Página inicialL’initiative nationale de développement humain et l’économie sociale et solidaire

L’initiative nationale de développement humain et l’économie sociale et solidaire

National iniative for human development and social, mutual economy

État des lieux et perspectives

Inventory and perspectives

*  *  *

Publicado Quinta, 03 de Agosto de 2017 por João Fernandes

Resumo

Lancée par Sa Majesté le Roi au printemps 2005 et définie comme un chantier de règne, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) s’est fixée comme finalité ultime la réduction des déficits en matière de développement humain. Le défi était d’impulser un projet global de convergence des politiques publiques dans le but de développer une véritable ingénierie sociale en se basant sur l'innovation dans les types d'intervention selon les logiques d’efficacité et d’efficience.Ce colloque favorisera la rencontre des professionnels et des chercheurs de différentes disciplines et contribuera à fédérer leurs travaux autour de ces questionnements et à confronter leurs expériences et leurs analyses sur les acquis de l’INDH en relation avec l’Économie sociale et solidaire (ESS) au Maroc, les difficultés et les perspectives notamment dans les régions enclavées.

Anúncio

Argumentaire

Lancée par Sa Majesté le Roi au printemps 2005 et définie comme un chantier de règne, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) s’est fixée comme finalité ultime la réduction des déficits en matière de développement humain. Le défi était d’impulser un projet global de convergence des politiques publiques dans le but de développer une véritable ingénierie sociale en se basant sur l'innovation dans les types d'intervention selon les logiques d’efficacité et d’efficience. Il s’agissait en fait d’approcher autrement les phénomènes de pauvreté et d'exclusion. Déployée depuis en deux phases successives (2005‐2010 et 2011‐2015), l’INDH s’est attaquée à la pauvreté et à l’exclusion à travers des actions ciblées selon les territoires et les catégories sociales. Cette démarche a mis en fait le vent en poupe pour l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) au Maroc. Ainsi, autant de projets de l’ESS ont été mis en place dans le cadre des appels à projets et des partenariats publicprivé. Les structures bénéficiaires sont en premier lieu les coopératives et les associations, et éventuellement les sociétés de personnes. La finalité est que les actions menées convergent vers l’intérêt collectif pour améliorer la vie des populations défavorisées. Les coopératives, par leur potentiel d’intégrer les petits producteurs dans le tissu économique national ont largement été promues, notamment dans le secteur de l’agriculture où le Plan Maroc Vert intègre résolument cette dominante. L’attractivité des coopératives croît depuis le lancement de l’INDH encourageant leur création notamment dans le milieu rural à travers son axe d’activités génératrices de revenu. De 4 985 coopératives en 2005, on est passé à 15 730 en 2015. Cela traduit le rôle déterminant du tissu coopératif dans le développement économique et social au Maroc.

Le secteur associatif a connu lui aussi une grande croissance avec l’avènement de l’INDH. Actuellement ce secteur compte plus de 120 000 associations (4/10 des associations ont été créées dans le cadre de l’INDH) qui sont fortement impliquées dans le développement socioéconomique et social à côté des acteurs publics.

Toutefois, plus de dix ans après le lancement de l’INDH, force est de constater qu’en dépit des investissements consentis, l’indice du développement humain (IDH) du Maroc progresse moins vite que celui d’autres pays. Cet état du développement humain est clairement établi dans le Discours du Trône du 30 juillet 2015, en ces termes : « En dépit des progrès réalisés par notre pays, ce qui me désole, c'est cette situation de précarité que vivent certains de nos concitoyens dans les régions éloignées et enclavées, surtout sur les sommets de l'Atlas et du Rif, les zones sahariennes arides et les oasis, ainsi que certains villages dans les plaines et sur les côtes. Nous avons conscience de l'ampleur du déficit qui s'est accumulé depuis des décennies dans ces régions, malgré toutes les initiatives et tous les efforts qui ont été déployés».

Les initiatives se heurtent souvent au financement, ce qui ne permet pas de pérenniser les projets et les généraliser. Mais, elles doivent surtout faire preuve d’innovation et d’une meilleure implication des ressources humaines et acteurs en place.

L’INDH est confrontée à un défi de taille, celui de la durabilité de ses acquis. Il est évident que les équipements financés par l’INDH ne pourront atteindre leurs objectifs que si l’ensemble des acteurs en charge de leur fonctionnement (associations, communes, services extérieurs de l’Etat) sont en mesure de le financer dans la durée et de proposer des services alternatifs et innovants.

L’ESS doit pérenniser les retombés de l’INDH au niveau économique et social, innover et intégrer de nouvelles formes de production et de répartition en visant la compétitivité sur le marché. Ces propositions prennent aujourd’hui un tour nouveau avec l’adoption de la nouvelle Constitution en 2011 et la mise en place de la régionalisation avancée. Au regard des Orientations Royales, une nouvelle phase s’ouvrirait pour l’INDH d’autant plus que l’Initiative pourrait, dans ces conditions, s’articuler avec le Fonds de développement rural doté d’un budget de 50 milliards de dirhams, mis en place pour résorber des déficits en matière d’infrastructures et de services sociaux de base.

Ce colloque favorisera la rencontre des professionnels et des chercheurs de différentes disciplines et contribuera à fédérer leurs travaux autour de ces questionnements et à confronter leurs expériences et leurs analyses sur les acquis de l’INDH en relation avec l’ESS au Maroc, les difficultés et les perspectives notamment dans les régions enclavées.

Axes du colloque

  •  INDH, coopératives et développement local.
  •  INDH, associations et mobilisation collective en milieu urbain.
  •  INDH, associations et mobilisation collective en milieu rural.
  •  Les perspectives de l’INDH et de l’ESS dans les régions enclavées du Royaume.
  •  Les perspectives de l’INDH et de l’ESS dans les zones sahariennes arides et les oasis.
  •  L’ingénierie sociale en faveur du développement local.
  •  Le capital immatériel, l’innovation territoriale et l’ESS.

Les contributions doivent être de nature empirique en précisant la problématique, le cadre conceptuel, la méthodologie et les résultats. Elles peuvent êtes écrites et présentées en français ou en arabe.

Comité d’Organisation

Coordinateurs et responsables

  • Said Ahrouch (FSJES d’Agadir, UIZ) Mail : s.ahrouch@uiz.ac.ma
  • Youssef Tachfine (FSJES d’Agadir, UIZ) Mail : y.tachfine@uiz.ac.ma

Membres

Saida Badreddine (Municipalité d’Agadir)

  • Riyani Hamid (Conseil de la Préfecture d’Agadir Ida Outanane)
  • Lhasane Jaouhari
  • Latifa nait haddou
  • Amina Ech‐chbani
  • Housna Aissaoui
  • Anas Benjalloun
  • Abdelkader khanfor
  • Rachid Tatouti
  • Mohamed Aderdar
  • Comité Scientifique
  • Said Ahrouch (FSJES, UIZ)
  • Youssef Tachfine (FSJES, UIZ)
  • Latifa Nait Haddou (FSJES, UIZ)
  • Lahcen Oubdi (ENCG d’Agadir)
  • Fatima Kandoussi (ENCG d’Agadir)
  • Ahmed Chakir (ENCG d’Agadir)
  • Mohamed Aderdar (FSJES d’Agadir)
  • Lahoussine Rachidi (FSJES d’Agadir)
  • Omar Elamili (FSJES d’Agadir)
  • Asma Diani (FSJES de Fès)
  • Abdelali Magouri (FSJES d’Agadir)
  • Brahim Goumghar(FSJES d’Agadir)

Instructions aux auteurs

Les papiers complets rédigés en français ou en arabe doivent être soumis jusqu’au 15 octobre 2017 à l’adresse mail suivante : leremos.coll@gmail.com

Consignes

Résumés :

  •  Titre
  •  Nom de(s) l’auteur(s), statut, organisation, email
  •  Résumé (10 à 15 lignes)
  •  Mots clés (3-5)
  •  Times New Roman 12, interligne simple

Textes complets

  •  Les textes complets doivent comporter entre 15 000 et 30 000 signes (espaces compris), avec un résumé d’une dizaine de lignes et une bibliographie à la fin du texte.
  •  Mise en forme du texte : Times New Roman 12, interligne simple, marges droite, gauche, haut et bas 2,5
  •  Titre par niveaux comme 1., 1.1., 1.2., 2., 2.1., 2.2., etc.
  •  Si les textes comportent des images, tableaux, graphiques importés d’une feuille de calcul ou autres, joignez les fichiers sources.
  •  les textes doivent être soumis en format word.
  •  Les références portées dans les textes doivent être citées ainsi : Auteur, date, p. (éventuellement)
  •  A la fin du texte, les références bibliographiques doivent être classées par ordrealphabétique d'auteurs (ne mentionnez que les références citées dans le texte).

Activités du colloque

1. Séances plénières

2. Ateliers parallèles

3. Ateliers spéciaux pour les doctorants : présentation des états d’avancement et discussion avec le jury.

Calendrier

  • Soumission des textes complets 15/10/2017

  • Notification aux auteurs 30/10/2017
  • Dates du colloque 24-25 /11/ 2017
  • Publications des textes 2018

Locais

  • B.P. 8658 - Cité Dahkla - Agadir
    Agadir, Marrocos (80000)

Datas

  • Domingo, 15 de Outubro de 2017

Palavras-chave

  • développement humain, économie sociale et solidaire

Contactos

  • Said Ahrouch
    courriel : s [dot] ahrouch [at] uiz [dot] ac [dot] ma

Fonte da informação

  • Said Ahrouch
    courriel : s [dot] ahrouch [at] uiz [dot] ac [dot] ma

Para citar este anúncio

« L’initiative nationale de développement humain et l’économie sociale et solidaire », Chamadas de trabalhos, Calenda, Publicado Quinta, 03 de Agosto de 2017, http://calenda.org/413218