AccueilÉcole et migration

École et migration

Schools and migration

*  *  *

Publié le mardi 13 juin 2017 par João Fernandes

Résumé

Dans le contexte des migrations juvéniles en pleine évolution, cette journée d’étude vise à interroger les dynamiques participant à la construction des expériences scolaires des enfants et jeunes migrants et itinérants ainsi qu’à celles des acteurs éducatifs intervenant auprès d’eux. Inscrite dans une optique pluridisciplinaire, elle est ouverte à une perspective à la fois quantitative et qualitative. Différentes échelles d’analyse seront mobilisées – micro, méso et macro sociales – et visent à travailler notamment sur les politiques publiques et les pratiques institutionnelles ; les relations pédagogiques ; les interactions socio-scolaires inter-juvéniles ; les interventions éducatives sociales et socio-éducatives en lien avec la scolarisation, la coopération socio-éducative ; les analyses des professionnalités enseignantes.

Annonce

Argumentaire

Vieux pays d’immigration, la France accueille des familles depuis la fin du XIXe siècle. Dans les années 1930, près de 300 000 enfants étrangers sont scolarisés sur le territoire français. Le débat politique et les mesures législatives adoptées prennent logiquement appui sur l’héritage relatif à l’encadrement de l’enfance et de la jeunesse, notamment migrante et itinérante. Aujourd’hui, le renouvellement des populations migrantes contribue à rebattre les cartes du jeu politique, avec une attention désormais toute particulière sur l’arrivée des plus jeunes. Les tensions sont constantes entre, d’une part, les pouvoirs publics garants des politiques d’accueil et de séjour restrictives et, d’autre part, les acteurs éducatifs, sociaux et associatifs œuvrant en faveur des droits de l’enfant et du droit à la scolarisation.

Dans le contexte des migrations juvéniles en pleine évolution, cette journée d’étude vise à interroger les dynamiques participant à la construction des expériences scolaires des enfants et jeunes migrants et itinérants ainsi qu’à celles des acteurs éducatifs intervenant auprès d’eux. Inscrite dans une optique pluridisciplinaire, elle est ouverte à une perspective à la fois quantitative et qualitative. Différentes échelles d’analyse seront mobilisées – micro, méso et macro sociales – et visent à travailler notamment sur les politiques publiques et les pratiques institutionnelles ; les relations pédagogiques ; les interactions socio-scolaires inter-juvéniles ; les interventions éducatives sociales et socio-éducatives en lien avec la scolarisation, la coopération socio-éducative ; les analyses des professionnalités enseignantes.

Contacts coordination

  • Maïtena ARMAGNAGUE, maitena.armagnague@inshea.fr
  • Isabelle RIGONI, isabelle.rigoni@inshea.fr

Programme

9h – Accueil des participants

9h20 – Mot de bienvenue par José PUIG (directeur de l’INS HEA)

9h30 – Ouverture par Maïtena ARMAGNAGUE et Isabelle RIGONI (MCF sociologie, INS HEA, Grhapes ; co-responsables des programmes MIGRITI, EVASCOL, EDUCINCLU)

Session 1 [9h45-12h] – Analyses juridiques et tendances statistiques

Modération : Maïtena ARMAGNAGUE (MCF sociologie, INS HEA, Grhapes)

  • Marie Françoise VALETTE (MCF droit public, Université de Poitiers, MIGRINTER) – Le droit à l’éducation à l’épreuve des migrations.
  • Mustapha TOUAHIR (DEPP), Juliette ROBIN (DEPP) – Enquête de la DEPP sur la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés.
  • Jean-Luc PRIMON (MCF sociologie, Université de Nice, URMIS) – Enfants migrants : parcours et expériences scolaires d'après l'enquête TeO.
  • 12h-13h15 – Déjeuner

Session 2 [13h15-14h45] – Enquêter sur les mineurs, dans et hors l’école

Modération : Claire COSSÉE (MCF sociologie, UPEC, LIRTES)

  • Daniel SENOVILLA HERNANDEZ (IR CNRS-MIGRINTER Université de Poitiers, coordinateur de l’Observatoire de la Migration de Mineurs) – Une réflexion sur l’approche et les enjeux méthodologiques lors du travail auprès des mineurs non accompagnés.
  • Teresa MARIANO LONGO (anciennement MCF en éducation comparée à l’Université Picardie Jules Verne) – Comment des enfants d’origines diverses vivent ensemble au sein d’une classe ? Enquête ethnographique et approches visuelles dans deux écoles en Italie et en Roumanie.

Session 3 [14h45-16h15] – Prendre en compte le territoire

Modération : Simona TERSIGNI (MCF sociologie, Université Paris-Nanterre, Sophiapol)

  • Gwenaëlle AUDREN (Géographe, Fondation Aix Marseille Université, TELEMME, Aix-en-Provence), Virginie BABY-COLLIN (PR géographie, Institut Universitaire de France, Aix Marseille Université, TELEMME, Aix-en-Provence) – Les collégiens d’origine étrangère à Marseille, entre ségrégation socio-spatiale et ethnicisation des territoires scolaires.
  • Alexandra VIÉ (par visioconférence) (PRAG sociologie, ESPÉ-Université de Guyane) – Des parcours inachevés : interroger la migration par le prisme du cadre scolaire. Le cas de la Guyane française.
  • 16h15-16h30 – Pause café

Session 4 [16h30-18h30] – Table ronde avec des professionnels et des associatifs intervenant auprès des publics présentés au cours de la journée

Modération : Isabelle RIGONI (MCF sociologie, INS HEA, Grhapes)

Mmes DEMESY et LEENHARDT (CASNAV de Versailles), Samira KECHELAL (Association Juvisienne pour l'Accueil des demandeurs d’asile et des Réfugiés – AJAR), Maryse LABROILLE (Groupe Tremplin, Bordeaux), Dominique LEVET (coordinateur des EANA 93 – DSDEN) + un.e enseignant.e en UPE2A (à confirmer).

Catégories

Lieux

  • salle 1 - 58-60, avenue des Landes
    Suresnes, France (92150)

Dates

  • mardi 27 juin 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • école, migration, allophones

Contacts

  • Isabelle Rigoni
    courriel : colloque [dot] evascol [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Isabelle Rigoni
    courriel : colloque [dot] evascol [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« École et migration », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 13 juin 2017, http://calenda.org/408159