AccueilPremière Conférence internationale sur le tourisme et l’innovation (CITIe’2017)

Première Conférence internationale sur le tourisme et l’innovation (CITIe’2017)

First International conference on tourism and innovation (CITIe' 2017)

*  *  *

Publié le jeudi 10 août 2017 par João Fernandes

Résumé

Le tourisme est un secteur économique et un fait social qui connait d’importantes mutations. Le volume des innovations qui lui sont destinées est considérable. Dans ce contexte, le tourisme, abordé aussi comme un vecteur de développement, ne peut que susciter plusieurs questionnements quant à la façon dont il est repensé et décidé. Subissant un grand bouleversement grâce à l’avènement des NTIC (Nouvelles technologies de l'information et de la communication), le tourisme est questionné dans cette conférence sous l’angle de l’innovation dans ses différentes facettes (économique, sociale, technique, technologique, académique, organisationnelle, administrative, environnementale…).

Annonce

Présentation

L’équipe tourisme du Laboratoire de recherches des sciences appliquées à l’environnement et au développement durable (SAEDD), de l’Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira (Université Cadi Ayyad) organise la première conférence Internationale sur le Tourisme et l’Innovation (CITI’2017) à Essaouira le 23 et 24 Novembre 2017.

Le tourisme est un secteur économique et un fait social qui connait d’importantes mutations. Le volume des innovations qui lui sont destinées est considérable. Dans ce contexte, le tourisme, abordé aussi comme un vecteur de développement, ne peut que susciter plusieurs questionnements quant à la façon dont il est repensé et décidé. Subissant un grand bouleversement grâce à l’avènement des NTIC, le tourisme est questionné dans cette conférence sous l’angle de l’innovation dans ses différentes facettes (économique, sociale, technique, technologique, académique, organisationnelle, administrative, environnementale…). Cette conférence pluridisciplinaire est ouverte à tous les chercheurs, doctorant et professionnels du tourisme et d’autres disciplines (économie, gestion, informatique, sciences de l’environnement, géographie, sociologie, sciences politiques…) et vise à s’ériger en un espace de débat et de discussions autour de l’innovation touristique.

Argumentaire

Le tourisme international se porte globalement bien. Selon l’OMT, les chiffres des arrivées du tourisme international ont atteint en 2016, 1,2 milliard de touristes et ce malgré une conjoncture internationale économique et géopolitique difficiles. De nouvelles destinations se développent et révèlent de grands espoirs et attentes de certains Etats en un secteur qui se veut désenclavant, structurant, pourvoyeur d’emplois et source importante de richesses, tandis que d’autres ont subi les effets d’un contexte international difficile sur les marchés et les destinations touristiques.

Dans un autre registre, le tourisme fait une transition majeure vers une nouvelle ère sous l’effet de plusieurs facteurs. De nouveaux outils sont en train de bouleverser les fondements et les mécanismes du tourisme traditionnel, les pratiques touristiques, de l’individu à l’échelle planétaire. De nouvelles destinations naissent chaque jour, usant des NTIC, des réseaux sociaux, de techniques modernes de construction, de procédés de gestion et de management toujours plus élaborés… et essaient de répondre aux nouvelles attentes et à la demande d’une clientèle plus que jamais diversifiée, alors que de nouveaux acteurs (agrégateurs, comparateurs de tarifs…) ont trouvé dans les nouvelles technologies une arme efficace pour conquérir un marché hyper-connecté.

Le tourisme n’a pas fini de connaître des bouleversements et des mutations profondes. D’ailleurs, l’une des plus grandes révolutions apportées par les NTIC est sans doute la libéralisation et la désinstitutionalisation de l’information touristique ainsi que la désintermédiation des activités de ventes et de commercialisation touristiques. Généralement l’apanage des voyagistes, l’information touristique devient une communication de masse et circule désormais loin des circuits fermés et marchands. Les nouvelles technologies ont révolutionné le tourisme au point que nous pouvons parler d’une réelle révolution touristique numérique. Internet bouleverse également de façon radicale le système économique touristique traditionnel et l’hégémonie même des grands voyagistes et opérateurs touristiques. Il met à mal, aussi, la petite distribution et sonne peut-être le glas des agences de voyages traditionnelles. Selon Mike Husper de Tramer Wood, «L’accès à Internet pour le voyage se trouve plus répandu que pour d’autres services à la fois en termes de connexion qu’en termes de fréquence. Les profils sont généralement constitués de ménages jeunes et urbains, bi-actifs de catégories socioprofessionnelles élevées et moyennes tous très pragmatiques et à la chasse des meilleurs « deals » et par conséquent très opportunistes et peu fidèles à un seul prestataire. On parle de l’émergence d’une société numérique ou cybernétique.»

Ce nouveau « touristonaute » prépare méticuleusement ses vacances, il est avide d’informations et de détails. Autonome et très actif, il traque les offres les plus riches en activités pour agrémenter son séjour. C’est le maître des vacances actives et dynamiques. Très individuel, il n’hésite pas à chercher des groupes qui partagent les mêmes affinités pendant ses vacances. Il communique essentiellement via le net et les sites sociaux. C’est un bloggeur qui participe à des forums de voyages et n’hésite pas à partager ses expériences avec d’autres voyageurs. La vague du web 2.0 submerge le tourisme et celle des applications embarquées encore plus. Elle est connue essentiellement pour être à la base un comportement basé sur la rencontre et le partage. Toutefois, le tourisme « partagé » parait intéresser d’autres acteurs. Par souci d’adaptation, et pour capter un drain de touristes qui échappe aux circuits commerciaux, les voyagistes comme quelques autres prestataires, hôteliers, compagnies aériennes, restaurants, Clubs… s’y mettent dans le but de créer des réseaux, fidéliser leur clientèles et tenter d’en capter d’autres par ce même procédé de réseautage des blogs et des sites en utilisant les médias sociaux : Facebook, Tripadvisor, Twitter, Instagram... Cette recherche de convivialité et d’une très forte identité numérique à travers la présence sur les réseaux sociaux, permet une nouvelle promotion, gratuite parfois, aux différents prestataires.

Le changement du profil de la clientèle, l’apparition des enjeux liés à l’environnement, à la solidarité planétaire et à l’humanitaire, influencent aussi le tourisme. L’usage de nouveaux matériaux de construction, l’intérêt pour des hébergements plus écologiques, pour les produits de terroir, pour le tourisme solidaire ou équitable, la recherche de nouvelles expériences, l’apparition de nouveaux types d’hébergement (couchsurfing), de nouvelles méthodes de travail (coworking), l’avènement des HTNG (hotel technologies next generation), le covoiturage structuré (Uber), ou en somme l’économie de partage (sharing economy), la location touristique (Airbnb)… tous participent à cette vague de mutations où le maitre mot est l’innovation.

Au niveau de la formation, de nouvelles méthodes ont également vu le jour, bousculant catégoriquement toutes les anciennes méthodes et pédagogies de formation. Le coaching, l’e-learning, le m-learning, le knowledge management, les webinaires, les communautés de pratiques, les universités virtuelles, les cercles de réflexions, l’apprentissage holographique virtuel… sont quelques-unes de ces nouvelles pratiques. L’innovation bouleverse ainsi tous les domaines qui sont liés de près ou de loin au système touristique.

Cette conférence est ouverte à tous les chercheurs, doctorants et professionnels du tourisme et vise à s’ériger en un espace de débat et de discussions autour de l’innovation touristique. La présentation d’expériences dans le domaine de l’innovation dans les secteurs de la formation, le transport, celui des agences de voyages, des prestations touristiques, du marketing touristique, du guidage, de la création de pays touristiques… seront aussi les bienvenues.

Axes thématiques

Cette conférence se focalise sur les thèmes suivants, qui doivent obligatoirement concerner le tourisme :

  •  Tourisme : Agences de voyages, transport, hôtellerie, billetterie…
  •  Sciences Humaines et Sociales (Sociologie du tourisme, géographie, anthropologie, patrimoine)
  •  Economie, gestion et droit (Management, planification, marketing, production, droit du tourisme, concurrence, planification territoriale…)
  •  Nouvelles technologies et leurs usages dans le tourisme
  •  Media sociaux et usages dans la promotion et la communication touristique
  •  Environnement et écologie.
  •  Patrimoine et culture.

Thèmes

Les contributions doivent être présentées (arabe, anglais ou français) autour des axes suivants :

  •  Axe 1 : Les stratégies d’innovations dans le tourisme
  •  Axe 2 : Les innovations dans les métiers liés au tourisme
  •  Axe 3 : Le tourisme et les réseaux sociaux
  •  Axe 4 : Tourisme et innovations dans le domaine de la gestion de l’environnement.
  •  Axe 6 : Le tourisme et l’innovation territoriale.
  •  Axe 7 : L’innovation organisationnelle dans le tourisme.
  •  Axe 8 : Le tourisme, résilience et gestion des crises.
  •  Axe 9 : L’innovation et la formation dans le tourisme.
  •  Axe 10 : Le tourisme et le Big Data
  •  Axe 11 : Swarm behavior
  •  Axe 12 : Intelligence artificielle dans le tourisme.

Un atelier doctoral est prévu ainsi que la présentation de posters.

Un grand intérêt est accordé à la présentation d’expériences et d’études comparatives. Dans un souci d’ouverture et de collaboration sud-sud et nord-sud, un atelier sera orienté vers les innovations et les difficultés des destinations et des acteurs touristiques des pays du sud.

Les propositions sont à envoyer à l’adresse suivante : citie2017@gmail.com

Consignes pour les résumés :

Les propositions de communication doivent être sous format word et inclure :

  •  Nom et prénom, Fonction et rattachement institutionnel ;
  •  L’axe de recherche ;
  •  Le titre de la communication ;
  •  La méthodologique ;
  •  Le texte du résumé ne dépassant pas 450 mots
  •  Un résumé de CV présentant la personne qui va communiquer.

Consignes de rédactions :

Les propositions de communication comporteront :

  •  Nom et prénom, Fonction et rattachement institutionnel ;
  •  L’axe de recherche ;
  •  Le titre de la communication ;
  •  La méthodologique ;
  •  Le texte du résumé ne dépassant pas 450 mots

Le texte entier doit comprendre au maximum 35 000 caractères, espaces compris, incluant les références bibliographiques. Il est possible d’intégrer des tableaux, images, etc. (tableaux Excel, documents en format JPG). Les normes seront communiquées après la conférence en concertation avec l’éditeur. Les textes feront l’objet d’évaluation en vue avant la publication des actes de la conférence. Seuls les textes présentés lors de la conférence feront l’objet d’évaluation et de publication.

Dates à retenir

  • Soumission des résumés (450 mots) : 20 Octobre 2017

  • Notification d’acceptation : 30 Octobre 2017
  • Début de l’enregistrement : 30 Octobre 2017
  • Enregistrement tardif : 15 Novembre 2017
  • Envoi des articles : 20 Novembre 2017
  • Conférence : 23 et 24 Novembre 2017
  • Évaluation des communications : La date sera communiquée ultérieurement
  • Publication des actes de colloque : La date sera communiquée ultérieurement

Les frais d’inscription

Les frais d’inscription et de participation seront à régler avant le 15 Novembre 2017 (ou sur place) :

  •  1200 DH (100 €) pour les doctorants.
  •  1500 (120 €) pour les enseignants chercheurs.

Les frais comprennent deux nuitées (*) du 23 et 24 Novembre 2017, les déplacements entre l’hôtel et l’Ecole, les repas et les pauses café pendant les deux journées de la conférence, le programme de la conférence, une visite de la ville d’Essaouira, la publication des actes de la conférence.

(*) L’hébergement sera assuré dans des hôtels 3 et 4 étoiles selon la disponibilité. Des détails supplémentaires vous seront communiqués avant l’enregistrement.

Coordinateurs et organisateurs

Mohamed Boukherouk, Aziz Ouaarab et Ahmed Jadir : citie2017@gmail.com

Comité d’organisation

  • Ahmed Ghribi
  • Aziz Derouichi
  • Rachid Dali
  • Zayed Hammami

Comité scientifique

  • Abdelmounim Tlidi, Ecole Nationale des Sciences Appliquées Safi, UCA Marrakech, Maroc
  • Adrien Peltier, Institut des Métiers de l’Enseignement Supérieur, Nantes, France
  • Ahmed Ghribi, Université de Médéa, Algérie
  • Anas Moutiaa, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Asmae Bouaaouinate, Faculté de Lettres et des Sciences Humaines, FLSH Casablanca
  • Asmae Slaoui Bennani, Université de Toulouse, France
  • Aziz Driouchi, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Franck-Chignier Riboulon, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, France
  • Faouzi Boussedra, Faculté Poly disciplinaire, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc
  • Hassan Faouzi, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc
  • Hassan Ramou, Institut des Etudes Africaines, Rabat, Maroc
  • Hicham El Bayed, Université Hassan 1er, Settat, Maroc
  • Hosni Khalid, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Karima Khalil, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Khalid Akalay, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Lakhal Tarik, FSEJ, Université Abdelmalek Saadi Tetouan, Maroc
  • Larbi Safaa, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Malika Ait Nasser, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Mustapha Zahir, Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira, UCA, Maroc
  • Mohamed Boudiaf, Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira, UCA, Maroc
  • Mohamed Ben Marzoug, Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira, UCA, Maroc
  • M.Ben Massou, Ecole Nationale de Commerce et de gestion, UCA Marrakech, Maroc
  • Mohamed Ben Attou, Université Ibn Zohr, FLSH, Agadir, Maroc
  • Morad Tounsi, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Rachid Dali, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Rachid Douiri, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Saïd Benkirane, Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc
  • Sidi Imad Cherkaoui, Ecole Supérieur de technologie de Khénifra, UMI Meknès, Maroc
  • Zayed Hammami, Faculté de Lettres et des Sciences Humaines, Université Sousse. Tunisie

Lieux

  • Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira - Km 9, Route d'Agadir
    Essaouira, Maroc (44000)

Dates

  • vendredi 20 octobre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • tourisme, innovation, stratégie, nouvelles technologies, énergies renouvelables, tourisme 2.0

Contacts

  • Mohamed Boukherouk
    courriel : citie2017 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Mohamed Boukherouk
    courriel : citie2017 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Première Conférence internationale sur le tourisme et l’innovation (CITIe’2017) », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 août 2017, http://calenda.org/413842