Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Apprentissage et éducation. Conditions, contextes et innovations pour la réussite scolaire, universitaire et professionnelle

Learning and Education. Conditions, contexts and innovations for school, academic and professional achievement

Colloque SFERE – Provence 2018

SFERE – Provence 2018 Conference

*  *  *

Publié le mercredi 11 octobre 2017 par Elsa Zotian

Résumé

L'objectif de ce colloque est le décloisonnement disciplinaire afin de développer les connaissances dans les secteurs de l’enseignement, l’éducation et la formation, que ce soit sur les organisations scolaires ou les systèmes institutionnalisés de formation. Associant plusieurs laboratoires de l'université, la fédération permet une plus grande visibilité des politiques de recherche conduites, et par voie de conséquence, une amélioration de la coordination et des portées sociales et scientifiques des recherches en Education.

The aim of this Conference is to break down the barriers between disciplines so as to develop knowledge in the teaching, learning and training sectors, either about educational organisations or institutionalised training systems. Working in partnership with several research laboratories, the federative structure enhances the visibility of the research policies pursued, and therefore leads to better coordination and greater social and scientific impacts of research on education.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque est organisé par la Structure Fédérative d'Études et de Recherches en Éducation de Provence (SFERE-Provence FED 4238) d'Aix-Marseille Université. Son objectif est le décloisonnement disciplinaire afin de développer les connaissances dans les secteurs de l’enseignement, l’éducation et la formation, que ce soit sur les organisations scolaires ou les systèmes institutionnalisés de formation. Associant plusieurs laboratoires de l'université, la fédération permet une plus grande visibilité des politiques de recherche conduites, et par voie de conséquence, une amélioration de la coordination et des portées sociales et scientifiques des recherches en Education.

Le colloque entend interroger les conditions de la réussite scolaire à travers 4 axes :

  • L’Axe 1 « Compétences langagières et communication » vise à mettre en lumière l’importance des compétences langagières et communicationnelles pour le développement des compétences fondamentales.
  • L’Axe 2 « Usages du corps et éducation » s’intéresse aux approches interdisciplinaires des usages du corps dans l’activité élève/apprenant-enseignant/formateur, en contextes d’enseignement, d’éducation et de formation.
  • L’Axe 3 « Territoires, trajectoires et mobilités » pose la question des inégalités de trajectoires scolaires, d’origine sociale et migratoire.
  • L’Axe 4 « Créativité et innovation » permet de s’intéresser à l’innovation pédagogique dans différents dispositifs d’enseignement/apprentissage.

Chacun de ces axes vise à l'interdisciplinarité dans ces recherches tout en respectant les spécificités des disciplines convoquées. L'ensemble des niveaux d'études sont abordés (Primaire, secondaire et supérieur). Les travaux à portée internationale seront vivement appréciés. Deux types de communications sont admises : les recherches empiriques et les états de l'art ou de la littérature.

Axes thématiques du colloque

Axe 1 : Compétences langagières et communication

Coordonné par : Marie-Laure Barbier (PSYCLE)  et Johannes Ziegler (LPC)

Les évolutions actuelles autour d’une « économie de la connaissance » conduisent à la multiplication des informations partagées, des genres de textes publiés, des types d’usagers, des outils de communication, des contacts interculturels et inter-linguistiques. Elles se caractérisent par une communication entre individus de tous horizons géographiques, appelés à interagir et à résoudre des problèmes complexes. Dans ce cadre, les compétences langagières et communicationnelles n’ont jamais autant été sollicitées, à l’écrit en particulier, et les recherches sur le développement des compétences fondamentales en litéracie sont un sujet de préoccupation urgente à l’échelle européenne (Europe 2020, ISCH COST Action IS1401, ISCH COST Action IS1404). Cet axe thématique renvoie ainsi à une réflexion globale sur le développement des capacités cognitives adaptées engagées en situations de lecture, d’écriture et de communication à distance, sur la pluralité des pratiques langagières à l’écrit, qu’elles soient individuelles ou collaboratives, sur la diversité de ces pratiques en contextes scolaires ou professionnels, et sur leur éventuelle didactique. Il invite à l'interdisciplinarité, afin de croiser différents niveaux de recherche tout en respectant les spécificités des disciplines convoquées (psycholinguistique, sciences du langage, sciences de l’éducation, sciences de l’information et communication, sociologie, etc.). Il vise à favoriser le dialogue et la convergence des études qui questionnent le développement des compétences langagières et communicationnelles dans une perspective d’éducation. 

Mots-clés : Lecture ; Ecriture ; Pratiques langagières ; Communication à distance ; Didactique de l’écrit

Axe 2 : Usages du corps et éducation

Coordonné par : Mariagrazia Cairo Crocco (CEPERC), Pascal Simonet (ADEF) et Jean Luc Velay (LNC)

D’un point de vue anthropologique, le corps est « le premier et le plus naturel instrument de l’homme » (Mauss, 1934/1950, p. 372). Il est à la fois « un donné et un produit » (Canguilhem, 1990/2002) ce qui interroge les usages dans cette double dimension.

Les questions relatives aux usages du corps relèvent de disciplines diverses (philosophie, anthropologie, histoire, sociologie, psychologie, neurosciences) qui permettent de produire des connaissances en mobilisant différentes approches. Dans ce cadre, le domaine de l’éducation (et de la formation) est emblématique car il permet de saisir les relations au corps telles qu’elles se sont historiquement construites et telles qu’elles se déploient d’abord dans l’institution scolaire et dans les milieux de formation, puis, plus largement, dans l’espace social.

Par exemple, dans le contexte théorique de la cognition incarnée (embodied cognition), certains auteurs suggèrent de repenser la façon dont nous abordons l’éducation en redonnant une place centrale au corps dans l’activité des élèves ou des apprenants. D’autres approches, dans les sciences humaines et sociales, examinent les usages du corps dans l’interactivité enseignant-élève, formateur-apprenant en situation d’apprentissage (ergonomie de l’activité des professionnels de l’éducation ; clinique de l’activité ; didactique professionnelle…).

Des communications provenant de différents champs disciplinaires seront accueillies afin d’étudier le corps en relation au genre ; les liens entre corps émotions et affects ; l’investissement du corps dans la conception de la laïcité ; la place du corps dans l’éducation à la santé ; la question du corps dans le cadre du handicap ; l’engagement du corps dans les arts et dans les activités physiques et sportives…

Quelles réflexions et quelles recherches sont conduites sur ces questions et quelles réponses apportent-elles au monde éducatif? Quels sont les buts, les méthodologies, les résultats et les limites de ces recherches? Quels apports peut-on attendre de leurs regards croisés?

Mots-clés : Corps ; Activité ; Apprentissages ; Travail enseignant

Axe 3 : Territoires, trajectoires et mobilités

Coordonné par : Noemie Olympio (ADEF), Caroline Hache (ADEF) et Magali Ballatore (LAMES)

L’analyse des trajectoires scolaires fait l’objet en France, mais également à l’échelle internationale, d’une grande attention, comme en atteste notamment la multiplication des données quantitatives sur le sujet (enquête de la DEPP, enquête Génération, phénomène de « panelisation » des données PISA dans certains pays etc). Les analyses longitudinales, qualitatives ou quantitatives, permettent en effet de mettre en lumière la complexité des parcours et un certain nombre d’inégalités. Les logiques de concurrence et la mobilité (ou la non mobilité) sont, par ailleurs, de plus en plus étudiées de manière comparative entre différents espaces et segments éducatifs à l’intérieur d’un même pays et/ou entre plusieurs pays (Ballatore, 2010 ; Felouzis, Maroy, Van zanten, 2013 ; Courty, 2014 ; Pasquali, 2014). Ces recherches font ressortir des problématiques nouvelles relatives à la mise en compétition des établissements par des politiques publiques convergentes en Europe, qui ne sont pas sans effet sur le poids grandissant de l’héritage social dans les trajectoires d’acteurs, ainsi que sur la spatialisation renouvelée d’inégalités de ressources éducatives entre territoires.

Au sein du système éducatif français, ces inégalités de trajectoires, d’origine sociale et migratoire, sont avérées. La structure scolaire peine actuellement à offrir à l’ensemble des élèves des conditions équitables de réussite (rapport CNESCO, 2016). Les configurations socio-économiques des territoires, leurs histoires, leurs caractéristiques impactent alors directement ou indirectement la trajectoire scolaire des jeunes. Le territoire influence non seulement la réussite scolaire des élèves mais également leurs ambitions. Ces derniers, en fonction du lieu de scolarisation, ont un parcours, des aspirations scolaires, ainsi qu’un rapport à la mobilité différents. Depuis quand, comment et dans quels contextes politiques cette situation évolue, les inégalités se perpétuent ou se résorbent?

Les politiques éducatives, le décrochage scolaire et son histoire, les migrations/mobilités scolaires passées et actuelles, le poids du milieu social mais également les formations par alternance et l’insertion des jeunes diplômés sont autant de thèmes qui seront débattus dans cet axe de recherche, et cela, de manière comparative entre différents pays. L’objectif est la confrontation de plusieurs disciplines (l’économie, la sociologie, les sciences politiques et de l’éducation, l’histoire et la géographie principalement) sur ces questions en mettant perspectives des travaux portant sur différents moments de l’histoire et différents moments la trajectoire scolaire (de l’enseignement primaire à l’enseignement supérieur).

Mots-clés : Mobilités/ Trajectoires ; Politiques éducatives ; Inégalités

Axe 4 : Créativité et innovation

Coordonné par : Martine Gadille (LEST) et Marco Cappellini (LPL), Eric Tortochot (ADEF) et Jean-François Hérold (ADEF)  

Cet axe vise à interroger la pertinence de l’idée d’innovation pédagogique (Walder, 2014) comme processus inscrit dans les situations d’enseignement/apprentissage avec notamment l’introduction du numérique et/ou d’espaces innovants. Les espaces innovants sont ici conçus comme des espaces physiques et/ou virtuels ayant fait l’objet d’une co-conception permettant aux usagers des nouvelles pratiques de partage et de co-construction des savoirs (processus de méta-conception [Mailles-Viard Metz, Loisy & Leiterer (2011)]). La diffusion prescrite ou spontanée d’innovations pédagogiques invite à comprendre comment s’élaborent de nouvelles stratégies individuelles et/ou collectives pour enseigner ou pour apprendre (Albero & Safourcade, 2014). Il faut comprendre le processus d’innovation en situation d’enseignement-apprentissage comme une activité adaptative à la situation d’un opérateur qui interprète la tâche et la met en acte tant sur le plan des actions physiques que sur celui des processus de pensée (Bertone & Saujat, 2013).
Cette adaptation s’appuie elle-même sur des compétences d’enseignement mobilisées de manière adéquate dans une situation mais non reproductible à l’identique dans une autre situation.

Les études proposées dans cet axe pourront interroger en particulier les articulations entre innovation technique et innovation des usages (Paquelin, 2009), ainsi que les processus qui conduisent les enseignants à concevoir des situations d’enseignement-apprentissages toujours nouvelles. La transformation de l’activité des enseignants et des élèves/étudiants peut être étudiée sous l’angle de l’appropriation de la prescription, mais aussi de la résistance ou du détournement de l’objet technique et/ou des espaces innovants. Plusieurs dimensions pourront être abordées, relatives aux différents acteurs de l’éducation : 
1. la (co-)construction des rationalités en actes concernant le travail éducatif et la didactique des disciplines ;
2. les constructions des rapports aux savoirs dans leurs composante identitaire et épistémique ;
3. la co-conception et la créativité des enseignants et des élèves/étudiants en situation d’apprentissage

Cet axe invite à l’interdisciplinarité, afin de croiser différents niveaux de recherche tout en respectant les spécificités des disciplines convoquées (sciences de l’éducation, sciences du langage, sciences de l’information et communication, économie, sociologie, psychologie, psychologie du travail, ergonomie, etc.).

Mots-clés : Innovation pédagogique ; Espace innovant ; Environnement d’apprentissage ; (Co-) Conception ; Usages

Conférenciers invités

Axe 1

  • José Moraïs (Université Libre de Bruxelles)

Axe 2

  • Manlio Iofrida (Università di Bologna, Bologna)

Axe 3

  • Andy Green (University College London, London)

Axe 4

  • Christopher J. Dede (Harvard Graduate School of Education, Massachusetts)

Comité scientifique

Axe 1

  • Lucile Chanquoy (Université de Nice, France)
  • Marielle Leijten (Université d'Anvers, Belgique)
  • Victoria Johansson (Lund University, Suède)

Axe 2

  • Céline Chatigny (Université du Québec à Montréal, Canada)
  • Guillaume Durand (ESPE, Université de Nantes, France)
  • Patrizia Magnoler (Université de Macerata, Italie)

Axe 3

  • Jean-Yves Rochex  (CIRCEFT, Université Paris 8, France)
  • Marco Pitzalis  (University of Cagliari, Italy)
  • Mostafa Tarek  (University College, London, )

Axe 4

  • Christopher Dede (Harvard Graduate School of Education, Massachusetts)
  • Denis Bédard (Université de Sherbrooke, Québec, Canada)
  • Sylvie Cartier (Université de Montréal, Canada) 

Conditions de soumission

Les propositions de résumés anonymés sont à déposer sur le site du colloque  du 18 avril 2017 au 15 octobre 2017

Le résumé devra respecter les normes exigées dans la communauté de la recherche en éducation et utiliser la feuille de style fournie. Les résumés ne répondant pas à ces normes ne pourront pas être envoyés aux lecteurs.

Présentation du résumé : Méthodologie, principaux résultats et discussion, conclusion, bibliographie.

En plus du résumé relatif à la communication, chaque auteur doit fournir un court C.V. (10 lignes maximum) qui sera envoyé dans un fichier à part à:  anne.scher@univ-amu.fr ou par le biais d'un 2ème dépôt sur la plateforme de la conférence.

Attention: la 1ère étape de dépôt sur la plateforme est anonymée

  • Les résumés seront rédigés en français et en anglais
  • Les résumés ne devront pas excéder 1000 mots (version française 500 mots + anglaise 500 mots, bibliographie non comprise) et s’appuyer sur la feuille de style jointe (police Times New Roman 12 bold (Gras pour les titres, italique pour le texte) ; paragraphes interligne simple, marges : gauche, droite, haut et bas : 2,5 cm).
  • Le titre général sera le plus court possible (≤ 60 caractères) Times New Roman 16 Bold (gras).
  • Les résumés seront déposés sur la plateforme sous format Word.
  • Les 5 références bibliographiques majeures seront placées après les résumés, présentées par ordre alphabétique en une liste unique non subdivisée par type de publication, selon les normes A.P.A. (5ème ou 6ème édition).

Télécharger la feuille de style anonymée (1er dépôt) au format .doc

2ème étape de dépôt sur la plateforme (après acceptation du résumé par le comité scientifique et apports des éventuelles modifications demandées)

Après le titre, insérer les nom et prénom de l’auteur (ou des auteurs), fonction, institution d’origine, adresse institution, adresse électronique.

Télécharger la feuille de style (2ème dépôt) au format .doc

Le colloque se tiendra du 11 au 13 avril 2018 à Marseille (France).

Critères d’évaluation

Les propositions seront évaluées par le comité scientifique en fonction des critères suivants :

1- L’importance, l’originalité et la qualité des idées (4 points)

2- La contribution au domaine (2 points)

3- La pertinence de la démarche et de la méthodologie (3 points)

4- Les références bibliographiques (1 point)

Posters pour le « prix poster doctorants et jeunes docteurs »

Dans le cadre du colloque, SFERE-Provence lance également un appel à communication sous forme de posters auprès des doctorants et jeunes docteurs.

Deux sessions posters d’une heure chacune seront organisées. Chaque poster fera l’objet au cours de ces sessions, d’une présentation d’environ 5 mn en français ou en anglais (si les posters sont en anglais, la présentation se fera en français et vice-versa), suivie d’une discussion de 5 mn. Cette présentation se fera devant les membres du jury composé entre autres des conférenciers invités, qui évalueront les posters. À l’issue des délibérations, un prix du meilleur poster sera décerné par SFERE-Provence.

L’objectif de la communication par poster lors du colloque est de promouvoir des travaux de recherche des doctorants et des jeunes docteurs

Les problématiques de recherche des posters doivent s’inscrire en cohérence avec les 4 thématiques du "Colloque SFERE". L’auteur du poster se positionne sur l’un des 4 axes.

Les propositions de posters doivent être déposées sur le site du colloque  

du 18 avril 2017 au 15 octobre 2017.

1ère étape de dépôt sur la plateforme (anonymé)

Format du poster (PowerPoint)

  • Format du poster final : A0
  • Format de soumission : A3
  • Orientation portrait
  • Marges libres
  • Police
    • Choix d’une police sans shérif (1 à 2 polices pour le document)
    • Taille de police Texte : ≥ 30
    • Taille de police  Sous-titres : ≥ 40
    • Taille de police Titre : ≥ 64
  • Laisser un espace pour le bandeau
  • Définition des images 150-300 dpi
  • Fond uni (pas d’image en sous-impression)

Organisation du poster

Bandeau : laisser un espace bandeau (marge supérieure de 10 cm)

  • Axe thématique
  • TITRE
  • Objectifs
  • Méthodologie
  • Résultats
  • Conclusion

2ème étape de dépôt sur la plateforme (après acceptation du poster par le comité scientifique et apports des éventuelles modifications demandées)

 Ajouter après la conclusion :  le Contact (Nom-Prénom-mail du doctorant / Ecole doctorale-Laboratoire / Directeur de thèse)

Engagement de présence

Lorsqu’un auteur ou un groupe d’auteurs présente(nt) une proposition de communication par poster qui a été retenue, il(s) s’engage(nt) à s’inscrire au colloque et à être présent(s), afin de présenter son(leur) travail aux participants.

Chaque auteur de poster sélectionné présentera son poster pendant 5 mn devant le jury. Cette présentation devra s’appuyer sur une diapositive, projetée lors de l’intervention.

Droits de publication

Les auteurs sélectionnés autorisent les organisateurs à diffuser le poster.

Calendrier

  • Ouverture du dépôt des résumés : 18 Avril 2017
  • Clôture du dépôt des résumés : 15 octobre 2017
  • Prolongement de la date limite de dépôt des résumés et posters : 15 octobre 2017
  • Envoi des commentaires par les relecteurs : 23 novembre 2017
  • Ouverture des inscriptions au colloque: 11 septembre 2017
  • Date limite d'inscription au colloque: 10 mars 2018
  • Dates du Colloque : 11, 12 et 13 avril 2018

Tarifs inscription colloque

  • Droits d’inscription Enseignants-Chercheurs communicants : 150€
  • Tarif Doctorants communicants: 60€*
  • Entrée libre pour les étudiants*
  • Participation Diner de Gala: 50€

* joindre obligatoirement une copie de la carte d'étudiant de l'année en cours

L'inscription au séminaire est obligatoire pour tous les communicants ainsi que pour toute personne désirant se rendre au colloque.

Argument

The Conference is organised by the Federative structure for study and research on education in Provence (SFERE-Provence) of Aix-Marseille University. It aims at breaking down the barriers between disciplines so as to develop knowledge in the teaching, learning and training sectors, either about educational organisations or institutionalised training systems. Working in partnership with several research laboratories, the federative structure enhances the visibility of the research policies pursued, and therefore leads to better coordination and greater social and scientific impacts of research on education.

The Conference intends to question the conditions required for school achievement through 4 major themes:

  • Theme 1 “Language skills and communication” aims at highlighting the importance of language and communication skills to the proper development of core competencies.
  • Theme 2 “Uses of the body and education” focuses on interdisciplinary approaches relating to the uses of the body in the activity student/learner – teacher/trainer in learning, education and training contexts.
  • Theme 3 “Territories, trajectories and mobility” tackles the issue of educational, social and migratory inequalities.
  • Theme 4 “Creativity and innovation” deals with pedagogical innovation within different teaching and learning systems.

All these themes intend to promote interdisciplinary research while respecting each discipline’s particularities. All levels of study are covered (primary, secondary and tertiary level). International work will be greatly appreciated. Two types of communication are allowed: empirical research and state of the art.

Theme 1: Language skills and communication 

Marie-Laure Barbier (PSYCLE) and Johannes Ziegler (LPC)

Current evolutions regarding the “knowledge-based economy” lead to increased shared information and more diversified contents, types of users, communication tools, intercultural and multilingual exchanges. These evolutions are characterised by communication between individuals from all over the world who need to interact and resolve complex problems. In this context, language and communication skills have never before been so much required (in writing in particular), and research studies focusing on the development of core competencies in literacy are a urgent concern at the European scale (Europe 2020, ISCH COST Action IS1401, ISCH COST Action IS1404). This research topic brings up a global reflection on the development of the adaptive cognitive skills required for reading, writing and communicating remotely, on the plurality of language practices used in writing, whether individual or collective, on the diversity of these practices in educational or professional contexts, and on their potential didactics. It promotes interdisciplinary studies so as to link different research levels while respecting the specificities of the disciplines addressed (psycho-linguistics, language sciences, educational sciences, information and communication sciences, sociology, etc.). It aims at fostering dialogue and convergence of studies that question the development of language and communication skills in a learning perspective.

Key words: reading, writing, language practices, remote communication, didactics of writing

Theme 2: Uses of the body and education

Mariagrazia Cairo Crocco (CEPERC), Pascal Simonet (ADEF) and Jean Luc Velay (LNC)

From an anthropological point of view, the body is “man’s first and most natural instrument” (Mauss, 1934/1950, p. 372). It is at the same time a biological anonym object and a constructed object (Canguilhem, 1990/2002). This raises questions about the uses of the body in this twofold dimension.

Questions dealing with the uses of the body relate to various disciplines (philosophy, anthropology, history, sociology, psychology, neurosciences). This enables knowledge creation by taking into account different approaches. In this context, the field of education (and training) is emblematic because it contributes to the understanding of the relationships to human body as they have been historically constructed and as they are conducted in educational institutions and among training circles, and more broadly, in the social space.

For instance, in the theoretical context of embodied cognition, some authors suggest reconsidering the way we address the question of education by restoring the body’s central role in students’ activities. Other approaches, in the humanities and social sciences, examine the way the body is used in teacher/student and trainer/learner relationships in learning situations (ergonomics of education professionals’ activity, activity phenomenology, professional didactics…).

Information from different academic fields will be treated so as to study the uses of the body in a gender perspective, links between body, emotions and affects, the role of the body in the conception of laicism, the place of the body in health education, the question of the body for disabled persons, the uses of the body in arts and physical and sporting activities…

What research and reflections have been conducted on these issues? What answers do they provide to the educational world?  What are the goals, the methodologies, the results and the limits of these studies? What benefits can we expect from this comparative approach?

Key words: body, activity, learnings, teaching function

Theme 3: Territories, trajectories and mobility

Noemie Olympio (ADEF), Caroline Hache (ADEF)  and Magali Ballatore (LAMES)

The analysis of academic trajectories receives great attention in France and at an international level, as reflected, for example, by the increased number of quantitative data on this topic (investigation by the Evaluation, Forecasting, and Performance Department (DEPP), generational investigation, panelisation bias of PISA data in some countries, etc.). Longitudinal, qualitative and quantitative analyses are useful for highlighting how complex academic paths are and for showing a certain number of inequalities. In addition, logics of competition and mobility (or non-mobility) are being increasingly studied on a comparative basis that differentiates educational spaces and segments within a country and/or between several countries (Ballatore, 2010; Felouzis, Maroy, Van zanten, 2013; Courty, 2014; Pasquali, 2014). These studies reveal new problems, which relate to competition initiated between institutions by the European joined up public policies that are not without effect on the growing burden of social heritage in the trajectories of people involved, as well as on the renewed spatialisation of inequalities in terms of educational resources between territories.

Within the French education system, these inequalities in terms of trajectories, social and migration backgrounds have been proven. The school system currently struggles to offer all students access to equal conditions for school achievement (CNESCO report, 2016). Socio-economic situations of territories, their history and their characteristics then have a direct or indirect impact on youth educational trajectory. Surroundings affect not only students’ academic success, but also their aims in life. Depending on the place in which they attend school, students follow different academic paths, have different educational aspirations as well as a different relationship with the concept of mobility. When did the situation start changing? Since when have inequalities persisted or decreased? Why and in which political contexts?

Education policies, school dropout and its background, past and current school migration/mobility, the burden of social background but also on- and off-the-job training and employment of recent graduates are all the topics that will be discussed under this research heading, on a comparative basis between different countries. The goal is to use different disciplines (economics, sociology, political and educational sciences, history and geography mainly) to reflect on these questions by putting research on students’ educational trajectories (from primary to tertiary education) in perspective.

Key words: mobility/trajectories, educational policies, inequalities

Theme 4: Creativity and innovation

Martine Gadille (LEST), Marco Cappellini (LPL), Eric Tortochot (ADEF) and Jean-François Hérold (ADEF) 

This focal area aims at questioning the relevance of pedagogical innovation (Walder, 2014) as a process in line with teaching/learning situations, among others through the introduction of digital technologies and/or innovative spaces. Innovative spaces are intended as co-designed physical and/or virtual spaces which provide users with new practices for knowledge building and sharing (meta-conception process [Mailles-Viard Metz, Loisy & Leiterer (2011)]). Structured or spontaneous dissemination of pedagogical innovations makes it easier to understand how new individual and/or collective strategies for teaching or learning are developed (Albero & Safourcade, 2014). Processes of innovation in teaching-learning situations should be understood as an adaptive activity relating to the situation of an actor who interprets a task, demands and carries out the task both in terms of physical activities and of thinking processes (Bertone & Saujat, 2013).
The adaptation is based on teaching competencies which are applied coherently in response to a particular situation, but which cannot be applied in the same way to another situation.

Studies proposed in this thematic area may research the relationship between technical innovation and innovative uses (Paquelin, 2009), as well as the processes that lead teachers to continuously design new teaching-learning situations. Several dimensions relating to the various actors in education may be addressed: 
1. (Co-) construction of rationalities about the educational activity relating the educational work and subject didactics;
2. Building of relationships to knowledge in terms of identity and epistemology;
3. Co-design and creativity of teachers and pupils/students in learning situations.

This focal area promotes interdisciplinary studies in order to combine various research levels taking into account the specificities of each discipline (educational sciences, language sciences, information and communication science, economy, sociology, psychology, work psychology, ergonomics, etc.).

Key words: pedagogical innovations, innovative space, learning environment, (co-)design, uses

Reviewing Panel

Axe 1

Lucile Chanquoy (Université de Nice, France)
Marielle Leijten (Université d'Anvers, Belgique)
Victoria Johansson (Lund University, Suède)

Axe 2

Céline Chatigny (Université du Québec à Montréal, Canada)
Guillaume Durand (ESPE Nantes, France)
Patrizia Magnoler (Université de Macerata, Italie)

Axe 3

Jean-Yves Rochex  (CIRCEFT, Université Paris 8, France)
Marco Pitzalis  (University of Cagliari, Italy)
Mostafa Tarek  (University College, London, )

Axe 4

Christopher Dede (Harvard Graduate School of Education, Massachusetts)
Denis Bédard (Université de Sherbrooke, Québec, Canada)
Sylvie Cartier (Université de Montréal, Canada) 

Key Notes Speakers

Axe 1

José Moraïs (Université Libre de Bruxelles)

Axe 2

Manlio Iofrida (Università di Bologna, Bologna)

Axe 3

Andy Green (University College London, London)

Axe 4

Christopher J. Dede (Harvard Graduate School of Education, Massachusetts)

The Conference will be hold on 11-13th of April 2018 in Marseille (France).

Submission guidelines

Abstract proposals must be submitted online via the conference website

from 18 April 2017 to 15 October 2017.

Abstracts must comply with the standards required within the education research community and must be written using the template abstract provided. Abstracts that do not meet these standards cannot be sent out to the readers.

Abstract presentation: methodology, main results and discussion, conclusion, bibliography.

In addition to the conference paper abstract, each author must provide a short C.V. (10 lines maximum), which will be sent out in a separate file to anne.scher@univ-amu.fr or submitted on the conference platform (second submission).

1st step in submitting abstracts via the platform (anonymously)

  • Abstracts shall be written in French and English.
  • Abstracts shall not exceed 1000 words(French 500 words + English 500 words, excluding the bibliography), and shall rely on the attached style sheet (Times New Roman 12 bold; single spacing paragraphs; margins: left, right, top and bottom: 2.5 cm).
    • The general title shall be as short as possible (≤ 60 characters).
    • The 5 major bibliographic references shall be placed after the abstracts and shall be presented in alphabetical order, in the form of a unique list, which is not subdivided by type of publication, according to A.P.A. style (5th or 6th edition).
  • Abstracts shall be submitted via the platform as Word files.

1st Step Template

2nd step in submitting abstracts via the platform (after the abstract has been approved by the Reviewing Panel and eventually modified as requested)

After the title, insert the last name and first name of the author(s), position, home institution, address, phone and fax numbers, e-mail address. 

2nd Step Template

Assessment criteria 

Proposals will be assessed by the Reviewing Panel according to the following criteria:

1- Significance, originality and quality of ideas (4 points)

2- Contribution to the field (2 points)

3- Relevance of the approach and of the methodology (3 points)

4- Bibliographic references (1 point)

Call for Posters for the "Poster Prize for Doctoral Students and Junior Researchers"

Within the framework of the conference, SFERE-Provence also calls for posters from doctoral students and junior researchers.

Two poster sessions of one hour each will be organised. During these sessions, each poster will be presented in French or in English during 5 minutes (if the posters are in English, presentation will be made in French, and vice versa). The presentation will then be followed by a 5-minute discussion. This presentation will be made to the judging panel composed, notably, of the guest speakers who will assess the posters. After deliberations, a prize will be awarded for the best poster by SFERE-Provence.

The objective of communicating through posters during the conference is to promote the research work carried out by doctoral students and junior researchers.

Posters research themes must be coherent with the 4 themes of the "SFERE Conference". The author of the poster settles into one of the 4 themes.

Poster proposals must be submitted online via the conference website

from 18 April 2017 to 15 October 2017.

1st step in submitting posters via the platform (anonymously)

Poster format (PowerPoint)

  • Format of the final poster: A0
  • Format for submitting: A3
  • Portrait orientation
  • Margins: size of your choice
  • Font:
    • Use of sans serif font (1 to 2 fonts for the document)
    • Text font size: ≥ 30
    • Subtitles font size: ≥ 40
    • Title font size: ≥ 64
  • Leave space for the banner
  • Image definition 150-300 dpi
  • Plain background (no under-printing image)

Poster layout

Banner: leave space for the banner (top margin: 10 cm)

  • Theme
  • TITLE
  • Objectives
  • Methodology
  • Results
  • Conclusion

2nd step in submitting posters via the platform (after the poster has been approved by the Reviewing Panel and eventually modified as requested)

 Insert after conclusion:  the contact person (Last name-First name-email address of the doctoral student / Doctoral school-Laboratory / Thesis supervisor)

Commitment to presence

When an author or a group of authors present a poster draft, which has been selected, he/she (they) commits to registering for the conference and attending in order to present his/her (their) work to the participants.

Each poster author who has been selected, will present his/her poster in front of the jury during 5 minutes. This presentation must be illustrated by a slide shown during the presentation.

Publication rights

Selected authors authorise the organisers to distribute the poster.

Calendar

  • Opening of abstracts and posters submission: 18 April 2017
  • Closing date for abstracts submission: 23 September 2017
  • Extension of the deadline for submission of abstracts and posters: October 15th
  • Readers’ feedback: November 23, 2017
  • Ouverture des inscriptions au colloque: 11 septembre 2017
  • Date limite d'inscription au colloque: 10 mars 2018
  • Conference venue : 11, 12 and 13 April 2018

Registration fees

  • Registration fees Communicating Teachers-Researchers: 150 €
  • Doctorants communicants: 60 €
  • Free entrance for students
  • Participation Gala Dinner: 50 €

(Important: Conference registration is mandatory for all communication and for anyone wishing to attend the conference)

Lieux

  • Faculté St Charles 3, Place Victor Hugo
    Marseille, France (13003)

Dates

  • dimanche 15 octobre 2017

Fichiers attachés

Mots-clés

  • lecture , écriture , pratiques langagières , communication à distance , didactique de l’écrit , corps , activité , apprentissages , travail enseignant , mobilités, trajectoires , politiques éducatives , inégalités , innovation pédagogique , Es

Contacts

  • Anne Scher
    courriel : anne [dot] scher [at] univ-amu [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne Scher
    courriel : anne [dot] scher [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Apprentissage et éducation. Conditions, contextes et innovations pour la réussite scolaire, universitaire et professionnelle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 11 octobre 2017, http://calenda.org/417498