AccueilEspaces et enjeux des savoirs féministes : réalités, luttes, utopies

Espaces et enjeux des savoirs féministes : réalités, luttes, utopies

Spaces and issues in feminist knowledge - realities, struggles and utopias

VIIIe congrès international des recherches féministes dans la francophonie

8th international conference in French-speaking feminist research

*  *  *

Publié le mercredi 10 mai 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Pour prendre acte de la diversité des approches féministes, de nos convergences et de nos divergences internes et externes, nous attendons des propositions de contributions qui se situent dans le cadre de la double perspective des espaces et des enjeux féministes contemporains, et qui s’attachent à rendre compte des réalités vécues par les femmes, leurs luttes et leurs utopies. Il s’agit notamment, à l’occasion de ce congrès et comme s’y sont efforcés les précédents congrès internationaux des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF), de faire un pont entre les mondes militants et le monde académique, entre les savoirs issus du terrain, de la pratique et des productions universitaires.

Annonce

Le congrès se tiendra du 27 au 31 août sur le campus de Paris-Nanterre. 

Argumentaire

La mise en exergue de la notion d’espace dans ce congrès est un appel à penser une production des savoirs féministes qui prend et se donne de la place, qui se vit en pratique et « ouvre » à la critique et au dépassement des binarités et normativités. Ses différents lieux, militants, universitaires, institutionnels, créatifs dessinent un territoire féministe commun, autour d’un projet émancipateur. Ce territoire est traversé par des courants qui forment, et depuis longtemps, des paysages multiples, dont nous aimerions que le congrès rende compte.

Dans l’ensemble de l’espace social, l’attention accordée aux polarités (centre/périphérie) et aux circulations doit aussi permettre de porter un regard critique sur la qualité de l’accès aux différents lieux et sur les rapports de domination qui les traversent.

Héritier de contraintes communes tout autant que producteur de rapports de pouvoir néocoloniaux, l’espace de la francophonie lui-même doit être interrogé à différents niveaux, de l’espace mondialisé à l’échelle du corps.

Enfin, nous souhaitons que le congrès fasse la part belle à ces espaces sans lieu que sont les utopies féministes, et réfléchisse aux conséquences politiques des compromis que nous sommes parfois amenées à faire, en lien avec les politiques d’égalité, l’institutionnalisation des études académiques de genre et de l’espace associatif.

Modalités d’intervention

Nous souhaitons que ce congrès soit l’occasion d’échanges les plus larges et les plus libres possibles, tout en laissant la possibilité d’exposer les résultats de nos recherches, de nos expériences militantes, des questions que nous posent notre action, nos relations avec les institutions, nos rapports entre enseignant-e-s et étudiant-e-s, nos difficultés ou nos solutions pour diffuser les savoirs féministes, etc.

Aussi, avons-nous fait le choix, sur le modèle initié par les organisatrices du congrès de Montréal en 2015, de la diversité des modalités de contributions :

Nous attendons des propositions de contributions collectives de diverses formes et durées : colloques autour d’une problématique interdisciplinaire, ateliers thématiques, expositions, performances artistiques, etc.

Pour assurer un temps de débat quotidien sur des sujets propres à permettre une définition collective de nos perspectives, nous attendons également des propositions de thème de tables rondes ou de débats.

Enfin, nous recevrons les propositions de communication individuelle pour la présentation de résultats de recherche ou d’expériences militantes ou professionnelles.

Modalités de soumission

Tout-e militant-e, étudiante et chercheur-euse féministe, tout-e intervenant-e dans l’action contre les discriminations et violences subies par les femmes peut proposer un atelier, un débat, une intervention, une performance, etc., lors de ce congrès. Nous souhaitons vraiment que ce lieu soit approprié par les mouvements, pensées et actions féministes.

Seules limites :

La date : il faut faire des propositions avant le 30 juin 2017,

afin que le comité d’organisation ait le temps de demander des visas et financements, notamment pour nos collègues et camarades des pays du Sud.

Remplir le formulaire en ligne sur le site.

Modalités de sélection

Les propositions seront examinées par le comité scientifique entre juillet et septembre et toute proposition recevra une réponse du comité dans le courant du mois d’octobre 2017 : nous souhaitons que ce congrès soit l’occasion d’échanges les plus larges et les plus libres possibles ! Rappelons que le congrès se déroule en français et qu’aucune traduction n’est possible, à l’exception de la langue des signes si des demandes en ce sens sont formulées.

Il y a trois possibilités de propositions :

  • des propositions de contributions collectives de diverses formes et durées (voir « modalités d’intervention » dans le lien ci-dessus) : colloques autour d’une problématique interdisciplinaire, ateliers thématiques, expositions, performances artistiques, etc.
  • des propositions thèmes de tables rondes ou de débats que vous souhaitez animer ou que vous suggérez au comité et qu’il organisera.
  • des propositions de communications individuelles pour la présentation de résultats de recherche ou d’expériences militantes ou professionnelles.

Comité scientifique

  • Kamila Bouchemal, docteure en littérature, Legs
  • Magdalena Brand, docteure en sociologie, Cresppa-CSU
  • Sylvie Cromer, maîtresse de conférences en sociologie, Lilles 2 et directrice du GIS Institut du genre
  • Aurélie Damamme, maîtresse de conférences en sociologie, Cresppa-GTM, Paris 8
  • Anne-Marie Devreux, directrice de recherche en sociologie, Cresppa-CSU, CNRS et GIS Institut du genre
  • Jules Falquet, maîtresse de conférences en sociologie, LCSP et Cedref, Paris-Diderot
  • Michèle Ferrand, directrice de recherche émérite en sociologie, Cresppa-CSU, CNRS et Anef
  • Hélène Fleckinger, maîtresse de conférences en études cinéma, Paris 8
  • Artemisa Flores Espinola, docteure en sociologie, Cresppa-CSU
  • Dominique Fougeyrollas, chargée de recherche en sociologie, Irisso, CNRS et Cedref
  • Colette Guillopé, professeure de mathématiques, LAMA-UPEC
  • Christelle Hamel, chargée de recherche en sociologie et démographie, Ined et Anef
  • Rose-Myrlie Joseph, docteure en sociologie et études de genre, Cedref, Paris-Diderot
  • Tanya Karagyozova, docteure en histoire, EFiGiES
  • Azadeh Kian, professeure de sociologie, Cedref, Paris-Diderot
  • Amélie Le Renard, chargée de recherche en sociologie, CMH, CNRS
  • Séverine Lemière, maîtresse de conférences en économie, Mage et Cerlis, Paris- Descartes
  • Hélène Marquié, maîtresse de conférences en arts, Legs, Paris 8
  • Cendrine Marro, maîtresse de conférences en psychologie et sciences de l’éducation, Legs, Paris-Nanterre et IEC
  • Delphine Naudier, chargée de recherche en sociologie, Cresppa-CSU, CNRS et Anef
  • Hélène Nicolas, maîtresse de conférences en anthropologie, Legs, Paris 8
  • Françoise Picq, maîtresse de conférences en science politique, Paris-Dauphine et Anef
  • Sophie Pochic, chargée de recherche en sociologie, CMH, CNRS
  • Florence Rochefort, chargée de recherche en histoire, GSRL, CNRS et IEC et GIS Institut du genre
  • Marie-Josèphe Saurel-Cubizolles, chargée de recherche en épidémiologie et santé publique, EPOPé, Inserm
  • Fatou Saw, chargée de recherche en sociologie, CNRS et Cedref
  • Fatiha Talahite, chargée de recherche en économie, Cresppa-GTM, CNRS
  • Marion Tillous, maîtresse de conférences en géographie, Legs, Paris 8

Dates

  • vendredi 30 juin 2017

Mots-clés

  • féminisme

Contacts

  • Anne-Marie Devreux
    courriel : cirff2018 [at] liste [dot] u-paris10 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne-Marie Devreux
    courriel : cirff2018 [at] liste [dot] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Espaces et enjeux des savoirs féministes : réalités, luttes, utopies », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 mai 2017, http://calenda.org/404337