AccueilCorps et écran

Corps et écran

Bodies and screen

*  *  *

Publié le vendredi 30 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

À la suite du colloque 2016 sur la présence par écran, le colloque « Interactions multidmodales par écran » (IMPEC) 2018 se centre sur les relations entre corps et écrans.

Annonce

Argumentaire

A la suite du colloque 2016 sur la présence par écran, le colloque IMPEC 2018 se centre sur les relations entre corps et écrans. Les innovations constantes dans le domaine du numérique amènent en effet à configurer les relations corps et écrans de façon nouvelle qu’il s’agisse de situations de jeux, de travail, de communication. Dans nos travaux d’analyse ces nouvelles relations seront étudiées à partir des quatre sous-thèmes suivants :

1/ Le corps dans les interactions par écran

Les perceptions corporelles éprouvées dans le face à face par écran diffèrent de celles du face à face présentiel. On ne peut pas sentir l’autre ou bien le toucher directement, en revanche, on peut ajuster la représentation de son propre corps ou celui de l’autre à l’écran et agir ainsi sur la manière dont on voit ou on est perçu. Le dispositif induit un positionnement du corps plus ou moins statique (visioconférence) ou dynamique (jeux vidéos Wii, avec le bras, Kinect avec tout le corps).

Quels sens sont sollicités de façon préférentielle dans les interactions par écran ? Comment sont remplacées ou compensées les perceptions absentes (olfaction, goût et toucher) ? Quel est le statut particulier du toucher (puisque de nombreuses interfaces permettent d’agir sur l'application en touchant l’écran) ? Comment ces particularités sensorielles peuvent-elles être utilisées ? Quelles exploitations sociales ou médicales du corps stimulé peuvent être proposées par les jeux vidéos à l’écran pour des publics spécifiques (seniors, autistes,...) ?

2/ Le corps à l’écran

Dans les interactions par écran, le corps n’est visible et audible que partiellement (image partielle, voix modifiée). Il peut également être montré avec des transformations (image figée, distorsion du son ou de la voix) ou bien être représenté par un avatar (notamment dans les jeux vidéo, les mondes virtuels, les médias sociaux ...).

Quelles conséquences a le fait de se voir soi-même dans une situation de visio-conférence ? Quel ressenti émotionnel est attaché à la vision de l’image synchrone des proches ? Quel est le lien entre le choix de l’avatar et l’image que l’on cherche à montrer de soi ? De quelle façon les transformations du corps engendrent-elles ou non des effets sur l’interaction en cours ?   

3/ Le corps à travers l’écran : corps augmenté et corps “virtuel”

Grâce à différents artefacts (manettes, prothèses, casques, etc.), l’écran devient potentiellement un prolongement du corps, comme lors de l’immersion dans un monde virtuel avec des google glasses ou le contrôle des actions dans un jeu vidéo avec son corps (Kinect).

Par ailleurs, les écrans peuvent nous présenter des informations concernant notre corps, notamment dans les applications de suivi médical, de coaching sportif etc. (soi augmenté, quantified self).

Comment passe-t-on d’un monde à l’autre et comment gère-t-on ces passages “entre les mondes”, par exemple par rapport à une éventuelle perte de repères ? Peut-on différencier des degrés d’immersion ?  

Quels sont les effets et les usages que l’on fait des informations concernant notre corps ? Quels sont les apports et les limites de ces informations?

4/ Le corps de l’écran

La matérialité, les tailles, les différentes formes et les affordances de l’écran pourront également être interrogées. Par exemple, la taille d’un robot de téléprésence ainsi que sa position dans une salle peut-elle influencer son statut dans l’interaction ?

De manière plus générale, peut-on parler du corps de l’écran ? L’écran peut-il être considéré comme agent ? Et si oui, de quelle manière, dans quelles situations, et jusqu’à quel point ?

D'autres questions liées à la relation corps-écrans pourront également intéresser l'édition 2018.

Ce colloque est vraiment pensé pour travailler dans l’interdisciplinarité : nous encourageons donc toutes les personnes intéressés par la relation corps-écrans à venir dialoguer avec nous lors de cette prochaine édition.

Modalités de soumission

Pour les modalités de soumissions, veuillez vous rendre sur cette page : https://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/10.

La date finale pour envoyer votre soumission est le 6 octobre 2017.

Le dépôt est uniquement en ligne sur ce site.

Pour nous écrire, une adresse unique : groupe.impec@gmail.com

Le français et l'anglais seront les langues principales de la conférence.

La soumission se fait à cette adresse : https://impec.sciencesconf.org/user/submit

Formats des soumissions

Nous acceptons trois formes de présentations : les communications orales, les posters et les symposiums.

Toutes les propositions devront être anonymisées, c'est-à-dire que rien dans votre texte ou dans votre bibliographie ne doit permettre de vous identifier (les relectures seront anonymes, en double aveugle).

Chaque participant peut déposer deux soumissions au maximum (que ce soit en auteur principal et en co-auteur).

Communications orales

Les propositions devront comprendre un résumé d'au minimum 4000 à 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie. Les propositions seront en français ou en anglais.

Les communications orales retenues pourront être accompagnées d'un diaporama (traduit en anglais si l'oral est en français). Il sera prévu vingt minutes de présentation et dix minutes de questions.

Posters

Les propositions devront comprendre un résumé d'au minimum 4000 à 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie.

Les posters seront au format A0, en portrait, en français ou en anglais. Chaque participant disposera de trois à cinq minutes (selon le nombre de présentations posters retenues) pour présenter oralement son poster (en français ou en anglais), lors d'une session qui sera prévue dans le programme du colloque.

Un prix honorifique sera decerné au meilleur poster.

Symposiums

Le résumé d'un symposium comprendra au minimum 10 000 à 12 000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie. Le résumé d'un symposium comprendra : a) la problématisation liée au thème choisi, b) les résumés de communications individuelles (donc 3 à 5 sous résumés, sans les noms des auteurs1 car les évaluations doivent rester anonymes).

Il s'agit de trois à cinq communications orales sous la direction d'un responsable de symposium pour une durée allant de 1h30 à 2h30.

1 Les noms des auteurs concernés dans chaque présentation sont à indiquer dans le champ "Auteurs" prévus à cet effet.

Calendrier

  • 19 juin 2017 : 1er appel à communication
  • 15 juillet 2017 : 2e appel à communication
  • 1er septembre 2017 : 3e et dernier appel à communication
  • 6 octobre 2017 : date limite pour soumettre une proposition de communication

  • 12 octobre au 2 décembre 2017 : évaluations des propositions en double aveugle par le comité scientifique
  • Mi-décembre 2017 : notifications des résultats aux auteurs
  • 1er juin au 1er juillet 2018 : mise en ligne des résumés pour les actes du colloque
  • 4 au 6 juillet 2018 : tenue du colloque IMPEC 2018 à ENS de Lyon

Comité scientifique

(en cours de constitution)

  •             ANDROUTSOPOULOS Jannis, Université d'Hamburg, Allemagne
  •             ATIFI Hassan, Université de Troyes, France
  •             BALDAUF-QUILLIATRE Heike, Université Lyon II, France
  •             BETRANCOURT Mireille, Université de Genève, Suisse
  •             BLITVICH Pilar Garcés-Conejos, UNC Charlotte, Caroline du Nord
  •             BONU Bruno, Université Montpellier III, France
  •             CARBONE Mauro, Université Lyon III, France
  •             CHABERT Ghislaine, Université de Savoie, France
  •             COLÓN DE CARVAJAL Isabel, ENS de Lyon, France
  •             COMBE CELIK Christelle, Aix-Marseille Université, France
  •             COSNIER Jacques, Université Lyon II, France
  •             DENOUEL Julie, Université Montpellier III, France
  •             DEVELOTTE Christine, ENS de Lyon, France
  •             DUTHOIT, Eugénie, ENS de Lyon, France
  •             GEORGES Fanny, Université Paris III, France
  •             HERRING Susan, Université d'Indiana, Bloomington
  •             KERN Richard, UC Berkeley, États-Unis
  •             LANCIEN Thierry, Université Bordeaux III, France
  •             LE GUERN Odile, Université Lyon II, France
  •             LICOPPE Christian, Telecom ParisTech, France
  •             LIDDICOAT Tony, University of South Australia, Australie
  •             MARCOCCIA Michel, Université de Troyes, France
  •             MARKAKI Vassiliki, IFE/ENS de Lyon, France
  •             MAZUR-PALANDRE Audrey, CNRS/ASLAN, France
  •             NABTI Karima, Université d'Alger, Algérie
  •             OLLAGNIER-BELDAME Magali, CNRS, France
  •             PEREA François, Université Montpellier III, France
  •             PIEROZAK Isabelle, Université de Tours, France
  •             PIERRE Julien, Université de Grenoble, France
  •             POYET Françoise, ESPé Lyon 1, France
  •             REMON Joséphine, ENS de Lyon, France
  •             SAINT GEORGES Ingrid, Université de Luxembourg, Luxembourg
  •             SUOMELA Eija, Université de Turku, Finlande
  •             TRAVERSO Véronique, CNRS, France
  •            VELKOVSKA Julia, Orange Labs et École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Fr.
  •             VEYRIER Clair-Antoine, Telecom-Paris Tech, France
  •             VINCENT Caroline, Réseau Canopé, France

Catégories

Lieux

  • ENS de Lyon
    Lyon, France (69)

Dates

  • vendredi 06 octobre 2017

Mots-clés

  • interaction, écran, corps

Contacts

  • Interactions multimodales par écran (IMPEC)
    courriel : groupe [dot] impec [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • magali Ollagnier-beldame
    courriel : magali [dot] ollagnier-beldame [at] ens-lyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Corps et écran », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 30 juin 2017, http://calenda.org/410104