AccueilÉpigraphie et histoire de la Jordanie antique et médiévale

*  *  *

Publié le lundi 12 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Par leur abondance, leur diversité et leur fragilité, les inscriptions antiques et médiévales de la Jordanie constituent un patrimoine aussi précieux que menacé. Sans elles, des pans entiers de l’histoire du pays resteraient méconnus. Trop souvent, elles sont pourtant étudiées de façon cloisonnée, en fonction des intérêts historiques et des compétences linguistiques des chercheurs. Le colloque de Lyon fournira l’occasion de faire dialoguer les historiens de l’Antiquité et du Moyen Âge, ainsi que des épigraphistes hellénisants et latinisants avec des spécialistes des langues sémitiques transcrites sur la pierre entre la conquête du Proche-Orient par Alexandre le Grand et les premiers siècles de l’islam.

Annonce

 

Organisation

Julien Aliquot, Pierre Louis Gatier et Jean-Baptiste Yon

Argumentaire

Depuis une quinzaine d’années, l’intensification des fouilles et des prospections sur le territoire actuel de la Jordanie suscite un accroissement important de la documentation épigraphique dans toutes les langues et écritures utilisées pendant l’Antiquité et au Moyen Âge (grec, latin, araméen, nabatéen, syro-palestinien, dialectes nord-arabiques, arabe). La relance par le laboratoire HiSoMA du programme des IGLS en Jordanie (Inscriptions de la Jordanie/Greek and Latin Inscriptions in Jordan) participe de ce mouvement depuis 2013, en particulier grâce au soutien de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), éditeur du corpus.

Par leur abondance, leur diversité et leur fragilité, les inscriptions antiques et médiévales de la Jordanie constituent un patrimoine aussi précieux que menacé, à l’heure où le Proche-Orient connaît des bouleversements dramatiques. Sans elles, des pans entiers de l’histoire du pays resteraient méconnus. Trop souvent, elles sont pourtant étudiées de façon cloisonnée, en fonction des intérêts historiques et des compétences linguistiques des chercheurs.

Conçu en étroite collaboration avec l’Ifpo, le colloque international de Lyon fournira l’occasion de faire dialoguer les historiens de l’Antiquité et du Moyen Âge, ainsi que des épigraphistes hellénisants et latinisants avec des spécialistes des langues sémitiques transcrites sur la pierre entre la conquête du Proche-Orient par Alexandre le Grand et les premiers siècles de l’islam. La présentation d’inscriptions inédites et de dossiers épigraphiques méconnus permettra aussi de poursuivre la réflexion en cours sur l’édition des recueils d’inscriptions, en tirant parti de l’expérience acquise par le laboratoire HiSoMA dans le domaine des humanités numériques.

Comité scientifique

  • Nabil Bader, Yarmouk University
  • Richard Bouchon, Lyon 2/HiSoMA
  • Véronique Chankowski, Lyon 2/HiSoMA
  • Frédéric Imbert, Ifpo Beyrouth
  • Laïla Nehmé, CNRS Orient et Méditerranée
  • Maurice Sartre, Université de Tours/IUF

Comité d’organisation

Programme

Jeudi 15 juin 2017

9 h 30 Discours de bienvenue de Véronique Chankowski, directrice du laboratoire HiSoMA et directrice des IGLS

10 h-12 h Première séance, sous la présidence de Omar al-Ghul

  • Pierre-Louis Gatier (CNRS Lyon), Antioche du Chrysorhoas-Gérasa
  • Jean-Baptiste Yon (CNRS Lyon), Une épigramme de Gadara
  • Thomas Bauzou (Université d’Orléans), Inscriptions romaines de Khirbat Samra

12 h-14 h Pause

14 h-15 h 30 Deuxième séance, sous la présidence de Laïla Nehmé

  • Omar Al-Ghul (Yarmouk University), The Linguistic Classification of the Epigraphic Texts of Jordan from the Iron Age
  • Jérôme Norris (Université de Lorraine), Une inscription thamoudique B du Wādī Ramm dédicacée à Dūšarā (Jordanie du sud)

15 h 30-16 h Pause

16 h-17 h 30 Troisième séance, sous la présidence de Frédéric Imbert

  • Laïla Nehmé (CNRS Ivry-sur-Seine), Les panthéons de Pétra et de Hégra, éléments de comparaison et nouvelles données
  • Ahmad Al-Jallad (Leiden University), Monumental graffiti: the genre of the Safaitic inscriptions in light of the other epigraphic traditions of antiquity

Vendredi 16 juin 2017

9 h 30-11 h Quatrième séance, sous la présidence de Richard Bouchon

  • Gianfranco Agosti (Università di Roma), Les inscriptions métriques et le rôle de la culture grecque en Jordanie
  • Julien Aliquot (CNRS Lyon), L’épigramme funéraire d’un professeur de lettres chrétien du pays de Moab

11 h-11 h 30 Pause

11 h 30-13 h Cinquième séance, sous la présidence de Pierre-Louis Gatier

  • Nabil Bader (Yarmouk University), Greek Inscriptions from Wadi al-Rayan in North-West Jordan
  • Frédéric Imbert (Ifpo Beyrouth), Vingt-cinq ans de travaux en épigraphie arabe de la Jordanie : bilan et perspectives
  • Pierre-Louis Gatier, Conclusions

 

Inscriptions

L’Institut français du Proche-Orient, éditeur du corpus des Inscriptions de la Jordanie : http://www.ifporient.org/

Lieux

  • Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 4e étage, salle Reinach - 7 rue Raulin
    Lyon, France (69007)

Dates

  • jeudi 15 juin 2017
  • vendredi 16 juin 2017

Mots-clés

  • épigraphie, histoire, Jordanie, Antiquité, Moyen Âge

Contacts

  • Julien Aliquot
    courriel : julien [dot] aliquot [at] mom [dot] fr

Source de l'information

  • Julien Aliquot
    courriel : julien [dot] aliquot [at] mom [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Épigraphie et histoire de la Jordanie antique et médiévale », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 juin 2017, http://calenda.org/408058