AccueilSexologies et théories de la sexualité : Traduction, appropriation, problématisation, médicalisation

Sexologies et théories de la sexualité : Traduction, appropriation, problématisation, médicalisation

Sexologies and theories of sexuality - translation, appropriation, problematisation, medicalisation

*  *  *

Publié le mercredi 18 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque se propose d’examiner l’histoire des conceptions de la sexualité qui ont été mobilisées – explicitement ou implicitement – dans les différentes constructions sexologiques depuis le dix-neuvième siècle jusqu’aux temps présents. Le champ des connaissances, des théories et des pratiques – le dispositif  – qui sont désignées sous le terme de « sexologie » renvoie à des conceptions spécifiques de la sexualité. La sexologie constitue une forme de réponse sociale – et surtout médicale, psychologique, psychiatrique et parfois légale – aux questions posées par les humains à propos de « leur sexualité ». Et à leur tour, les savoirs élaborés par la sexologie influencent la formulation des questions que se posent les personnes sur « leur sexualité ».

Annonce

Argumentaire

Le colloque se propose d’examiner l’histoire des conceptions de la sexualité qui ont été mobilisées – explicitement ou implicitement – dans les différentes constructions sexologiques depuis le dix-neuvième siècle jusqu’aux temps présents. Le champ des connaissances, des théories et des pratiques – le dispositif  –  qui sont désignées sous le terme de « sexologie » renvoie à des conceptions spécifiques de la sexualité. La sexologie constitue une forme de réponse sociale – et surtout médicale, psychologique, psychiatrique et parfois légale – aux questions posées par les humains à propos de « leur sexualité ».  Et à leur tour, les savoirs élaborés par la sexologie influencent la formulation des questions que se posent les personnes sur « leur sexualité ». Une histoire des orientations de la sexologie, dans ses grands traits, est marquée par le passage d’une « proto-sexologie » plus volontiers centrée sur les perversions et les déviances, à une consolidation du champ autour de l’observation, la mesure et le traitement de la « fonction de l’orgasme » et de ses difficultés d’accomplissement. Le décloisonnement de la sexologie du domaine de la pathologie s’observe également dans l’intérêt pour l’observation et la mesure des comportements sexuels en population (Béjin, 1982). Le champ de la sexologie se transforme actuellement avec l’émergence de la « médecine sexuelle », la « santé sexuelle » et les « droits sexuels », évolutions qui doivent être prises en compte car elles contribuent à la reformulation des théories de la sexualité.

Programme

Lundi 30 Octobre

9h-10h30. Session d’ouverture / Opening session

Président : Alain Giami 

  • Ouverture : Ouverture : Sharman Levison :  the American University of Paris (Gender and Sexuality Program)
  • Introduction Sylvie Chaperon : Le réseau Sexologies Européennes
  • Introduction Alain Giami : Sexologies et théories de la sexualité

Conférence d’ouverture : Présidente et discutante: Sylvie Chaperon

  • André Béjin, L’évolution des conceptions des fantasmes sexuels depuis deux siècles / Changes in conceptions of sexual fantasies over the past two centuries

10h30-11h Pause / Break

11h-12h30. Deuxième session : Perspectives internationales : sexologie, culture, politique

International perspectives : sexology, culture, politics

Président et discutant : Alain Giami

  • Katrina Liskova, La sexologie et la formation du désir et du sens de soi dans la Tchécoslovaquie communiste / Sexology shaping people’s desires and selves in state socialist Communist Czechoslovakia
  • Cynthia Kraus, La réception de Masters et Johnson en Suisse : naissance d’une clinique des « troubles » sexuels dans la capitale vaudoise (Lausanne, 1950-1980) / The reception of Masters and Johnson in Switzerland: the birth of a clinic for sexual “troubles” in the capital of Vaud (Lausanne, 1950-1980)
  • Jane Russo, La psychanalyse et la sexologie à Rio de Janeiro au début du 20ème siècle : Entre la science et une littérature sur le développement personnel / Psychoanalysis and sexology in Rio de Janeiro in the beginning of the 20th century: between science and self-help literature

12.30-14h. Pause déjeuner / Lunch

14h-15h30. Troisième session : Genèses de la sexologie en France : entre littérature, médecine, science et philosophie

Emergence of sexology in France : between literature, medicine, science and philosophy

Présidente et discutante : Julie de Ganck

  • Julie Mazaleigue – Labaste, Les invertis, un « vice allemand » ? Littérature et psychopathologie sexuelle à la Belle Epoque en France, entre diffusion des savoirs et renforcement des stéréotypes de genre et de race / The inverts, a « German vice » ? Literature and sexual pathology at the Belle Epoque in France, between propagation of knowledge and reinforcement of gender and race stereotypes
  • Gonzague de Larocque, Fille ou garçon ? Naissance Française du mot sexologie (1901-1933) / Girl or boy? The French birth of the word “sexology” (1901-1933)
  • Pauline Mortas, La fabrique d’une identité de genre par les discours proto-sexologiques sur la défloration en France au XIXe siècle / The Making of a Gender Identity by Nineteenth-Century French Proto-Sexological Discourses on Defloration

15h30-16h : Pause / Break

16h-17h30. Quatrième session : Médicalisation, pathologisation

Medicalization, pathologization

Président et discutant : Régis Schlagdenhaufen

  • Kayte Stokoe, La médicalisation de la sexualité, la médicalisation du genre: Les discours sexologiques mis en oeuvre dans Monsieur Vénus (Rachilde, 1884) et The Well of Loneliness (Radclyffe Hall, 1928 / Medicalizing sexuality, medicalizing gender: Sexological discourses in Rachilde’s Monsieur Vénus (1884) and Radclyffe Hall’s The Well of Loneliness (1928)
  • Taline Garibian, Les paradoxes de la prise en charge des paraphilies en Suisse ; entre thérapie et répression (1940 – 1960) / The paradoxes of medical care for paraphiliacs in Switzerland: Between therapy and repression (1940-1960)

Mardi 31 Octobre

9h-10h30. Cinquième session : Savoirs, science et politique

Présidente et discutante : Janine Mossuz-Lavau

  • Jean Christophe Coffin, L’exploration de quoi ? Sexualités et savoirs psys dans les années 1960 / Exploring what? Sexualities and psychological knowledge in the 1960s
  • Isabelle Perrault, Une guerre du sexe qui n’a pas eu lieu: sur la place de la sexualité des femmes dans les recherches en sexologie au Québec dans les années 1970-80 / A sex war that did not happen: On the place of women’s sexuality in sexological research in Quebec during the 1970s-1980s   
  • Stéphanie Pache, Définir les relations ‘saines’: politiques de la violence sexuelle et consentement dans les États-Unis d’aujourd’hui /  Defining « healthy » relationships: the politics of sexual violence and consent in contemporary America 

10h30-11h : Pause / Break

11h-12h30. Sixième session : Traductions, usages et appropriations des savoirs sur la sexualité de l’Autre.

Translations, uses and appropriation of knowledge about the sexuality of the « other »

Président et discutante : Sharman Levinson

  • Delphine Peiretti-Courtis, L’hypersexualité des Africain(e)s sous le regard du médecin: une menace pour les colons blancs? Une « sexualité noire » face à une « sexualité blanche » / The hypersexuality of Africans examined by doctors: A threat for white colonists? “Black sexuality” vs. “white sexuality”
  • Marie Walin, « Falta de claridad » y « premisas falsas ». Collaborations et traductions dans les demandes de nullité de mariage pour impuissance, Espagne – XIXe siècle. » /« Falta de claridad » y « premisas falsas. Partnership and translations in queries for abrogation of mariage for impotence in XIX° century Spain. 
  • Katie Sutton, Zones de négociation de la connaissance de la sexualité : Le cas du travesti / Trading zones of sexual knowledge: The case of the transvestite

Pause déjeuner / Lunch

14h-15h00. Septième session : Epistémologies politiques

Political epistemologies

Présidente et discutante : Stéphanie Pache

  • David Simard, Les enjeux anthropologiques de l’épistémologie historique de la sexualité chez Foucault / The anthropological challenges of historical epistemology in Foucault
  • Andrea Beckmann, Une exploration en histoire comparative de l’opération du “biopouvoir”: La régulation et le contrôle de “pratiques corporelles” mises dans la catégorie de “sadomasochisme” {dans le contexte de sociétés patriarcales, capitalistes de consommation} / A historically comparative exploration of operations of ‘bio-power’: The regulation and control of diverse ‘bodily practices’ categorized as ‘Sadomasochism’ in the context of patriarchal, capitalist-consumerist societies

15h-15h15 : Pause / Break

15h15-16h. Huitième session : conférence de clôture

Président et discutant : Alain Giami

  • Gert Hekma, La soupe à l’alphabet. De Sade à l’époque moderne /The alphabet soup: From Sade to the modern times

16h15-17h30.  Discussion générale et perspectives du réseau / General discussion and perspectives for the network

  • Animation : Sylvie Chaperon / Julie de Ganck / Alain Giami

Informations pratiques

American University of Paris

L'adresse sera communiquée par mail aux personnes inscrites sur le site du colloque 

Lieux

  • American University of Paris
    Paris, France (75007)

Dates

  • lundi 30 octobre 2017
  • mardi 31 octobre 2017

Mots-clés

  • sexologie,sexualité, genre, médecine

Contacts

  • Alain Giami
    courriel : alain [dot] giami [at] inserm [dot] fr

Source de l'information

  • Alain Giami
    courriel : alain [dot] giami [at] inserm [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sexologies et théories de la sexualité : Traduction, appropriation, problématisation, médicalisation », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 18 octobre 2017, http://calenda.org/418211