AccueilAutohistorias

Autohistorias

Autohistorias

*  *  *

Publié le jeudi 04 mai 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le symposium Autohistorias se veut un moment fédérateur de réflexion sur le rôle à jouer par l’institution artistique dans un monde pris dans le tourment de polarisations nationalistes et séparatistes, tiraillée dans des débats identitaires favorisant une fragmentation croissante entre les individus.

Annonce

Argumentaire

Le sym­po­sium Autohistorias se veut un moment fédé­ra­teur de réflexion sur le rôle à jouer par l’ins­ti­tu­tion artis­ti­que dans un monde pris dans le tour­ment de pola­ri­sa­tions natio­na­lis­tes et sépa­ra­tis­tes, tiraillée dans des débats iden­ti­tai­res favo­ri­sant une frag­men­ta­tion crois­sante entre les indi­vi­dus. Une qua­ran­taine de pro­fes­sion­nels enga­gés dans un tra­vail de réé­cri­ture de l’his­toire de l’art élaboreront col­lec­ti­ve­ment un récit commun fait d’une mul­ti­pli­cité de foyers artis­ti­ques (lieux d’art, écoles, col­lec­tifs ou événements) et de tra­jec­toi­res indi­vi­duel­les d’artis­tes ayant cir­culé au cours du XXe et XXIe siècle à tra­vers plu­sieurs cultu­res et hori­zons de pensée. Nous réflé­chi­rons avec eux à com­ment l’ins­ti­tu­tion au sens large et les musées peu­vent mieux repré­sen­ter cette diver­sité tout en déve­lop­pant la recher­che et les connexions avec une plu­ra­lité d’acteurs de la société. Le patri­moine, l’archive et les col­lec­tions muséa­les seront mobi­li­sés pour remet­tre en ques­tion leur mise en forme, mise en ordre et mise en cir­cu­la­tion. Nous inven­te­rons des uto­pies comme des formes de vie alter­na­ti­ves pro­po­sant d’expé­ri­men­ter des métho­des d’ensei­gne­ment de péda­go­gie cher­chant à mieux habi­ter les fron­tiè­res, pour mieux les dés­ta­bi­li­ser.

Ce sym­po­sium s’ins­crit dans le cadre des 40 ans du Centre Pompidou et cons­ti­tue le temps fort de dis­cus­sions et de débats du pro­gramme Autohistorias déployé sur l’année 2017 sur nos deux lieux d’acti­vi­tés : le centre d’art et de recher­che Bétonsalon et la Villa Vassilieff. Il est sou­tenu par le Ministère de la Culture et de la Communication et par la Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques – ADAGP. L’ADAGP gère les droits des auteurs des arts visuels (pein­tres, sculp­teurs, pho­to­gra­phes, des­si­na­teurs, archi­tec­tes, ...) et consa­cre une partie des droits perçus pour la copie privée à l’aide à la créa­tion et à la dif­fu­sion des œuvres.

Programme

Vendredi 26 mai 2017

L’élaboration col­lec­tive d’une his­toire par­ta­gée

(10h-18h30)

Avec, entre autres :

  • Anahi Alviso-Marino (poli­to­lo­gue),
  • Antariksa (his­to­rien de l’art et co-fon­da­teur du KUNCI Cultural Studies, Yogyakarta, Indonésie),
  • Andrey Egorov (res­pon­sa­ble de la recher­che et conser­va­teur, Musée d’Art Moderne de Moscou, Russie),
  • Kristine Khouri (cher­cheuse indé­pen­dante, auteur et pho­to­gra­phe, Beyrouth, Liban),
  • Inga Lace (com­mis­saire d’expo­si­tion, Centre pour l’art contem­po­rain letton, Riga, Lettonie),
  • Franck Leibovici (poète, artiste),
  • Morad Montazami (adjunct research cura­tor pour le Moyen-Orient et le Maghreb à la Tate Modern, Londres, Royaume-Uni),
  • Franck Ogou (archi­viste, Ecole du Patrimoine Africain, Porto-Novo, Bénin),
  • Michelle Wong (cher­cheuse, Asia Art Archive, Hong-Kong),
  • Nikita Yingqian Cai (conser­va­trice en chef, Guangdong Times Museum, Guangzhou, Chine) …

Samedi 27 mai 2017

Subversion et ins­ti­tu­tions

(10h-18h30)

Avec, entre autres :

  • Mathias Danbolt (his­to­rien de l’art et théo­ri­cien),
  • Neil Beloufa (artiste),
  • Gallien Déjean (com­mis­saire d’expo­si­tion, Treize, Paris, France),
  • Guillaume Désanges (cri­ti­que d’art et cura­teur de La Verrière, Bruxelles, Belgique),
  • Vanessa Desclaux (cura­trice, ensei­gnante, cura­trice invi­tée à La Galerie, CAC de Noisy-le-Sec),
  • Géraldine Gourbe (phi­lo­so­phe, asso­ciée au pro­gramme de La Galerie, CAC de Noisy-le-Sec),
  • Sarah Rifky (cofon­da­trice de Beirut, fon­da­trice de l’International Ressource Center, Le Caire, Egypte),
  • Sumesh Sharma (co-fon­da­teur de Clark House Initiative, Bombay, Inde),
  • Mia Yu (his­to­rienne de l’art) …

Dimanche 28 mai 2017  

Pédagogies alter­na­ti­ves pour des temps nou­veaux

(15h-18h30)

Animé par Françoise Vergès (titu­laire de la Chaire « Global South(s) », Maison des Sciences de l’Homme, Paris)

Avec

  • Stéphanie Airaud (res­pon­sa­ble des publics et de l’action cultu­relle, MAC VAL, Vitry-sur-Seine, France),
  • Samia Amar (ensei­gnante),
  • Kader Attia (artiste),
  • Eric Baudelaire (artiste),
  • Jean-François Boclé (artiste),
  • Marc Chebsun (jour­na­liste),
  • Myriam Dao (artiste),
  • Véronique Decker (ensei­gnante),
  • Corinne Digard (fon­da­trice direc­trice, Orange Rouge),
  • Yo-Yo Gonthier (artiste),
  • Rabah Haouchene (ensei­gnant),
  • Timothy Perkins (mili­tant),
  • Omar Slaouti (mili­tant anti­ra­ciste),
  • Sherine Soliman (ensei­gnante),

et de nom­breux autres (artis­tes, ensei­gnants, parents, éducateurs, étudiants et pro­fes­sion­nels de musée).

Le pro­gramme défi­ni­tif sera dis­po­ni­ble très pro­chai­ne­ment.

Inscription

Entrée libre sur ins­crip­tion avant le 16 mai 2017. Inscriptions en ligne.

Pour plus de ren­sei­gne­ment : info@­vil­la­vas­si­lieff.net

Lieux

  • Villa Vassilieff, Chemin de Montparnasse - 21 avenue du Maine
    Paris, France (75015)

Dates

  • vendredi 26 mai 2017
  • samedi 27 mai 2017
  • dimanche 28 mai 2017

Mots-clés

  • trajectoire, réécriture, patrimoine, archive, collection, polarisation

URLS de référence

Source de l'information

  • Mathilde Assier
    courriel : publics [at] betonsalon [dot] net

Pour citer cette annonce

« Autohistorias », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 04 mai 2017, http://calenda.org/403468