AccueilCultures, arts et littératures périphériques dans le Brésil contemporain

Cultures, arts et littératures périphériques dans le Brésil contemporain

Peripheral cultures, arts and literatures in contemporary Brazil

*  *  *

Publié le mardi 30 mai 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La journée d’études « Cultures, arts et littératures périphériques dans le Brésil contemporain » se propose, par une approche interdisciplinaire, d’interroger les notions de périphérie / centre, marges, frontières dans ses modalités artistiques variées dans le Brésil hyper contemporain. Il s’agit notamment d’identifier, de comparer et de croiser ce phénomène et ces productions artistiques périphériques dans d’autres villes / espaces brésiliens.

Annonce

Coordination

  • Rémy LUCAS (Université de La Rochelle),
  • Sandra ASSUNÇÃO (Université Paris Nanterre),
  • Símele SOARES RODRIGUES (Université Jean Moulin – Lyon 3)

Date et lieu

Université de La Rochelle

FLLASH - Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines

1, parvis Fernand Braudel

17042 La Rochelle cedex 1

Jeudi 09 novembre 2017

Argumentaire

« Dans les nombreuses périphéries brésiliennes – périphéries urbaines, périphéries sociales -  des mouvements culturels de plus en plus nombreux se forment et se cristallisent. Les plus visibles sont sans doute ceux de certains secteurs spécifiques : groupes musicaux, scéniques, d’arts visuels. Avec sans doute moins de visibilité mais avec une importance tout aussi grande est la production intellectuelle qui s’intéresse, au-delà des questions artistiques, aux thèmes historiques, sociaux ou politiques »[1]

Depuis une bonne dizaine d’années, dans les quartiers périphériques de São Paulo, on a vu surgir des mouvements littéraires qui ont donné lieu à des créations originales pour rendre compte du quotidien de ses habitants (Ferréz et son concept de littérature marginale/littérature périphérique) et pour dynamiser, par des solutions originales, la vie de ces quartiers à la marge (marge géographique, culturelle et sociale). C’est ainsi le cas de la Cooperifa créée par Sérgio Vaz et les saraus – lieux de rencontres culturelles où tout un chacun peut lire ou réciter de la poésie de son cru – qui ont lancé dans les quartiers populaires des auteurs comme Rodrigo Ciríaco, Sacolinha, Alessandro Buzo et bien d’autres.

Ces mouvements culturels nés à São Paulo se sont bien évidemment étendus dans d’autres villes brésiliennes et donnent à une population, longtemps éloignée de la culture dite d’élite, les moyens de faire partie d’un projet de transformation sociale et culturelle. Il ne faudrait pas pour autant croire que la culture périphérique ne s’intéresse qu’à sa propre réalité. Si diachroniquement, elle se devait au tout début de donner un visage au quotidien d’une société en marge, elle a su, au fil du temps s’émanciper du poids des représentations que l’on avait d’elle et revendiquer un art qui n’a plus rien à envier aux canons artistiques de l’élite. La périphérie s’invite donc désormais dans les salons du livre internationaux, est l’objet de thèses et est très souvent reçue lors d’événements académiques en Europe ou dans les Amériques.

La journée d’études que nous vous proposons « Cultures, arts et littératures périphériques dans le Brésil contemporain » se propose, par une approche interdisciplinaire, d’interroger les notions de périphérie/centre, marges, frontières dans ses modalités artistiques variées dans le Brésil hyper contemporain. Il s’agit notamment d’identifier, de comparer et de croiser ce phénomène et ces productions artistiques périphériques dans d’autres villes/espaces brésiliens.

Cette rencontre est ouverte aux doctorants et aux chercheurs de plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales ainsi qu’à des artistes ou romanciers prenant en compte cette dimension périphérique.

Axes de recherche :

  1. la production artistique (artistes/auteurs - éditeurs) : objectifs, revendications politiques, sociales ou artistiques ;
  2. les espaces alternatifs de la production artistique : l’art de rue, « saraus », blogs, grafitis, … ;
  3. la perception et réception de ces productions artistiques ;
  4. les enjeux politiques, sociologiques, philosophiques, historiques.

Modalités de soumission

10 juillet 2017 : date limite d’envoi des propositions de communication

à l’adresse : journeelarochelle@gmail.com

Les propositions comprendront un résumé en français (et en langue de la communication) de 300 mots environ, une notice biographique de 100 mots, le tout sur une page. Merci de bien vouloir nommer vos fichiers en indiquant votre nom de famille.

  • 25 juillet 2017 : envoi des réponses aux propositions.
  • 25 octobre 2017 : Pour permettre aux modérateurs de table de préparer leurs commentaires, les textes présentés devront être envoyés au plus tard le 25 octobre 2017 (35.000 signes espaces compris) à l’adresse suivante: journeelarochelle@gmail.com. Il ne s’agit pas de nous rendre le texte définitif (celui de la publication) mais de nous donner un contenu qui permettra d’élargir le débat lors des discussions.

Conseils aux intervenants

Les intervenants disposeront de 20 minutes lors de la journée d’étude pour présenter leur travail.

Les langues de communication du colloque sont : le français et le portugais. Pour les communications en portugais, il est demandé de présenter un PowerPoint en français.

Les communications feront l’objet d’une publication en revue.

Comité scientifique

  • Rémy LUCAS (Université de La Rochelle)
  • Sandra ASSUNÇÃO (Université Paris Nanterre)
  • Símele SOARES RODRIGUES (Université Jean Moulin – Lyon 3)
  • Carolina CUNHA CARNIER (Université Jean Moulin – Lyon 3)
  • Conceição COELHO FERREIRA (Université Lumière - Lyon 2)

Assunção

[1] Incipit de la collection « Tramas urbanas » de l’éditeur Aeroplano consacrée à la culture périphérique brésilienne (traduit par nous-mêmes).

Lieux

  • Université de La Rochelle FLLASH - Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines - 1 parvis Fernand Braudel
    La Rochelle, France (17)

Dates

  • lundi 10 juillet 2017

Mots-clés

  • Brésil, art, littérature périphérique, auto-représentation, périphérie urbaine, périphérie sociale

Contacts

  • Sandra Assunçao
    courriel : sassuncao [at] parisnanterre [dot] fr

Source de l'information

  • Sandra Assunçao
    courriel : sassuncao [at] parisnanterre [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cultures, arts et littératures périphériques dans le Brésil contemporain », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 30 mai 2017, http://calenda.org/405775