AccueilInterdépendances énergétiques et coopération au sein des éco-quartiers

Interdépendances énergétiques et coopération au sein des éco-quartiers

Allocation de thèse en sociologie et/ou urbanisme

*  *  *

Publié le lundi 29 mai 2017 par Céline Guilleux

Résumé

L’université Grenoble Alpes propose une allocation doctorale (trois ans) à des diplômés de master en sciences sociales (urbanisme, sociologie, sciences politiques…) dans le cadre du cross disciplinary program Eco-SESA « Eco-quartier à énergie sûre, efficace, soutenable et accessible ». Elle s'inscrit dans le front de recherche « Modélisation des interactions entre bâtiments et avec les réseaux à l’échelle du quartier ».

Annonce

Programme de recherche

Le front de recherche Modélisation des interactions entre bâtiments et avec les réseaux à l’échelle du quartier de Eco-SESA a pour objectif d’identifier les conditions de développement et de management de l’énergie à l’échelle du quartier. La recherche associée à cette allocation doctorale repose sur l’hypothèse de synergies énergétiques entre des bâtiments qui produisent et consomment de l’énergie. Dans cette hypothèse, les acteurs décisionnels de bâtiments géographiquement proches élaborent et mettent en œuvre - avec ou sans les acteurs des réseaux publics et de l’aménagement - une articulation voire une mutualisation de leur différents systèmes énergétiques dans une perspective de réduction de l’approvisionnement exogène et donc selon d’autres modalités que celles du recours aux marchés nationaux ou continentaux de l’énergie. De telles synergies accroissent les interdépendances entre bâtiments d’un même îlot ou d’un même quartier, elles requièrent des flexibilités tant techniques qu’organisationnelles à différentes échelles.

Missions

La.e doctorant.e identifiera les conditions institutionnelles, organisationnelles et spatiales d’un système énergétique multi-acteurs à l’échelle d’un quartier. Au-delà des solutions techniques en termes de stockage ou de flexibilité, il s’intéressera aux pratiques de coordination, aux stratégies de coopération, aux dynamiques d’arbitrage que les acteurs du quartier pourront développer. Il.elle s’interrogera en particulier sur la capacité de ces arrangements à prendre en charge des engagements de long terme.

Environnement scientifique

Il.elle réalisera sa recherche au sein de PACTE à l’interface entre l’urbanisme et la sociologie des organisations avec une composante sociotechnique. Il.elle sera placé.e au cœur d’un environnement scientifique exceptionnel : excellence de la recherche grenobloise sur l’énergie, intégration dans son grand programme de recherche pluridisciplinaire (séminaires, activités communes avec des chercheurs économistes (UMR GAEL) et technologues (G2ELAB, LOCIE, CEA-LITEN, etc.)), coopérations internationales, enquête auprès des acteurs d’une ville pionnière de la transition énergétique, hébergement dans un grand laboratoire pluridisciplinaire de sciences sociales au sein des équipes Régulations et Villes et Territoires comprenant déjà une dizaine de doctorants et post-doctorants travaillant sur la thématique énergie.

Ecole doctorale : Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire

Direction de thèse

  • Gilles Debizet
  • Thomas Reverdy 

Rémunération

Salaire brut de 1769 /mois (sans enseignement) à 2100 /mois (avec enseignement), prise en charge des dépenses d’enquête et de valorisation de la recherche.

Démarrage de la thèse

1er septembre ou octobre 2017

Critères de sélection

  • dossier académique de qualité Master ou équivalent en urbanisme ou en sociologie
  • niveau d’anglais, écrit et oral, suffisant pour une activité de recherche internationale
  • pratique de recherche : rédaction de mémoire, exploration bibliographique, enquête…
  • connaissance institutionnelle des secteurs de l’énergie et/ou de l’urbanisme
  • aptitude à collaborer avec des chercheurs et des praticiens en économie et en ingénierie (quelques activités seront menées en binôme avec un.e doctorant.e en génie électrique).

Procédures de candidature

par email :

  • Thomas.Reverdy@grenoble-inp.fr
  • gilles.debizet@univ-grenoble-alpes.fr
  • apply.eco-sesa@univ-grenoble-alpes.fr

par formulaire :

  • https://ecosesa.univ-grenoble-alpes.fr/job-offers/application-form-711620.htm

Les deux procédures, par email et par formulaire, sont obligatoires.

Chaque procédure de candidature doit contenir un unique fichier joint (.zip, .rar, .pdf)

Votre dossier doit parvenir avant le 1er juin 2017

avec le contenu suivant :

  • CV
  • Lettre de motivation
  • Exemples de travaux universitaires

Les candidats présélectionnés seront ensuite invités à rédiger un court projet de thèse (références, problématique, méthodologie) de 2 à 5 pages. Ils seront éventuellement appelés
par téléphone le 7 juin 2017 entre 15:00 et 19:00.

Lieux

  • Grenoble, France (38)

Dates

  • jeudi 01 juin 2017

Mots-clés

  • sociologie économique, sociologie des techniques, énergie décentralisée, quartier

Contacts

  • Thomas Reverdy
    courriel : thomas [dot] reverdy [at] grenoble-inp [dot] fr

Source de l'information

  • Thomas Reverdy
    courriel : thomas [dot] reverdy [at] grenoble-inp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Interdépendances énergétiques et coopération au sein des éco-quartiers », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le lundi 29 mai 2017, http://calenda.org/406217