AccueilEntrer dans le logement populaire

Entrer dans le logement populaire

Social housing - the comparative perspectives of heritage, inhabitants and the social sciences

Regards croisés sciences sociales, patrimoine, habitants

*  *  *

Publié le jeudi 19 octobre 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Actuellement, l’évocation des quartiers populaires renvoie principalement à la question des discriminations et des ségrégations sociales et ethniques dans des territoires où dominent les grands ensembles. Parallèlement, l’histoire des classes populaires a longtemps été envisagée uniquement du point de vue du travail par l’histoire sociale du XXe siècle. Le rôle des classes populaires sur la moyenne durée en tant qu’habitantes de l’espace urbain n’a ainsi guère été abordé, en dehors d’une logique d’exclusion. Il apparaît néanmoins pertinent de s’interroger sur la façon dont les classes populaires ont été le moteur de la construction de la région parisienne, et en particulier de ses banlieues, à travers les grandes transformations sociales du XXe siècle : exode rural, industrialisation, immigration, désindustrialisation, etc.

Annonce

Présentation

Actuellement, l’évocation des quartiers populaires renvoie principalement à la question des discriminations et des ségrégations sociales et ethniques dans des territoires où dominent les grands ensembles. Parallèlement, l’histoire des classes populaires a longtemps été envisagée uniquement du point de vue du travail par l’histoire sociale du XXe siècle. Le rôle des classes populaires sur la moyenne durée en tant qu’habitantes de l’espace urbain n’a ainsi guère été abordé, en dehors d’une logique d’exclusion. Il apparaît néanmoins pertinent de s’interroger sur la façon dont les classes populaires ont été le moteur de la construction de la région parisienne, et en particulier de ses banlieues, à travers les grandes transformations sociales du XXe siècle : exode rural, industrialisation, immigration, désindustrialisation, etc.

L’AMULOP (association pour un musée du Logement populaire du Grand Paris), propose dans le cadre de son atelier de réfléchir aux conditions de possibilité de la représentation muséographique des quartiers populaires, dans une perspective qui permette d’aborder le vécu et les pratiques des habitants. La question du logement populaire sera abordée de manière pluridisciplinaire à travers les interventions de chercheurs en sciences sociales, enseignants, acteurs du Patrimoine, militants et habitants.

Les ateliers s’échelonneront sur 5 séances au 2ème semestre de l’année 2017-2018. Ils seront l’occasion de revenir sur des expériences de terrain (pédagogique, muséographique, scientifique) et d’échanger avec des intervenants issus d’horizons professionnels variés.

Programme

14 février 2018

Le logement populaire : un patrimoine à conserver ou à reconstituer ?

Cet atelier se propose de questionner le projet de mise en musée du logement. Il s’agira d’ouvrir la réflexion aux expérimentations muséographiques menées en Europe et dans le monde et de faire émerger les enjeux et limites de la reconstitution du logement ou de sa conservation. Morris Vogel, directeur du Tenement Museum de New-York sera invité à présenter les choix muséographiques de son institution.

14 mars 2018

Une micro-histoire sociale : l’immeuble comme échelle d’analyse

Cet atelier sera l’occasion de dresser un bilan des ouvrages littéraires et scientifiques consacrés à l’étude des habitants d’un immeuble. Il s’agira de mettre en évidence les apports de la micro-histoire pour appréhender les transformations économiques et sociales des banlieues populaires.

11 avril 2018

Comment patrimonialiser sans dépolitiser ?

Cet atelier se donne comme objectif de soulever les dangers d’une patrimonialisation nostalgique et « folklorisante » qui occulterait les enjeux politiques contemporains des questions de logement au sein des territoires métropolitains. Des représentants des mouvements militants locaux seront invités à venir discuter des modalités d’une collaboration entre les acteurs du patrimoine, les acteurs scientifiques et les acteurs associatifs locaux.

16 mai 2018

Le logement populaire comme objet didactique : retour sur expériences

Cet atelier permettra de proposer des expériences didactiques s’appuyant sur l’étude du logement populaire mises en oeuvre par des enseignants et formateurs en Histoire-Géographie pendant l’année scolaire 2017-2018. Il sera l’occasion de mener une discussion sur les rencontres possibles entre un objet d’étude singulier et les enjeux de l’Histoire et de la Géographie enseignées : problématisation, contextualisation, démarche actorielle, etc.

6 juin 2018

La balade urbaine : une mise en tourisme des espaces privés.

Cet atelier a pour ambition de préparer une première expérience de balade urbaine destinée au public reliant différents appartements de Saint-Denis. Il soulèvera les enjeux liés à la mise en tourisme des espaces privés et  habités.

Lieux

  • MSH Paris Nord, salle 410 - 20 avenue Georges Sand
    Saint-Denis, France (93210)

Dates

  • mercredi 14 février 2018
  • mercredi 14 mars 2018
  • mercredi 11 avril 2018
  • mercredi 16 mai 2018
  • mercredi 06 juin 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • logement, banlieue, histoire, classes populaires, immigration, urbanisation, industrialisation, patrimoine

Contacts

  • Muriel Cohen
    courriel : murielcohen_c [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Muriel Cohen
    courriel : murielcohen_c [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Entrer dans le logement populaire », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 19 octobre 2017, http://calenda.org/418491