Accueil« Num’rous uses, motions, charms, and arts ». L’éventail : image, accessoire et outil gestuel du XVIIe au XVIIIe siècles

« Num’rous uses, motions, charms, and arts ». L’éventail : image, accessoire et outil gestuel du XVIIe au XVIIIe siècles

“Num’rous uses, motions, charms, and arts”. Fans as images, accessories, and instruments of gesture in the 17th and 18th centuries

*  *  *

Publié le mardi 13 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

La conférence va interroger de façon interdisciplinaire l’importance artistique, historique et sociale des éventails européens du XVIIe au XVIIIe siècles. Le regard croisé permettra de discuter la diversité visuelle et matérielle croissante de ces objets multifonctionnels.

Annonce

Argumentaire

La conférence va interroger de façon interdisciplinaire l’importance artistique, historique et sociale des éventails européens du XVIIème au XVIIIème siècle. Le regard croisé permettra de discuter la diversité visuelle et matérielle croissante de ces objets multifonctionnels.

Au centre de l’attention sont les éventails pliés qui ont pris leur essor à partir du XVIIème siècle. La représentation picturale des éventails s’emparait des sujets connus de la peinture et de l’estampe contemporaine (incluant des évènements politiques et sociales actuelles) en les encadrant avec des motifs ornementaux. Nous allons donc discuter les éventails en tant que support d’informations mais aussi en tant qu’objet de souvenir et de mémoire.

Il ne s’agit pas de traiter les éventails seulement comme support d’image rigide, mais aussi comme un objet en mouvement. Etant un élément important de la mode féminine codée, les éventails étaient un outil de communication non verbale omniprésent au XVIIIème siècle. Si Joseph Addison en 1711 a décrit de façon satirique le pouvoir de cette « modish machine », il manifeste déjà une attribution de fonction qui va s’établir par la suite dans la littérature et la peinture. L’éventail avec ses mouvements fluides d’ouverture et de fermeture obtient désormais la double fonction : dissimuler le visage de la porteuse et au même temps faire voir ses émotions. En outre, la feuille d’éventail pouvait présenter en quelques images passagères une grande diversité de thèmes sociales et des connaissances liés à sa propriétaire.

Nous allons discuter des éventails mais aussi des sources visuelles et littéraires pour démontrer les différents aspects communicatifs de ces objets gestuels. L’objectif est de reconstruire à l’intersection disciplinaire l’importance des éventails comme accessoires populaires et personnalisés du point de vue de la production et du point de vue des utilisateurs.

Des propositions pour les thèmes suivants (mais pas exclusivement) sont les bienvenues :

  • Les éventails peints et imprimés comme support d’informations (politiques et culturelles)
  • L’éventail comme objet de souvenir et/ou objet de mémoire
  • Les sujets de la peinture dans l’art de l’éventail
  • Les éventails dans l’ensemble des accessoires de mode et dans les normes vestimentaires (interrogeant la hiérarchie sociale et le genre masculin/féminin)
  • Le rôle des éventails dans la communication non verbale ; la conception culturelle et sociale des sentiments et des émotions au XVIIIème siècle
  • La représentation des éventails dans l’art (portraits, scènes de genre, caricatures, etc.) et dans la littérature
  • Les ateliers (lieux de production), la clientèle et la commercialisation (globale)
  • Des cas exemplaires de la conservation et restauration des éventails

Nous invitons des historiens/historiennes de l’art, des historiens/historiennes de la mode et des chercheurs/chercheuses des disciplines voisines à envoyer des propositions.

Modalités de soumission

Les propositions de communication de 20 minutes environ (300 mots maximum ; en allemand, en français, ou en anglais) sont à transmettre par courriel à Dr. Miriam Volmert (miriam.volmert@khist.uzh.ch) et à lic.phil. Danijela Bucher (danijela.bucher@uzh.ch)

avant le 30 juin 2017.

Les propositions devraient contenir une brève présentation de l’auteur et une liste de mots-clés (six mots env.). La sélection des intervenants va être communiquée le 7 juillet 2017.
Une prise en charge des frais de déplacement est envisagé à condition que la conférence obtient des fonds de tiers.

Coordination et sélection

  • Miriam Volmert, Dr. Historienne de l’art, Wissenschaftliche Assistentin Universität Zürich (Kunsthistorisches Institut) miriam.volmert@khist.uzh.ch
  • Danijela Bucher, lic phil Doctorante en géographie et histoire de l’art, inscrite en cotutelle de thèse à l’Université d’Angers (UMR ESO) et l’Universität Zürich (Kunsthistorisches Institut) danijela.bucher@uzh.ch

Lieux

  • Institut d’histoire de l’art, Université de Zurich
    Zurich, Confédération Suisse

Dates

  • vendredi 30 juin 2017

Contacts

  • Danijela Bucher
    courriel : danijela [dot] bucher [at] uzh [dot] ch
  • Miriam Volmert
    courriel : miriam [dot] volmert [at] khist [dot] uzh [dot] ch

Source de l'information

  • Danijela Bucher
    courriel : danijela [dot] bucher [at] uzh [dot] ch

Pour citer cette annonce

« « Num’rous uses, motions, charms, and arts ». L’éventail : image, accessoire et outil gestuel du XVIIe au XVIIIe siècles », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 juin 2017, http://calenda.org/407948