AccueilMémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans le bassin méditerranéen (de l’Antiquité au XXIe siècle)

Mémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans le bassin méditerranéen (de l’Antiquité au XXIe siècle)

The memory of defeat and the memory of victory in the Mediterranean basin - from Antiquity to the 21st century

La littérature à l’épreuve du conflit

Literature and the challenge of conflict

*  *  *

Publié le jeudi 19 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Dans quelle mesure la littérature peut proposer un antidote à l’instrumentalisation de la mémoire ? Si Patrick Boucheron considère la littérature comme une « force supplétive de l’histoire », cette expression pourrait revêtir une acuité particulière lorsque l’accès au passé est fragilisé. Le colloque souhaite interroger la façon dont la littérature peut produire des discours et des récits mémoriels moins assujettis aux injonctions circonstancielles que les écrits de commémoration, voire même œuvrer à une représentation conflictuelle du passé.

Annonce

Date et lieu

Colloque, 9-10 novembre 2017.

Université de Nantes, Salle des conférences, Bâtiment de la Censive

Organisation

Organisée par Eugenio Amato, Isabelle Ligier-Degauque et Anne Teulade, Laboratoire l’Amo, avec le soutien de l’IUF

Argumentaire 

Dans quelle mesure la littérature peut proposer un antidote à l’instrumentalisation de la mémoire ? Si Patrick Boucheron considère la littérature comme une « force supplétive de l’histoire », cette expression pourrait revêtir une acuité particulière lorsque l’accès au passé est fragilisé. Le colloque souhaite interroger la façon dont la littérature peut produire des discours et des récits mémoriels moins assujettis aux injonctions circonstancielles que les écrits de commémoration, voire même œuvrer à une représentation conflictuelle du passé.

La Méditerranée, « continent liquide » selon Fernand Braudel, espace de voyages et de métissages, est aussi un lieu fracturé où divers conflits se sont succédés, depuis les guerres médiques antiques jusqu’aux violences contemporaines, en passant par les guerres puniques, les croisades, la guerre de course, les conquêtes coloniales et la décolonisation. Non seulement il s’agit d’un espace qui, par sa constitution mosaïque propice aux échanges et aux tensions, concentre un précipité de cas de conflits, mais il peut également être envisagé comme un laboratoire pour penser la confrontation des mémoires et la possibilité de tisser des dialogues, tant l’histoire de cette aire culturelle oscille entre divisions et utopie d’une « communauté humaine qui existe malgré les cloisons du sang » (Gabriel Audisio).

Programme

Jeudi 9 novembre

Matin : Le prisme antique

  • 10h15 : accueil des participants
  • 10h30 : présentation du projet par Isabelle Ligier-Degauque et Anne Teulade
  • 11h-11h30 : Bertrand AUGIER : « Ciues optimi et fortissimi ou desperati homines ? Le cas des officiers lors des guerres civiles à Rome (49-31 av. n. è) »

11h30 : pause café

  • 11h45 : Christine LOMBEZ : « Mahmoud Darwich, poète troyen : pour un éloge des vaincus »
  • 12h15 : discussion des trois communications

Après-midi : Conflits de la première modernité

  • 14h30-15h : Émilie PICHEROT : « Malheur aux vaincus ! : rencontre d’un ambassadeur marocain avec les descendants du Maure de Grenade, « héros » du romancero morisco »
  • 15h-15h30 : Ange-Toussaint PIETRERA : « La Corse, une île vaincue ? »
  • 15h30-16h : discussion et pause café
  • 16h-16h30 : Enrica ZANIN : « Mémoire des conflits méditerranéens dans les nouvelles de Bandello et dans leurs imitations en France, en Espagne et en Angleterre »
  • 16h30-17h : Isabelle LIGIER-DEGAUQUE : « La revendication de Jérusalem : conflits des mémoires dans la Zaïre de Voltaire (1732) »
  • 17h30 : discussion

Vendredi 10 novembre

Matin : Mémoires de l’Algérie

  • 9h30-10h : Virginie SERRAÏ: « Guerre d'Algérie : la fiction comme lieu d'expression d'une mémoire plurielle »
  • 10h : Élisabeth SCHULZ : « Réappropriation de la parole et reconstruction de soi dans l’écriture d’écrivains juifs d’Algérie exilés en France »
  • 10h-10h30 : discussion et pause café
  • 10h30-11h : Chloé CHAUDET : « De la réponse à l’historiographie française à la volonté de combler les failles de l’histoire algérienne : la représentation du passé algérien chez Kateb Yacine et Assia Djebar »
  • 11h-11h30 : Cécile BROCHARD : « Quand le roman prend la voix du bourreau : mémoires du tyran dans la littérature algérienne contemporaine (Rachid Mimouni, Yasmina Khadra) »
  • 11h30 : discussion

Après-midi : Autour de la guerre civile espagnole

  • 14h15-14h45 : Guiomar HAUTCOEUR : « La mémoire des vaincus de la guerre civile espagnole chez Almudena Grandes » 
  • 14h45-15h15 : Hélène BEAUCHAMP : « La mémoire théâtrale des vaincus dans l’Espagne des vainqueurs : autour de El Teatro de la España de Franco (Le Théâtre de l’Espagne de Franco) et Las Vueltas (Les Retours) de Max Aub ».
  • 15h15-15h30 : pause café
  • 15h30-16h : Anne TEULADE : « Dans les dédales de la mémoire : retours sur la guerre civile espagnole (Autobiografía del general Franco de Manuel Vázquez Montalbán) »
  • 16h30 : discussion des trois communications et conclusions

17h30 : fin du colloque

Lieux

  • Bâtiment de la Censive, salle de conférences, université de Nantes, UFR Lettres et langages - Chemin de la Censive du Tertre
    Nantes, France (44)

Dates

  • jeudi 09 novembre 2017
  • vendredi 10 novembre 2017

Mots-clés

  • vaincu, vainqueur, conflit, modernité, guerre civile, mémoire

Contacts

  • Anne Teulade
    courriel : anne [dot] teulade [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Anne Teulade
    courriel : anne [dot] teulade [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire de vaincus, mémoire de vainqueurs dans le bassin méditerranéen (de l’Antiquité au XXIe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 19 octobre 2017, http://calenda.org/418358