AccueilSéminaire de l'Institut des sciences de la communication (ISCC) (2016-2017)

*  *  *

Publié le mercredi 31 mai 2017 par João Fernandes

Résumé

Lancé en 2010, le séminaire de l’ISCC est axé sur les sciences de la communication, les industries et l’ingénierie des connaissances, le développement des controverses et le rôle de l’expertise scientifique, l’épistémologie comparée et, plus largement, les rapports entre sciences, techniques et société. Cette rencontre est ouverte aux chercheurs, enseignants, étudiants, journalistes et professionnels que motivent les enjeux de la communication et vise à affûter les problématiques, à susciter le débat et à développer les échanges interdisciplinaires entre personnalités de formations et d’horizons différents.

Annonce

Programme

Horaire : 17h-19h

Lieu : ISCC, 20 rue Berbier-du-Mets. 75013 PARIS 

Lundi 12 septembre 2016

  • European Law and Policy Regarding Net Neutrality Chris Marsden, Professor Of Media Law, University of Sussex

Lundi 3 octobre 2016

  • Politique et diplomatie de la cuisine et de l'hospitalité Yves Schemeil, Professeur de Science Politique, IEP Grenoble, Membre honoraire de l’Institut Universitaire de France

Lundi 7 novembre 2016

  • Datafication and the change of our understanding of public sphere (titre provisoire) Mirko Tobias Schäfer, Assistant Professor au département New Media & Digital Culture de l’Université d’Utrecht et leader du projet « Utrecht Data School »

Lundi 5 décembre 2016

  • Cultures numériques et pouvoir d'agir Jacques-François Marchandise, cofondateur et directeur de la recherche et de la prospective, Fondation Internet Nouvelle Génération

Lundi 9 janvier 2017

  • La place de l’usager dans les plateformes culturelles et médiatiques : question économique ou épistémologique ? Françoise Paquienséguy, professeur en sciences de l’information et de la communication à Sciences Po Lyon

Lundi 30 janvier 2017

  • Humour et liberté d'expression. Un mariage impossible ? Patrick Charaudeau, Professeur émérite de l’Université Paris 13

Lundi 27 février 2017

  • Agroécologie, permaculture et rentabilité économique François Léger, Ingénieur de recherche AgroParisTech

Lundi 27 mars 2017

  • Porosité entre mode de production et de dissémination de la culture scientifique et technique Matteo Merzagora, médiateur scientifique, directeur scientifique du Groupe Traces et de l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes

Lundi 24 avril 2017

  • En pleine lucarne. Réflexions autour de la retransmission des compétitions de l’UEFA (années 1950-1970) Philippe Vonnard, Early Postdoc.Mobility, Fonds national suisse de la recherche scientifique

Mercredi 7 juin 2017, attention horaire spécifique 17h30

  • Processing Citizenship. Digital registration of migrants as co-production of individuals and Europe) Annalisa Pelizza, Institut d’Etudes avancées Paris, University of Twente (NL)

After a discusson of some literature on technology and state formation, and specifically on the performative relationship between state and information infrastructures, I will briefly introduce my recent work showing how contemporary data infrastructures can similarly shape the order of the modern state, either by shifting functions and responsibilities from the local to the national level (Pelizza, 2016), or by creating knowledge asymmetries between civil service and contractors (Pelizza under review).

The presentation will then try to translate this performative argument to contemporary multi-level European construction. Methodologically, this effort raises two concerns. On one hand, the limitiations of building archives from digital datasets. On the other hand, the need to refrain from postulating the expected form(s) of governance we are heading to.

In order to handle these two constraints, the project adopts two methodological decisions. First, together with traditional sociological/anthropological methods, the team will be analysing computational texts. Second, the project looks at the non-populations of Europe. The presentation will conclude by openly address some methodological issues related to the analysis of computational “texts” like ontologies, algorithms and web-services.

Annalisa Pelizza est professeure associée à l’Université de Twente (Pays Bas) dans le département de sciences, technologie et étude des politiques publiques (STePS). Ses recherches portent sur les STS (Science & Technology Studies), la science de la communication et la théorie politique.

Elle est spécialiste de la gouvernance par les infrastructures de l’information qui affectent les institutions modernes. Entre 2017 et 2022, elle est chercheuse principale du projet «Processing citizenship : Digital registration of migrants as co-production of citizens, territory and Europe », financé par le Conseil Européen de la Recherche (Horizon 2020, grant agreement 714463). Cette recherche élargit le cadre de son étude sur le « vectorial glance » ("la vision vectorielle", Pelizza 2016) à une analyse du système d’information transgouvernemental européen pour l’enregistrement des migrants.
Annalisa Pelizza a reçu le Best Paper Prize au WikiSym et le Prix de Distinction à Ars Electronica ainsi que d’autres distinctions académiques. Elle est évaluatrice de plusieurs revues scientifiques, dont Information, Communication and Society ; Research Policy et Science, Technology and Society.

Inscription préalable demandée: arielle.haakenstad@cnrs.fr

Lundi 12 juin 2017

  • Une histoire des conflits environnementaux, Michel Letté, MCF en histoire des techniques et de l’environnement, Laboratoire HT2S, Cnam

De quoi le conflit environnemental est-il le nom ? La question invite à explorer les solutions et les problèmes socio-économiques auxquels renvoie la fonction des territoires. Il est dans ce cas question d’intérêts contradictoires, d’ordres de priorités et de valeurs, d’acteurs et d’agents sociaux en confrontation, de (re)négociation des limites et frontières, d’expertises et de controverses, de rapports de force et de domination, de droits d’exploitation et de régulation administrative, etc. ... bref, il est question d’appropriation des territoires concernés par la négociation permanente des règles de leur usage. Comment dès lors analyser sur le temps long la fabrication conjointe de l’économie, des territoires et de l’environnement ? En analysant d’abord les motifs de ces conflits. Pour se faire, la notion de « débordement » offre un cadre d’interprétation très utile. Car c’est ce qu’est dans le fond un débordement : la contestation des statuts et qualités (explicites ou tacites) attribués aux territoires, c’est-à-dire de leurs usages/mésusages au regard de choix socio-économiques. Mobiliser comme une grille de lecture, le débordement s’avère être une catégorie d’analyse sociohistorique et territoriale opérante des conflits. L’histoire de la conflictualité est alors comprise comme celle d’une négociation permanente pour déterminer leurs modes de gestion, située entre confinement, élimination et acceptation.

Intervenants

Chimiste de formation et historien des techniques, Michel Letté est enseignant-chercheur au Conservatoire national des arts et métiers à Paris. Il y étudie l’histoire de la conflictualité environnementale et des controverses sociotechniques. Dans un même temps, il développe un enseignement autour du design culturel pour la médiation des sciences et techniques en société. Il explore de cette façon les voies d’une mise en débat public des questions socialement vives, notamment par leur mise en pièces de théâtre

Lieux

  • ISCC , Salle de conférence rdc - 20 rue Berbier du Mets
    Paris, France (75013)

Dates

  • lundi 12 septembre 2016
  • lundi 03 octobre 2016
  • lundi 07 novembre 2016
  • lundi 05 décembre 2016
  • lundi 09 janvier 2017
  • lundi 30 janvier 2017
  • lundi 27 février 2017
  • lundi 27 mars 2017
  • lundi 24 avril 2017
  • mercredi 07 juin 2017
  • lundi 12 juin 2017

Mots-clés

  • bases de données, migrations, citoyenneté, insfrastructures de l'information, gouvernance technologique

Contacts

  • Arielle Haakenstad
    courriel : arielle [dot] haakenstad [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Arielle Haakenstad
    courriel : arielle [dot] haakenstad [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Séminaire de l'Institut des sciences de la communication (ISCC) (2016-2017) », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 31 mai 2017, http://calenda.org/406282