Página inicialPour une archéologie des images rupestres préhistoriques

*  *  *

Publicado Quarta, 07 de Junho de 2017 por Anastasia Giardinelli

Resumo

A l’heure où de nouveaux outils d’analyse s’offrent aux pariétalistes, nous souhaitons dans le cadre de ces deux demi-journées d’étude nous interroger tant sur les concepts que sur les attitudes employés à l’analyse des images rupestres préhistoriques, ainsi que sur les méthodes en notre possession pour leur redonner un sens et une dimension anthropologique. Il ne sera pas question des méthodes de relevé mais des étapes postérieures à l’établissement de la documentation.

Anúncio

Argumentaire

Contexte et problématique

Aujourd’hui encore l’image rupestre n’est que trop rarement perçue et étudiée systématiquement pour ce qu’elle est, à savoir un vestige archéologique. Outre l’analyse iconographique spécifique à cet artefact, ce statut requiert, comme pour toute autre discipline archéologique, une problématique initiatrice et un enregistrement optimal de l’objet ainsi qu’une contextualisation archéologique et environnementale lorsque les données le permettent. Si certains de ces aspects sont majoritairement respectés, d’autres le sont encore rarement.

De plus, le vestige « image rupestre » présente quelques particularités qui en constituent tout l’intérêt mais qui sont autant d’obstacles à l’application et au bon déroulement d’une méthodologie archéologique rigoureuse et la plus objective possible. La datation des images encore rare et délicate aujourd’hui en complique grandement l’étude. Toutefois l’entrave la plus importante est la référence directe de ces images à l’univers des idées, une situation qui est à l’origine d’attitudes parfois opposées au sein de la communauté scientifique. L’émotion esthétique que suscitent peintures et gravures ainsi que leurs caractéristiques formelles engendrent trop souvent encore une focalisation sur le discours qui leur est ainsi prêté. A l’inverse, cette référence directe au monde des idées agite parfois le fantôme des interprétations fantasques et invérifiables et en décourage l’étude. Ainsi s’opposent une volonté de « faire parler » l’image et une opinion selon laquelle nous ne pouvons rien en dire. Bien sûr, un entre-deux existe et de nombreux chercheurs en sont les garants. Les images ne parlent pas d’elles-mêmes mais, contextualisées et abordées de manière systématique, elles livrent des informations essentielles sur les groupes préhistoriques auteurs, parfois inaccessibles au travers des autres vestiges archéologiques. Leur statut particulier d’empreinte matérielle d’une idée nous contraint à la plus grande objectivité possible, non seulement dans les outils et les approches mais également dans les concepts et catégories cognitives mobilisés pour les décrire et les analyser. L’archéologie des images doit donc sans cesse se remettre en question.

Ainsi, à l’heure où de nouveaux outils d’analyse s’offrent aux pariétalistes, nous souhaitons dans le cadre de cette table-ronde nous interroger tant sur les concepts que sur les attitudes employées à l’étude des images ainsi que sur les méthodes en notre possession pour leur redonner un sens et une dimension anthropologique. Il ne sera pas question ici des méthodes de relevés récemment abordées lors du colloque Documenting prehistoric parietal art  (Cambridge 2014) mais des étapes postérieures à l’établissement de la documentation.

Cette réunion a donc été pensée en trois étapes:

  1. En premier lieu, une réflexion sur les problèmes conceptuels entravant l’archéologie des images.
  2. Dans un deuxième temps, seront abordées des propositions méthodologiques pour analyser des corpus d'images numériquement importants (condition de la validité des conclusions) et en extraire l'information archéologique.
  3. Pour ouvrir de nouvelles perspectives, nous proposerons une évaluation des orientations à suivre pour faire progresser la discipline.

D’un point de vue formel, nous souhaitons donner une place importante à la discussion pour permettre le débat et faire émerger de nouvelles idées.

Programme

Table-Ronde

MMSH, 13-14 juin 2017, Salle 101

Pour une archéologie des images rupestres préhistoriques

MARDI 13 JUIN

13h45 : Introduction - Cl. Defrasne et F. Duquesnoy (LaMPEA - UMR 7269)

14h15 : Les histoires en images ou la question de la narrativité - F. Jacquesson (LACITO – UMR 7107)

14h50 : Soi comme contexte – Faits ethnographiques et recherche en art rupestre – J. Monney

(EDYTEM – UMR 5204)

15h45 : Lire le style. Pourquoi ? Comment ? L’exemple des gravures paléolithiques de Qurta dans la vallée du Nil – E. Guy (chercheur indépendant)

16h05 : De la pertinence du style comme outil d’analyse des images rupestres - F. Duquesnoy (LaMPEA – UMR 7269)

16h50 :  Eléments d’ontologie préhistorique – Cl. Defrasne (Aix-Marseille Université - LaMPEA – UMR 7269 - LABEXMED)

17h10 : Images rupestres et phylomémétique - J.L. Le Quellec (IMAf - UMR 8171)

MERCREDI 14 JUIN

8h45 : Wadi Abu Subeira  (Désert  oriental,  Assouan,  Egypte)  :  de  l’analyse  de  la  répartition spatiale des gravures à la caractérisation de l’appropriation des espaces marginaux désertiques. – G. GRAFF (UMR 208 PALOC, IRD) et M. BAILLY (LaMPEA – UMR 7269)

9h20 : Archéologie des vestiges archéologiques et paléoenvironnementaux : quel apport pour la construction d’un cadre chronologique de l’art rupestre saharien ? – Y. Gauthier (chercheur indépendant)

9h55 : De l’usage de la morphométrie - F. Monna (ARTéHIS – UMR 7298)

10h50 : L’apport de la physico-chimie pour la compréhension de la matière picturale en art pariétal : E. Chalmin (EDYTEM – UMR 5204)

Contact

  • claudia.defrasne@gmail.com
  • frederique.duquesnoy@netcourrier.com

Locais

  • Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme - 5 rue du Château de l'Horloge
    Aix-en-Provence, França (13094)

Datas

  • Terça, 13 de Junho de 2017
  • Quarta, 14 de Junho de 2017

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • Préhistoire, images rupestres, méthodologie

Contactos

  • Claudia Defrasne
    courriel : claudia [dot] defrasne [at] gmail [dot] com
  • Frédérique Duquesnoy
    courriel : frederique [dot] duquesnoy [at] netcourrier [dot] com

Fonte da informação

  • Claudia Defrasne
    courriel : claudia [dot] defrasne [at] gmail [dot] com

Para citar este anúncio

« Pour une archéologie des images rupestres préhistoriques », Jornadas, Calenda, Publicado Quarta, 07 de Junho de 2017, http://calenda.org/406909