Página inicialLes épreuves de l'incertain

Les épreuves de l'incertain

The challenge of uncertainty

*  *  *

Publicado Sexta, 05 de Maio de 2017 por Céline Guilleux

Resumo

Ce colloque pose les questions suivantes : qu’est-ce que décider sans bases solides, dans la complexité et dans le flou ? Qu’est-ce qu’agir sans confiance pré-établie en des institutions, en l’absence de normes stables ? En quoi la précaution, la prudence, la souplesse, la réversibilité deviennent-elles des ressources facilitant (et des contraintes limitant) la décision et l’action ? En quoi l’instauration de formes diverses de délibération aide à affronter des dilemmes insolubles ? En quoi la sagesse pratique ou la réflexivité peuvent servir de principe de guidance de l’action ? La liste des interrogations n’est pas close.

Anúncio

Colloque proposé par Marc-Henry Soulet, résident 2016-2017

Organisé à l’IEA de Nantes avec le soutien de la Chaire de Travail social et politiques sociales de l’Université de Fribourg en Suisse.

Argumentaire

Inquiétude, risque, vulnérabilité. Complexité, pluralité, diversité. Imprévisibilité, labilité, virtualité… Le vocabulaire contemporain regorge de notions qui, chacune à sa manière, rend compte d’univers, qu’ils soient politiques, scientifiques, sociaux ou professionnels, marqués par une certaine « anomie », par une certaine « dérégulation », par un certain affaiblissement des cadres normatifs, par une certaine ouverture des fins. Cette transformation majeure relève tant de changements objectifs, technologiques ou sociaux, que de modifications symboliques de notre être-au-monde. L’ouverture abyssale de la génétique et des nano-technologies, au même titre que les grands bouleversements géopolitiques et l’abandon du rêve prométhéen de maîtrise du monde nous font redécouvrir l’incertitude comme paramètre central de nos existences.

Les sciences humaines et sociales, même quand elles se sont éloignées d’un positivisme primaire, se sont construites sur les idées de stabilité et de prévisibilité ; elles ont recherché des régularités, à défaut de lois. Même quand elles se sont efforcées de penser le changement, elles se sont astreintes à dégager les cadres sociaux qui le rendaient possible. Les voilà bien déroutées. Il leur faut revoir leur logiciel analytique. Il leur faut revoir le noyau dur du paradigme sur lequel elles se sont développées. Il leur faut apprendre à penser ce qu’est vivre avec l’incertain, c’est-à-dire décider et agir dans des contextes faiblement normés, aux fins ouvertes, chargés de paradoxes. Décider ne peut plus simplement consister à trouver l’agencement moyens-fins le plus optimal. Agir ne peut plus simplement être suivre son intérêt (agir stratégique) ou respecter la norme (agir conforme).

Qu’est-ce que décider sans bases solides, dans la complexité et dans le flou ? Qu’est-ce qu’agir sans confiance pré-établie en des institutions, en l’absence de normes stables ? En quoi la précaution, la prudence, la souplesse, la réversibilité deviennent-elles des ressources facilitant (et des contraintes limitant) la décision et l’action ? En quoi l’instauration de formes diverses de délibération aide à affronter des dilemmes insolubles ? En quoi la sagesse pratique ou la réflexivité peuvent servir de principe de guidance de l’action ? La liste des interrogations n’est pas close. Au contraire même, le champ en semble bien large, le problème serait plutôt d’en circonscrire le périmètre.

Programme

Mardi 30 mai 2017

9h-9h30 : Ouverture :

  • Samuel Jubé, directeur de l’Institut d’Études Avancées (IEA de Nantes), France - Mots de bienvenue
  • Marc-Henry Soulet, sociologie, Université de Fribourg, Suisse et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes- Problématique générale du colloque

9h30-11h10 : Penser l’incertain (1)

Président : Paolo Héritier

  • Nacira Guénif, sociologie et anthropologie, Université de Paris 8, France, L'in/certain chevillé au corps
  • Lorenzo Vinciguerra, philosophie, Université de Picardie Jules Verne, France, Le labyrinthe rectifié. Cheminer dans la géométrie des passions à l’Âge classique

11h25-12h45 : Penser l’incertain (2)

Président : Marc-Henry Soulet

  • François Dingremont, anthropologie, EHESS, France et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, L’incertitude stochastique comme paramètre de l’action efficace en Grèce et en Chine ancienne
  • Paolo Heritier, droit, Université de Turin, Italie et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, L’institution fictive du certain
  • Claus Halberg, philosophie, Université de Bergen, Norvège et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Taking things on faith : Merleau-Ponty, Wittgenstein and the abyssal ground of life

12h45-13h45 –Déjeuner

13h45-16h : Habiter l’incertain

Président : Claus Halberg

  • Béatrice Parance, droit de l’environnement et de la santé, Université de Paris-8, France, Le droit face aux risques incertains en matière de santé et d’environnement.
  • Anne Dubos, anthropologie, Université de Paris 8 et École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), France et résidente 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Les motifs de l’aléatoire dans les études de la performance. Pratique de recherche, écritures de création
  • Jacques Gilbert, littérature, Université de Nantes, France et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Où sommes-nous? L'incertitude de l'ici
  • Mauro Turrini, Sociologie, Université Panthéon-Sorbonne, France et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Le charme discret du risque. Incertitude médicale, médecine préventive et susceptibilité génomique

16h15-17h45 : Travailler avec l’incertain

Discutant-e-s : Anne Dubos, Jacques Gilbert et Mauro Turrini

Table ronde

  • Sonia Desmoulin-Canselier (juriste, Université de Nantes),
  • Claude Jard (cybernétique, informatique communication, Université de Nantes)
  • Jérôme Connault (médecine vasculaire au CHU de Nantes) 

18h00-20h00 : Conférence publique

Animateur : Pierre Musso

  • Jean-Pierre Dupuy, philosophie, Université de Standford, États-Unis, L’indétermination, forme radicale de l’incertain. Le cas de la dissuasion nucléaire

Mercredi 31 mai 2017

9h-11h : Conjurer l’incertain (1)

Président-e-s : Nükhet Sirman et François Dingremont

  • Alfonsina Bellio, anthropologie, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (EPHE-CNRS), France résidente 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Vulnérabilité historique ou incertitude ontologique ? Un regard à partir des études italiennes autour du fait religieux
  • Danouta Liberski-Bagnoud, ethnologie, CNRS, France et membre correspondante de l’IEA de Nantes, Statut et fonction de ‘l’aléatoire dans les procédures divinatoires ouest africaine
  • Ammara Bekkouche, architecte, Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC), Algérie et résidente 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Prise en compte de l’incertitude dans la planification des espaces verts urbains : anticiper la résilience ?
  • Débat avec Roberte Hamayon, anthropologie, École pratique des hautes études (EPHE), France, Ne pas savoir est ce qui pousse à oser. Indétermination, chance, responsabilité

11h15-13h : Conjurer l’incertain (2)

Présidente : Ammara Bekkouche

  • André Larceneux, Université de Bourgogne, France, Incertitude et environnement : de la connaissance limitée à la connaissance impossible
  • Danilo Martuccelli, sociologie, Université Paris-Descartes, France, Les sociétés et l’institution des limites de la réalité

13h-14h : Repas

14h-16h : Agir dans l’incertain (1)- Président : Jacques Gilbert

  • Pierre Musso, philosophe et résident associé à l’IEA de Nantes, Action et incertitude : une problématique de la décision
  • Milad Doueihi, histoire des religions, Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV), France, (In)certain : entre calculable et computable

Discussion

16h15-17h35 : Agir dans l’incertain (2)

Présidente : Alfonsina Bellio

  • Yavuz Aykan, histoire, Université de Boğaziçi, Turquie et résident 2013-2014 à l’IEA de Nantes, La jurisprudence dans l’incertitude politique
  • Mathias Savadogo, histoire, Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire et résident 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Comment agir dans un contexte incertain ? Les marabouts en contexte colonial
  • Nükhet Sirman, anthropologie, Université Boğaziçi, Turquie et  résidente 2016-2017 à l’IEA de Nantes, Balancing Certainty and Uncertainty : Leading a life in liminality

Discussion 

Locais

  • IEA de Nantes - 5 allée Jacques Berque
    Nantes, França (44)

Datas

  • Terça, 30 de Maio de 2017
  • Quarta, 31 de Maio de 2017

Palavras-chave

  • épreuve, incertain

Contactos

  • Violaine Grollier
    courriel : violaine [dot] grollier [at] iea-nantes [dot] fr

Urls de referência

Fonte da informação

  • Violaine Grollier
    courriel : violaine [dot] grollier [at] iea-nantes [dot] fr

Para citar este anúncio

« Les épreuves de l'incertain », Colóquios, Calenda, Publicado Sexta, 05 de Maio de 2017, http://calenda.org/404230