AccueilConstructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ?

Constructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ?

The social constructions of Francophone literatures - what history? The case of the African continent

Le cas du continent africain

*  *  *

Publié le mardi 30 mai 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’études se propose d’examiner les processus d’écriture et de construction sociale de la littérature et de l’histoire littéraire, en se centrant sur le cas des littératures francophones, considérées comme un cas pertinent.

Annonce

Journée d’études conçue et organisée par Virginie Brinker (Université de Bourgogne-Franche-Comté, CPTC) et Erwan Caulet (Université Paris-I/CNRS, Centre d’Histoire sociale du XXe siècle)

Argumentaire

Cette journée d’études se propose d’examiner les processus d’écriture et de construction sociale de la littérature et de l’histoire littéraire, en se centrant sur le cas des littératures francophones, considérées comme un cas pertinent.

Son objet est de poser de premiers jalons pour une histoire de leurs constructions sociales dans et par le champ littéraire au fil du temps. Si l’analyse et l’histoire de leur émergence sui generis n’en seront pas exclues (histoire des littératures francophones, des hommes, des lieux, du milieu qui ont fait cette littérature, « depuis l’intérieur »), c’est surtout la manière dont elles sont reçues et assimilées, construites et « décantées » par la « société culturelle » notamment française, « par l’extérieur », qui sera au cœur de cette journée d’études : comment a progressivement été constitué un canon littéraire francophone ? Comment a progressivement été formée une identité, une certaine représentation ou position sociale pour les littératures francophones et laquelle ? Selon quel rythme, quel tri et découpage(s) ? Depuis quels lieux (revues, maisons d’éditions, collections …) ? Par le biais de quels acteurs (hommes, éditeurs, critiques, universitaires) ? Selon quels moments ? Avec quel(s) discours et par conséquent quelle(s) catégorie(s), quelles image(s) sociale(s) assignée(s) ? Selon quelle(s) décantation(s) –par l’histoire littéraire (les « gestes » anthologiques par exemple, les manuels d’histoire littéraire), l’histoire littéraire scolaire et la didactique, les médias… ?

Programme

  • 9h15 Accueil des participants
  • 9h45 Ouverture de la journée : Pascale Goetschel, Samir Bajric, Guillaume Bridet

Matinée –présidée par Virginie Brinker, MCF Littératures francophones, Université de Bourgogne Franche-Comté, CPTC

  • 10h-10h25 Erwan Caulet, Docteur en Histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, Université Paris-I/CNRS : « Un lieu et un moment de la construction sociale des littératures francophones : la critique littéraire communiste au milieu des années 1950 »
  • 10h35-11h00 Kaoutar Harchi, Docteure en Sociologie, Université Paris-Descartes, CERLIS : « Des modalités politiques de la reconnaissance littéraire en francophonie. Étude du cas algérien »
  • 11h10-11h35 Claire Ducournau, MCF en Sociologie de la littérature, Université Paul Valéry  Montpellier 3, RIRRA21 : « La cooptation de Léopold Sédar Senghor à l’Académie française : un événement pour l’histoire littéraire? »
  • 11h45-12h10 Pascale Goetschel, MCF en Histoire, Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, Université Paris-I/CNRS : « Premières décennies du XXIe siècle, le temps des festivals de littérature francophone »

12h30-14h00 Pause déjeuner

Après-midi –présidée par Pierre Halen, Professeur de Littérature générale et comparée à l’Université de Lorraine, Directeur du Centre de recherche « Écritures » 

  • 14h00-14h25 Anne Schneider, MCF en Littérature de jeunesse, Université de Caen – ESPE : « La francophonie dans les manuels scolaires (école primaire, collège, lycée) : une présence-absence problématique »
  • 14h35-15h00 Valentina Tarquini, Docteure en Littérature, Université de Strasbourg et de Rome-III : « Repenser la théorie littéraire africaine »
  • 15h10-15h35 Morgane Le Meur, Doctorante en didactique des littératures postcoloniales, Université de Rennes II, CELLAM : « Les littératures comoriennes et de l’Océan Indien à l’école de Mayotte : une identité sociale mahoraise à construire »
  • 15h45-16h10 Vanessa Sylvanise, Docteure en Littératures et civilisations des Pays anglophones Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis  & Kpêdétin Mariquian Ahouansou, Doctorante en ethnologie et anthropologie sociale, EHESS :  « (Ré)écrire la francophonie au 21ème siècle : ‘‘L’afropéa’’ de Léonora Miano »
  • 16h20-17h30 Pierre Halen, Professeur de Littérature générale et comparée à l’Université de Lorraine, Directeur du Centre de recherche « Écritures » : synthèse des échanges & discussions

Lieux

  • Amphithéâtre de la MSH de Dijon - 6 esplanade Erasme
    Dijon, France (21)

Dates

  • lundi 12 juin 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire culturelle, histoire littéraire, littérature francophone, littérature africaine

Contacts

  • Virginie Brinker
    courriel : virginiebrinker [at] gmail [dot] com
  • Erwan Caulet
    courriel : erwan [dot] caulet [at] laposte [dot] net

Source de l'information

  • Erwan Caulet
    courriel : erwan [dot] caulet [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« Constructions sociales des littératures francophones : quelle histoire ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 30 mai 2017, http://calenda.org/405791