AccueilDroit et pornographie

Droit et pornographie

Law and pornography - the economy of pornography

L'économie de la pornographie : mondialisation et libéralisme

Globalisation and liberalism

*  *  *

Publié le mardi 05 septembre 2017 par João Fernandes

Résumé

La thématique du prochain colloque s’inspire du constat d’un réel paradoxe entre l’omniprésence de la pornographie dans la société et les médias et l’absence de traitement juridique dont elle fait l’objet. En effet, alors que de nombreuses disciplines scientifiques (sociologie, littérature, philosophie, etc) ont d’ores et déjà traité cette thématique sous bien des aspects, la science juridique est toujours demeurée à l’écart d’une analyse complète, dont elle ne saurait plus longtemps s’exonérer. Pourtant, la pornographie soulève nombre de problématiques juridiques, parfois fondamentales, et mérite d’être abordée. En tant qu’activité née des relations entre personnes, que le droit a vocation à régir, elle n’échappe pas à l’emprise de ce dernier. À ce titre, si elle est saisie par le droit, ce n’est que de manière casuistique, à croire que le législateur n’ose pas s’immiscer dans ce domaine du fait de sa réputation sulfureuse, au risque de laisser subsister de nombreux flous juridiques.

Annonce

Présentation de l’association

Le R.E.R.D.H (Réseau européen de recherche en droits de l’Homme) est une association loi de 1901. Il a été créé par des doctorants de l’OMIJ (Observatoire des mutations institutionnels et juridique) en 2009 et rassemble depuis des doctorants, des docteurs, des maîtres de conférences et des professeurs de différentes universités.

Le R.E.R.D.H a une double mission, une mission d’accompagnement et une mission de recherche. Dans le cadre de sa mission de recherche, l’association organise tous les 18 mois un colloque. Depuis huit ans, cinq colloques ont eu lieu, portant sur des thématiques originales et transversales : « Techniques et droits humains » en 2010, « Science-fiction et science juridique » en 2011, « Héroïsme et Droit » en 2013, « Le Droit au Bonheur » en 2014 et « La

Fraternité » en 2016. Chacun des colloques du Réseau a fait l’objet d’une publication par des éditeurs spécialisés (LGDJ, Dalloz…).

Présentation du projet

La thématique du prochain colloque s’inspire du constat d’un réel paradoxe entre l’omniprésence de la pornographie dans la société et les médias et l’absence de traitement juridique dont elle fait l’objet.

En effet, alors que de nombreuses disciplines scientifiques (sociologie, littérature, philosophie, etc) ont d’ores et déjà traité cette thématique sous bien des aspects, la science juridique est toujours demeurée à l’écart d’une analyse complète, dont elle ne saurait plus longtemps s’exonérer.

Pourtant, la pornographie soulève nombre de problématiques juridiques, parfois fondamentales, et mérite d’être abordée. En tant qu’activité née des relations entre personnes, que le droit a vocation à régir, elle n’échappe pas à l’emprise de ce dernier. À ce titre, si elle est saisie par le droit, ce n’est que de manière casuistique, à croire que le législateur n’ose pas s’immiscer dans ce domaine du fait de sa réputation sulfureuse, au risque de laisser subsister de nombreux flous juridiques. De ce fait, force est de constater un manque de protection des personnes, qu’elles soient créatrices, actrices ou spectatrices. La principale question que fait naître l’analyse de la pornographie en droit est donc celle du degré de protection que ce dernier accorde, aux personnes mais aussi, de façon plus générale, à la notion même de pornographie.

Afin de répondre au mieux à ces problématiques variées, les débats s’articuleront autour de trois axes :

- La qualification de la pornographie : il s’agira ici, en premier lieu, d’envisager les approches retenues par les autres disciplines afin de déterminer si le droit doit ou non s’en inspirer ou les écarter puis de faire émerger l’ébauche d’une qualification juridique.

- La création de la pornographie : le colloque aura ici pour objectif de caractériser le régime juridique encadrant la création des œuvres pornographiques et de déterminer dans quelle mesure la pornographie repose sur un principe de liberté.

- La diffusion de la pornographie : cette dernière partie visera à identifier les contraintes juridiques pesant sur les émetteurs de contenu pornographique, lesquelles sont indissociables des problématiques qui entourent la réception par le « consommateur » de ce même contenu.

Chaque point fera l’objet d’une demi-journée de débat. Le plan du colloque est joint à cet appel à contribution.

Appel à contribution

L’intervention soumise à appel à contribution se situe dans la deuxième demi-journée consacrée à la création de la pornographie et s’intitule « L’économie de la pornographie : mondialisation et libéralisme ». Elle vise à apporter un regard pluridisciplinaire sur le sujet et à permettre une meilleure compréhension du cadre dans lequel les contenus pornographiques sont susceptibles d’être créés.

Conditions de soumission

Les propositions d’interventions devront être adressées

avant le 15 octobre 2017

à l’adresse suivante : quentin.ricordel@unilim.fr. Elles prendront la forme d’un résumé de l’intervention envisagée d’une à 2 pages. Les propositions reçues seront examinées par l’assemblée générale du réseau entre le 16 et le 30 octobre 2017. La réponse vous sera envoyée par mail suite à la réunion.

Le candidat sélectionné participera au colloque qui se déroulera les 30 novembre et 1er décembre 2017 à la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université de Limoges. Sa venue dans le cadre du colloque, ainsi que son hébergement et ses repas seront pris en charge par l’association. Les actes du colloque feront l’objet d’une publication.

Composition du comité de sélection de l’intervention « L’économie de la pornographie »

  • Rémi DELMAS, Président, doctorant, Université de Limoges ;
  • Camille DOLMAIRE, Vice-Présidente, doctorante, Université de Limoges ;
  • Quentin RICORDEL, Secrétaire général, doctorant, Université de Limoges ;
  • Thomas BESSE, Secrétaire général adjoint, doctorant, Université de Limoges ;
  • Marion WUJEK-MOREAU, Trésorière, doctorante, Université de Limoges ;
  • Marin VILLAR, doctorante, Trésorière adjointe, Université de Limoges. 

Programme prévisionnel du colloque

 I. La qualification de la pornographie

A. La qualification extra-juridique de la pornographie

  • Psychologie et pornographie
  • La pornographie dans l’Histoire de l’art
  • Porn studies : du problème social à la forme culturelle complexe

B. Table ronde : la qualification juridique de la pornographie

 II. La création de la pornographie

A. La liberté du pornographe

  • La pornographie alternative comme outil de revendications
  • L’économie de la pornographie : mondialisation et libéralisme
  • Pornographie et politiques de santé publique

B. L’encadrement de la liberté du pornographe

  • La création pornographique est-elle une liberté artistique comme les autres ?
  • Pornographie et dignité de la personne humaine · Pornographie et droit du travail

 III. La diffusion de la pornographie

A. L’émission du contenu pornographique

  • Pornographie, diffusion et dissuasions
  • Pornographie et censure
  • La multiplication des « tubes » et la protection des droits moraux sur internet

B. La réception du contenu pornographique

  • Le droit au respect de la vie privée, principe protecteur du consommateur de contenus pornographiques
  • Diffusion de la pornographie et protection de la jeunesse
  • La liberté sexuelle : fondement d’un droit d’accéder à la pornographie ? Rapport de synthèse

Lieux

  • Faculté de droit et des sciences économiques, Université de Limoges
    Limoges, France (87)

Dates

  • dimanche 15 octobre 2017

Mots-clés

  • économie, pornographie

Contacts

  • Quentin Ricordel
    courriel : quentin [dot] ricordel [at] unilim [dot] fr

Source de l'information

  • Quentin Ricordel
    courriel : quentin [dot] ricordel [at] unilim [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Droit et pornographie », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 septembre 2017, http://calenda.org/414925