Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Territoires résilients

Resilient territories

*  *  *

Publié le jeudi 17 août 2017 par João Fernandes

Résumé

Du 19 au 26 Septembre 2017, La Fabrique de la Cité, en partenariat avec L’Institut Veolia et Sabine Chardonnet Darmaillacq, organise un colloque sur les villes et territoires résilients à Cerisy. Choc climatique, choc démographique, cybersécurité, rebond économique, résilience des réseaux… chercheurs, élus et experts internationaux interrogeront la notion de résilience dans une perspective pluridisciplinaire et débattront des stratégies multidimensionnelles efficaces et innovantes que les villes mettent aujourd’hui en œuvre pour faire face à ces chocs et réduire leur vulnérabilité.

Annonce

Argumentaire

La Fabrique de la Cité, Think Tank sur les innovations urbaines, L’Institut Veolia et Sabine Chardonnet Darmaillacq (Laboratoire ACS - ENSAPM - Labex Futurs Urbain) organisent du 19 au 26 Septembre 2017 à Cerisy un colloque sur « Les Villes et Territoires Résilients ».

Confrontés à la mondialisation (dont l’un des aspects majeurs est l’urbanisation), les villes et les territoires s’interrogent sur leurs capacités d’adaptation face aux mutations du monde contemporain. Comment concevoir la transformation des espaces urbains, des modes de vie, des capacités d’apprentissage, des formes de gouvernance assurant des équilibres soutenables et dynamiques? Pour aborder ces questions, la notion de résilience, utilisée dans différents domaines (biologie, psychologie ou cyndinique) et qui mobilise aujourd’hui des experts, chercheurs, citoyens et élus, paraît féconde. Il s’agit, face aux perturbations, aux chocs ou vulnérabilités qui surgissent de manière parfois imprévisible, de développer à la fois une compréhension des complexités à l’œuvre et des capacités de rebond, d’organisation, d’adaptation, d’invention.

L’ambition de ce colloque, qui s’adresse à tous ceux que l’avenir des villes et territoires intéresse, est, par le croisement de multiples regards, de dégager des pistes de réflexion et d’action susceptibles de concourir à une résilience accrue des villes et des territoires. Dans une perspective pluridisciplinaire et internationale, il considérera plusieurs situations de chocs ou de perturbations (changement climatique, défis du développement économique et social, risques et ruptures technologiques, paramètres démographiques ou migratoires, terrorisme, gestion intelligente des ressources). Il interrogera aussi le lien entre bien-être urbain et résilience au filtre du rapport affectif et culturel accordé aux lieux. Il analysera les enjeux de gouvernance et les rôles respectifs des politiques publiques, de la société civile et des individus dans une perspective d’intelligence collective. Enfin, il identifiera des leviers et des processus aptes à améliorer la résilience territoriale face aux risques naturels, socio-économiques et technologiques.

Ce colloque réunira plusieurs spécialistes internationaux venus du monde de l’université et du monde de l’entreprise ainsi que des experts de la résilience urbaine.

Programme et inscription : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/territoiresresilients17.html

Programme

Mardi 19 septembre

Après-midi:

ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:

Présentation du Centre, du colloque et des participants

Mercredi 20 septembre

Matin:

La résilience: quelles fécondités pour les villes et les territoires?

  • Serge TISSERON: Résiliences, de quoi parlons-nous?
  • Philiep BOSSIER:La résilience urbaine: une perspective historique et culturelle?
  • Samuel RUFAT:Résilience ou extinction... de la critique?

Après-midi:

Ressources, territoires et résilience (animateur: Éric LESUEUR, VEOLIA)

  • Alexis DELAUNAY:L'eau, ressource essentielle à la résilience des territoires
  • Laurent AUGUSTE: L'économie circulaire, comment ressourcer les territoires?
  • Masatoshi FUNABASHI: La gestion alimentaire: les atouts de la synécoculture

Soirée:

Un nouvel élan dans les banlieues

Bertrand PÉRIER: Comment prendre la parole?

Jeudi 21 septembre

Territoires de migrations (animatrice: Cécile MAISONNEUVE, LA FABRIQUE DE LA CITÉ)

Matin:

  • Cécile MAISONNEUVE: Les villes européennes à l'épreuve des migrants
  • Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ: Urbanisation illicite et migration, la superposition des vulnérabilités

Atelier de design thinking (animation: Nicolas LE BERRE)

Après-midi:

Atelier de design thinking (suite)

  • Fouad HAMDAN: Défis: Héberger et intégrer 50.000 réfugiés à Hambourg

Soirée:

  • Anas ABOURA: Réfugiés syriens à Hambourg et intégration sociale. Chants d'un migrant

Vendredi 22 septembre

La résilience sur site: jeux, promenade et débat dans la baie du Mont Saint-Michel

Matin et après-midi:

  • Roland KUPERS: Apprendre la résilience avec le jeu Nexus

Traversée commentée de la baie du Mont Saint-Michel, par Daniel QUEREL (guide spécialisé)

[Départ du Bec d'Andaine à 13h, arrivée au Mont Saint-Michel à 16h30, retour à Cerisy en autocar]

Soirée:

Ciné-philo

  • Ollivier POURRIOL: La résilience urbaine vue par le cinéma

Samedi 23 septembre

Risques naturels, chocs climatiques et vulnérabilités territoriales

Matin:

Aléas et vulnérabilités territoriales (animatrice: Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ)

  • Frédérick LEMARCHAND: L’anthropocène, une grande accélération pour la résilience
  • Clara VILLAR: La résilience: risque ou opportunité pour les territoires?
  • Hidetoshi OHNO: Tokyo 2050: un modèle alternatif à celui de la métropole, à l'ère des villes

Après-midi:

Des facteurs de résilience à la mise en place des politiques de résilience (animateur: Antoine FRÉROT)

  • Roland KUPERS: Le  programme "100 RC" de la Rockefeller Foundation
  • Sébastien MAIRE: Le cas de Paris
  • Ivo MENZINGER:Une démarche innovante en matière d'assurance
  • Isabelle BARAUD-SERFATY:Les nouveaux acteurs de la ville résiliente

Soirée:

  • La résilience des sociétés face au terrorisme (animateur: Sylvain ALLEMAND), Jean-Louis FIAMENGHI (Veolia, ancien patron du RAID)

Dimanche 24 septembre

Matin:

Résilience des réseaux et systèmes complexes confrontées à des situations exceptionnelles en croissance (animateur: Éric LESUEUR, VEOLIA)

  • Daniel FLORENTIN: Les réseaux techniques urbains (eau, assainissement, chauffage) face à la décroissance des consommations. Portrait d'une bifurcation en cours
  • Michel DERDEVET: Impact du changement climatique sur la résilience des réseaux (exemple des tempêtes en Bretagne)
  • Olivier DUTHUIT: Résilience des infrastructures et systèmes des transports collectifs face à des situations exceptionnelles

Après-midi:

Stratégies d'acteurs face à une crise ou une vulnérabilité (économique, sociale, technologique)

(animateur des deux tables rondes: Sylvain ALLEMAND)

  • Grand Paris: Patrick BRAOUEZEC (Plaine Commune), Antoine FRÉROT (VEOLIA), Djamel KLOUCHE (architecte urbaniste), Livier VENNIN (EDF, Grand Paris), Elisa YAVCHITZ (Ville de Paris)
  • Hauts de France: Emmanuel BERTIN (directeur du CERDD), Damien CARÊME(Grande Synthe), Jean-François CARON(Loos-en-Gohelle), Romaric DAURIER(Théâtre de Valenciennes), Sébastien THIÉRY (L'Expérience de l'Autre Mairie de Calais)

Soirée:

  • Jean HAËNTJENS: Extension du domaine de la résilience

Lundi 25 septembre

Défis territoriaux et approches complexes (animatrice: Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ)

Matin:

Les enjeux des systèmes territoriaux

  • Éric RIGAUD: Les systèmes sociotechniques et la résilience
  • Bernard HUBERT: Le triangle de l'agroécologie: politique, socio-technique, systèmes vivants

Débat entre Bernard HUBERT et Masatoshi FUNABASHI sur les interactions écosystèmes, hommes et technique

Après-midi:

La notion de confiance et les opportunités technologiques

  • Antoine LE BLANC: La résilience des communautés dans un territoire industriel en difficulté
  • Gaël MUSQUET: Hacking et actions collaboratives

Résultats de concours en lien avec les questions de résilience (animateur: Sylvain ALLEMAND)

1) Architecture Bas Carbone, par Philippe LABRO (Du bâtiment bas carbone au quartier zéro carbone [EDF, Atelier énergie-territoires])

2) Mobilithèse, par Sylvie LANDRIÈVE [Forum Vies Mobiles]

Mardi 26 septembre

Matin:

Synthèse et débat collectif

Rapport d'étonnement des jeunes chercheurs (Maya COHEN, Romain GUILLOU, Laure LEPIGEON)

Synthèse: Philiep BOSSIER avec les directeurs et les participants du colloque

Après-midi:

Perspective de résilience en Normandie (animateur: Sylvain ALLEMAND)

Retour sur la synthèse et grand débat avec des responsables et élus de la Région Normandie

Séance organisée par Anne-Claire BIDEAULT (Région Normandie, Direction Grands Partenaires et pilotages des politiques publiques, en charge de la préparation du SRADDET)

Intervenants

Philiep Bossier occupe actuellement la chaire de langue et culture italiennes à l’Université d’Utrecht (Pays-Bas), après avoir été professeur de littérature et culture romanes à l’Université de Groningen (Pays-Bas). Après des études à Louvain, Urbino, et Milan (Italie), il a travaillé en Belgique, en Italie, en Afrique du Sud et aux Pays-Bas. Depuis 2017, il est Président de la Société internationale d’histoire comparée du théâtre, du ballet et d’opéra (Université Paris IV-Sorbonne).

Jean Haëntjens, économiste et urbaniste, est un spécialiste des stratégies urbaines (Urbatopie) et de la prospective territoriale. Il conseille, sur ces thèmes, des collectivités locales, des institutions, des universités et des entreprises.

Il est l’auteur de plusieurs livres — dont Eco-Urbanisme et La ville frugale — et conseiller scientifique de Futuribles International. Il a auparavant exercé des responsabilités opérationnelles dans les champs de l’urbanisme et du développement territorial.

Roland Kupers est consultant indépendant sur la complexité, la résilience et la transition énergétique, ainsi qu'expert invité à la Smith School of Enterprise and the Environment à l'Université d'Oxford.

Physicien théoricien de formation, il a passé 11 ans chez AT&T aux Pays-Bas et en Italie. En 1999, il a rejoint la société Royal Dutch Shell où il  a activement participé à la planification des stratégies et scénarios. En 2011, à la demande du gouvernement allemand, Roland Kupers a co-écrit un rapport ayant pour sujet une Nouvelle voie de croissance pour l'Europe. En 2013, il a été Directeur de la phase de démarrage de la Commission mondiale sur l'économie et le climat. Il est consultant pour l'Environmental Defense Fund sur les questions internationales relatives au méthane.

 Bertrand Périer, avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation, enseigne l’art oratoire à Sciences Po et à HEC, ainsi qu’au sein du programme Eloquentia, qui a vocation à former à la prise de parole les jeunes de Seine-Saint-Denis et qu’illustre le film A voix haute, sorti au cinéma en avril 2017.

Samuel Rufat est maître de conférence habilité à diriger des recherches à l'Université de Cergy-Pontoise et membre junior de l'Institut Universitaire de France. Il a enseigné en quatre langues des deux côtés de l'Atlantique à l’articulation entre les enjeux environnementaux et urbains. Il est à l'origine avec Magali Reghezza du séminaire "Résiliences urbaines" à l'ENS en 2009. Il a été observateur scientifique international pendant la COP21 en 2016.

Serge Tisseron est psychiatre, membre de l’Académie des technologies, docteur en psychologie habilité à diriger des Recherches, chercheur associé à l'Université Paris VII Denis Diderot. Après avoir travaillé sur les traumatismes et leurs répercussions sur plusieurs générations, il travaille actuellement sur nos relations aux technologies numériques. Il a publié une trentaine d'essais personnels et de nombreux articles scientifiques. Ses livres sont traduits dans onze langues. Il a été co-rédacteur de l’Avis de l’Académie des sciences, "L’enfant et les écrans" (Éditions Le Pommier, 2013). Il est fréquemment sollicité comme expert par les différents ministères. Il a reçu le 6 novembre 2013 à Washington un Award de la FOSI (Family Online Safety Institute), "For Outstanding Achievement" pour l’ensemble de ses travaux sur la famille, les enfants et Internet, et en particulier pour la campagne "3-6-9-12" et le site memoiredescatastrophes.org. Il a critiqué dès 2003 l’utilisation idéologique et facilement démagogique du mot de résilience appliqué aux individus et a proposé de lui donner une signification centrée sur le collectif.

Laurent Auguste, diplômé de  l'École centrale de Lyon, est Directeur Développement Innovation et Marchés et membre du Comité exécutif de Veolia depuis 2013. Ayant commencé sa carrière comme consultant à Tokyo, il a rejoint Veolia en 1995 en France puis a poursuivi sa carrière à l'international. Après un poste à Shanghai, il a établi et développé les activités de Veolia dans l'eau en Corée à partir de 1999, puis au Japon à partir de 2002 avant de les diriger sur le continent américain entre 2008 et 2013.

Alexis Delaunay est ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts (IGPEF; X75, ENGREF 1980) à la Section Milieux, Ressources et Risques (MRR) du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD). Le CGEDD est chargé de conseiller le Gouvernement dans les domaines de l’environnement, des transports, du bâtiment et des travaux publics, de la mer, de l’aménagement et du développement durables des territoires, du logement, de l’urbanisme, de la politique de la ville et du changement climatique. Dans ce cadre, il mène les missions d’expertise, d’audit, d’étude, d’évaluation, d’appui et de coopération internationale que lui confie le Gouvernement. Alexis Delaunay est expert de la gestion et de la règlementation dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques. Il était précédemment directeur du contrôle des usages et de l’action territoriale à l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA), après avoir été sous-directeur des actions territoriales à la direction de l’eau du ministère chargé de l’environnement.

Masatoshi Funabashi est diplômé de l’Université de Tokyo en biologie et sciences de la complexité, vétérinaire et docteur en physique (CREA, Ecole Polytechnique, France). Collectionneur d’insectes depuis son enfance, il a pu observer les différences fondamentales de comportement des organismes vivants dans les milieux cultivés et naturels, ce qui l’a conduit à la mise en application des sciences de la vie dans les milieux naturels. Il se consacre à ce qu’il nomme la "synécoculture", projetant une nouvelle approche de la production alimentaire, au carrefour des enjeux de soutenabilité, d’environnement et de santé publique. Il développe une méthode d’agriculture symbiotique basée sur l’augmentation de la biodiversité, nouveau paradigme de restitution des liens entre les sociétés humaines et les écosystèmes.

Funabashi studied biology and complexity science at the University of Tokyo, then obtained his PhD in physics from CREA, Ecole Polytechnique, France. He is a licensed veterinarian. Through a childhood interest in collecting insects and animals, he discovered from experience the fundamental difference between the behavior of living organisms in cultivated versus wild environments. After pursuing several academic disciplines, he finally found his calling in applying life sciences to natural environments. Funabashi’s goal is to establish a new approach to food production he calls "synecoculture", symbiotic agricultural methods based on biodiversity, since agriculture is an area where sustainability, environmental and human health issues overlap. He hopes to develop this into a new paradigm capable of restoring both human societies and ecosystems.

Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ: Urbanisation illicite et migration, la superposition des vulnérabilités

Des études menées sur un territoire non standard en Campanie, sujet à une urbanisation illicite, ont fait ressortir une vulnérabilité accrue des migrant(e)s. On trouve là un exemple de point chaud avec des zones d’extension des conditions critiques et une exclusion sociale résultant de multiples causes: chômage, illégalité, micro-criminalité extensive, esclavage sexuel, contrôle par la Camorra, absence d’infrastructures sociales, de services et d’équipements collectifs. Ces facteurs sont caractéristiques des territoires d’interim dans la vie des migrants, jusqu’à l’obtention d’un permis de séjour. Devant les peurs de la rue aux marges de la société, quel horizon de résilience peut-on projeter et pour qui dans de ces situations complexes?

Fouad Hamdan (mère allemande, père Libanais), né en Allemagne, a grandi à Beyrouth. Il est titulaire d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université de Hambourg. Depuis juillet 2016, il est responsable "Participation Citoyenne à l’Unité Centrale de Coordination pour les Réfugiés" à Hambourg. Il a débuté sa carrière professionnelle en 1987 à l'agence de presse allemande DPA puis a été journaliste et correspondant au Caire et dans la région du Golfe. En 1992 il rejoint Greenpeace pendant 13 années, en Allemagne comme responsable de la presse et directeur des communications, puis au Liban ou il établit le bureau de Greenpeace. Il est ensuite chef des relations publiques de la Deutsche Post DHL à Bonn, directeur d’Amis de la Terre Europe à Bruxelles, directeur du Fonds Arabe pour les Droits Humains à Beyrouth. De 2010 à mi-2016, Fouad était conseiller politique dans plusieurs états du printemps arabe. Voir: www.fouadhamdan.org/vita.

Socio-anthropologue à l’Université de Caen, Frédérick Lemarchand travaille sur des questions d’écologie depuis les années quatre-vingt dix, menant une réflexion sur le progrès technique et notre mode de développement. De nombreuses missions de recherche à Tchernobyl ont résolument orienté sa réflexion et les travaux de recherche sur les limites du développement techno-industriel tel que nous le concevons depuis 1945. Membre du Conseil Scientifique de la Fondation de l’Écologie politique, du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes du le Génie Génétique (GRIIGEN) et de nombreuses revues telles que VertigO, il dirige le Pôle Risques MRSH/CNRS, du master GREEN, membre du CERREV (Caen), du GRETTESS (Montréal), enseignant invité à l’UQAM (CA).

Hidetoshi Ohno (1949) est professeur émérite à l'Université de Tokyo et directeur de l'atelier d'architecture APL. Ses nombreux travaux d’architecture et d’urbanisme ont été salués par des prix au Japon. Après ses études au Japon, Ohno a commencé sa carrière professionnelle avec l'architecte Fumihiko Maki (lauréat du prix Pritzker) en 1976. Il a ensuite été professeur d'architecture et d'urbanisme à l'Université de Tokyo de 1988 à 2015. Docteur en ingénierie et architecture de l'Université de Tokyo ses recherches portent sur l'urbanisme et la ville future. Fibercity Tokyo a suscité un large débat international. Parmi ses principales publications "Hong Kong: Alternative Metropolis" (1992) et "Fibercity Tokyo 2050" in JA n°63 (2006). Il a développé sa théorie dans "Fibercity, A Vision for cities in the Age of Shrinkage", University of Tokyo Press (2016).

Clara Villar est ingénieure divisionnaire des travaux publics de l’État, directrice d’étude sur les sujets de résilience et de crise à la direction Territoires et Ville du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement. Ses principales activités sont l’expertise sur la résilience territoriale à tout type de perturbation et l’ingénierie de crise, la conduite d’études sur ces sujets, la coordination des compétences collectives du Cerema dans le domaine des risques et la formation pour professionnels et étudiants.

Isabelle Baraud-Serfaty est fondatrice de ibicity, société de conseil en économie urbaine (www.ibicity.fr), et enseignante à l’Ecole Urbaine de Sciences Po.

Elle a publié récemment "Financer la ville à l’heure de la révolution numérique" dans la Revue Esprit (Juin 2017).

Expert en gestion des collectivités locales, Sébastien Maire a été à la fois adjoint au Maire de Besançon, chargé de la coopération universitaire et internationale, Conseiller communautaire du Grand Besançon et Directeur du développement économique dans l’administration de la Ville Pantin en Seine-Saint-Denis. De 2008 à 2014, il a géré de nombreuses crises, notamment sociales, en tant que Directeur de Cabinet de la Maire de Montreuil. Récemment diplômé d’un Master 2 Recherche en gestion de l'innovation dans les organisations et les politiques publiques, il est spécialisé dans le développement durable et l'urbanisme. En tant que Haut Responsable de la Résilience de Paris depuis fin 2015, il construit la stratégie de résilience de la ville avec un large panel de parties prenantes, guidé par deux objectifs principaux: comment renforcer la cohésion sociale face aux crises, notamment les attaques terroristes, et comment adapter la planification urbaine à moyen et long terme pour faire face aux conséquences du dérèglement climatique et à la pollution de l’air.

Basé à Zurich, Ivo Menziger est actuellement le directeur Europe, Moyen Orient et Afrique du secteur clients publics du réassureur Swiss Re, en charge du développement de nouvelles activités dans le secteur public et de la micro-assurance. Au cours des 19 ans passés chez Swiss Re, il a notamment été Directeur du Développement Durable et de la Gestion des Risques émergents. Diplômé en Sciences de l'Environnement de L'Institut Fédéral de Technologie Suisse (ETH), il est membre du "High Level Advisory Board" de l'OCDE sur la gestion financière des catastrophes et du "Grow Asia Business Council" du World Economic Forum.

Olivier Duthuit, 62 ans, diplômé de l’École Supérieure de Physique et Chimie de Paris et titulaire d’un DEA Électronique Instrumentation, a commencé sa carrière à l’École de Physique et Chimie de la Ville de Paris. De 1980 à 1994, il occupe différents postes au sein de SERI Renault Ingénierie, Philips, Thomson CSF devenu Thales. En 1998, il est nommé Président Directeur Général de Thomintex (Filiale Thales). En 2001, il rejoint Thales Systèmes Aéroportés comme Directeur des Achats puis en septembre 2004 Thales Division Aérospace comme Directeur des Achats Industriels. Il intègre la RATP en juin 2005 comme Directeur du département des achats et de la logistique puis en 2011 comme directeur du département Maintenance des Équipements et Systèmes des Espaces. Depuis décembre 2016, il est le directeur de la Gestion des Infrastructures.

Daniel Florentin est maître-assistant à l’École des Mines de Paris, au sein de l’Institut Supérieur d’Ingénierie et de Gestion de l’Environnement depuis octobre 2016. Ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm et agrégé de géographie, il a suivi une formation en aménagement du territoire et urbanisme qui l’a mené jusqu’à un doctorat à l’Université Paris Est au LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés). Diplômé de l’université d’Oxford en gestion, politique et sciences de l’eau, il s’est spécialisé dans les questions de réseaux techniques urbains, en particulier de réseaux d’eau. Ses premiers travaux de recherche ont porté sur les questions de décroissance urbaine, leur gestion par les différents acteurs urbains (pouvoirs publics, acteurs immobiliers, habitants). Ses travaux de doctorat ont porté sur les questions de décroissance appliquée aux réseaux techniques urbains et la transformation des modèles économiques, techniques et territoriaux des opérateurs historiques de services urbains. Ses recherches actuelles portent sur les questions de métabolisme urbain et sur l’analyse des transitions énergétiques et le développement de processus industriels limitant les impacts des activités humaines sur l’environnement.

Livier Vennin est délégué au Grand Paris du groupe EDF depuis 2012. Ancien auditeur de l’IHEDATE, il cumule différentes expériences opérationnelles dans la distribution de l’électricité et du gaz en France. Il a par ailleurs été en charge de la Mission Solidarité d’EDF et de Gaz de France entre 1999 et 2004 et en charge du développement durable et des relations avec les collectivités locales d’ERDF de 2004 à 2012.

 Sébast­ien Thiery est docteur en sciences politiques, enseignant à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris Malaquais et à l'ENSAD. En 2012, il fonde avec Gilles Clément le PEROU - Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines - qui développe des recherches-actions sur les marges urbaines. Auteur de plusieurs livres et films, il est en outre membre du comité éditorial de la revue Multitudes.

Antoine Le Blanc, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Paris et agrégé de géographie, est maître de conférences à l’Université du Littoral à Dunkerque et actuel Président du Comité National Français de Géographie. Il travaille, en géographie urbaine, sur la perception et la gestion des risques, au sein du laboratoire TVES (EA 44 77), plus particulièrement en tant que membre du Groupe de Recherche Irénée Zwarterook. Ses recherches concernent divers types de risques (naturels, industriels, sociaux) et notamment les traces des catastrophes et la spatialisation de leur mémoire.

Philippe Labro est Directeur des Partenariats, EDF Collectivités.

Il collabore au projet Ville Durable du Groupe EDF et est en charge des partenariats à la direction d’EDF Collectivités.

Il organise le concours d’architecture "Archi moins de CO2" valorisant les projets urbains à faible impact carbone et dirige  les travaux du Think Tank EDF Atelier Energie et Territoires.

À travers un partenariat fondateur d’EDF avec la Cité de l’Architecture, il participe à des travaux en relations avec architectes et urbanistes sur la les thèmes de la Ville de demain.

Sylvie Landriève est co-directeur du Forum Vies Mobiles. Elle s’intéresse à l’évaluation des politiques publiques, et tout particulièrement quand elles organisent le territoire (urbanisme, logement, transport).

Elle a dirigé les ouvrages Réhabiliter le périurbain (2013, Forum Vies Mobiles-Loco), Post Petroleum (2014, Forum Vies Mobiles-Loco), Tranches de vie mobile (2014, Forum Vies Mobiles-Loco) et Ne pas dépasser la ligne ! (2016, Forum Vies Mobiles-Loco) et elle est l’auteur de l’ouvrage L’immobilier, une passion française (2016, Demopolis).

Lieux

  • Cerisy-la-Salle, France (50)

Dates

  • mardi 19 septembre 2017
  • mercredi 20 septembre 2017
  • jeudi 21 septembre 2017
  • vendredi 22 septembre 2017
  • samedi 23 septembre 2017
  • dimanche 24 septembre 2017
  • lundi 25 septembre 2017
  • mardi 26 septembre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • résilience, risque, changement climatique, choc démographique, résilience des réseaux, gestion intelligente des ressources

Contacts

  • Chloë Voisin-bormuth
    courriel : chloe [dot] voisin-bormuth [at] lafabriquedelacite [dot] com

Source de l'information

  • Chloë Voisin-bormuth
    courriel : chloe [dot] voisin-bormuth [at] lafabriquedelacite [dot] com

Pour citer cette annonce

« Territoires résilients », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 août 2017, http://calenda.org/413991