Página inicialLes destinations touristiques à l’épreuve des marques de territoires : enjeux et perspectives

Les destinations touristiques à l’épreuve des marques de territoires : enjeux et perspectives

Tourist destinations and the challenge of territory brands - issues and perspectives

Revue « Téoros »

Téoros journal

*  *  *

Publicado Quinta, 13 de Julho de 2017 por Céline Guilleux

Resumo

Dans une époque marquée par l’hégémonie d’une économie de marché en quête de croissance et d’une peur de voyager face aux événements terroristes ciblant les vacanciers, cette contribution de Téoros a une visée réflexive, interdisciplinaire et prospective sur les interdépendances entre tourisme et stratégies de marque. Nous voulons en effet interroger les questions fondamentales liées à la compréhension de l’organisation et du développement des territoires en tant que destinations touristiques ou lieux de préservation d’une identité locale partagée que ce soit à l’échelle continentale ou locale à partir de regards croisés issus de différentes approches conceptuelles, théoriques, voire épistémologiques et éthiques.

Anúncio

Coordination du numéro

Patrick Bouchet, professeur, Laboratoire SPMS, Université de Bourgogne

Argumentaire

Avec la mondialisation et la modification des tropismes touristiques (Urbain, 2011), le marché de l’offre de séjours a connu de fortes mutations et il est devenu hyper concurrentiel, ce qui impose aux destinations une sérieuse remise en cause de leur politique d’attractivité (Fabry 2009), de préservation ou d’hospitalité. Dans un contexte de crise économique et d’inquiétude sécuritaire, oeuvrer à la visibilité et la lisibilité des destinations semble être devenu un enjeu majeur pour toutes les destinations afin de générer des retombées économiques et qui peuvent devenir un levier essentiel du rayonnement international d’un pays ou d’un continent (OCDE, 2006). Mais cette situation peut s’avérer problématique à long terme et selon l’échelle géographique envisagée (continent, nation, région, ville, site), car elle pose le problème de l’identité de ces destinations.

Le choix des produits est devenu très vaste et le spectre des destinations sans cesse plus ouvert; les individus tenant de plus en plus, par le voyage, à prendre du plaisir, à se distinguer, à faire preuve d’originalité voire d’engagement. Mis à part les obstacles à la mobilité liés à la distance, aux formalités administratives (visas), aux facteurs géopolitiques (terrorisme, crises politiques) et sanitaires (vaccins, épidémies), les perspectives de développement du tourisme semblent quasi illimitées avec l’arrivée massive de nouveaux vacanciers issus des pays émergents (comme les BRICS). Dans ce contexte, l’enjeu pour une destination est de se différencier à travers une image ou une identité « unique » qui valorisent ses ressources territoriales, patrimoniales, gastronomiques, animales, humaines, etc. (Crouch et Ritchie, 1999, 2000; Dwyer et Kim, 2003; Enright et Newton, 2004). Des travaux ont mis en évidence que l’attractivité (ou non) d’un pays se construisait à partir de son image sur le plan des représentations globales (politique, économique, réussite ou retard technologique, rayonnement culturel, sportif, etc.), de représentations de son offre touristique (produits ou services qui en émanent) en lien avec l’hospitalité (supposée ou réelle) à destination. De même, plusieurs auteurs particulièrement intéressés par l’image des territoires ont même évoqué le nouveau management de la marque pour les nations, les villes et les régions (Anholt, 2007). L’image d’une destination se compose de caractéristiques affectives et cognitives, et aussi de caractéristiques évaluatives (la façon dont ce lieu est apprécié par ses résidents ou par les non-résidents) et comportementales (l’utilisation en termes d’accessibilité et de déplacement). Il s’agirait donc d’une combinatoire entre des représentations individuelles, sociales, collectives, culturelles, des éléments qui viennent à l’esprit à l’évocation du nom de cette destination (Elizur, 1987). Selon Kotier et al. (1993), cette image regrouperait également l’ensemble des croyances, des idéaux et des impressions que les personnes formulent concernant cette destination, une simplification parfois extrême d’associations très nombreuses.

Dans une époque marquée par l’hégémonie d’une économie de marché en quête de croissance et d’une peur de voyager face aux événements terroristes ciblant les vacanciers, cette contribution de Téoros a une visée réflexive, interdisciplinaire et prospective sur les interdépendances entre tourisme et stratégies de marque. Nous voulons en effet interroger les questions fondamentales liées à la compréhension de l’organisation et du développement des territoires en tant que destinations touristiques ou lieux de préservation d’une identité locale partagée que ce soit à l’échelle continentale ou locale à partir de regards croisés issus de différentes approches conceptuelles, théoriques, voire épistémologiques et éthiques.

Ce dossier thématique vise à réaliser un premier bilan scientifique au plan international sur les enjeux et les perspectives liés à la problématique de l’identité et de l’attractivité des territoires en tant que destinations touristiques pour les allochtones ou lieux de préservation d’une identité locale partagée par les locaux. Cette association fait actuellement l’objet de débats parmi les nombreux acteurs du tourisme (scientifiques, professionnels, élus, acteurs économiques, etc.) s’intéressant au développement territorial. Différentes contributions sur des destinations ou des territoires particuliers ont déjà vu le jour de manière dispersée, souvent sous forme d’études de cas ou d’articles dans des ouvrages thématiques, des revues scientifiques disciplinaires ou spécialisées (Cousin et Réau, 2009; Vuignier, 2016).

De ce fait, il est nécessaire de rassembler des recherches afin de proposer des réflexions sur les développements (plus ou moins durables et cohérents entre les différents échelons) envisagés par les différents acteurs sur la sécurisation, la valorisation et la promotion de leur territoire. Ce dossier thématique peut aussi être l’occasion de pointer les différents enjeux, présents et à venir, liés aux destinations touristiques. Partant, et sans prétendre être exhaustif, plusieurs points de vue et thèmes complémentaires ou interdépendants seront envisagés dans ce numéro spécial.

Dans ce contexte, les auteur(e)s sont invité(e)s à s’intéresser, entre autres, aux problématiques suivantes :

  • Enjeux théoriques, conceptuels et méthodologiques du marketing des destinations;
  • Fonctionnement et dysfonctionnement du marketing des destinations;
  • Effets positifs ou négatifs de l’intégration du marketing territorial dans les démarches de valorisation des destinations touristiques selon leur catégorie ou leur positionnement;
  • Impacts historiques, politiques, économiques, écologiques ou culturels du marketing des destinations touristiques;
  • Importance ou changement des images et des représentations des destinations touristiques par les visiteurs ou les résidents;
  • Imbrication entre les projets de territoire et le recours au marketing de destination en relation avec des enjeux de labellisation, de développement, etc. ;
  • Évolution des traditions de voyage ou de destination selon leur pays ou région de résidence et les modifications de l’hospitalité touristique.

Toute autre proposition, en lien avec la thématique, sera aussi considérée.

Modalités de proposition

Les auteur(e)s doivent faire parvenir un manuscrit rédigé préférablement en français (les textes en anglais seront considérés), présenté selon les règles de la revue, disponible au www.teoros.revues.org/168. Les textes soumis, en format Word (pas de PDF), doivent compter environ 7000 à 8000 mots et doivent comprendre :

  • un objectif (question) de recherche clairement énoncé;
  • un descriptif de la méthodologie de recherche employée;
  • un volet théorique.

Une étude de cas peut s’ajouter à ces éléments, mais sans monopoliser l’ensemble de l’espace alloué au texte. Le lectorat de Téoros est international. Les auteur(e)s sont invité(e)s à tenir compte de cette réalité dans la présentation de leurs cas d’étude afin de les rendre accessibles aux lecteurs moins familiers avec la destination étudiée.

Chaque article doit inclure :

  • les nom et prénom de tous les auteurs (maximum trois);
  • leur titre principal et leur affiliation (une seule);
  • leur adresse électronique (courriel) et postale;
  • un résumé de 150 à 200 mots maximum en français;
  • l’identification de la ou des disciplines d’étude;
  • une liste des mots clés (maximum de 5).

Les auteurs sont invités à fournir 3 ou 4 illustrations, libres de droits et en haute résolution (300 dpi) en indiquant clairement la légende de la photo et le nom du photographe.

Les manuscrits soumis pour la publication dans Téoros doivent apporter une contribution scientifique originale. Les auteurs restent responsables du contenu et des opinions exprimés ainsi que de la correction des données et des références bibliographiques.

La date limite pour soumettre un texte est le 30 novembre 2017.

Les propositions de textes doivent être adressées à la revue : teoros@uqam.ca

Veuillez inscrire « Destinations touristiques » dans la ligne de sujet.

S’ils le désirent, les auteurs peuvent soumettre, en préparation du manuscrit à soumettre à la date indiquée, un résumé du projet d’article afin que les rédacteurs puissent juger de l’acceptabilité des thèmes développés avec les objectifs du numéro thématique.

Téoros, revue de recherche en tourisme

La revue Téoros reconnaît le soutien du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (programme d’aide aux revues savantes), du Fonds de recherche du Québec Société et Culture (programme d’aide aux publications scientifiques), de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, du Département d’études urbaines et touristiques et du Centre de recherche sur la ville. La revue est reconnue par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur de France (AERES) et par la Fédération nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises (FNEGE).

Directeur

  • Martin DROUIN, professeur, Université du Québec à Montréal

Corédacteur en chef

  • Mohamed Reda KHOMSI, professeur, Université du Québec à Montréal

Corédacteur en chef

  • Romain ROULT, professeur, Université du Québec à Trois-Rivières

Datas

  • Quinta, 30 de Novembro de 2017

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • tourisme, destination, marketing, marketing des destinations, représentation, identité, attractivité

Fonte da informação

  • Reyt Gwenaëlle
    courriel : teoros [at] uqam [dot] ca

Para citar este anúncio

« Les destinations touristiques à l’épreuve des marques de territoires : enjeux et perspectives », Chamadas de trabalhos, Calenda, Publicado Quinta, 13 de Julho de 2017, http://calenda.org/411518