Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Sport, jeunesse et société urbaine

Sport, youth and urban society

Séminaires 2017-2018 de l’axe « Action publique » du laboratoire « Cultures Éducation Sociétés » (LACES)

Public action seminars 2017-2018 at the Culture Education Health laboratory (LACES)

*  *  *

Publié le mercredi 11 octobre 2017 par Elsa Zotian

Résumé

Le sport, élément majeur de la société contemporaine est un moyen pertinent d’appréhender le monde et son organisation, ses enjeux économiques, culturels et géopolitiques, ainsi que nos modes de vie et d’habiter, notamment désormais en ville. Ce séminaire traite de cette question sous des angles différents mais complémentaires.

Annonce

Argumentaire

Le sport, élément majeur de la société contemporaine est un moyen pertinent d’appréhender le monde et son organisation, ses enjeux économiques, culturels et géopolitiques, ainsi que nos modes de vie et d’habiter, notamment désormais en ville. Ce cycle 2017-2018 de séminaires de l’axe « Action publique » du LACES (EA 7437) à la MSHA traite de cette question sous des angles différents mais complémentaires.

Programme

Mercredi 22 novembre – « Un jogging entre fille… » Pratiques récréatives en ville et problématiques de genre dans l’espace public

Automne 2017, 13h – 15h, MSHA, salle vitrée, 1er étage.

Invité : Guy Di Méo (Université Bordeaux Montaigne),

Discutant : André Suchet

Animateur : Jacques Mikulovic

Comment les femmes vivent-elles la ville, Bordeaux en l’occurrence ? Après avoir justifié l’intérêt porté aux représentations et aux pratiques d’un échantillon de citadines, l’article décrit les formes concrètes et sensibles de leurs rapports spatiaux. L’accent est mis sur la relation qu’elles établissent entre intérieur et extérieur, entre espaces privés et publics. Leur discours révèle aussi une idéologie urbaine qui privilégie le beau, le propre, la clarté, discréditant le laid, le sale, le sombre. Cette axiologie se retrouve dans la caractérisation des lieux que les femmes apprécient, fréquentent, y compris sportivement et de ceux qu’elles évitent. Entre ces types d’espaces se dressent de véritables murs invisibles.

Références bibliographiques

  • Di Méo, G. (2012). Les femmes et la ville. Pour une géographie sociale du genre. Annales de Géographie, 121(684), pp. 107-127.
  • Di Méo, G. (2011). Les murs invisibles. Femmes, genre et géographie sociale. Paris: Armand Colin.
  • Di Méo, G. & Buléon, P. (Eds.). (2005). L'espace social : une lecture géographique des sociétés. Paris: Armand Colin.
  • Di Méo, G. (Ed.). (2001). La géographie en fêtes. Paris: Ophrys.

Mercredi 10 janvier  –Les sports de nature en milieu urbain : politiques publiques, formes de commercialisation et logiques d’artificialisation

Hiver 2017-2018, mercredi 10 janvier 13h – 15h, MSHA, salle vitrée, 1er étage.

Invité : Olivier Bessy (Université de Pau et des pays de l'Adour),

Discutant : Bernard Gresser

Animateur : André Suchet

Cette séance discute de l’évolution en faveur des structures artificielles de sports de nature : les SAE aux stades d’eau vive. Il présentera en particulier le cas du stade d’Eaux Vives Pau-Pyrénées conçu par la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées. Rompant avec les logiques traditionnelles d’aménagements urbains par les équipements sportifs, la collectivité territoriale se sert de cet équipement pour recomposer son territoire. Se saisissant du besoin des individus de se recréer à la périphérie des villes, l’enjeu est de remodeler une nouvelle « nature urbaine » afin de se positionner plus favorablement dans l’entre-deux ville-nature. Ainsi, les politiques espèrent constituer un écrin de nature tout en y attirant l’urbain, diversifier l’offre récréative tout en respectant la naturalité du site, et enfin faire de ce nouvel espace récréatif, un espace d’appropriation au quotidien des habitants.

Références bibliographiques

  • Coulom, J.-C. & Bessy, O. (2014). Du Stade d'Eaux-Vives Pau Pyrénées au Parc Naturel Urbain : Entre récréativité innovante et innovation territoriale. Loisir et société, 37(1), pp. 79-100.
  • Bessy, O. (2016). Pau station d'eaux vives: de l'ambition politique à la construction d'un nouveau territoire. In Les sports en eaux vives : enjeux pour le XXIe siècle et les territoires. Cahiers de l'Université Sportive d'Eté n° 28 (pp. 110-135). Pessac: Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine.
  • Bessy, O. & Hillairet, D. (Eds.). (2002). Les espaces sportifs innovants. Voiron: Presses universitaires du sport. 2 vols.
  • Bessy, O. (1991). L'urbanisation des activités physiques de pleine nature : un marché en expansion. In Actes des deuxièmes assises des APPN (pp. 133-141). Toulouse: Publication de l'université Toulouse 3.

Mardi 13 mars  – Des Jeux olympiques 2016 à la coupe du monde de football 2014 : sport, société civile et action publique au Brésil

Printemps 2018, 13h – 15h, MSHA, salle vitrée, 1er étage.

Invité : Caroline Chabot (École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage Bordeaux),

Discutant : Corine Guillon

Animateur : André Suchet

La persistance et l’étalement des bidonvilles en milieu urbain, sont des phénomènes présents à l’échelle du globe et particulièrement dans les pays en voie de développement. Synonymes de vulnérabilité, les bidonvilles sont soumis à une multitude de risques, accentués par la crise environnementale actuelle. Depuis quelques années, les métropoles émergentes tentent de se distinguer par des événements à portée internationale. C’est le cas de Rio de Janeiro et de Curitiba au Brésil. La première s’inscrit dans l’agenda des méga-événements internationaux (Coupe du Monde de Football 2014, Jeux Olympiques 2016), la deuxième s’est démarquée en devenant un modèle de développement urbain durable à l’échelle mondiale. Dans ces métropoles où un habitant sur quatre vit dans un bidonville, localement nommés favelas, les travaux des grands événements y ont des impacts spatiaux et socio environnementaux extrêmement variés. Les favelas sont dans ce cadre un perturbateur, mais aussi une opportunité de se distinguer positivement pour les métropoles qui parviennent à en inverser les carences. Elles interrogent profondément les ambitions et les modalités de production de la ville, tant en raison de leur persistance que par leur capacité à se transformer.

Mercredi 24 avril – Quel est l’apport d’une approche anthropologique des pratiques sportives ? (Diffusion des sports dans le monde et fondements du système sportif)

Été 2018, 13h – 15h, MSHA, salle vitrée, 1er étage.

Invité : Sébastien Darbon (CNRS, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme),

Discutant : André Suchet

Animateur : Jean-François Loudcher

A la suite de ses travaux sur la diffusion des sports britanniques, Sébastien Darbon discutera dans une veine anthropo-historique du passage des « jeux athlétiques » pré-sportifs à ce qu’il appelle le « système sportif » plutôt que de parler de « sport moderne ». Il conceptualise ainsi la diffusion des sports par l’impérialisme anglo-saxon et plus encore la fabrication même de ce qui fait le système sportif contemporain.

Références bibliographiques

  • Darbon, S. (2008). Diffusion des sports et impérialisme anglo-saxon. Paris: Maison des sciences de l'Homme.
  • Darbon, S. (Ed.). (2011). La diffusion des sports. Numéro thématique de Ethnologie française, 41(4).
  • Darbon, S. (Ed.). (2014). Les fondements du système sportif : essai d'anthropologie historique. Paris: L'Harmattan.

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, Campus universitaire - 10 esplanade des Antilles
    Pessac, France (33600)

Dates

  • mercredi 22 novembre 2017
  • mercredi 10 janvier 2018
  • mardi 13 mars 2018
  • mardi 24 avril 2018

Mots-clés

  • sport, loisir, territoire, anthropologie, diffusion, genre, urbanisme

Contacts

  • André Suchet
    courriel : a [dot] suchet [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • André Suchet
    courriel : a [dot] suchet [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sport, jeunesse et société urbaine », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 11 octobre 2017, http://calenda.org/417535