AccueilLa nature, la technique et l'homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?

La nature, la technique et l'homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ?

Nature, technology and man in conflict - 23rd European controversy conference in Marciac

XXIIIe controverses européennes de Marciac

*  *  *

Publié le mercredi 31 mai 2017 par João Fernandes

Résumé

D’un côté, il y a dans nos sociétés un besoin nouveau de nature, en réaction notamment au règne du virtuel et de la course à la productivité. De l’autre, des logiques technicistes puissamment à l’œuvre promeuvent à grande vitesse de nouveaux outils, modifiant nos rapports au vivant, bousculant nos liens au travail et notre organisation sociale. Entre ces deux pôles, se déploient toute une série de tensions qui s’exercent de manière singulière dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires : qu’est qui sépare encore la nature et la technique ? Entre robots et réseaux, quelle place pour le travail des agriculteurs ? Quels sens donner aujourd’hui aux notions de progrès scientifiques et économiques ? Et, dans ce contexte, comment redéfinir les politiques publiques nationales et européennes ?

Annonce

Présentation

La nature, la technique et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ? Tel sera l’intitulé des 23èmes Controverses européennes de Marciac, organisées les vendredi 28 et samedi 29 juillet prochains à Marciac (Gers) par la Mission Agrobiosciences-Inra et la Communauté de communes Bastides et Vallons du Gers.

Le sujet

D’un côté, il y a dans nos sociétés un besoin nouveau de nature et des valeurs qui lui sont conférées, en réaction notamment au règne du virtuel et de la course à la productivité. Une nature souvent teintée de religiosité et parfois même sanctuarisée pour mieux la protéger de l’homme et de ses activités.

De l’autre, des logiques technicistes puissamment à l’œuvre promeuvent à grande vitesse de nouveaux outils, modifiant nos rapports au vivant, bousculant nos liens au travail et notre organisation sociale.

Entre ces deux pôles, se déploient toute une série de tensions qui s’exercent de manière singulière dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires :

qu’est qui sépare encore la nature et la technique ? Entre robots et réseaux, quelle place pour le travail des agriculteurs ? Quels sens donner aujourd’hui aux notions de progrès scientifiques et économiques ? Et, dans ce contexte, comment redéfinir les politiques publiques nationales et européennes ?

Nature, nouvelles technologies, rôle et place de l’homme, redéfinition du progrès, politique européenne… Sur tous ces sujets concrets, ces 23èmes Controverses européennes de Marciac (http://www.agrobiosciences.org/ecrire/?exec=naviguer&id_rubrique=9) convient tous ceux qui le souhaitent – agriculteurs, chercheurs, formateurs, citoyens, associations, politiques…- à réfléchir et échanger ensemble durant deux jours, sans tabous ni langue de bois.

Participation ouverte à tous sur inscription (payante). Accéder au programme et au bulletin d’inscription : http://controverses-de-marciac.eu/blog/2017/04/18/la-nature-la-technique-et-lhomme-au-coeur-des-reflexions-de-la-23eme-edition/ (http://controverses-de-marciac.eu/blog/2017/04/18/la-nature-la-technique-et-lhomme-au-coeur-des-reflexions-de-la-23eme-edition/)

Avec notamment :

Eric ANDRIEU, eurodéputé ; Bernadette BENSAUDE-VINCENT, professeure d’histoire et philosophie ; Daniel COHEN, économiste ; Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle ; Karfa DIALLO, membre de l’association sénégalaise Enda Pronat ; Sylvain DOUBLET, Solagro ; Etienne KLEIN, physicien et docteur en philosophie des sciences ; Catherine LARRERE, philosophe et membre du Comité d’éthique de l’Inra ; Jean-Christophe PAGES, président du Comité scientifique du Haut conseil des Biotechnologies ; Gaëtan SEVERAC, société Naïo Technologies ; Bernard STIEGLER, philosophe.

Vous pouvez suivre l’actualité des Controverses sur les réseaux sociaux :

#ControversesdeMarciac

Les 23èmes Controverses européennes de Marciac sont organisées par la Mission Agrobiosciences-Inra et la Communauté de Communes Bastides et Vallons du Gers, en partenariat avec le festival Jazz In Marciac. Avec le soutien du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, de la Région Occitanie, de la Fédération Nationale des Cuma et de la Ruche Qui Dit Oui.

Programme

Vendredi 28 juillet - Sur le champ de batailles

10H00/10H30 - Ouvereture

  • Philippe MAUGUIN, PDG de l’Inra,
  • Francis DAGUZAN, vice-président de la Communauté de communes Bastides et Vallons du Gers et
  • Carole DELGA, présidente dela Région Occitanie(sous réserve).

10H30/10H45 - État des lieux

Par le Groupe local de réflexion

10H45/11H40 - Conversation - Sommes-nous dans une guerre de positions ?

Entre Bernadette Bensaude-Vincent, professeure d'histoire et de philosophie des sciences à l'université Paris Nanterre et à l'EHESS,

Catherine LARRERE, professeur émérite de philosophie, membre du Comité d’éthique de l’Inra,

Jean-Christophe PAGES, président du Comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), professeur à l’université François Rabelais de Tours et praticien hospitalier.

11H40-12H00 – Échanges avec le public

12H30/14H00 – Déjeuner

14H15/16H15 - FORUM - Biotechs, ubérisation et robots agricoles en débat

Co-animé par le groupe de réflexion « Les Jeunes de Marciac ».

Avec Sylvain DOUBLET, Solagro. Frédéric GERARD, journal L’Avenir agricole. Julien REYNIER, coopérative L’Atelier Paysan. Gaëtan SEVERAC, société Naïo Technologies. Christophe PERRAUD, secrétaire général dela FNCUMA. Jacques MATHIEU, directeur d’Arvalis (sous réserve).

16H15/17H00 - dispute - L’homme est-il devenu un passager clandestin ?

  • Bernard STIEGLER, philosophe, directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou.
  • Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle, université de Toulouse-Jean Jaurès.

17H00/17H20 – Échanges avec le public 

Samedi 29 juillet - Place à la concorde ?

10H00/10H30 - Les étonnements de …

  • Karfa DIALLO, membre de l’association sénégalaise Enda Pronat et Dominique DESJEUX, professeur d’anthropologie sociale et culturelle à l’université Paris-Sorbonne.

10H45/12H00 - Les cercles d’échanges

Les participants, répartis en plusieurs cercles, instruisent collectivement le sujet.

12H00/12H30 - Restitution des cercles

12H45/14H15 – Déjeuner

14H30/15H30 - Interventions - Redéfinir le progrès

  • Etienne KLEIN, physicien et docteur en philosophie des sciences, professeur à l'Ecole centrale à Paris, directeur de recherches au CEA.
  • Daniel COHEN, économiste, membre fondateur de l’Ecole d’Economie de Paris (PSE), professeur et directeur du département d'économie de l’Ecole Normale Supérieure (ENS).

15H30/16H15 - Échanges avec le public

16H15/ 17H15 - Table ronde - Redéfinir la politique européenne

Restitution du Groupe de réflexion Bruxelles en présence de personnalités européennes, dont l’eurodéputé Eric ANDRIEU (France).

17H15/18H00 - Échanges avec le public

18H00/18H15 – Clôture

Lieux

  • Marciac, France (32)

Dates

  • vendredi 28 juillet 2017
  • samedi 29 juillet 2017

Mots-clés

  • nature, technique, homme

Contacts

  • Margherita Tiriduzzi
    courriel : controverses [dot] marciac [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Margherita Tiriduzzi
    courriel : controverses [dot] marciac [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La nature, la technique et l'homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ? », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 31 mai 2017, http://calenda.org/407762