Página inicialTechnologies du soi : normativité et subjectivité dans l’auto-mesure

Technologies du soi : normativité et subjectivité dans l’auto-mesure

Technologies of the self - normativity and subjectivity in self-evaluation

Journée d'étude du GT 41 « Corps, Technique et Société » de l'L'Association française de sociologie (AFS)

Study day by the "Body, Technology and Society" group of the Association française de sociologie (AFS)

*  *  *

Publicado Quinta, 27 de Julho de 2017 por Anastasia Giardinelli

Resumo

Cette journée d’étude se propose de questionner le processus technico-social par lequel les capteurs d’activité produisent des normes. C’est justement afin d’ouvrir la boîte noire, tant technique que sociale, de la « normativité » des instruments d’auto-mesure, que la journée d’étude convie à dialoguer des intervenants qui s’intéressent à des aspects complémentaire de la « norme ».

Anúncio

Argumentaire

La diffusion de plus en plus importante des capteurs embarqués, permettant une prolifération de données sur l’activité physique, se révèle un objet au cœur des problématiques du groupe « Corps, technique et société ». C’est en effet un terrain idéal pour questionner les rapports entre, d’une part, le corps comme support matériel de la relation subjective au monde et, d’autre part, la production technico-sociale des normes par lesquelles les conduites corporelles sont encadrées. Afin d’éviter un regard surplombant sur ce phénomène qui opposerait un corps « naturel » à un corps « normalisé », cette journée d’étude se propose de questionner le processus technico-social par lequel les capteurs d’activité produisent des normes. C’est justement afin d’ouvrir la boîte noire, tant technique que sociale, de la « normativité » des instruments d’auto-mesure, que la journée d’étude convie à dialoguer des intervenants qui s’intéressent à des aspects complémentaire de la « norme ».

Programme

Samedi 23 Septembre 2017

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (CETCOPRA)
Salle Halbwachs, 17 rue de la Sorbonne
  • 9h00 Introduction générale : Mesure et normativité : deux questions ouvertes de la socio-anthropologie du corps. Marina Maestrutti  ; Mauro Turrini ; Marco Saraceno
  • 9h20 Keynote : Datafication of health and self-care, Minna Ruckenstein (KTK/University of Helsinki)

Séance 1 : Se mesurer entre réhabilitation et prévention

[Modératrice : Marina Maestrutti – CETCOPRA/Université Paris 1]

  • 10h00 Objets connectés, sujets déconnectés: perspectives d'utilisateurs de technologies numériques d'auto-mesure, Alexandra Soulier (Université de Toulouse/INSERM) et Pascal Ducournau (Université de Besançon)
  • 10h30 Se quantifier quand tout a échoué ? Esquisse d'analyse des promesses de l'accompagnement sur mesure de la consommation de tabac, Eric Dagiral (CERLIS/Université Paris Descartes)

11h00 - 11h15 pause-café

  • 11h15 Outils de self-tracking "Alimentation / activité physique" et appartenance sociale : entre normalisation et appropriations singulières, Faustine Regnier (ALISS/INRA)
  • 11h45 Déploiement d’une norme relative au nombre de pas en Suisse. Assureurs, santé publique et laboratoires : interactions autour de logiques différentes, Bastien Presset (ISSUL/Université de Lausanne)

12h15-13h30 pause déjeuner

Séance 2 : Incorporer les normes entre automesure, sport, bien-être

[Modérateur : Thierry Pillon – CETCOPRA/Université Paris 1]

  • 13h30 De la « sortie du laboratoire » à la sortie du terrain.  Pour une histoire de l’enregistrement des variations physiologiques dans la pratique de la course à pied, Marco Saraceno (CETCOPRA/Université Paris 1)
  • 14h00 Normes et carrières de la mesure du soi : quel est le but des coureurs et marcheurs ?, Mauro Turrini – (Université de Nantes)
  • 14h30 Compter ses pas : pour quoi faire ?  Anne-Silvye Pharabod (Orange Labs/SENSE)

15h00-15h15 pause-café

Séance 3 : Gouvernance des données personnelles

[Modérateur : Ashveen Peerbaye – LISIS/Université Paris-Est Marne-la-Vallée]

  • 15h15 Les informations liées à la santé produites par le Quantified self : questions juridiques, Emmanuelle Rial-Sebbag (UMR1027/INSERM), Morgane Roques (UMR1027/INSERM) et Florence Taboulet (UMR1027/ Université Paul Sabatier de Toulouse)
  • 15h45 Titre à confirmer, Antonio Casilli (SID/Telecom ParisTech) et Paola Tubaro (LRI/CNRS)
  • 16h15 Synthèse et bilan des travaux

16h30 fin des travaux    

Comité scientifique

  • Marina Maestrutti : Marina.Maestrutti@univ-paris1.fr
  • Marco Saraceno : Marco.Saraceno@univ-paris1.fr
  • Mauro Turrini : mauroturrini@gmail.com

Locais

  • Salle Halbwachs, esc C 1er étage - 17, rue de la Sorbonne
    Paris, França (75)

Datas

  • Sábado, 23 de Setembro de 2017

Ficheiros anexos

Palavras-chave

  • auto-mesure, activité physique, bien-être, objets connectés, santé, sport, self-tracking, quantified self

Contactos

  • Marco Saraceno
    courriel : ma [dot] saraceno [at] gmail [dot] com

Urls de referência

Fonte da informação

  • Marco Saraceno
    courriel : ma [dot] saraceno [at] gmail [dot] com

Para citar este anúncio

« Technologies du soi : normativité et subjectivité dans l’auto-mesure », Jornadas, Calenda, Publicado Quinta, 27 de Julho de 2017, http://calenda.org/412789