AccueilRestauration et remploi

Restauration et remploi

Restoration and remployment

Journée des doctorants de l'École nationale des chartes et de l'École pratique des hautes études

Doctoral study days at the 'École nationale des chartes and École pratique des hautes études

*  *  *

Publié le lundi 22 mai 2017 par Elsa Zotian

Résumé

La journée d'études des doctorants de l'École nationale des chartes, organisée en partenariat avec l'École pratique des hautes études rassemblera cette année de jeunes chercheurs historiens, historiens de l'art et philologues autour du thème « Restauration et remploi ». Dans la vie et la survie des objets, des documents, des idées, des œuvres du passé, on peut distinguer deux types d’intervention humaine. D’une part, l’homme a tenté, à plusieurs moments de son histoire, de retrouver et sauver les traces du passé qui subsistaient, que ce soit par des « fouilles archéologiques » ou par l’exploration d’archives, de manuscrits, de bibliothèques. D’autre part, nombreuses sont les traces (matérielles ou textuelles) du passé qui ont trouvé une nouvelle vie (une Nachleben) au cours de leur voyage à travers le temps, notamment grâce à la pratique du remploi.

Annonce

Présentation

Arnold Esch a proposé en 1998, dans un article consacré au reimpiego, de distinguer dans les objets archéologiques l’Überleben, la simple survie matérielle d’un objet, d’une ruine, et la Nachleben, véritable vie après la vie « par transformation continuée » des vestiges du passé. Ces notions sont probablement importables – moyennant quelques adaptations – dans l’ensemble des disciplines historiques qui s’intéressent aux enjeux et aux formes de la mémoire : que ce soit l’histoire (politique, des idées, etc.), l’histoire de l’art et l’archéologie, ou la philologie et la littérature.

Dans la vie et la survie des objets, des documents, des idées, des œuvres du passé, on peut distinguer deux types d’intervention humaine. D’une part, l’homme a tenté, à plusieurs moments de son histoire, de retrouver et sauver les traces du passé qui subsistaient, que ce soit par des « fouilles archéologiques » ou par l’exploration d’archives, de manuscrits, de bibliothèques. Au sein de ces manœuvres de « sauvetage » des vestiges du passé, les opérations de restauration constituent un moment important et délicat, tant d’un point de vue technique que d’un point de vue déontologique. Il n’en reste pas moins que la restauration a participé, dans la majeure partie des cas, à la survie, l’Überleben des objets du passé. D’autre part, nombreuses sont les traces (matérielles ou textuelles) du passé qui ont trouvé une nouvelle vie (une Nachleben) au cours de leur voyage à travers le temps, notamment grâce à la pratique du remploi. Bon nombre d’édifices anciens ont pu servir de « carrière de pierres » aux époques ultérieures. Il ne manque pas dans les écrits historiographiques d’exemples d’intégration de matière plus ancienne (servant quelques fois à la réécriture de l’histoire). Enfin, on ne connaît pas de littérature qui ne soit faite de remplois (qu’il s’agisse de citations, de plagiats, de réécritures, etc.).

Au cours de cette journée d’étude, nous aimerions réunir des doctorants de domaines différents (archéologues, historiens de l’art, historiens, philologues, littéraires) autour d’une réflexion concernant ces deux pratiques, restauration et remploi, et les produits qu’elles ont pu engendrer jusqu’à nos jours.

Programme

Ouverture

  • 9h00 Allocution d’accueil par Michelle Bubenicek (directrice de l’École nationale des chartes)
  • 9h10 Allocution d’accueil par Vincent Goossaert (directeur de l’École doctorale 472 – École pratique des hautes études)

9h20 Introduction à la journée par Yasmine Amory (Ephe), Nicole Bergk Pinto (Enc) et Chloé Louw (Enc)

Première session

L’architecture, « témoin incorruptible de l’histoire » (Octavio Paz) ? : remplois et restauration dans le domaine architectural

  • 9h30 Clément Moussé (Ephe) – « Le tombeau d’Aaron/nabi Harun de Jordanie, entre continuité et renouvellement ; un exemple de sanctuaire stratifé »
  • 10h00 Mariapina Mascolo (Ephe) – « Le réemploi des inscriptions hébraïques dans l’abbaye de la Trinité de Venosa (Midi italien) »
  • 10h30 Antoine Baudry (Université de Liège) – « Rebâtir, préserver et valoriser après le désastre : les remplois médiévaux de la collégiale Notre-Dame à Dinant »

11h00 Pause 

Deuxième session

« Inventer, au fond, c’est se ressouvenir » (Gérard de Nerval) : remplois textuels et réécritures

  • 11h20 Matias Ferrera (Enc et Ephe) – « Réemployer les vestiges du passé pour forger l’histoire d’une abbaye : le cas de Gonzalo de Arredondo y Alvarado, chroniqueur de San Pedro de Arlanza (Castille, n du xve siècle début du xvie siècle)»
  • 11h50 Anh Thy Nguyen (Université catholique de Louvain) – « Compilation et réécriture au Moyen Âge : pour une différenciation des pratiques. L’exemple de La Fleur des histoires de Jean Mansel »
  • 12 h 20 Mariano D’Ambrosio (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) – « La vie : mode de remploi. Intertextualité, mémoire et identité dans La vie : mode d’emploi de Georges Perec » 

Troisième session

« La forme seule conserve les œuvres de l’esprit » (Paul Valéry) : origines, évolution et perspectives de la restauration

  • 14h30 Clotilde Proust (Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, Ministère de la Culture) – « Aux origines de la restauration en archéologie »
  • 15h00 Nicole Bergk Pinto (Enc, Université Libre de Bruxelles) – « Alexandrie et Pergame. Quelques réflexions sur la notion de restauration en philologie »
  • 15h30 Yasmine Amory (Ephe) – « Pour une reconstitution virtuelle des dossiers papyrologiques. Le cas des lettres grecques des archives de Dioscore d’Aphrodité (Égypte, vie siècle) »

16h00 Pause

  • 16h30 Noémie Marijon (Université de Grenoble-Alpes (MSH Alpes)), Krystel Gilberton (Archiviste du diocèse de Lyon) et Claire Dantin (National Library of Ireland) – « Redécouverte et restauration d’un manuscrit de l’époque carolingienne : itinéraire d’une Dacheriana d’une enveloppe en papier kraft à une boite de conservation »
  • 17h00 Chloé Louw (Enc) – « La restauration des films en France à l’ère numérique »

17h30 Conclusions

Lieux

  • École nationale des chartes, Salle Léopold-Delisle - 65, rue de Richelieu
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 24 mai 2017

Mots-clés

  • restauration, remploi, philologie

Contacts

  • Nicole Bergk Pinto
    courriel : Nicole [dot] Bergk [dot] Pinto [at] enc-sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Nicole Bergk Pinto
    courriel : Nicole [dot] Bergk [dot] Pinto [at] enc-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Restauration et remploi », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 22 mai 2017, http://calenda.org/405218