AccueilRace et classe en Grande-Bretagne et en Amérique (XVIIe-XIXe siècle)

Race et classe en Grande-Bretagne et en Amérique (XVIIe-XIXe siècle)

Race and class in Great Britain and America (17th-19th centuries)

*  *  *

Publié le lundi 25 septembre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Les nouvelles populations rencontrées en Afrique et en Amérique suite aux premières découvertes à l’époque moderne, captèrent l’intérêt des naturalistes européens qui cherchèrent à catégoriser l’espèce humaine en différents sous-groupes raciaux ayant des traits biologiques et moraux communs. De cette classification émergea l’idée de supériorité « naturelle » d’un groupe par rapports aux autres, celui de l’élite blanche européenne. Ainsi, les taxonomies raciales qui se développèrent aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles en Grande-Bretagne et en Amérique étaient et continuent d’être inséparables des questions de classe et de hiérarchisation sociale.

Annonce

Argumentaire

Les nouvelles populations rencontrées en Afrique et en Amérique suite aux premières découvertes à l’époque moderne, captèrent l’intérêt des naturalistes européens qui cherchèrent à catégoriser l’espèce humaine en différents sous-groupes raciaux ayant des traits biologiques et moraux communs. De cette classification émergea l’idée de supériorité « naturelle » d’un groupe par rapports aux autres, celui de l’élite blanche européenne. Ainsi, les taxonomies raciales qui se développèrent aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles en Grande-Bretagne et en Amérique étaient et continuent d’être inséparables des questions de classe et de hiérarchisation sociale.

L’objet de ce colloque sera donc de chercher à comprendre comment ce nouveau discours racial est venu structurer l’ensemble des sociétés britannique et américaine entre le XVIIe et le XIXe siècle. Il sera ainsi intéressant d’étudier la circulation des discours de race et de classe, comment le langage racial est venu alimenter la représentation des différentes strates sociales composant ces deux sociétés. Quelle importance revêtait le corps physique dans la distinction des différentes classes sociales ? Comment les corps et les esprits des élites et des nobles étaient-ils distingués de ceux du reste de la société ? Comment l’idée de race est-elle venue justifier les notions de « sang pur » et d’hérédité ? De quelles façons certains groupes se trouvaient « naturellement » privilégiés ou « naturellement » exclus ? Les minorités sociales comme les indigents ou les femmes étaient-ils marginalisés et stigmatisés de la même manière que les Africains ou les Amérindiens ?

Une approche comparative entre les sociétés de part et d’autre de l’Atlantique ou les études diachroniques seront appréciées.

Les pistes suivantes pourront être explorées:

  • La généalogie et la hiérarchie familiale
  • La variété des espèces humaines en philosophie et chez les naturalistes
  • L’évolution des savoirs médicaux, de la notion d’hérédité et la hiérarchisation des populations humaines
  • L’évolution des discours sur la race du XVIIe au XIXe siècle
  • Les justifications biologiques de l’esclavage
  • L’hérédité et la transmission génétique de l’aristocratie
  • Le corps humain et ses représentations
  • Les représentations artistiques et littéraires de la race et la classe
  • La représentation de l’Africain ou de l’Amérindien en Europe
  • La solidarité de classe et de race
  • Les représentations racialisées de l’indigent, de l’aristocrate, de l’Irlandais, de la femme
  • La perception de l’idéal physique et du métissage
  • Race et nation: la supériorité ethnique/raciale anglo-saxonne
  • La race et l’environnement : la dégénérescence des colons américains ou à contrario la supériorité de la « race américaine »
  • Race et femmes,  féminité, le fait « d’être femme », ou « d’être efféminé » en rapport

Ce colloque accueillera des chercheurs débutants et confirmés de toute branche disciplinaire.

Les communications pourront être faites en français ou en anglais.

Certaines communications pourront être publiées dans des actes de colloque.

Modalités de soumission

Les propositions d’environ 300 mots et une courte biographie sont à envoyer à Anne-Claire Faucquez anneclaire.merlin-faucquez@univ-paris8.fr, Tim Mc Inerney tim.mc-inerney@univ-paris8.fr et Michaël Roy michael.roy@u-paris10.fr

avant le 30 septembre 2017.

Comité d’organisation

  • Anne-Claire Faucquez, Université Paris VIII, Vincennes-St Denis, TransCrits.
  • Tim Mc Inerney, Université Paris VIII, Vincennes-St Denis, TransCrits.
  • Michaël Roy, Université Paris Nanterre, CREA.

Bibliographie sélective

Balibar, Étienne and Immanuel Wallerstein. Race, nation, classe: Les identités ambiguës. Paris: La Découverte, 1988.

Brown, Kathleen M. Good Wives, Nasty Wenches, and Anxious Patriarchs: Gender, Race, and Power in Colonial Virginia. Chapel Hill: University of North Carolina Press, 1996.

Chaplin, Joyce E. Subject Matter: Technology, the Body, and Science on the Anglo-American Frontier, 1500–1676. Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 2001.

Curran, Andrew. Anatomy of Blackness: Science and Slavery in an Age of Enlightenment. Baltimore: Johns Hopkins University Press, 2013.

Dain, Bruce. A Hideous Monster of the Mind: American Race Theory in the Early Republic. Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 2002.

Davis, David Brion, Alden T. Vaughan, Virginia Mason Vaughan, Emily C. Bartels, Robin Blackburn, Benjamin Braude, James H. Sweet, Jennifer L. Morgan, Karen Ordahl Kupperman, and Joyce E. Chaplin. “Constructing Race: Differentiating Peoples in the Early Modern World.” William and Mary Quarterly, 3rd ser. 54.1 (January 1997): 7–252.

Harvey, Sean P. Native Tongues: Colonialism and Race from Encounter to the Reservation. Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 2015.

Horsman, Reginald. Race and Manifest Destiny: The Origins of American Racial Anglo-Saxonism. Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 1980.

Nussbaum, Felicity A. The Limits of the Human: Fictions of Anomaly, Race and Gender in the Long Eighteenth Century. Cambridge: Cambridge UP, 2003.

Shoemaker, Nancy. A Strange Likeness: Becoming Red and White in Eighteenth-Century North America. New York: Oxford University Press, 2004.

Sidbury, James. Becoming African in America: Race and Nation in the Early Black Atlantic. New York: Oxford University Press, 2007.

Lieux

  • Université Paris 8
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • samedi 30 septembre 2017

Mots-clés

  • race, classe

Contacts

  • Anne-Claire Faucquez
    courriel : acfaucquez [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anne-Claire Faucquez
    courriel : acfaucquez [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Race et classe en Grande-Bretagne et en Amérique (XVIIe-XIXe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 25 septembre 2017, http://calenda.org/416808