AccueilImaginaire, interprétation : une dialectique ?

Imaginaire, interprétation : une dialectique ?

The dialects of imagination and interpretation

*  *  *

Publié le vendredi 29 septembre 2017 par Elsa Zotian

Résumé

L'oeuvre espace d'une interprétation et d'une conception du monde serait sujette et tributaire de certains ressorts qui la régissent. Ne met-elle pas au défi un lecteur déconcerté, sommé de traquer dans des zones peu connues des « lois » qui lui permettent à la fois de saisir des secrets tout en enrichissant son propre imaginaire d'interprétant ? Pourrait-on parler, dans cet ordre, d'une « dialectique » qui s'installe entre l'imaginaire de l'ouvre et celui de l'interprétant ?

Annonce

« L'irrationnel, soit. Mais je veux d'abord la cohérence » R. Caillois

Argumentaire

En matière d'image, d'imagination et particulièrement d'imaginaire, les travaux des pionniers, dans leur afflux comme dans leur conflit, ont largement participé à faire de "la folle des logis", un champ d'investigation porteur et prometteur. Une réhabilitation fondée. L'imagination, "reine des facultés", pour Baudelaire, n'est plus saisie comme un espace où règnent tares et travers.

Les travaux lumineux de Bachelard, Levi Strauss, Durand, Castoriadis, Wunenburger... ont bien montré que l'imaginaire est régi par des "structures", dépendant d'une "logique autre" pouvant déboucher sur des "lois".

Tout en faisant jouer le corps et le corps de la culture, l'imaginaire est le fruit, le pendant d'une imagination "transcendante" dépassant allègrement les contours du concret, du sensible. Loin d'être "délire", à moins de solliciter le sens étymologique (delirare: sortir du sillon), le produit de l'imagination a une portée symbolique certaine. La trace d'une sollicitation, d'un sens originel est certes prégnante, mais largement sous-tendue par un univers à la fois riche et complexe, le transformant en espace de réflexion qui dépasse largement ce que l'activité "raisonnante" et consciente pouvait offrir. Y aurait-il, dans ce cas, une quelconque "dialectique" qui régit l'imaginaire dans sa constitution, comme dans ses émanations?

En relation organique avec le fruit produit, l'imaginaire trouve son écho dans les œuvres réalisées (littéraire, picturale, sculpturale, cinématographique...), espace où se construit un sens, une expérience et une représentation du monde, réfractaire et constamment enrichie. Une représentation qui n'est pas sans lien avec une forme insistante de libération et de dépassement de tout ce qui est de nature à limiter ou à contraindre, à commencer par l'idée du Destin et de la Mort qu'elle entend "antidoter". L'œuvre, espace d'une interprétation et d'une conception du monde serait sujette et tributaire de certains ressorts qui la régissent. Ne met-elle pas au défi un lecteur déconcerté, sommé de traquer dans des zones peu connues des "lois" qui lui permettent à la fois de saisir des secrets tout en enrichissant son propre imaginaire d’interprétant? Pourrait-on parler, dans cet ordre, d'une "dialectique" qui s'installe entre l'imaginaire de l'œuvre et celui de l'interprétant?

En proposant le terme controversé, voire contradictoire de "dialectique", régissant à la fois l'imaginaire et l'interprétation, nous présupposons l'existence de plusieurs dénominateurs communs, avérés ou cachés, qui conditionnent une telle "dynamique".

Les axes

  • Pour une approche linguistique de l'imaginaire et de l'interprétation.
  • La critique littéraire entre imaginaire et interprétation.
  • Limites de l'imaginaire et de l'interprétation.
  • L'imaginaire est-il toujours un espace de création et d'enrichissement ? La société actuelle sous l'emprise de la conceptualisation, du positivisme..., ne favorise- t- elle pas, au contraire, le blocage de tout élan créateur de l’imaginaire (comme production, réception, interprétation) ?

Conditions de soumission

Principales échéances et droits d’inscription

Réception des propositions : les propositions de communication (titre, résumé – une vingtaine de lignes -, 5 mots clés)  seront accompagnées d'une courte notice bibliographique et envoyées

au plus tard le 30 octobre 2017

à l’adresse suivante : interpretation.imaginaire@gmail.com

Langues du colloque et de la publication des actes : français, arabe, anglais et italien

Notification de la liste des communications acceptées : 30 novembre 2017

Réception des textes définitifs : 31 janvier 2018

Colloque : 22-24 mars 2018, à Monastir

Frais d’inscription

Résident en Tunisie : 350 TND

Ce droit d'inscription inclut :

  • le programme du colloque ;
  • les pauses-café ;
  • l'hôtel en pension complète pendant 4 jours.

Résident à l’étranger : 250 Euros

Ce droit d'inscription inclut :

  • le programme du colloque ;
  • les pauses-café ;
  • l'hôtel en pension complète pendant 3 jours.

Comité scientifique

  • Renato BARILLI (Université de Bologne)
  • Mohamed BEN AYED (Université de Sfax)
  • Mourad BEN AYED (Université de Sfax)
  • Arbi DHIFAOUI (Université de Sfax)
  • Guido FERRARO (Université de Turin)
  • Giulio FERRONI (Université La Sapienza de Rome)
  • Khaled GHRIBI (Université de Sfax)
  • Hafedh GOUIAA (Université de Sfax)
  • Moheddine HAMDI (Université de Sfax)
  •  Bassem JMAL (Université de Sfax)
  • Monia KALLEL (Université de Tunis)
  • Mohamed Ben Mohamed KHABOU (Université de Sfax)
  • Agnès LHERMITE (Bordeaux-III)
  • Gerard PEYLET (Bordeaux-III)
  • Isabella PEZZINI (Université La Sapienza de Rome)
  • Monica RUOCCO (Université L'Orientale de Naples)
  • Faycal SAAD (Université de Sfax)
  • Kamel SKANDER (Université de Sfax)
  • Mustapha TRABELSI (Université de Sfax)

Coordinateurs scientifiques

  • Kamel SKANDER (LERIC)
  • Mohamed Ben Mohamed KHABOU (URN)
  • Sourour HACHICHA (METINT)
  • Sabeur SOUISSI (URIMA)

Institutions organisatrices

  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax – Université de Sfax
  • Laboratoire de recherche Méthodes interprétatives (FLSHS)
  • Laboratoire de recherche Etudes et Recherches Interdisciplinaires et Comparées (FLSHS)
  • Unité de recherche L’imaginaire (FLSHS)
  • Unité des recherches narratologiques (FLAHM)
  • Association Tunisienne des Etudes Méditerranéennes

Lieux

  • Faculté des lettres et sciences humaines de Sfax – Université de Sfax
    Monastir, Tunisie

Dates

  • lundi 30 octobre 2017

Mots-clés

  • imaginaire, interprétation, dialectique

Contacts

  • Skander Kamel
    courriel : interpretation [dot] imaginaire [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sabeur Souissi
    courriel : interpretation [dot] imaginaire [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Imaginaire, interprétation : une dialectique ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 29 septembre 2017, http://calenda.org/416560