AccueilArt et littérature de l'infamie

Art et littérature de l'infamie

The art and literature of infamy - international conference

Colloque international

*  *  *

Publié le lundi 22 mai 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Comment se situer en tant que chercheurs, critiques et commentateurs face à des œuvres artistiques ou littéraires qui ont valu à leurs auteurs la condamnation juridique ? Qui ont ostensiblement été publiées ou exposées pour faire accroître la visibilité d’une personne au détriment de la réputation d’une autre ? Dont la qualité artistique ou littéraire est souvent éclipsée par la vérité qu’elles proclament, les secrets qu’elles révèlent et les médisances qu’elles débitent ? Méritent-elles l’inclusion dans les canons artistiques et littéraires ? Si non, pourquoi pas ? Que nous révèle leur statut d’objet d’étude contesté sur les lettres et l’histoire de l’art ? Si oui, partagent-elles des traits stylistiques, des stratégies rhétoriques, des qualités esthétiques ? Pourrions-nous théoriser une esthétique ou une éthique de la diffamation ? Quelle serait sa spécificité ? Qui en seront les artistes phares ? Quels en seraient les précédents historiques ?

Annonce

Le colloque international « Art et littérature de l'infamie », organisé par Ania Wroblewski et Vincent Lavoie, se déroulera les 23 et 24 mai 2017 à la salle D-R200 du Pavillon Athanase-David de l'Université du Québec à Montréal. Il est placé sous l’égide du programme de recherche interdisciplinaire RADICAL (Repères pour une articulation des dimensions culturelles, artistiques et littéraires de l'imaginaire contemporain). Il est gratuit et ouvert au public.

Argumentaire

Comment se situer en tant que chercheurs, critiques et commentateurs face à des œuvres artistiques ou littéraires qui ont valu à leurs auteurs la condamnation juridique ? Qui ont ostensiblement été publiées ou exposées pour faire accroître la visibilité d’une personne au détriment de la réputation d’une autre ? Dont la qualité artistique ou littéraire est souvent éclipsée par la vérité qu’elles proclament, les secrets qu’elles révèlent et les médisances qu’elles débitent ? Méritent-elles l’inclusion dans les canons artistiques et littéraires ? Si non, pourquoi pas ? Que nous révèle leur statut d’objet d’étude contesté sur les lettres et l’histoire de l’art ? Si oui, partagent-elles des traits stylistiques, des stratégies rhétoriques, des qualités esthétiques ? Pourrions-nous théoriser une esthétique ou une éthique de la diffamation ? Quelle serait sa spécificité ? Qui en seront les artistes phares ? Quels en seraient les précédents historiques ?

Programme

Mardi 23 mai

09h15 Accueil des participants

09h45 Mot de bienvenue et introduction

10h00 Conférence plénière (1h)

  • Agnès Tricoire, avocate à la cour de Paris, spécialiste en propriété intellectuelle, auteure du Petit traité de la liberté de création (2011): «Justice et littérature»

11h00 Pause café

11h30 Séance : Un enfant meurt (1h)

Président de la séance: Kevin Lambert, U. de Montréal

  • Louis-Daniel Godin, UQAM: «L’écriture de l’infanticide: une analyse comparée des textes de Marguerite Duras et Philippe Besson sur l’affaire Villemin»
  • Marie-Odile Richard, UQTR: «Les droits de la personne devant le Tribunal social. Analyse de la réception critique et citoyenne d’un roman infamant, "L’enfant d’octobre" (2006) de Philippe Besson»

12h30 Pause repas

14h00 Séance: Tuer le réel (1h)

Président de la séance: Vincent Lavoie, UQAM

  • Jean-Benoît Cormier Landry, U. de Montréal: «L’écrit diffamant comme “machine de guerre”: le parti pris “fabuleux” du contemporain»
  • Ania Wroblewski, UQAM: «La mitrailleuse de Breivik: métaphores guerrières et terroristes dans les discours littéraires contemporains»

15h00 Pause café

15h30 Séance: Pervertir le public: les arts et la morale (1.5h)

Présidente de la séance: Monia Abdallah, UQAM

  • Christine Ramat, U. d’Orléans: «Le scandale de l’album "Tous à Poil": la littérature de jeunesse serait-elle devenue infâme?»
  • Rochdi Elmanira, U. Ibn Zohr: «Après la censure, la diffamation publique: “Much Loved” de Nabil Ayouch»
  • Eftihia Mihelakis, U. de Brandon: «Littérature infâme: la vie des autres au banc des accusés. Christine Angot et Marcela Iacub»

17h00 Pause

17h30 Table ronde Littérature et vérité ? (1h)

animée par Léonore Brassard, U. de Montréal

  • Alain Farah, McGill
  • Samuel Archibald, UQAM
  • Anne-Renée Caillé, UQAM

Mercredi 24 mai

09h00 Accueil des participants

09h30 Séance: Quand les évêques ripostent (1h)

Président de la séance: Dominic Marion, U. de Montréal

  • Mathilde Barraband, UQTR: «“Personne ne devrait jamais avoir accès à ces épouvantables tableaux”. Golgotha picnic de Rodrigo García ou le théâtre de la haine»
  • Pierre Hébert, U. de Sherbrooke: «Un article “si évidemment malicieux” (Adélard Godbout): Le reportage photographique du magazine Life sur le Canada français (1942)»

10h30 Pause café

11h00 Séance: Provocatrices, provocateurs: prises de position et postures artistiques d’hier à aujourd’hui (1h)

Présidente de la séance: Eftihia Mihelakis, U. de Brandon

  • Mawy Bouchard, U. d’Ottawa: Diffamation et posture stratégique de l’ “autrice” (le cas Marie de Gournay)»
  • Jean-Philippe Uzel, UQAM: «L’image infamante dans la création visuelle contemporaine»

12h00 Pause repas

13h30 Séance: La presse infâme (1h)

Présidente de la séance: Anne-Marie David, U. de Montréal

  • Ralph Elawani, UQAM: «De VICE à Fox News: Jim Goad et la revue Answer Me!: “hatelit”, “alt-right”, punk rock et Make America Great Again»
  • Dominic Hardy, UQAM: «Traumatrumpismes. Caricature et limites de la diffamation»

14h30 Pause café

15h00 Conférence plénière (1h)

  • Elisabeth Ladenson, professeure de littérature française et comparée (Columbia University), auteure de "Dirt for Art’s Sake: Books on Trial from Madame Bovary to Lolita" (2007): «Diffamation et atteinte à la vie privée en littérature, une comparaison transatlantique»

16h00 Pause

16h30 Table ronde Autour du film Nelly (1h)

animée par Dominique Hétu, U. de l’Alberta

  • Anne Émond, réalisatrice des longs-métrages Nuit # 1 (2011), Les Êtres Chers (2015) et Nelly (2016)
  • Claudia Larochelle, journaliste et écrivaine, auteure de Je veux une maison faite de sorties de secours. Réflexions sur la vie et l’œuvre de Nelly Arcan (2015)
  • Catherine Mavrikakis, U. de Montréal

18h00 Mot de clôture

Comité scientifique

  • Samuel Archibald,
  • Mathilde Barraband,
  • Alain Farah,
  • Vincent Lavoie,
  • Ania Wrobleski.

Lieux

  • Université du Québec à Montréal - Pavillon Athanase-David, salle D-R200 - 405, Sainte-Catherine Est
    Montréal, Canada (H2L2C4)

Dates

  • mardi 23 mai 2017
  • mercredi 24 mai 2017

Mots-clés

  • littérature, infamie, condamnation, réputation, esthétique, diffamation, culture, médias, visuel

Contacts

  • Ania Wroblewski
    courriel : ania [dot] wski [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Grenier-Millette
    courriel : grenier_millette [dot] sarah [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Art et littérature de l'infamie », Colloque, Calenda, Publié le lundi 22 mai 2017, http://calenda.org/406021