AccueilEnseignement, diffusion et ancrage social des langues étrangeres au Cameroun

Enseignement, diffusion et ancrage social des langues étrangeres au Cameroun

Teaching, broadcast and social anchoring of foreign languages in the Cameroon

Histoire, enjeux et perspectives

History, issues and perspectives

*  *  *

Publié le mardi 25 juillet 2017 par João Fernandes

Résumé

L’enseignement / apprentissage (EA) des langues étrangères au Cameroun a été marqué ces dernières années par deux événements significatifs qui ont contribué à changer considérablement les contours de ce domaine scientifique. Au vu de ces changements majeurs, il est important que le monde de la recherche scientifique se pose un certain nombre de questions sur les tenants et les aboutissants des orientations actuelles dans le secteur de l’EA des langues étrangères dans ce pays. L’idée de cet ouvrage à la base est celle de fournir un point de référence scientifique à tous les acteurs du processus d’EA des langues étrangères au Cameroun. Ainsi, l’objectif central de ce travail collectif, qui entend recueillir les contributions et les expériences des principaux protagonistes de la diffusion et de l’EA des langues étrangères, est d’évaluer le chemin parcouru par cette discipline au Cameroun, et de réfléchir à une (re)dénition des pratiques dans les différents cycles d'enseigneemnt. Les articles eront soumis à une double évaluation à l'aveugle par des experts du comité scientifique.

Annonce

Argumentaire

Le Cameroun est par essence un pays hautement multilingue, dans lequel cohabitent une multiplicité de langues utilisées dans des situations de communication diverses et variées. Comme c’est le cas dans la plupart des pays du monde aujourd’hui, au vu de l’augmentation exponentielle du volume d’échanges internationaux, le système éducatif camerounais prévoit l’enseignement d’un certain nombre de langues  techniquement dites étrangères, parce que celles-ci ne sont pas employées dans la communication quotidienne.

L’enseignement/apprentissage (EA) des langues étrangères au Cameroun a été marqué ces dernières années par deux événements significatifs qui ont contribué à changer considérablement  les contours de ce domaine scientifique : d’un côté, nous avons assisté à l’augmentation du nombre de langues étrangères dans les programmes officiels du système éducatif de notre pays, notamment avec la récente introduction de langues telles que l’italien et le chinois ; de l’autre, l’Approche par Compétence adoptée par les autorités camerounaises impose de nouvelles démarches glottodidactiques à tous les protagonistes du processus d’EA des langues étrangères (enseignants, apprenants, auteurs de manuels etc.). Au vu de ces changements majeurs, il est important que le monde de la recherche scientifique se pose un certain nombre de questions sur les tenants et les aboutissants des orientations actuelles dans le secteur de l’EA des langues étrangères dans notre pays. L’idée de cet ouvrage à la base est celle de fournir un point de référence scientifique à tous les acteurs du processus d’EA des langues étrangères au Cameroun.

Ainsi, l’objectif central de ce travail collectif, qui entend recueillir les contributions et les expériences des principaux protagonistes de la diffusion et de l’EA des langues étrangères, est d’évaluer le chemin parcouru par cette discipline au Cameroun ; et de réfléchir à une (re)définition des pratiques dans les différents cycles d’enseignement, en tentant d’apporter prioritairement un éclairage scientifique aux interrogations suivantes :

  •  quels sont, de nos jours, les conditions et les objectifs de l’EA de l’allemand, de l’arabe, de l’espagnol, du chinois et de l’italien au Cameroun ?
  •  en quoi est-ce que la didactique des langues étrangères se démarque de celle des langues premières ?
  •  quelles sont les implications de l’APC pour l’EA des langues étrangères au Cameroun ?
  •  en se référant à la langue d’enseignement, de recherche et de rédaction des travaux scientifiques, que signifient aujourd’hui les appellations « germaniste », « hispaniste » etc.  au Cameroun ?
  •  quelle place accorder aux textes littéraires en général, et en particulier à ceux produits en langue étrangère par des auteurs africains ?

Les axes suivants, sans être exhaustifs, peuvent être abordés par les auteurs, avec une attention particulière à la situation spécifique des différentes langues de spécialité:

  • la diffusion et l’enseignement/apprentissage de l’allemand, de l’arabe, de l’espagnol, du chinois et de l’italien au Cameroun (données historiques et statistiques,  objectifs, programmes d’enseignement au secondaire à l’université et dans les centres linguistiques, manuels, contextualisation, méthodes, volumes horaires, coefficients, etc.) ;
  • la présence de l’allemand, de l’arabe, de l’espagnol, du chinois et de l’italien dans le paysage urbain et audiovisuel au Cameroun ;
  • la traduction des toponymes et autres réalités culturelles camerounaises en langues étrangères : pratiques et normes ;
  • les niveaux de compétence linguistique au Cameroun : nécessité d’une échelle commune de référence ;
  • le poids des facteurs environnementaux et ethniques sur la diffusion et l’EA des langues étrangères au Cameroun (influence des caractéristiques infrastructurelles du système éducatif ; influence des langues camerounaises ; poids de la variable ethnique ou tribale, etc.) ;
  • la formation des enseignants de langues étrangères au Cameroun (programmes, recyclage, autoformation, E-Learning, etc.);
  • littérature, civilisation, linguistique et EA des langues étrangères : quelles imbrications ?
  • littérature en langue étrangère par des auteurs camerounais et africains (genres, axes thématiques, portées scientifique, culturelle et anthropologique) ;
  • approche par compétence et Approche par objectifs dans l’EA des langues étrangères : quelles différences?
  • la problématique des grands groupes dans l’enseignement des langues étrangères ;
  • les transferts négatifs et positifs des apprenants camerounais de l’allemand, de l’arabe, de l’espagnol, du chinois et de l’italien;
  • méthodes et techniques contextualisées pour le développement de la compétence communicative ;
  • enracinement culturel et interculturalité dans l’EA des langues étrangères au Cameroun ;
  • etc.

Processus de soumission

  • La soumission d’articles est ouverte à tous ceux qui opèrent dans le domaine de l’EA des langues étrangères au Cameroun. Les doctorants sont vivement encouragés à soumettre leurs propositions d’articles.
  • Dans un premier temps, il est demandé aux auteur.e.s d’envoyer un résumé de 300 à 400 mots, en prenant le soin de rendre explicite le terrain sur lequel ils/elles s’appuient, l’optique épistémologique adoptée, quelques éléments de bibliographie et quelques considérations permettant de juger en quoi l’article sera pertinent dans cet ouvrage. La proposition sera accompagnée d’une brève notice biobibliographique du contributeur, mentionnant l’institution d’attache.

La proposition sera envoyée à l’adresse suivante: collectif-languesetrangeres@outlook.com

Cette proposition sera examinée par un comité de lecture restreint.

  •  Si la proposition est acceptée, l’article devra être remis selon le calendrier qui suit et fera l’objet d’une double évaluation à l’aveugle par des experts du comité scientifique.

Calendrier

  • Délai d’envoi des résumés: 15 septembre  2017

  • Réponses du Comité de lecture et de sélection: 15 octobre  2017
  • Livraison des articles: 20 janvier 2018
  • Retour des évaluations: 20 février 2018
  • Livraison des versions définitives (revues et corrigées): 15 mars 2018
  • Publication prévue: mai-juin 2018

Edition

L’ouvrage sera publié par les éditions Proximité (Yaoundé-Cameroun http://editionsproximite.cm/ ), partenaire éditorial du Département de Langues Étrangères de l’ENS-Université de Maroua.

Informations et consignes aux auteurs

  • Les articles proposés devront être inédits.
  • Les articles auront entre 10-15 pages, notes et bibliographies incluses.
  • Langues de rédaction : français, anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol et italien.
  • Les résumés et les mots-clé seront en français et en anglais.
  • Une feuille de style sera envoyée aux auteurs dont les propositions auront été acceptées.

Comité scientifique

  1. Pr. Ngatcha Alexis ENS – Université de Yaoundé I angatcha2002@yahoo.fr
  2. Pr. Djomo Esaïe - FLSH - Université de Dschang esaiedjomo@yahoo.fr
  3. Pr. Gouaffo Albert FLSH - Université de Dschang albert_gouaffo@yahoo.fr
  4. Pr. Mbarga Jean-Claude ENS – Université de Yaoundé I jcmbarga2004@yahoo.fr
  5. Pr. Manga André-Marie ENS – Université de Yaoundé I madrema@rocketmail.com
  6. Pr. Onomo Abena Sosthène FALSH -Université de Yaoundé I onomo.sosthene@yahoo.fr
  7. Pr. Bouba Kidakou Antoine ENS – Université de Maroua kidakou@yahoo.fr
  8. Pr. Moukouti Onguedou Georges ENS – Université de Maroua moukouti@yahoo.fr
  9. Pr. Pallante Gianna Université Catholique d’Afrique Centrale gianna_pallante@yahoo.fr
  10. Pr. Ali Mahamat Gammar Centre Pédagogique ISSESCO (Tchad) aligamarm@yahoo.fr
  11. Pr. Bello Mana Université Islamique du Niger bellomana@yahoo.fr
  12. Pr. Ousman Mahamat Adam Université Adam Barka d’Abéché (Tchad) dousmanadam@yahoo.fr
  13. Pr. Mahamat Oumar Alfal Université de Ndjamena (Tchad) mahamatoumar@yahoo.fr
  14. Pr. Jiang Yujiao Directrice de l’Institut Conficius au Cameroun jiang_yujiao@163.com
  15. Dr. Xu Yong Liang Université Normale de Zhejiang (Chine) instructor@163.com
  16. Dr. Liu Quan Institut Conficius – ENS Maroua 497864933@qq.com
  17. Dr. Siebetcheu Youmbi Raymond Università Per Stranieri de Sienne (Italie) siebetcheu@unistrasi.it
  18. Dr. Monami Elena Università Per Stranieri de Sienne (Italie) monami@unistrasi.it
  19. Dr. Mouhamadou Sou’oudi Université de Ngaoundéré sououdi2003@yahoo.fr

Direction scientifique

Kuitche Talé Gilles et Hatolong Boho Zacharie (dir.)

Note biobibliographique des éditeurs

Gilles Kuitche Talé (E-mail: gilles.kuitche@live.it  / Site Web: www.gilleskuitche.com)

Chargé de Cours en Linguistique et Didactique des langues modernes (option Italien) à l’École Normale Supérieure de l’Université de Maroua. Après une licence trilingue (français, anglais, italien) à l’Université de Dschang (Cameroun), il a continué ses études de linguistique et didactique des langues à l’Università Per Stranieri de Sienne (Italie). Sa thèse de doctorat soutenue en 2012 portait sur la conception et la contextualisation des manuels d’enseignement des langues étrangères en Afrique sub-saharienne francophone. Auteur d’une collection de manuels inscrite au programme officiel du secondaire camerounais, ainsi que de plusieurs ouvrages et articles sur  la didactique des langues étrangères et secondes.

Quelques publications récentes:

. Kuitche Talé G., 2017,  Les langues étrangères en Afrique. Éléments de sociodidactique. (sous presse)

. Kuitche Talé G., 2016,  AfrItalia 1. Corso interculturale di lingua italiana per le scuole camerunensi, Yaoundé, CLE.

. Kuitche Talé G., 2016,  AfrItalia 2. Corso interculturale di lingua italiana per le scuole camerunensi, Yaoundé, CLE.

. Kuitche Talé G., Pallante G. (dir.), 2015, 1995-2015 – 20 anni d’insegnamento dell’italiano L2 in Camerun: bilancio e prospettive, Milan, ItalianoLinguadue.

. Kuitche Talé G., 2014,  Plurilinguismo e didattica dell’italiano L2 nell’Africa sub-sahariana  francofona, Aprilia, Novalogos..

Zacharie Hatolong Boho (E-mail:hatolong@yahoo.fr) est Chargé de Cours en Langue et Linguistique Espagnoles et en Études Hispaniques à l’École Normale Supérieure de l’Université de Maroua. Entre 2000 et 2008, une licence, une maîtrise et un DEA ès lettres hispaniques sanctionnent ses études universitaires générales à l’Université de Yaoundé I, tandis qu’un DIPES II obtenu à la prestigieuse fait de lui un professionnel de l’enseignement. Sa thèse de doctorat soutenue en 2014 a porté sur l’inscription, à des fins symboliques et publicitaires, de la langue espagnole dans l’environnement scriptural du Cameroun. Ses recherches, objet de plusieurs publications, portent sur la relation entre la langue et la société.

Quelques publications récentes

2015 : El español en el paisaje semiolingüístico de Camerún :  entre prácticas y representaciones, Saarbrücken: Edición Académica Española.

2015.  « Code-switching, Code-mixing y otros mecanismos de interacción identitaria en tres relatos cortos  de Justo Bolekia Boleká »,  Revue du Groupe d’Études  et  de  Recherches Africaines et Hispano-Américaines (GERAHA), n° 1, pp. 30-50.

2016. « ¿Qué español enseñar como lengua extranjera en Camerún? Perspectivas teóricas y metodológicas ». In Antoine Bouba Kidakou & Georges Moukouti Onguedou (dir.) : L’enseignement des langues étrangères au Cameroun : méthodes et pratiques, Madrid : Cultiva Libros, pp. 135-158.

2016. « Plurilingüismo literario y globalización semiolingüística: caso de los escritores guineo-ecuatorianos ». In Gisèle Avome Mba, Elisabeth Oyane Megnier & Nicolas Mba-Zué (dirs.) : Mémoire(s) et identité(s) en question en Afrique et en Amérique latine, Libreville : Oudjat, pp. 333-347.

2016. « La formation ouverte et à distance : question de compétences codiques et métalangagières ? ». In Pierre Fonkoua & Emmanuel Béché (dirs) : Les formations ouvertes et à distance au Cameroun : Entre discours et réalités d’innovation, Paris : L’Harmattan, pp. 161-180.

2017. « Pratiques et transmission linguistiques dans les familles à Tokombéré : vers un étiolement des langues identitaires ? ». In Augustin Emmanuel, Ebongue & Ellen, Hurst (dir.): Sociolinguistics in African Contexts : Perspectives and Challenges, Springer International Publishing AG, pp. 87-106.


[1] La présente publication s’inscrit dans le cadre de l’activité de recherche du Département de Langues Étrangères de l’ENS de l’Université de Maroua.

Catégories

Dates

  • vendredi 15 septembre 2017

Mots-clés

  • langue étrangère, Cameroun

Contacts

  • Gilles Kuitche
    courriel : collectif-languesetrangeres [at] outlook [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Gilles Kuitche
    courriel : collectif-languesetrangeres [at] outlook [dot] com

Pour citer cette annonce

« Enseignement, diffusion et ancrage social des langues étrangeres au Cameroun », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 25 juillet 2017, http://calenda.org/412606