AccueilL'homme et la nature

L'homme et la nature

Man and nature

Politique, critique et esthétique dans le romantisme allemand

Politics, criticism and aestheticism in German Romanticism

*  *  *

Publié le lundi 12 juin 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Ce colloque a pour objectif l’étude d’un courant de pensée aussi vaste que prolifique en Europe : le romantisme. On se concentrera sur le romantisme allemand, dans la mesure où la philosophie joue un rôle particulièrement important dans sa naissance et dans son développement. Pour l’heure, contrairement à ce qui arrive dans le reste de l’Europe, il n’est guère possible d’identifier en France une recherche collective et systématique concernant le romantisme allemand, le paysage se composant plutôt de recherches spécialisées isolées, privées de moments de confrontation et de discussion : à travers ce colloque, on espère stimuler l’essor d’études et de parcours nouveaux.

Annonce

Argumentaire

Le thème central du colloque est le rapport entre l’homme et la nature dans les réflexions du romantisme allemand. On a choisi de proposer ce problème parce qu’il peut être considéré comme un des fils conducteurs de toute la réflexion romantique, en particulier en Allemagne, et comme une des spécificités permettant de mettre en rapport le romantisme avec d’autres courants philosophiques et scientifiques présents en Allemagne à la même époque, tels que l’idéalisme. Il est possible de dégager, à travers le rapport entre l’homme et la nature, les caractéristiques de la subjectivité dans le romantisme allemand, et il est possible de reconnaître dans ce rapport le point de départ de tous les développements que les représentants de ce courant de pensée ont donnés au sujet de leur conception de la liberté (« politique »), de leur théorie de la connaissance (« critique ») et de leur théorie de l’art (« esthétique »). Conformément à cette tripartition, on a décidé de subdiviser les travaux du colloque en trois sessions ; la désignation de chacune est reportée dans le sous-titre du colloque, et est ci-dessous brièvement explicitée.

Ces sessions succéderont elles-mêmes à une séance de présentation plus générale, dans laquelle on donnera de la place à des interprétations d’ensemble du romantisme allemand, lesquelles, à travers le rapport entre l’homme et la nature, toucheront ensemble les trois thèmes devant à approfondir dans les sessions suivantes.

Première session : politique

Dans cette session, on approfondira les aspects les plus spécifiquement politiques du romantisme allemand. Ces derniers trouvent, dans le concept de liberté, une de leurs pierres de touche, et le colloque visera à comprendre comment exactement ce concept demande à être entendu dans le romantisme allemand. Le rapport entre l’homme et la nature est impliqué dans ces réflexions de diverses manières : par exemple, est-ce que l’homme est libre par nature, ou est-ce que sa liberté dépend d’une forme d’émancipation à l’égard de la nature, corrélative peut-être d’une inféodation à la rationalité humaine ?

Seconde session : critique

L’homme, dans son rapport à la nature, se définit également par la relation de connaissance qu’il entretient avec elle. On s’efforcera de présenter la spécificité du romantisme allemand à cet égard, relativement à d’autres propositions philosophiques advenues, dans la postérité de la Critique de la raison pure de Kant, en Allemagne au même moment : l’idéalisme, l’empirisme, le scepticisme et le dogmatisme en particulier.

Troisième session : esthétique

Les réflexions des représentants du romantisme allemand concernant l’art sont probablement les plus connues. La question de savoir si l’art est imitation, ou s’il est une « seconde nature », est ici centrale, mais on montrera comment le lien entre l’homme et la nature permet d’en faire apercevoir d’autres dans le domaine de l’esthétique.

Conférenciers invités

  • Andreas Arndt (Pr. Humboldt Universität zu Berlin)
  • Christian Berner (Pr. Université Paris-Nanterre)
  • Michael Forster (Pr. Universität Bonn)
  • Márcio Suzuki (Pr. Universidade de São Paulo)
  • Federico Vercellone (Pr. Università di Torino)
  • Klaus Vieweg (Pr. Friedrich-Schiller-Universität Jena)

Chaque communication dure 30 min., et est suivie de 15 min. de discussion

Organisation

  • Giulia Valpione
  • Arnaud François

Programme

Mercredi 18 octobre 2017

(salle Crozet, Hôtel Berthelot, 24, rue de la Chaîne)

  • 9h : ouverture. Allocutions inaugurales par M. Éric Palazzo, directeur de l’UFR « Sciences humaines et arts » (SHA), et par M. Gilles Marmasse, directeur de l’équipe de recherche « Métaphysique allemande et philosophie pratique » (MAPP, EA 2626)

9h30-12h15 : Les racines philosophiques du romantisme allemand

  • 9h30-10h15 : Michael Forster (Universität Bonn, Allemagne) : « L’herméneutique de Friedrich Schlegel »
  • 10h15-11h :  Federico Vercellone (Università di Torino, Italie) : « La vie des formes. Art et nature dans Novalis »

11h-11h30 : pause café

11h30-12h15 : Klaus Vieweg (Friedrich-Schiller-Universität Jena, Allemagne) : « ‘Was ihr wollt’ oder ‘Wie es euch gefällt’ – Romantische Ironie und Lebensform »

12h15-14h30 : déjeuner

14h30-18h : L’homme et la nature. Esthétique

  • 14h30-15h15 : Alexandra Roux (Université de Poitiers, France) : « “L’œuvre d’art vivante” » : de Schelling à Hegel, à partir du dialogue avec A. W. Schlegel »
  • 15h15-16h : Mildred Galland-Szymkowiak Mildred (CNRS, UMR 7172, Paris, France) : « Sur la clef de voûte non rationnelle du système de la raison : art et/ou religion ? »

16h-16h30 : pause café

  • 16h30-17h15 : Barbara Santini (Università degli Studi di Padova, Italie) : « Schiller, Fichte und Hölderlin über die Kunst zwischen Erziehung und Bestimmung des Menschen »
  • 17h15-18h : Verónica Galfione (Universidad Nacional del Litoral, Santa Fe, Argentine) : Neuzeit, Ästhetik und Subjektivität. Ästhetische Überlegungen über die aktuellen Interpretationen von Fr. Schlegels Denken »

Jeudi 19 octobre 2017

(salle des actes, Hôtel Fumé, 8, rue Descartes)

9h30-12h15 : L’homme et la nature. Politique

  • 9h30-10h15 : Andreas Arndt (Humboldt-Universität Berlin, Allemagne): « ‘Größte Tendenz des Zeitalters’, ‘erhabenste Tat des Universums’, ‘heilige Revolution’: Die französische Revolution in der Frühromantik (Schlegel, Schleiermacher, Novalis) »
  • 10h15-11h : Gilles Marmasse (Université de Poitiers, France) : « Friedrich Schlegel et la question du républicanisme »

11h-11h30 : pause café

  • 11h30-12h15 : Roberta Picardi (Università degli Studi del Molise, Campobasso, Italie) : « Sens, origine et époques de l’histoire : Friedrich Schlegel et Johann Gottlieb Fichte »

12h15-14h30 : pause déjeuner

14h30-16h : L’homme et la nature. Politique

  • 14h30-15h15 : Giulia Valpione (Università degli Studi di Padova, Italie) : « Vie et Bildung dans la philosophie de Friedrich Schlegel »
  • 15h15-16h : Wes Furlotte (Dominican University College, Ottawa, Canada) : « Equipoise and the Emancipatory Drive of Schiller’s Aesthetic Education »

16h-16h30 : pause café

16h30-18h : L’homme et la nature. Critique

  • 16h30-17h15 : Laure Cahen-Maurel (Université Saint-Louis, Bruxelles, Belgique) : « “À la place du Non-Moi – Toi” (Novalis) : la Wechselwirkung de l’homme et de la nature dans la romantisation du monde »
  • 17h15-18h : Joseph Carew (McGill University, Montréal, Canada) : « Poetic Truth and the Limits of Discursive Rationality in Novalis »

Vendredi 20 octobre 2017

(salle des actes, Hôtel Fumé, 8, rue Descartes)

9h30-13h : L’homme et la nature. Critique

  • 9h30-10h15 : Christian Berner (Université Paris-Nanterre, France) : « L’assassinat de la raison. Le jeune Friedrich Schlegel, lecteur de Kant »
  • 10h15-11h : Márcio Suzuki (Universidade de São Paulo – USP, Brésil) : « La génération organique et l’engendrement mythique »

11h-11h30 : pause café

  • 11h30-12h15 : Guillaume Lejeune (Université de Liège, Belgique) : « L’institution d’une science de la nature comme vecteur humanisant. L’Encyclopédie de Novalis à la lumière du projet baconien »

12h15-13h : discussion générale et clôture du colloque

Catégories

Lieux

  • Hôtel Fumé - 8, rue René Descartes
    Poitiers, France (86)

Dates

  • mercredi 18 octobre 2017
  • jeudi 19 octobre 2017
  • vendredi 20 octobre 2017

Mots-clés

  • romantisme allemand, politique, théorie de la connaissance, esthétique

Contacts

  • Giulia Valpione
    courriel : giulia [dot] valpione [at] unipd [dot] it

Source de l'information

  • Arnaud Francois
    courriel : arndfrncois [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'homme et la nature », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 juin 2017, http://calenda.org/407528