aussi de l’histoire, de la science politique, de la géographie et des sciences sociales, il s’agira de s’intéresser aux conséquences de cette crise économique, politique et sociale pour ces deux pays voisins de l´Europe du Sud. Quelles sont les situations et les enjeux actuels des sociétés espagnole et portugaise après la crise ? S´acheminent-elles vers de « nouvelles transitions » ? Qu´en est-t-il réellement des promesses de renouveau politique et de « régénération démocratique » ? En Espagne notamment, les indicateurs économiques (retour de la croissance, renouveau du secteur du bâtiment, croissance des exportations et vitalité des revenus du tourisme), semblent traduire une certaine reprise. Toutefois, le pessimisme l’emporte lorsque l’on s’intéresse à la précarité de l’emploi, à un taux de chômage chronique, à l’exil des jeunes diplômés et d’une manière générale, à la situation des classes populaires.

Mise à part la situation socioéconomique convalescente de l’Espagne et du Portugal suite à l’une des pires crises de leur histoire contemporaine, cette manifestation scientifique s’intéressera aux effets politiques et sociaux des mobilisations et contestations citoyennes, aux nouvelles recompositions politiques, aux bouleversements des modèles de gouvernance et à la question des identités dans la péninsule Ibérique après la crise. Cette journée d’étude se propose ainsi de fournir de nouvelles pistes de réflexion afin de mieux appréhender les problèmes et les enjeux qui défient l’Espagne et le Portugal du temps présent.

Programme

9h-19h

  • Nacima Barón, PR en géographie, Université Paris Est Marne La Vallée, La crise, facteur de réactualisation des échelles et des spatialités des projets d'aménagement métropolitains en Espagne
  • Jérôme Ferret, MCF en sociologie, université de Toulouse Capitole 1, Crise sociale, mouvements et société aujourd'hui en Espagne
  • Paola García, MCF en civilisation espagnole, université Paris Ouest Nanterre La Défense, La nouvelle émigration espagnole dans le contexte de l’après-crise
  • António Costa Pinto, PR en sciences sociales, université de Lisbonne, Crise, mouvements sociaux et changement politique au Portugal
  • André Freire, PR en sciences politiques, ISCTE-IUL Lisbonne, L’état de la démocratie  portugaise durant l’intervention de la Troïka (2011-2015) et la nouvelle alliance de gauche (2015-2017)
  • Yves Léonard, historien et enseignant à Sciences-Po Paris, Gouverner à gauche : un modèle portugais pour une gauche  au pouvoir en Europe ?

La journée d'étude se clôturera avec la projection du documentaire Afectados (Rester debout) de Silvia Munt.

Categorias

Locais

  • Bibliothèque Georges Perec - Rue des Frères Lumière
    Champs-sur-Marne, França (77)

Datas

  • Quinta, 22 de Junho de 2017

Palavras-chave

  • crise, péninsule Ibérique, mouvement social, changement politique

Contactos

  • Alicia FERNANDEZ GARCIA
    courriel : alis_carras [at] hotmail [dot] com

Fonte da informação

  • Alicia FERNANDEZ GARCIA
    courriel : alis_carras [at] hotmail [dot] com

Para citar este anúncio

« L'Espagne et le Portugal après la crise : la péninsule Ibérique en transition ? », Jornadas, Calenda, Publicado Segunda, 24 de Abril de 2017, http://calenda.org/402626