AccueilCréativité et interdisciplinarité

Créativité et interdisciplinarité

Creativity and interdisciplinarity

*  *  *

Publié le mardi 06 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La question de l’interdisciplinarité, dans son rapport à la créativité, déclenche une polémique d’actualité sur le présent et ses agitations aussi bien que sur l’éventuel et son devenir curieux sous le règne d’interconnexions imprévisibles. Ces connexions interdisciplinaires appelleront, en guise d’un contournement assez exhaustif de leurs manifestations, enjeux et perspectives, des contributions pluridisciplinaires.

Annonce

05-06-07 Octobre 2017

5e Colloque international de l’ISAMS

Argumentaire

Amorcées par la Renaissance, l’émancipation de l’artiste des corporations médiévales, sa renonciation à son statut d’artiste-artisan, son affiliation à la cour princière… contribuent à la définition de ce que Martin Warnke désigne par « l’autonomisation de la conscience artistique » ayant guidé à la création de la notion de discipline. Cette dernière progresse pour être intimement connexe à la dynamique de la modernité où les arts se scindent en médiums et formes distinctes telles que la peinture, la musique, la sculpture, la photographie… et émerge le design créant formes utiles et objets fonctionnels. Chaque art s’érige en tant que discipline autonome ayant ses propres normes faisant ainsi que la notion de discipline soit gérée par un double mouvement contradictoire de clôture et d’émancipation artistique.

Selon A. Danto, c’est grâce à la séparation des disciplines que « chaque art deviendrait ″purʺ, cette pureté constituant la garantie de ses standards de qualité aussi bien que de son indépendance »[1]. Convoquer plusieurs disciplines à la fois serait alors, selon la pensée moderne, œuvrer dans l’impureté, et, c’est pourquoi l’établissement rigoureux du territoire relatif à chaque art serait le garant de la valeur qui lui est assujettie.

La conception « puriste » de la modernité caractérisée par un séparatisme étanche que l’on doit à la définition des disciplines, classe l’art en des branches enseignables du savoir gérées par des normes institutionnelles. Mais, se plier à l’institution ne serait-il pas en quelque sorte rompre avec la créativité pour s’inscrire dans l’éducation et l’apprentissage ? Quelle conception de la créativité dite autonome quand celle-ci cède à l’institution ?

Sur la décomposition de la notion de discipline impliquant l’autonomisation du créateur, s’adosse le triomphe de la contemporanéité. Par sa complexité, cette dernière appelle des expériences interdisciplinaires comme des approches nécessaires pour gérer un monde en évolution effrénée. Partant de la discordance entre des formes d’expression détentrices d’altérité se crée la dynamique interdisciplinaire favorisant l’émergence d’une créativité spécifique, une douance qui émerge sur le champ, une faculté de bricolage semblable à celle qu’alléguait C.L.Strauss pour établir des interconnexions entre art, anthropologie, littérature, psychologie… La créativité serait, comme le bricolage, une manipulation d’un ensemble de moyens de bord restreints qui sont amenés à s’adapter à un espace plus vaste que leurs capacités, à s’arranger pour créer, en se situant au niveau même d’un entre les disciplines et c’est ainsi qu’elle appelle une interdisciplinarité inspirante.

Au sein d’un art dit total et d’un design voulu global, la créativité est essentiellement promue dans le cadre des réseaux socioculturels qui lui servent de pépinière. Selon Tim Brown, la créativité développée au sein du design global devrait « promouvoir des environnements qui lui sont propices et qui la renforcent »[2]. Est donc à l’œuvre, une conception transversale qui dépasse la production comme fin ultime pour se focaliser sur l’homme, sur les valeurs, sur la vie…

La conception du créateur comme un génie élu est donc à revisiter en étant activée dans le cadre de l’approche collaborative induite par l’interdisciplinarité. Dès lors, la question sur le profil du créateur disposé à s’élancer dans l’aventure interdisciplinaire, à ses potentialités aussi bien qu’à ses entraves s’avère ici insistante car n’est-il pas minutieux de s’ouvrir sur l’autre tout en étant soi-même dans sa propre discipline ?

Lors du passage de la modernité à la contemporanéité, c’est la notion d’autonomisation de l’artiste qui est à réexaminer. L’artiste jouit-il aujourd’hui de son autonomie acquise pendant la modernité en œuvrant loin de la conception « puriste » qui trace des limites franches entre les disciplines ? Quelle définition de l’autonomie à une ère marquée par la pluralité et les interconnexions ? La contemporanéité est-elle ce qui ôte au créateur son indépendance en l’impliquant dans une approche interdisciplinaire ou est-ce qu’une nouvelle définition de l’autonomie est à envisager à l’aune de l’interdisciplinarité ?  

La question de l’interdisciplinarité, dans son rapport à la créativité, déclenche une polémique d’actualité sur le présent et ses agitations aussi bien que sur l’éventuel et son devenir curieux sous le règne d’interconnexions imprévisibles. Ces connexions interdisciplinaires appelleront, en guise d’un contournement assez exhaustif de leurs manifestations, enjeux et perspectives, des contributions pluridisciplinaires auxquelles les axes de réflexion suivants serviront de jalons :  

  • L’approche de la créativité en art et en design à l’aune de l’interdisciplinarité.
  • La créativité et l’auteur dans le contexte de l’interdisciplinarité.
  • Création et créativité au-delà des conformismes disciplinaires.
  • Quelle pédagogie de la créativité dans l’approche interdisciplinaire ?

Modalités de soumission

Les propositions de communication, de 500 mots maximum, devront être adressées,  accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique,

avant le 30 Juin 2017,

 à l’adresse mail suivante :  creativiteinterdisciplinarite@gmail.com

Les communications sont acceptées en trois langues : Arabe, Français et Anglais.

Les communications retenues seront soumises à un comité de lecture scientifique et feront l’objet d’une publication collective.

Calendrier

  • Date limite de remise des propositions : 30 Juin 2017

  • Notification de la décision du comité organisateur : 10 Juillet 2017
  • Remise des textes définitifs, accompagnés de leur résumé : 10 Septembre 2017

Comité d’organisation 

  • Mohamed BEN HAMOUDA,
  • Rafik KSONTINI,
  • Yosra ZAGHDEN,
  • Ikbel CHARFI,
  • Mohamed Hedi DAHMEN,
  • Nizar TRICHILLI,
  • Wissal ELLEUCH,
  • Nawrez BEN HAMOUDA,
  • Salwa JALLOULI,
  • Imen AMOURI,
  • Oumaima TRABELSI,
  • Mohamed Ali MAJDOUB,
  • Nessrine ELLOUZE

Comité scientifique

En cours de constitution

Coordinateurs

  • Rafik KSONTINI
  • Yosra ZAGHDEN
  • Ikbel CHARFI

[1] Arthur Danto, L’art contemporain et la clôture de l’histoire, Paris, Seuil, 2000, p.113.

[2] Tim Brown, L’esprit design : le design thinking change l’entreprise et la stratégie, Paris, Pearson éducation, 2010, p.33.

Dates

  • vendredi 30 juin 2017

Mots-clés

  • discipline, art, design, créativité

Contacts

  • Rafik Kossentini
    courriel : creativiteinterdisciplinarite [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Kossentini OSSENTINI Rafik
    courriel : creativiteinterdisciplinarite [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Créativité et interdisciplinarité », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 06 juin 2017, http://calenda.org/405996