AccueilSingularité et solidarité

Singularité et solidarité

Singularity and solidarity

Littérature, arts et sociétés dans les îles britanniques aux XIX, XX et XXIe siècles

Literature, arts and societies in the British Isles, 19th, 20th, 21st centuries

*  *  *

Publié le lundi 02 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque prolonge les travaux de deux séminaires communs aux laboratoires « Cultures anglo-saxonnes » (CAS, université Toulouse 2 Jean Jaurès) et Études montpelliéraines du monde anglophone (EMMA, université Paul-Valéry Montpellier 3), portant respectivement sur la littérature et les arts, et sur la civilisation britannique. Son objectif sera de balayer le champ thématique ouvert par l’articulation des notions de singularité et de solidarité, de mobiliser les outils critique et théoriques nécessaires pour l’explorer, et d’affiner notre compréhension de la littérature, des arts et des sociétés des îles britanniques aux XIX-XX-XXIe siècles.

Annonce

Colloque organisé par EMMA (Études Montpelliéraines du Monde Anglophone) et CAS (Cultures Anglo-Saxonnes)

 Université Paul-Valéry Montpellier 3

6-7 avril 2018

Argumentaire

Les négociations en cours sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne mettent en lumière les polarités que peuvent recouvrir les deux notions de singularité et de solidarité : isolement ou rassemblement, exceptionnalisme ou destin commun, logique divergente ou convergente. Il s’agit là d’ailleurs de la forme nationale-étatique de tensions qui traversent plus largement, à des niveaux inférieurs, les sociétés et les cultures dans les îles britanniques : logique individuelle et logique collective ; logique minoritaire et logique majoritaire – des termes apparemment antagonistes qui ont structuré aussi bien les débats sur les politiques d’austérité et l’avenir de l’État social britannique que la campagne fiévreuse sur l’indépendance écossaise et la fragmentation du Royaume-Uni. Il sera intéressant, à ce titre, d’analyser les discours s’appuyant sur l’une ou l’autre de ces notions, ou s’employant à les articuler, ou encore mobilisant des notions connexes.

Le rapprochement de la singularité et de la solidarité semble donc bien être, en premier lieu, un rassemblement des contraires. On se gardera toutefois de toute formulation radicale de cette alternative entre individu et collectif, ou sur le plan épistémologique entre agentivité et structure, vers laquelle les notions de singularité et de solidarité nous entraînent. Ce que l’articulation des deux notions incite à penser, c’est aussi la question de la montée en généralité, qui peut être posée par en haut, dans l’élaboration des politiques publiques (comment définir l’intérêt commun voire général ?), aussi bien que par en bas, depuis les mouvements sociaux (comment passer du sentiment individuel d’injustice à la revendication collective de droits ? comment faire converger politiquement des luttes minoritaires appuyées sur des expériences distinctes ?). La formulation de ces questions gagnera à être analysée, tout autant que les termes mêmes dans lesquels elles le sont. En effet, l’expérience singulière résiste à sa mise en récit dans les catégories toujours générales du langage. Plus largement, penser ensemble la singularité et la solidarité implique d’interroger l’articulation du récit de soi à une histoire collective.

Les deux notions de singularité et solidarité supposent enfin une relation à l’autre (de type affectif, social, politique, éthique, etc.) ainsi qu’une différenciation, un souci de l’autre mais aussi de soi, une relation entre l’individu et le groupe où éthique et politique entrent en jeu. L’attention littéraire et artistique aux invisibilités singulières tracerait-elle la voie d’une possible « démocratie narrative » (Rancière) ? En semblant nier toute autonomie radicale du sujet pour lui préférer une autonomie relative ou « mutuelle », la littérature et les arts britanniques participent-ils à l’émergence d’une interdépendance fondée sur l’attention à la singularité dans sa dimension concrète et sensible, et pouvant se révéler dans les termes d’une praxis ?

Il s’agira d’explorer ces notions et les relations qu’elles entretiennent dans la littérature, les arts et les sociétés des îles britanniques des XIX-XX-XXIe siècles, dans un cadre théorique large susceptible d’emprunter aussi bien à la phénoménologie et à l’éthique qu’à l’histoire, la science politique, la sociologie ou d'autres disciplines, en attachant une attention particulière au croisement des regards disciplinaires.

Thèmes possibles pour des communications :

  • la communauté ;
  • individu/collectif ;
  • agentivité/structure ;
  • minoritaire/majoritaire ;
  • la montée en généralité ;
  • l’intime, le récit de soi, l’histoire collective ;
  • la collaboration, la négociation, les échanges ;
  • la politique/polis, la cité et la vie bonne ;
  • l’attention, la réciprocité ;
  • la démocratie, le commun ;

Ce colloque prolonge les travaux de deux séminaires communs aux laboratoires CAS (Université Toulouse 2 Jean Jaurès) et EMMA (Université Paul-Valéry Montpellier 3), portant respectivement sur la littérature et les arts, et sur la civilisation britannique. 

Son objectif sera de balayer le champ thématique ouvert par l’articulation des notions de singularité et de solidarité, de mobiliser les outils critique et théoriques nécessaires pour l’explorer, et d’affiner notre compréhension de la littérature, des arts et des sociétés des îles britanniques aux XIX-XX-XXIe siècles.

Modalités de soumission

Les propositions de communication en anglais (environ 300 mots) doivent être envoyées à Jean-Michel Ganteau (jean-michel.ganteau@univ-montp3.fr) et Marc Lenormand (marc.lenormand@univ-montp3.fr)

avant le 15 janvier 2018.

Comité d’organisation

Le comité d'organisation est aussi en charge de la sélection des propositions

  • Nathalie Duclos, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, CAS
  • Jean-Michel Ganteau, Université Paul-Valéry Montpellier 3, EMMA
  • Vincent Latour, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, CAS
  • Marc Lenormand, Université Paul-Valéry Montpellier 3, EMMA
  • Laurent Mellet, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, CAS
  • Anne-Marie Motard, Université Paul-Valéry Montpellier 3, EMMA
  • Christine Reynier, Université Paul-Valéry Montpellier 3, EMMA

Dates

  • lundi 15 janvier 2018

Mots-clés

  • communauté, collectif, agentivité, minoritaire, intime, récit de soi, collaboration, négociation, échange, réciprocité, démocratie, commun

Contacts

  • Marc Lenormand
    courriel : Marc [dot] Lenormand [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Marc Lenormand
    courriel : Marc [dot] Lenormand [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Singularité et solidarité », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 02 octobre 2017, http://calenda.org/416580