AccueilGouvernance, pauvreté et crises sociales en Afrique subsaharienne

*  *  *

Publié le mardi 13 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

L’Afrique subsaharienne est victime de vicissitudes de tous ordres. Les populations de cette partie du continent sont non seulement confrontées, de façon quotidienne, à des calamités naturelles (sécheresse, inondations régulières), à des conflits frontaliers et fonciers interminables, mais sont de plus en plus pauvres, au regard de la mauvaise gouvernance (détournement des deniers publics, corruption, tribalisme, népotisme, irresponsabilité des gouvernants) en vigueur dans nombre de pays subsahariens. Voilà pourquoi on observe, un peu partout, des crises sociales et des mouvements sociaux (émeutes de la faim, guerres civiles et asymétriques, grèves des enseignants et des médecins), nonobstant les violences d’État encore perpétuées au grand dam des principes démocratiques.

Annonce

Argumentaire

L’Afrique subsaharienne est victime de vicissitudes de tous ordres. Les populations de cette partie du continent sont non seulement confrontées, de façon quotidienne, à des calamités naturelles (sécheresse, inondations régulières), à des conflits frontaliers et fonciers interminables, mais sont de plus en plus pauvres, au regard de la mauvaise gouvernance (détournement des deniers publics, corruption, tribalisme, népotisme, irresponsabilité des gouvernants) en vigueur dans nombre de pays subsahariens. Voilà pourquoi on observe, un peu partout, des crises sociales et des mouvements sociaux (émeutes de la faim, guerres civiles et asymétriques, grèves des enseignants et des médecins), nonobstant les violences d’État encore perpétuées au grand dam des principes démocratiques.

L’objectif du présent appel à contribution est de réunir des articles scientifiques originaux et de bonnes factures pouvant faire l’objet d’un ouvrage collectif. Pour cela, historiens, géographes, juristes, anthropologues, littéraires, économistes, sociologues, philosophes et hommes politiques sont concernés et peuvent apporter leurs contributions sur des axes suivants :

Axe I : Changements climatiques et crise alimentaire

  • Axe II : Tribalisme, népotisme et corruption
  • Axe III : Terrorisme et instabilité socio-politique
  • Axe IV : Coups d’État et guerres civiles en Afrique subsaharienne
  • Axe V : Nouvelles religiosités
  • Axe VI : Dialogues interculturels
  • Axe VII : Mouvements sociaux et violences d’État
  • Axe VIII : Faillite de la gestion urbaine
  • Axe IX : Gouvernementalité
  • Axe X : Refondation de la gouvernance

Modalités de soumission

Les dates à retenir :

  • 30 juin 2017 : Réception des résumés

  • 15 juillet 2017 : Notification pour les résumés retenus
  • 30 septembre 2017 : Réception des articles
  • Décembre 2017 : Publication de l’ouvrage

Les propositions sont adressées aux adresses suivantes :

  • tassouandre@gmail.com
  • tassou_andre@yahoo.fr
  • alvinehenry@yahoo.fr

Les propositions devront comprendre les éléments suivants :

  • Le titre de l’article ;
  • Les coordonnées précises du ou des auteurs (statut, mail, adresse complète) ;
  • Un résumé (maximum une page).

NB : Toutes les propositions seront évaluées de façon anonyme par deux membres compétents du comité de lecture, puis par un comité de rédaction.

Comité scientifique

  • Daniel ABWA, Historien, Professeur, Université de Yaoundé I
  • Issa Saïbou, Historien, Professeur, Université de Maroua
  • Jean NJOYA, Politologue, Professeur, Université de Yaoundé II/Soa
  • Philippe Blaise ESSOMBA, Historien, Professeur, Université de Yaoundé I
  • Samuel EFOUA MBOZO’O, Historien, Professeur, Université de Douala
  • Gilbert TAGUEM FAH, Historien, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré
  • Natali KOSSOUMNA LIBA’A, Géographe, Maître de Conférences, Université de Maroua
  • Théophile CALAINA, Littéraire, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré
  • Antoine SOCPA, Anthropologue, Professeur, Université de Yaoundé I
  • Jean GORMO, Historien, Maître de Conférences, Université de Maroua
  • Bernard GONNE, Géographe, Maître de Conférences, Université de Maroua
  • Jean KOUFAN MENKENE, Historien, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I
  • Robert, KPWANG K., Historien, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I
  • Luc MEBENGA TAMBA, Anthropologue, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I
  • MAMOUDOU, Historien, Maître de Conférences, Université de Douala
  • Christophe BRING, Géographe, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré
  • André TASSOU, Historien, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I
  • Gabriel Maxime DONG MOUGNOL, Historien, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I

Catégories

Dates

  • vendredi 30 juin 2017

Mots-clés

  • gouvernance, pauvreté, crise sociale, Afrique subsaharienne

Contacts

  • André Tassou
    courriel : tassouandre [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • André Tassou
    courriel : tassouandre [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Gouvernance, pauvreté et crises sociales en Afrique subsaharienne », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 juin 2017, http://calenda.org/407802