AccueilL’innovation à la croisée des sciences de gestion – Problèmes non résolus

L’innovation à la croisée des sciences de gestion – Problèmes non résolus

Innovation at the crossroads of management sciences - unresolved problems

*  *  *

Publié le jeudi 19 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque a pour objectif de contribuer à l’amélioration et à la diffusion de la connaissance sur les théories et les pratiques de l’innovation. Il est ouvert aux chercheurs et aux praticiens dans le but d’échanger et d’associer les travaux de recherche de nature académique avec des expériences de terrain suivant deux grandes trajectoires.

Annonce

Sup de Co Marrakech, en collaboration avec l’ISTEC Paris,organise le colloque scientifique : L’innovation à la croisée des sciences de gestion « Problèmes non résolus » Le 15 mars 2018

Argumentaire

Depuis la célèbre conférence de 1900, conférence à laquelle David Hilbert posait ce qu’on appellera plus tard les « Problèmes de Hilbert », à savoir les vingt-trois problèmes décisifs pour l’avenir des mathématiques (Hilbert, 1902), la communauté scientifique prit la bonne habitude de pointer, à l’occasion, les problèmes non-résolus dans plusieurs disciplines[1]. Des mathématiques à la biologie, en passant par la linguistique et les sciences de l’information, les Unsolved Problems deviennent à la fois un moment de vérité et un défi pour la science, condition de son propre progrès.

La 2e édition de ce colloque s’inscrit dans cette même tradition et invite par là même les chercheurs et les praticiens à réfléchir sur les problèmes non résolus de l’innovation en sciences de gestion.

Partant d’une littérature désormais « mature » sur le thème de l’innovation (Steinmueller, 2013) et ses composantes habituelles (nature, degré, phases de développement, acteurs, modes de financement, mécanismes de production et réseaux de diffusion de l’innovation), il serait fort intéressant de poser les problèmes non résolus au sein des Innovation Studies (Lundvall, 2013 ; Martin, 2016), a fortiori devant la récente dissémination tous azimuts et sans précédent des typologies et des morphologies de l’innovation : innovation managériale, innovation sociale, innovation financière, innovation entrepreneuriale, innovation stratégique, innovation technologique, innovation pédagogique, etc. (cf. Fagerberg et al., 2006 ; Penan & Mustar, 2003 ; Shavinina, 2003). Tantôt « musclée » (Christensen, 1997 ; Schumpeter, 1942), tantôt « frugale » (Basu et al., 2013), parfois « ambidextre » (O’Reily & Tushman, 2004 ; Mothe & Brion, 2008), mais toujours « ouverte » (Teece, 1996 ; Chesbrough, 2013) et « réticulaire » (Akrich et al., 1988), l’innovation, indomptable et fascinante, nous interpelle plus que jamais.

Trois formats de contribution : 

Les recherches conceptuelles, les recherches empiriques et les études de cas ont pour but d'apporter une contribution significative d'un point de vue théorique et/ou empirique ou de présenter un propos d'étape d'une recherche non encore achevée, originale et prometteuse. Ces communications peuvent être soumises en anglais. Elles devront cependant faire l’objet d’une présentation en français lors de la conférence. Le titre et le résumé de la communication devront être traduits en français après acceptation.

Nous encourageons les recherches originales – aussi bien qualitatives que quantitatives, exploratoires ou confirmatoires – qui reflètent la richesse et la diversité des sciences de gestion – économie, stratégie, finance, marketing, ressources humaines, entrepreneuriat, etc. – tout en demeurant à l’écoute des disciplines connexes telles que la sociologie, la philosophie, la psychologie, l'histoire, les sciences de la communication et la sémiotique.

Modalités de soumission

Les intentions de communication, d’une page, présenteront le contexte de la recherche, la problématique et la méthodologie mobilisée. Les communications auront une longueur maximum de 25 pages (notes et bibliographie comprises). Les manuscrits seront accompagnés d’un résumé (150 mots) en français et en anglais ainsi que des mots clefs (5 maximum).

Site de soumission des intentions de communications : https://app.bubblz.net/#/partner/cdf8-supdecomarrakech-creerunnouveauprojet

Site de soumission des communications complètes : https://app.bubblz.net//#/partner/d2dd-supdecomarrakech-creerunnouveauprojet

Trois dates à retenir

  • Date limite de soumission des intentions : 15/12/2017

  • Date limite de soumission des communications : 31/01/2018
  • Date de retour des évaluations : 27/02/2018

Deux prix

Une sélection des meilleurs papiers (communications et papiers doctoraux) par le Conseil Scientifique du colloque fera l’objet d’un numéro spécial dans la revue scientifique Management et Sciences Sociales.

Deux prix seront remis lors du dîner de gala du colloque :

  • prix de la meilleure communication,
  • prix du meilleur papier doctoral. 

Inscription au colloque

  • Universitaires et non-universitaires : 100 € (TTC)
  • Doctorants et post-doctorants : 30 € (TTC)

Les frais d'inscription au colloque comprennent : les actes sous format informatique, les conférences, les pauses, le dîner de gala du 15/03/18 et la visite guidée des lieux historiques et culturels de la ville de Marrakech du 16/03/18.

Contact

Pour toute information, merci de joindre Dominique Baruel Bencherqui (dominique.bencherqui@gmail.com) et Soufiane Mezzourh (s.mezzourh@supdeco.ma)

Comité scientifique

  • BARUEL BENCHERQUI Dominique (Professeur chercheur HDR ISTEC, chercheur associé Prism Paris 1)
  • BAZIN Yoann (Professeur chercheur et Directeur de la recherche ISTEC)
  • CHEVALIER Françoise (Professeur Associé à HEC Paris)
  • EL MORCHID Brahim (Professeur HDR, Sup de Co Marrakech)
  • GIACOMONI Gilbert (MCF AgroParisTech)
  • KEFI Mohamed Karim (Chercheur associé HDR ISTEC)
  • LE FLANCHEC Alice (Professeur et Vice-Présidente de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne en charge de la vie étudiante et des formations et rédactrice en chef de la Revue des Ressources Humaines)
  • LOUITRI Abdenbi (Professeur HDR, Directeur du groupe de recherche GREFSO, Université Cadi Ayyad Marrakech)
  • MATMATI Mohammed (Professeur HDR, Grenoble Ecole de Management)
  • MEZZOURH Soufiane (Enseignant-Chercheur, Directeur du Centre de Recherche Sup de Co Marrakech)
  • PLUCHART Jean-Jacques (Professeur émérite Université Paris I Panthéon Sorbonne (Prism, Labex REFI), Administrateur du Cercle Turgot)
  • TELLIER Albéric (Professeur agrégé des Universités Université de Caen Normandie, co-rédacteur en chef de la Revue des Cas en Gestion / Journal of Business Cases)
  • YANAT Zahir (Professeur HDR, Président d’honneur IAS, Vice-Président ADERSE et AGRH, Fondateur des journées « Humanisme et Gestion », Rédacteur en Chef de la revue scientifique Management et Sciences Sociales)

Comité d’organisation

BARUEL BENCHERQUI Dominique (Professeur chercheur HDR, ISTEC Paris)

FRONTEAU Alain (Directeur du développement et de l’international, ISTEC)

MEZZOURH Soufiane (Professeur et Directeur de la recherche, Sup de Co Marrakech)

Bibliographie indicative

Akrich, M., Callon, M. et Latour, B. (1988), « A quoi tient le succès des innovations ? 1 : L’art de l’intéressement », Gérer et comprendre, Annales des Mines, 11, p .4-17.

Basu, R. R., Banerjee, P. M., Sweeny, E. G. (2013), « Frugal Innovation: Core Competencies to Address Global Sustainability », Journal of Management for Global Sustainability, 1(2), p. 63-82.

Chesbrough, H.W. (2003), Open Innovation: The New Imperative for Creating and Profiting from Technology, Boston, Harvard Business School Press.

Christensen, C.M. (1997), The Innovator’s Dilemma, USA, Harvard Business School Press.

Dosi, G. (2013), « Innovation, evolution and economics: where we are and where we should go », in Fagerberg et al., The Oxford Handbook on Innovation, Oxford, Oxford University Press, p.111-133.

Fagerberg, J., Mowery, D.C., Nelson, R.R. (2006), The Oxford Handbook on Innovation, Oxford, Oxford University Press.

Hardagadon, A. (2003), How Breakthroughs Happen: The Surprising Truth About How Companies Innovate, USA, Harvard Business School Press.

Hilbert, D. (1902), « Mathematical problems », Bulletin of the American Mathematical Society, 8 (10), 437-479.

Kline, S.J., Rosenberg, N. (1986), « An overview of innovation », in Landau, R., Rosenberg, N. (eds), The Positive Sum Strategy: Harnessing Technology for Economic Growth, Washington, D.C., National Academy of Sciences, p. 275-305.

Le Masson, P., Weil, B., Hatchuel, A., (2006), Les processus d’innovation : conception innovante et croissance des entreprises, Paris, Hermes Science Publications.

Loilier T., Tellier A. (2013), Gestion de l’innovation. Comprendre le processus d’innovation pour le piloter, 3e édition, Paris : Editions EMS

Lundvall, B.Å, (2013), « Innovation studies: a personal interpretation of ‘the state of the art’ », in Fagerberg et al. (eds),  p.21-70.

Martin, B.R. (2016), « Twenty challenges for innovation studies », Science and Public Policy, 43 (3), p. 432-451.

Mothe, M., Brion, S., (2008), « Innovation : exploiter ou explorer ? », Revue française de gestion, 7 (187), p. 101-108.

Nelson, R.R. (2012), « Some features of research by economists on technological change foreshadowed by The Rate and Direction of Inventive Activity », in Lerner, J., Stern, S. (eds), The Rate & Direction of Inventive Activity Revisited, Chicago, University of Chicago Press, p.35-41.

O’Reilly, C.A., Tushman, M.L. (2004), « The ambidextrous organization », Harvard Business Review, 82 (4), p. 74-81.

Penan, H., Mustar P. (2003), Encyclopédie de l’innovation, Paris, Économica, 2003.

Shavinina, L.V. (2003), The International Handbook on Innovation, Oxford, Elsevier Science Ltd.

Soete. L. (2013), « Is innovation always good? », in Fagerberg et al. (eds), p.134-144.

Steinmueller, W.E. (2013), « Innovation studies at maturity », in Fagerberg et al. (eds), p. 147-167.

Teece, D.J. (1996), « Firm organization, industrial structure, and technological innovation », Journal of Economic Behavior & Organization, 31 (2), p. 192-224.

Notes

[1] Cf. « Unsolved problems in biology » (Sukhendu, 2015) ; « The unsolved problems of neuroscience » (Adolphs, 2015) ; « Major unsolved problem in space plasma physics » (Golstein, 2001) ; « Thirteen Critical Points in Contemporary Economic Theory » (Morgestern, 1972).

Catégories

Lieux

  • Sup de Co École Supérieure Marrakech, - Boulevard prince My Abdellah
    Marrakech, Maroc

Dates

  • vendredi 15 décembre 2017

Mots-clés

  • innovation, sciences de gestion

Contacts

  • Dominique Bencherqui
    courriel : dominique [dot] bencherqui [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Dominique Baruel Bencherqui
    courriel : dominique [dot] bencherqui [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’innovation à la croisée des sciences de gestion – Problèmes non résolus », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 19 octobre 2017, http://calenda.org/418311