AccueilFutur antérieur et passé recomposé

*  *  *

Publié le mercredi 11 octobre 2017 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Si la question de la filiation est le plus souvent introduite selon une perspective d’amont en aval, du père en direction du fils, il s’agira d’envisager la chaîne à rebours afin d’interroger comment, du point de vue des filiations, les héritages se recomposent, se réinventent ou s’oublient, le nouveau suscitant à son tour une redéfinition de l’ancien. Le colloque entend susciter un dialogue entre les disciplines – biologie, droit, histoire, histoire de l’art, littérature, philosophie, psychanalyse, sciences politiques, sociologie, etc. – afin de dégager la portée de ces reconfigurations d’héritages engageant, entre autres, les problématiques de l’identité, la propriété, la légitimité et l’autorité. 

Annonce

Argumentaire

Si la question de la filiation est le plus souvent introduite selon une perspective d’amont en aval, du père en direction du fils, il s’agira d’envisager la chaîne à rebours afin d’interroger comment, du point de vue des filiations, les héritages se recomposent, se réinventent ou s’oublient, le nouveau suscitant à son tour une redéfinition de l’ancien. Les filiations seront entendues au sens large, de la filiation stricto sensu (par exemple les questions du patronyme, de l’adoption, de la transmission génétique, du droit) à sa réception sous forme de recomposition à différentes échelles, y compris imaginaires. Le colloque entend susciter un dialogue entre les disciplines – biologie, droit, histoire, histoire de l’art, littérature, philosophie, psychanalyse, sciences politiques, sociologie, etc. – afin de dégager la portée de ces reconfigurations d’héritages engageant, entre autres, les problématiques de l’identité, la propriété, la légitimité et l’autorité.

Programme

Mercredi 11 octobre

Musée Fabre, Auditorium 13h-18h

13h : accueil des participants.

13h15 : allocution d’ouverture par Patrick Gilli, Président de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

et introduction par Magali Charreire (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3) 

Présidente de séance : Marie Blaise (Littératures comparées – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Sessions : contexte et définitions

13h45 : Jean-Daniel Causse (Psychanalyse – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3) 

Pourquoi les fils précèdent-ils toujours les pères ?

14h10 : Jean-François Lavigne (Philosophie – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

La condition filiale : finitude ontologique, ou liberté pratique ?

14h35 : discussion.

14h50 : pause.

filiations scientifiques

15h15 : Ursula Bähler (Littérature française et histoire de la philologie romane  – Université de Zurich)

Le cas de la philologie romane: l'histoire d'une triple filiation

15h40 : Pierre Stépanoff (Conservateur du Patrimoine, Responsable peintures et sculptures de la Renaissance à 1850 – musée Fabre, Montpellier)

Fabre élève de David. Un élève modèle ou buissonnier ?

16h05 : discussion.

16h30-17h30 : visite des collections du musée Fabre par Pierre Stépanoff.

Jeudi 12 octobre

Saint-Charles 2, 9h-12h

Matin 

Présidente de séance : Ursula Bähler ((Littérature française et histoire de la philologie romane  – Université de Zurich)

Session : filiations en récits

9h30 : Marie Blaise (Littératures comparées – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Merlin ou la littérature inverse

9h55 : Isabelle David (Langues et littératures anciennes – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Le prologue de Térence est-il né de rien ?

10h20 : discussion.

10h35 : pause.

10h50 : Marion Mas (Littérature française – IHRIM, Université Lyon 2) 

Filiations problématiques et réinventions de l’héritage chez Honoré de Balzac et George Sand

11h15 : Sylvie Triaire (Littérature française – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Être ou ne pas être – orphelin

11h40 : discussion.

Après-midi 

Président de séance : Éric Perrin-Saminadayar (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Session : objets/vecteurs matériels de la légitimité et recompositions dynastiques

13h30 : Frédéric Servajean (Égyptologie – ASM, Université Paul-Valéry Montpellier 3/CNRS) 

Un scarabée de la grande épouse royale Mérytrê-Hatchepsout, réminiscence d’une reine-pharaon

13h55 : Christian Settipani (Docteur en Histoire – Paris) 

Les inscriptions à caractère généalogique sous l’Empire romain

14h20 : Gilles Andrianne (Langues et Littératures anciennes – Université libre de Bruxelles)

L’arc d’Ulysse : filiation et légitimité dynastique

14h45 : discussion.

15h : pause

15h15 : Thomas Stammers (Histoire – Université de Durham)

La dispersion des biens royaux sous une République: la vente des joyaux de la couronne, 1887

15h40 : discussion.

 16h-19h : Projection film de Mathias Théry et Étienne Chaillou, La sociologue et l’Ourson (2016).

16h15 : présentation du film par Frédéric Rousseau.

16h30 : projection du film.

18h : débat.

Vendredi 13 octobre

Saint-Charles 2, 9h-16h

Matin

Président de séance : Christian Amalvi (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Session : filiations et recomposition des identités

9h30 : Frédéric Rousseau (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Les liens de filiations produisent-ils des effets sur la production scientifique des chercheurs en sciences humaines et sociales ?

9h55 : Nicolas Todd (Épidémiologie – Unité Inserm 1169, Le Kremlin-Bicêtre)

Réponses juridiques et symboliques aux problèmes de filiation pendant la Première Guerre mondiale

10h20 : discussion.

10h40 : pause.

11h-12h : Table ronde « Qu’est-ce qu’une identité ? » présidée par Jean-Daniel Causse (Psychanalyse – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3) avec Christian Amalvi (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3), Magali Demanget (Anthropologie – Lersem, Université Paul-Valéry Montpellier 3) et Olivier Tinland (Philosophie – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Après-midi

Président de séance : Anastasios Brenner (Philosophie – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Session : filiations métamorphosées

14h : Salvatore D’Onofrio (Anthropologie – Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France, Université de Palerme) 

Filiations par les oncles et parcours à rebours

14h25 : Thomas Robert (Institut de Génétique Humaine – CNRS/Université Montpellier)

La méiose ou les enjeux de la transmission du patrimoine génétique 

14h50 : Pierre Casado (Onomastique – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Métamorphoses toponymiques en Languedoc (haute Antiquité - période moderne). Reconstructions de la filiation toponymique

15h15 : discussion.

 15h30 : conclusions par Éric Perrin-Saminadayar (Histoire – Crises, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

15h45 : pause et fin de colloque. 

Lieux

  • Site Saint-Charles 2 - Rue du professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34)

Dates

  • mercredi 11 octobre 2017
  • vendredi 13 octobre 2017
  • jeudi 12 octobre 2017

Mots-clés

  • interdisciplinaire, filiation, recomposition, identité

Contacts

  • Jean-Daniel Causse
    courriel : crises [dot] information [at] univ-montp3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Daniel Causse
    courriel : crises [dot] information [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Futur antérieur et passé recomposé », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 octobre 2017, http://calenda.org/418376