AccueilDans le laboratoire fictionnel du politique : normes des corps, normes sociales

Dans le laboratoire fictionnel du politique : normes des corps, normes sociales

In the fictional laboratory of politics - body and social norms

Contrat doctoral en littérature comparée

Doctoral contract in comparative literature

*  *  *

Publié le lundi 12 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Ce contrat doctoral de trois ans (2017-2020),  cofinancé en sciences humaines et sociales par la région Pays de la Loire et l'université d’Angers portesur le sujet suivant « Dans le laboratoire fictionnel du politique : normes des corps, normes sociales ».

Annonce

Le 3. LAM  (EA 4335) lance un appel à candidature pour un contrat doctoral de 3 ans (2017-2020)

Conditions

Intitulé de la thèse : Dans le laboratoire fictionnel du politique : normes des corps, normes sociales

Établissement d’enseignement supérieur : Université d’Angers

Ecole doctorale : ED ALL (Arts, Lettres, Langues)

Unité de recherche : 3 LAM (EA 4335) Langues, littératures, Linguistique des Universités d’Angers et du Mans

Directrices de thèse

  • Anne-Rachel Hermetet (Angers), professeur de littérature comparée ;
  • Isabelle Trivisani-Moreau (Angers), maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle ;
  • Sophie Soccard (Le Mans), maître de conférences en civilisation britannique XVIIe-XVIIIe siècles.

Début de thèse : automne 2017

Durée de la thèse : 3 ans

Financement : Allocation de thèse cofinancée en Sciences humaines et sociales par la région Pays de la Loire et l'Université d’Angers

Description du sujet

La découverte ou l’invention de contrées a priori inaccessibles ou imaginaires constitue, notamment depuis L’Utopie de Thomas More (1516), un terrain privilégié du discours et de l’expérimentation politique. Dans de telles contrées, la fiction permet en effet d’explorer des questionnements sociétaux et éthiques par la mise en scène d’institutions et d’organisations politiques inédites, reproduisant, singeant ou mettant en cause le monde réel. Les dispositifs qui y sont imaginés recourent volontiers à des individus et des peuples dont les corps et non pas seulement les pratiques vestimentaires traduisent physiquement cette altérité : le personnel fictionnel, en incarnant ainsi de façon immédiatement perceptible une différence, engage le lecteur dans une réflexion à géométrie variable qui ne se contente pas de remettre en question les pratiques culturelles de la société occidentale mais peut aller jusqu’à une interrogation essentielle sur la nature même de l’homme. Le travail de recherche s’attachera à des fictions à dimension politique qui font intervenir ces individus et/ou ces peuples dont la différence physique pourra résider aussi bien dans la taille, le sexe, la morphologie d’une partie du corps que dans des mutations, que celles-ci soient issues d’une hybridation, d’une adaptation au milieu ou qu’elles demeurent sans explication. Associés à l’animalité ou à d’étranges hybridités, ces êtres ne s’égarent pas pour autant dans des développements non contrôlés mais amènent assez précisément les lecteurs à se demander en quoi pourraient résider des pratiques sociétales qui seraient véritablement le propre de l’homme.

Comment la dimension hors-norme des corps physiques des individus vient-elle mettre en question les normes du corps social ?

L’enjeu politique de ce questionnement n’est pas d’esquisser les traits d’un univers féerique habité de créatures enchantées plus propres à émerveiller qu’à interroger : les êtres auxquels on voudrait s’intéresser, s’ils empruntent à un certain merveilleux, peuvent aussi le faire à la science-fiction et à la fantasy, car ils puisent leur origine moins dans un imaginaire débridé et déconnecté de la réalité que dans un contexte historico-politique qui peut expliquer leur élection et leur invention par des auteurs. Sur ce point, la thèse doit s’interroger sur les frontières entre merveilleux / science-fiction / fantastique / fantasy que peut investir une fiction politique qui cherche toujours à s’ancrer dans une certaine réalité. Quel régime du merveilleux peut-on tolérer dans un tel contexte ?

Du point de vue de l’histoire des idées, les choix de morphologies physiques devront amener à s’interroger sur les contextes qui les expliquent. Selon les époques, les raisons qui expliquent ces variations dans l’altérité des corps, religion, politique, science, mais aussi imagination, semblent donc varier selon des choix qui ne sont pas aléatoires et que la thèse s’efforcera de cerner. Par-delà ces choix se trouve engagée la question des genres littéraires convoqués selon les époques pour s’adapter à une telle matière.

La mise en fiction de tels personnages/peuples implique de travailler dans plusieurs directions :

  • la question des personnages et des configurations romanesques dans lesquelles ils se trouvent impliqués (Comment se combinent et alternent au sein d’une même œuvre et du corpus les alternatives suivantes : individu normal / individu hors-norme et collectivité normale / collectivité hors-norme ?),
  • la part de la satire (simple critique) et celle de la construction-expérimentation : la tension entre idéologie et imagination et son effet sur la question des identités,
  • la nature des contextes d’appui pour chaque texte en fonction des époques (scientifique, religieux, événementiel…),l’évolution des pratiques génériques (utopie, voyage imaginaire, science-fiction, fantasy) et des modèles littéraires convoqués en fonction des époques.

Le corpus s’inscrira dans les domaines francophone et anglophone sur les périodes moderne et contemporaine. L’originalité de la recherche tient, d’une part, à cet examen comparé de pratiques littéraires et de représentations politiques issues de systèmes de pensée différents et, d’autre part, dans la perspective diachronique adoptée qui permet de resituer les productions contemporaines, qui relèvent souvent de genres populaires, dans l’histoire littéraire et de les interroger à l’aune des transmissions et des ruptures idéologiques et formelles perceptibles dans cette évolution.

Orientations du travail de recherche

Le doctorant sera rattaché au 3LAM (EA 4335).

Actions de valorisation à accomplir dans le cadre du doctorat :

Les actions de valorisation prendront la forme de conférences adressées au grand public et de participation à des manifestations culturelles. Ainsi, le/la doctorant.e s’associera aux activités de valorisation menées par le 3 LAM : participation à la Nuit des chercheurs, à la Fête de la science à Angers, à la 25e heure du Livre au Mans.

Il/elle sera, en particulier, amené.e à concevoir des activités pédagogiques ou des présentations ludiques orientées vers les jeunes visiteurs de ces manifestations et un panneau d'exposition autour de la question de la différence et de l'altérité. Il/elle pourra également proposer une conférence au Conseil scientifique des Lyriades à Angers. Le/la doctorant.e sera en outre invité.e à participer à « Ma thèse en 180 secondes ».

Profil

Le / la candidat.e retenu.e devra faire la preuve d'une maîtrise suffisante de l'anglais pour aborder, dans le texte original, les œuvres anglo-saxonnes de son corpus. Dans la mesure où la thèse sera inscrite en littérature comparée, une formation initiale en lettres modernes sera privilégiée.

Candidature

Le dossier de candidature contiendra les pièces suivantes :

  • lettre de motivation
  • relevé de notes obtenues en M1 et M2 avec indication du rang de classement en M2
  • curriculum vitae complet indiquant la Mention et la Spécialité du Master, le laboratoire et l’établissement d’origine

Les candidatures sont à envoyer aux adresses suivantes :

  • anne-rachel.hermetet@univ-angers.fr
  • Isabelle.Trivisani@univ-angers.fr
  • Sophie.Soccard@univ-lemans.fr

avant le 15 juin 2017

Auditions

Les candidat.e.s retenu.e.s après examen des dossiers seront auditionné.e.s début juillet 2017, à la Maison de la Recherche Germaine Tillion de l’Université d’Angers.

Lieux

  • Maison de la Recherche Germaine Tillion - 5 bis boulevard Lavoisier
    Angers, France (49)

Dates

  • jeudi 15 juin 2017

Mots-clés

  • corps, norme physique, norme sociale, fiction, littérature, politique

Contacts

  • Isabelle Trivisani-Moreau
    courriel : Isabelle [dot] Trivisani [at] univ-angers [dot] fr

Source de l'information

  • Isabelle Trivisani-Moreau
    courriel : Isabelle [dot] Trivisani [at] univ-angers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dans le laboratoire fictionnel du politique : normes des corps, normes sociales », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le lundi 12 juin 2017, http://calenda.org/408255